• Les maîtres du crépuscule, tome 1 : La marque de Caïn (Lina Déranor)

     

    Les maîtres du crépuscule, tome 1 : La marque de Caïn (Lina Déranor)

     

    Disponible sur Amazon

     

    Les maîtres du crépuscule, tome 1 : La marque de Caïn (Lina Déranor)

    Auteur : Lina Déranor

    467 pages numérique

    Thème : Fantastique

    *******

     Fait partie de la série

    Les maîtres du crépuscule

     

    Résumé :

    « Un bal masqué, une femme en rouge, un rire cruel, une cave humide, des personnes encapuchonnées qui me déchirent le corps... C’est tout ce dont je me souviens de la nuit de ma transformation. Et depuis, j’ai parcouru beaucoup de chemin.
    Pourtant, lorsque des marginaux, vampires sauvages et incontrôlables, refont surface, toute la société vampirique est en danger, et mes souvenirs pourraient se révéler primordiaux.
    Qui sont les traîtres ? Comment m’en sortirai-je lors du très pompeux et protocolaire Concile des maîtres ? Le temps est compté, il faut faire vite avant que les marginaux et leurs créateurs ne fassent de nouveau des ravages.
    »  

     

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    16/20

     

    Je remercie la maison d'éditions mots en flots pour ce premier livre dans le cadre de notre partenariat tout neuf. J'aime bien les surprises et ce premier tome en est une. La couverture est magnifique et signée Erica Petit. Elle a énormément de détails que l'on ne voit pas au premier coup d’œil, il faut savoir l'apprécier et la découvrir petit à petit (sans vouloir faire de jeu de mots). La jeune femme est presque irréelle, tellement elle est belle et les personnages nous la font découvrir comme l'une des merveilles du monde.

     

    Aliénor de Clerval, plus communément appelée Allie, est une vampire. Avec Andrew, un humain, ils tiennent une agence de détectives sur Paris. Allie fait partir du clan du maître Vampire de France : Abel. Alors qu'elle vient de sauver un vieux monsieur dans sa boutique de trois jeunes qui comptaient s'amuser, elle les retrouve plus loin. Ces trois-là décident de s'occuper d'elle, mais ils ne sont pas seuls : un marginal est sur les lieux et apparemment un vampire plus puissant également. Les marginaux (des vampires qui ont été crées sans que le conseil des vampires soit au courant) sont de plus en plus nombreux. Un terrible piège semble se refermer sur Allie. S'il n'y avait que cela pour elle qui est douée au combat, nul n'avait vraiment peur de ce qui peut se tramer, malheureusement il y a d'autres soucis. La mémoire d'Allie qui est défaillante depuis sa transformation et tous ces petits détails qui s'accumulent autour d'elle et des autres clans démontrent que l'avenir est incertain, pour les vampires et pour les humains.

     

    Je m'excuse d'avance, mais je sais que je vais probablement oublier des choses, car il ne s'agit pas d'une simple histoire de vampires qui veulent asseoir leur position sur les humains et gouverner le monde, même si il y a un soupçon de vérité là-dedans. C'est complexe, détaillé, un monde envoutant. Je vais faire au mieux pour prendre tout en compte.

     

    L'histoire déjà semble terriblement simple, des vampires qui jouent les gentils, des méchants humains qui veulent les détruire, sauf qu'il s'agit d'alliance entre des méchants et des abrutis, autant dire les mots comme il le faut. L'auteur nous présente les membres de chacun des clans que nous allons côtoyer. Au début je me suis dit : oups, il y en a beaucoup et finalement pas tant que cela, j'ai réussi à suivre sans problème, car ils arrivent les uns après les autres en nous laissant le temps de les connaître. Le début nous projette presque 4400 ans avant JC. Deux personnages se battent, ne faisant aucun doute sur leur animosité. Il semble inévitable que l'un des deux aille mourir, pourtant cela ne sera pas le cas. Un projet bien plus grand se profile à l'horizon.

     

    « Le combat avait été rude, je sentais le goût du sang dans ma bouche. Ce goût qui ne me quitterait plus jamais. Ce goût que je désirerais pour l’éternité. La nuit serait mon intemporelle gardienne, mon amante, mon linceul… tout à la fois ! Son regard était désormais cruel et dur, je n’y décelais plus une trace des sentiments que j’avais connus si chaleureux auparavant. Aujourd’hui, nous n’étions plus que haine et douleur. »



    2014, Paris, nous découvrons donc Allie et le texte qui la suit à la première personne nous plonge directement à ses côtés. Il faut savoir également qu'une toute petite partie du texte et vu par un autre personnage et enfin le dernier par un autre. C'est bien de ne pas avoir que celui d'Allie, qui pourtant reste très complet. Mais nous pouvons aller au-delà de ce qu'elle connaît et voit. Ce qui nous donne un avantage certain pour mieux comprendre les sentiments des uns et avoir un pan de leur passé. L'auteur a créé une hiérarchie, avec des noms, comme maîtres, secondaires, etc. Nous comprenons assez vite comment les vampires fonctionnent, tout du moins ceux qui veulent "travailler" avec les humains. Chacun des maîtres à un don bien particulier en rapport avec des totems d'animaux rééls ou non. Je n'en dirais pas plus, car il vaut mieux lire au fur et à mesure le récit. C'est très bien expliqué, on ne cherche pas à savoir qui est qui. L'écriture est fluide et les descriptions donnent bien assez de détails, même un peu plus. L'idée de départ est de découvrir les personnages les uns après les autres. J'avoue que le début est long. J'ai eu du mal à m'imprégner de l'histoire même s'il y a déjà de l'action et des questions que nous pouvons nous poser. Mon impression est que j'ai tourné en rond pendant un moment autour du personnage d'Allie, je n'arrivais pas à me positionner sur elle. Et puis il a suffi d'un déclic pour apprécier pleinement le récit.

     

    L'histoire est très complète avec des semblants de déjà-vu tout petit. Il est vrai que nous avons déjà lu des vampires avec ou sans don, avec ou sans hiérarchie, avec ou sans âme, le petit plus qui m'a fait apprécié plus que les autres : l'écriture. Elle est entraînante, vive sans oublier la complexité des personnages. Bien qu'ils soient nombreux, je dois avouer que je n'en ai pas détesté un seul. Ils ont tous une raison de suivre leur instinct, d'être des traîtres ou des fous, ou encore des alliés de taille. Je ne pourrais pas dire lequel j'ai préféré, car ils ont tous leur importance. Andrew pour l'humanité qu'il confère à Allie, Collen pour sa joie de vivre malgré son état, Abel pour le mystère qui tourne autour, Lucius et son passé, Ornella et sa méchanceté, William et son humour déstabilisant... Tant d'autres qui ont chacun un petit plus : un vrai travail de fourmi. Un personnage qui s'appelle Abel et un titre qui a le prénom de Caïn... Abel, Caïn, Caïn, Abel... Nous pouvons imaginer une histoire aussi vieille que le monde lui-même.

     

    « — Je te comprends, mais je suis, enfin nous sommes, maîtres de clan. La solitude n’est pas dans nos prérogatives. Pour ce qui est d’Irina, il te faudra avoir une discussion avec elle, c’est nécessaire pour le bien du clan, et je sais bien qu’elle n’est pas encore venue te prêter allégeance.
    — Je ne lui en veux pas. J’aurais eu bien du mal à venir habiter avec Abel dans ton manoir quelque temps en ayant votre couple et vos démonstrations devant les yeux… Je pense que je serais repartie pour Paris.
    Il se rapprocha doucement de moi et prit mon visage entre ses mains, plongeant son regard noir dans le mien.
    — Je tuerai de mes propres mains celui qui s’interposera entre nous. Tu es ma lumière dans les ténèbres. Je t’aime plus que ma propre existence. »

     

    Il y a bien plus en jeu que des gueguerres entre vampires, il y a une prophétie qui est à double tranchant. L'évolution des personnages va avec l'évolution du monde dans lequel ils vivent. Rien n'est simple. Les relations entre eux sont à fleur de peau, surtout lorsque l'un d'entre eux à attendu près de 400 ans pour retrouver son amour perdu. La jalousie est un moteur qu'il vaut mieux éviter, nous voyons les dégâts occasionnés lors des combats. Actions, sentiments, combats, traîtrises, il y a de quoi faire en actes et en paroles. En fait, l'auteur nous emmène sur des chemins où se mêlent l'amitié, l'amour, la passion, les cachotteries, les secrets. Ces derniers sont nombreux, très nombreux et entourent plusieurs personnages. Nous découvrons des morceaux par endroit, mais il reste tout de même des événements à venir qui risquent d'être d'une noirceur faramineuse. Le dernier combat est grandiose, les deux "clans" s'opposent sans vraiment savoir pourquoi pour l'un d'entre eux. Se battre pour protéger les plus faibles est une raison qui est plus que valable. Les humains sont peut-être faibles, pourtant Andrew démontre qu'il est fort, bien entendu pas autant qu'un vampire, mais il est résistant.

     

    J'ai beaucoup aimé connaître le passé de Colleen, celui de Lucius, comment Aliénor devient Allie. Elle a une force de caractère impressionnante. Je me dis que Colleen, son amie, a exactement le même, sauf qu'elle ne le désire pas. C'est dommage, elle ferait une très belle personne. Abel reste un mystère, même si dorénavant je me suis fait ma propre idée. Concernant le final j'ai été surprise dans tous les sens du terme. Une impression de très vieille légende qui ressort et au milieu de tout cela des exploits et des pertes considérables. Je ne m'attendais pas à tout cela, disons à un des points qui m'a chagriné. Il reste beaucoup de zones d'ombres, l'auteur nous laisse avec de nombreuses questions en suspends: pour des personnages qui ont pris cher, pour des mots qui sont dits. En conclusion, j'ai beaucoup apprécié ce premier tome et j'ai hâte de découvrir ce que l'auteur compte faire des survivants !



    « — ...ou ils mourront ! Patience… La partie ne fait que commencer. »

     


     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :
    « Top Ten Tuesday # 117Mots en flots Editions »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Mardi 2 Juillet à 07:14

    Que la couverture est magnifique !

    5
    lheuredelire
    Mercredi 26 Juin à 16:27

    Oh ça pourrait bien me plaire ça

      • Jeudi 27 Juin à 16:37

        Yououuuuuuh, j'espère que tu pourras le découvrir bientôt alors :)

    4
    Vampilou
    Mercredi 26 Juin à 15:52
    Ah, voilà un roman qui pourrait pas mal me plaire, c'est tout à fait mon genre de prédilection !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :