• Les mariés écossais, tome 2 : Le prétendant des Highlands (Julia London)

     

    Les mariés écossais, tome 2 : Le prétendant des Highlands (Julia London)

    En vente sur Harlequin édition et Amazon

    Auteur : Julia London

    346 pages numérique (epub)

    Thème : Romance Historique

      *******

    Fait partie de la série

    Les mariés écossais

    Résumé :

    « À la mort de son époux, Daisy préfère fuir l’Angleterre et son cortège de prétendants uniquement intéressés par sa fortune. Si elle ne veut pas que son jeune fils perde son héritage, elle devra se remarier dans l’année. Mais, à présent qu’elle peut choisir, elle compte bien trouver un fiancé à son goût. Un fiancé comme Robert, son ancien amour, qui a promis de la rejoindre dès qu’il a appris sa situation. Mais un homme instille le doute en elle : l’intransigeant seigneur MacKenzie. Un Écossais solitaire qui conteste sans détour la sincérité de ses prétendants. Et plus Daisy proteste, plus il semble déterminé à lui ouvrir les yeux…»  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les mariés écossais, tome 1 : Unie au Highlander (Julia London)

    14/20

     

    J'avais lu le premier tome de cette trilogie grâce à Netgalley. Comme j'aime beaucoup les historiques et que l'écriture de l'auteur m'a plu, j'ai continué avec ce tome 2. Ici il s'agit de Caileen, le fils d'Arran et Margot que nous avions dans le premier tome. (à part un petit décalage dans les années, il faudrait que je vérifie mieux, mais Caileen ne devrait pas être si vieux.)

     

    Grâce aux "gentilles taxes" en tout genre, l'Ecosse en prend pour son grade. Difficile de s'en sortir. La contrebande est partout et il faut surtout ne pas se faire repérer sous peine de mort. Caileen est le plus âgé et il se prépare à reprendre le flambeau de son père qui est souffrant. Même si ce dernier a encore de la vigueur, sa jambe le fait souffrir et il commence à avoir du mal à bouger comme il le voudrait. Daisy (alors là pour le coup le prénom n'est pas mon préféré) est veuve depuis quelques mois, années même. Avec son fils, Ellis, elle a décidé de venir en Ecosse afin de vivre quelques jours, semaines, mois dans l'une des résidences qui appartiendra plus tard à son fils. En attendant que son prétendant qu'elle avait lorsqu'elle était plus jeune et non mariée, elle a besoin de vivre. La rencontre entre les deux est "amusante". Une voiture (avec des chevaux je précise) qui a des soucis de roues, des cavaliers qui arrivent et les fusils sortent sans savoir. Le fruit du hasard ? Peut-être, peut-être pas, il suffit d'un brin d'audace pour avancer sur un chemin différent de celui prévu.

     

    Une histoire qui apporte des éléments du passé. Une vision de la contrebande et des dangers qui guette celui ou celle qui s'amuse à mettre les deux pieds dedans. Ici il s'agit également d'une femme qui vit un peu en dehors du temps. Elle n'est pas une courtisane, a toujours été fidèle à son mari, jusqu'à sa mort. Sauf que ce dernier a été très gentil en lui ordonnant de se marier sous 3 ans, sous peine de perdre la fortune de leur fils. Il ne lui reste plus qu'une année pour trouver l'homme idéal, celui qui la fera vibrer et qui saura s'occuper de son fils. Hors difficile de trouver un homme qui se fiche de l'argent (vive les coureurs de dot qui pullule de plus en plus) et qui aura son approbation.

     

    « Pour être tout à fait honnête, au début, il n’avait pas déplu à Daisy d’être l’objet de toutes les attentions, après tant d’années passées à s’occuper d’un époux malade. Elle devint très rapidement l’une des femmes les plus courtisées de Londres. Mais il devint très vite évident que ce n’était pas pour elle-même. Jeune veuve, à la tête d’une fortune importante et sommée de se remarier au plus vite, elle était devenue la proie convoitée par les aristocrates célibataires qui la poursuivaient de leurs assiduités. Le temps passant, Daisy avait commencé à se défier de leurs intentions. Elle se sentait étouffer et elle en était venue à ne plus faire confiance à son instinct. Sans compter que l’évêque Craig lui rendait la situation plus intolérable encore, ayant commencé à négocier en son nom, sans qu’elle en soit informée, avec des hommes qu’elle connaissait à peine. »

     

    Daisy est une femme qui aime s'amuser, jouer à séduire et se fera prendre à son propre piège. Lui a souffert et ne s'encombre pas d'une femme. Il a de quoi faire. Sauf qu'elle est tenace. Il y a beaucoup de scènes drôles. Des "diners" qui apportent son lot de coureurs. Des cavaliers qui n'hésitent pas à surveiller les domaines. Et puis le fait que ce soit elle qui le cherche change de ce qu'on lit régulièrement dans ce thème, même si cela arrive. Caileen est fier et refuse de voir Daisy comme une femme. Nom de ... Elle est anglaise et c'est un affront ! OK, sa mère est anglaise, mais c'était il y a longtemps.

     

    Ellis est un petit garçon frêle qui est souvent malade. Ce qu'il lui faut c'est du bon air frais et c'est justement ce qu'il va avoir. Sans compter qu'un peu d'attention et le fait de le laisser vivre, dans la limite du raisonnable est un vrai besoin. Il a ce besoin de faire les choses par lui-même et d'être un petit garçon comme tous les autres. Et puis il y a Robert, un ancien capitaine (j'ai un  doute sur son titre là, d'un coup) de la marine. Cet homme qui était un prétendant de Daisy lorsqu'elle était plus jeune. Ce même homme qui a déjà "vu" Caileen sur un bateau de contrebandier. Un trio (non pas amoureux car il y en a un de ces personnages qui est sur la touche depuis le début) qui donne des moments piquants.

     

    « Caileen s’arrêta, se retourna lentement vers elle. Pourquoi lui posait-elle cette question ? Il était un Écossais dont le grand-père anglais avait été traduit en justice pour trahison. De plus, il s’adonnait à la dangereuse activité de la contrebande, faisant entrer dans son pays des marchandises, au nez et à la barbe de vaisseaux anglais qui l’avaient plus d’une fois poursuivi et qu’il avait semés. Les autorités anglaises avaient très bien pu dépêcher cette lady de bonne famille pour l’espionner, mettre un terme à son activité de contrebande, tâche dans laquelle elles avaient lamentablement échoué. De ce fait, il était peu enclin à répondre aux questions qu’elle posait.
    Elle avait senti sa méfiance. Elle se tourna vers son fils, le fit rentrer dans la maison. »

     

    Deux principaux qui ont des blessures profondes. Épris de liberté, ils se confrontent l'un à l'autre sans savoir par quel bout commencer. Lui est fier de sa famille, du fait qu'il soit Ecossais, de sa vie. Rien ne l'empêchera de rester un contrebandier, pas même un sale anglais qui vient pour courtiser cette fichue femme ! Beaucoup de tension entre eux.

     

    C'est un tome que je l'ai un peu moins apprécié par rapport au premier tome. Il y a un peu trop de coïncidence (j'avoue qu'il en faut, mais tout de même) dans ce volume. Et Robert avant même qu'il arrive, je ne l'ai pas aimé, imaginant déjà le pourquoi il ne l'a pas épousé il y a des années. Au final pas de surprise de ce côté.

     

    En conclusion, une histoire qui se lit bien, avec des personnages qui sont tenaces. J'ai apprécié Caileen et Daisy pour leur couple improbable, pour l'humour de certaines scènes. Il m'a manqué plus de... d'étonnement dans cette histoire.
     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :
    « Kennes EditionsLes Crévecoeur, duologie (Antonia Medeiros) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Samedi 2 Juin à 16:50
    J'aime beaucoup la couverture, mais ce n'est pas pour moi...
      • Samedi 2 Juin à 21:34

        Dommage, mais il y a d'autres livres qui te plairons c'est certain :)

    3
    Samedi 2 Juin à 11:20
    Voici une saga qui pourrait beaucoup me plaire, je note ! La couverture est magnifique *-*
      • Samedi 2 Juin à 21:34

        Les trois couvertures sont vraiment très belles :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :