• Les mémoires fantastiques (Astrid Causse)

    Les mémoires fantastiques (Astrid Causse)

    Les mémoires fantastiques (Astrid Causse)

    Auteur : Astrid Causse

    14 pages ebook

    Thème : Fantastique

     *******

    Erato Editions (Partenaire)

     

    4ème de couverture :

     « Je me nomme Théophile Martin. Je viens de fêter mon 84ème printemps et j'ai l'impression, même la certitude qu'il n'y en aura malheureusement pas de prochain. C'est pour cela que j'ai décidé de coucher sur le papier, telle une encre indélébile, le souvenir le plus précieux que je possède. Certains me diront que ce n'est que pure spéculation, que mon esprit vieux et malade me fait dérailler. Mais je puis vous jurer et vous assurer que les faits et les personnages que je vais vous rapporter ne sont pas sortis d'un esprit perturbé et qu'ils sont bien véridiques.

    Certains me croiront, d'autres pas. C'est à vous de choisir car votre esprit sera le seul maître et qu'il n'y que vous pour dire si tel ou tel fait est saugrenu.

    Je suis un vieil homme en fin de vie et maintenant voici le plus merveilleux moment de mon existence.»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Les mémoires fantastiques (Astrid Causse)

    Je remercie les éditions Erato pour l’envoi de cet ebook. Un petit mot sur la couverture, elle est très belle et m’a fait penser, à tort, qu’il y aurait des anges :p

    Il s’agit d’un vieil homme, Théophile, qui sent que sa vie approche de la fin. Il nous raconte son histoire et plus particulièrement un voyage qu’il a fait avec sa tante, du prénom de Christel, vers Avoriaz. Sa tante à eut la chance de gagner un voyage pour deux, mais avant de le proposer à Théophile, va le faire mariner un peu. Après cette brève période d’incertitude, ils vont donc se retrouver dans cette ville, en plein festival du cinéma et du fantastique, ce dont Théophile adore. Lors de son exploration, le jeune homme va rencontrer une personne particulière dans une petite boutique qui ne paye pas de mine de l’extérieur. Mais à l’intérieur, le décor est bien différent, tout ce qu’aime le jeune homme est présent et même au-delà. Des questions viennent le tourmenter. Comment l’homme de la boutique peut savoir autant de choses ? Pourquoi est-il entré ? La magie existe-t-elle vraiment ?

    Théophile est un personnage intéressant, pas assez approfondi à mon gout, il manque des détails que nous pourrions facilement retrouver dans une nouvelle plus imposante, voire un roman. Si l'auteure lit mon avis, peut-être que cela lui donnerait des idées ? Mais ses sentiments sont très bien présentés, que se soit lors de sa frustration de ne pas être celui choisit par sa tante, que sa joie qui explose lorsqu’il arrive dans la ville et découvre ses merveilles. Christel est une petite coquine, en tout bien tout honneur, mais elle est malicieuse, s’amusant avec les émotions de son neveu, tout en douceur. Quant à l’homme de la boutique, Desmont, c’est un petit malin, peut-être utilise-t-il une boule de cristal, qui sait ?

    L’histoire est très courte, trop courte à mon gout car pour ma part il manque des éléments, de quoi étoffer un peu plus le fantastique en lui-même, à peine entré dans ce monde que nous en ressortons déjà sans avoir eut le temps de savourer. L’auteure écrit très bien, elle nous emporte très facilement dans l’histoire de ce vieil homme, mais il m’en faudrait plus,  plus de pages. Je suis sûr que l’histoire complète de sa vie serait une très bonne lecture. Dans tous les cas, j’ai beaucoup aimé la fin de cette nouvelle, un cercle perpétuel de la vie et ce Kevin va avoir les yeux qui brillent de mille feux.

    Un extrait pour finir mon avis ;)

    « - Evidemment! Murmurais-je. Je suis dans la ville du fantastique c'est pour cela que tout me paraît disproportionné.
    De Sergueï Eisenstein (Ivan le terrible) à John Ford (les raisins de la colère) en passant par Victor Fleming (Autant en emporte le vent) et sans oublier Alfred Hitchcock (Soupçons), ils étaient tous là, mes réalisateurs préférés, ces films que j'avais vu et revu pour le plaisir. Tout y était. Que de merveilles s'offraient à mes yeux. Je ne savais plus où donner de la tête. Les étagères étaient immenses et s'étendaient à perte de vue. En m'approchant de plus prés, je vis que tout était en mouvement. Je ne sais pas si je m'exprime bien mais les objets étaient comme animés d'une magie mystique venue d'un autre monde. Mon esprit n'arrivait pas à y croire. J'avais l'impression d'être dans un rêve éveillé où chaque chose est irréelle. Je m'apprêtais à saisir un livre nommé « Vingt mille lieues sous les mers » quand tout à coup :
    - Tu as besoin d'aide? Dit une voix grave derrière moi. »

     Logo Livraddictbabelio

     

    « Le sens de la vie (Sylvain Lamur)Les mémoires fantastiques (Astrid Causse) - SP Erato Edition »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :