• Les nuages de la colère (Bachir Dandjouma)

    Les nuages de la colère (Bachir Dandjouma)

     

     Résumé 

     

    « Brillant analyste biomédical dans une entreprise à Paris, Edimo est frustré par son emploi et sa routine quotidienne. Rattrapé par ses addictions, ses mauvaises habitudes et son manque de motivation, le jeune trentenaire mène une existence instable. Après une douloureuse mésaventure, Edimo n'en peut plus, il se trouve au bord du gouffre. C'est ainsi qu'il se lie d'amitié à Koffi, un étrange individu qui lui propose une bouée de sauvetage pour s'en sortir financièrement.

    Grâce à cet ami, la vie d'Edimo s'émerveille. Argent, amour et réussite s'offrent à lui, jusqu'au jour où Edimo se retrouve impliqué dans un énorme scandale professionnel.

    Va-t-il tout perdre et replonger dans ses frustrations après tant d'efforts ? Pourquoi une telle adversité à ce moment de sa vie ? Face à ces nuages sombres qui semblent le suivre, Edimo va devoir repousser ses limites et lutter pour sa survie. »
       
     

     Ma chronique 

     
    Je remercie l'auteur pour m'avoir permis de découvrir sa plume par le biais de son premier roman, sur le site simplement.
     
     
    Edimo est un jeune homme qui a un travail qui lui plait énormément. Il adore passer du temps dans son labo, aider les autres et continuer à vivre sereinement. Sauf que son patron s'en fiche des heures supp et ne lui rend pas justice, sans oublier que notre cher Edimo a un vice : les jeux d'argent et pas les plus petits. Edimo est toujours dans la panade, il a bien une tata Suzanne qui lui rend des coups demain, ainsi que son meilleur ami Pascal, mais ce n'est pas suffisant. Il vit bien au-dessus de ses moyens et cela commence à le déprimer plus qu'il ne l'est déjà. Pas de chance pour lui, il doit de l'argent à un sale type qui l'embarque et le frappe afin qu'il comprenne qu'il doit payer, sinon c'est sa vie qu'il va perdre. Alors qu'il se demande comment il va faire, il tombe sur un certain Koffi qui va l'aider dans ses problèmes d'argent. L'espoir prend enfin place dans la vie de Edimo, mais pour combien de temps ?
     
     
    Nuages, brouillards, la couverture nous plonge entre des murs où il est difficile de savoir où nous pouvons aller. C'est une question de survie pour Edimo de pouvoir se repérer et de réussir dans la vie. Tout est question d'opportunité, de choix et surtout de savoir en qui nous pouvons faire confiance. Parfois nos choix nous mènent à des chemins parfaits, parfois c'est l'horreur qui pourrait s'abattre sans le savoir. Alors que Edimo a enfin trouvé sa voie, en utilisant des moyens plus ou moins légaux, un drame va survenir. Il va devoir faire face à tout ce qui lui arrive. La frontière est mince entre la légalité et l'illégalité, il suffit d'un pas dans un sens puis dans l'autre sens pour avoir franchi cette frontière et ainsi se retrouver dans une mauvaise passe. Difficile de trop en dire sans vouloir en parler afin de garder un certain mystère, car le livre est un mystère jusqu'à ce que nous arrivions au final. Certains points restent obscurs et c'est important dans un thriller d'avoir des zones d'ombres.
     
     
    Le personnage de Edimo est un peu comme monsieur tout le monde. Travailler pour subvenir à ses besoins et puis un faux pas ou deux et voila qu'il est dans la panade. Tout le monde peut passer par cette case où nous ne savons plus où nous en sommes. La vie n'est pas simple, l'ego non plus et c'est parfois ce qui peut perdre un homme. D'autres personnages gravitent autour d'Edimo, il y a donc Koffi qui reste un mystère jusqu'au dénouement, puis Alice, Tata Suzanne, Malaïka, Pascal. Chacun d'entre eux a un rôle à jouer, qu'il soit important aux premiers abords ou non, l'avenir nous indique qu'ils ont tous un point commun : Edimo. Tous gravitent autour de lui, avec de la compassion, de la générosité, de la traitrise, des mensonges, de la vengeance, de l'amitié, de l'amour. Les conséquences des actes des uns vont se lier à ceux des autres apportant bon nombre de changement dans leurs vies.
     
     
    Les événements s'enchaînent rapidement. La vie d'Edimo est chamboulé depuis le jour où il a décidé de ne plus rester en bas de l'échelle. Chaque geste a des conséquences, c'est ce que nous indique l'auteur par ce récit, même si le temps pris pour s'en rendre compte peut être long. Nous réfléchissons un peu plus à ce que nous faisons, à ce que nous pouvons devenir, à la ligne de conduite que nous adoptons ou pas. Quelques bémols concernant le récit par contre m'ont donné un certain manque. Je pense par exemple au fait des sauts dans le temps qui ne sont pas mentionnés avant d'entrer dans le texte. J'ai dû relire deux fois la fin du chapitre Alice pour comprendre le saut dans le temps et ce n'est pas le seul. Le comment Edimo s'est fait avoir par Kasino, même s'il est implicite aurait pu également être mis en avant, car sans cette rencontre, nous ne sentons pas avant Edimo dans un état de fébrilité parce qu'il doit de l'argent.
     
     
    J'aurai aimé un peu plus de descriptions des personnages car c'est un peu léger à ce niveau. Nous n'avons pas vraiment leurs habitudes, leurs façon de parler ou de s'habiller. Ils sont là, ils servent à l'histoire, c'est certain, mais me^me pour la fameuse tata Suzanne, nous ne savons pas grand-chose au final. Un détail aussi sur le fait que Koffi est connu de tata Suzanne par Edimo, mais il ne lui en a jamais parlé ? Plusieurs petites explications supplémentaires auraient été apprécié pour faire monter le côté thriller. Je dois avouer qu'à part avec le final, je n'ai pas ressenti une montée de stress lors de la lecture. Il faut dire qu'avec certaines maisons d'éditions ou auteurs, j'ai l'habitude qu'ils aillent plus loin, donc ici, j'ai trouvé que c'était léger. On retrouve de nombreux rebondissements et une pointe de mystère sur la plupart des personnages. Ce qui est très bien par contre, c'est qu'il est impossible de savoir pourquoi avant d'arriver vers la fin du livre. Un autre point important à souligner : les chapitres sont courts, nous pouvons donc nous arrêter facilement.
     
     
    Pour des débutants en thriller il est parfait pour entrer dans l'histoire et ne pas avoir trop peur. Ce qui est bien dans la plume de l'auteur, c'est la facilité que nous avons d'intégrer l'histoire. Certains personnages sont faciles à détester pour ce qu'ils font, pour ce qu'ils sont. Ce n'est pas dur de mettre de côté et d'enrager sur des traîtres, ou des personnages qui de toute façon sont le mal incarné. Le fil conducteur est bien ficelé, nous partons d'un homme qui risque de tout perdre et qu'une étoile (je n'oserais pas dire bonne étoile) lui tombe dessus afin de l'aider dans ce qu'il veut faire réellement : aider les autres. Je ne comprends pas qu'il ne se pose pas plus de questions, mais comme il veut de l'argent facile, Edimo ne voit pas le mal. C'est un beau projet, mais il ne faut pas qu'il oublie d'où il vient et surtout ce qui est derrière lui. Le passé des personnages remontent à la surface et nous comprenons que le temps passé n'a pas adouci la peine ressentie.
     
     
    En conclusion, un thriller léger qui apporte de bonnes questions sur chaque geste ou parole que nous pouvons avoir et les répercussions qui surviendront forcément. L'addiction est un sujet important mis en évidence. Le cercle vicieux s'installe et rien ne pourra y faire, si ce n'est l'homme qui se déporte pour casser le cercle. C'est une histoire qui pourrait arriver à n'importe qui, enfin quelqu'un comme Edimo.
     
     

     Extrait choisi : 

     

     « Edimo ouvrit péniblement les yeux, avec une gueule de bois digne de ses mémorables soirées alcoolisées. Les rayons de soleil l'arrachèrent à son sommeil. Malheureusement, cela faisait partie des inconvénients de dormir avec les rideaux entrebâillés, plus une fenêtre orientée est. Bizarrement, il était affalé sur son lit et complètement vêtu de ses habits de la veille. Était-il rentré tout seul ? Un bon samaritain l'avait-il raccompagné chez lui sans lui faire les poches ? Cette partie de l'histoire demeurait un peu floue dans sa tête, mais quelques morceaux lui revinrent à l'esprit. Il se souvint de la dépouille dans la villa, la fuite, Koffi et ses acolytes, l'argent. Oh que oui, des sous, il en avait grand besoin...»

     

    Les nuages de la colère (


     

    « Dans ma boite il y a... #271Top Ten Tuesday # 222 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Kimysmile
    Mercredi 30 Juin à 08:57

    Pourquoi pas !

    9
    Mardi 29 Juin à 16:50

    Hum pas trop dans mon style de lecture du moment, mais merci pour la découverte !

    8
    lheuredelire
    Mardi 29 Juin à 11:16

    Il a l'air plutôt sympa

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mardi 29 Juin à 10:23
    Satine's books

    Malheureusement, ça ne sera pas pour moi


    Merci beaucoup pour ton avis 

      • Mardi 29 Juin à 12:11

        Aucun souci miss, j'imaginais bien que ce n'était pas pour toi :)

    6
    Vampilou
    Mardi 29 Juin à 10:07
    Thriller léger, ça pourrait être pour moi ça !
      • Mardi 29 Juin à 12:10

        Je me doutais que dans le lot il y en aurait bien une ou deux que ça tenterait :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :