• Les survivants d'Aglot (Delphine Biaussat)

     

     

    Disponible en ebook et papier sur évidence éditions

      

    Les survivants d'Aglot (Delphine Biaussat)


    Auteur : 

    100 pages numérique (epub)

    Thème : Fantastique

      *******

    Résumé :

    « C'est la catastrophe à Aglot : les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage.

    Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l'une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion.

    Réussiront-ils à sauver les citoyens et envisager un avenir heureux ? » 

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    14/20

     

    Je remercie Delphine ainsi que la maison d'éditions Evidence pour la découverte de ce titre.

     

    La couverture ainsi que le titre nous laisse une très grosse idée sur le fait que nous allons tomber sur des zombies. Je dois avouer que je n'ai lu le résumé que là, maintenant, au moment même où j'ai écris cet avis.

     

    Émilie est en prison, pour un crime/délit qu'elle n'aurait pas commis. Se retrouvant dans une cellule d'isolement, pour cause de bagarre, elle entend du bruit de l'autre côté de la porte. Anthony, gardien de la paix depuis un mois assiste à ce qui s'apparente à un massacre dans cette prison. Il va récupérer la jeune femme et chercher un moyen de se sauver de cet enfer. en cours de route, ils vont tomber sur la directrice qui a échappé aux zombies. Pourquoi des créatures pareilles dans notre monde sain de corps et d'esprit ? Qui restera en vie ?

     

    Émilie
    « Je parcours des yeux la minuscule pièce où je me trouve. Il faut bien l’avouer, celle-ci est minable. Le mitard, qu’ils appellent ça ! Ma cellule habituelle, c’est le Ritz, comparé à… ça.
    Je ne peux m’empêcher de grimacer de dégoût. En plus d’être un trou de souris, cet endroit est sale et poussiéreux. Il n’y a quasiment aucun meuble. Elle ne possède qu’une couchette, une petite table, un tabouret, un lavabo, et des W.C. La première me provoque un mal de dos terrible qui me donne envie d’expulser ma rage ; la deuxième... »

     

    J'aime beaucoup les histoires de Zombie, particulièrement celles de Denis Labbé, ce sont les premières avec lesquelles je me suis éclatée et par conséquent, lorsque j'en vois d'autre, j'ai envie de découvrir ce que d'autres auteurs ont bien pu penser sur ces bestioles-là ! Ce que je peux dire, c'est que l'histoire, le concept même de la façon dont ces créatures sont arrivées est différent de la plupart des livres lus. Les personnages vont devoir trouver d'où ils viennent, pourquoi ils sont là et surtout vont-il réussir à survivre ?

     

    Nous découvrons les personnages dans le pire élément qui soit, à savoir la survie. Allons-nous tomber dans le glauque et les voir s'entredéchirer, ou au contraire voir une solidarité ? Lorsqu'ils vont découvrir comment c'est arrivé et ce qu'il faut faire, les éclats entre certains personnages vont s'atténuer pour montrer une force. Il y a bien entendu des pertes humaines, je regrette juste le manque de détails de certaines scènes. Suivre ce qui se passe par le regard d’Émilie et d'Anthony ne permet pas toujours de voir réellement ce qui se produit. Les scènes les plus monstrueuses passent en retrait avec juste le résultat. Par contre pour le final, nous avons la totalité, mais il m'a manqué un peu plus de descriptions (et j'avoue de scènes macabres). Vu que je suis sur le côté un peu négatif de l'histoire, les zombies m'ont parus trop peu virulent. Pas ou très peu de surprises avec eux, juste la façon dont ils ont débarqués.

     

    « — Des morts vivants… Des zombies… Oui, c’était ça, je pense.
    — Impossible ! je réplique catégoriquement.
    Ce qui s’est passé est horrible, mais ce que Charlène avance est complètement farfelu.
    — Si. C’était ces… choses.
    On nage en plein cauchemar. Ceci est une histoire racontée au coin du feu pour effrayer les plus jeunes. Je n’arrive pas à l’imaginer.
    — C’est impossible, Charlène. Vous avez dû mal voir. Les zombies n’existent pas. On n’en voit que dans des films afin de fasciner et faire trembler de peur les spectateurs.
    — Je les ai vus de mes propres yeux. Ils étaient terrifiants. Et je les ai vus… attaquer, mordre, bouffer, tuer… Et il y en a plusieurs qui sont devenus des leurs, finit-elle dans un chuchotement.
    Je tente d’imaginer la scène. Ce n’est pas possible, pourtant Charlène est quelqu’un qui a la tête sur les épaules, et qui ne va pas mentir pour se rendre intéressante. À moins que tout ça l’ait rendue folle et qu’elle se mélange les pinceaux entre la réalité et son imagination. Mais comment une personne saine d’esprit pourrait-elle ainsi perdre la raison ? »

     

    Concernant les personnages, le fait de devoir rester en vie les modifient très rapidement. Anthony semble être un petit jeune qui a changé un certain nombre de fois de travail, pour atterrir ici. Un peu naïf sur les bords, le fait de devoir se servir de son arme le rend plus sûr de lui. Il prend plus de décisions et montre qu'il est un homme. Émilie est une jeune femme qui paraît forte. Nous en apprenons plus sur elle. A se demander lequel des deux était le plus naïf. Il y a Tatiana qui est une dure à cuire. Si elle se trouve en prison c'est pour une raison bien précise. Sa rancœur va se changer en quelque chose de moins négatif, mais ce n'est pas pour autant qu'elle va oublier. Et les autres qui vont montrer de quoi ils sont capable, ou non.

     

    J'ai lu cette histoire à des garçons 13/16 ans. (Dès que j'ai parlé de Zombies aux filles, c'étaient niet !) Je n'avais pas osé plus petit, je ne pense pas que plus jeune cela passerait, à moins de rectifier certains termes sur le vif. J'ai eu plusieurs réactions. Il y a ceux qui ont aimé comment les zombies sont arrivés. Les plus jeunes ont apprécié le fait qu'il n'y ait pas trop de violence. Par contre les plus grands auraient aimé plus de sang, d'abomination, de mangeurs en actions. Pas facile de contenter tout le monde.

     

    En conclusion, une petite histoire qui se lit très rapidement. L'originalité tiens dans la façon dont ces créatures apparaissent. Elle n'est pas effrayante et manque de descriptions à mes yeux. Les chapitres sont courts et défilent vite. Il y aurait eu plus de pages, j'aurai été ravi. Dans tous les cas, j'ai passé un agréable moment de lecture (c'est étrange d'indiquer cela alors qu'il s'agit de Zombies, mais ils ne sont pas si "méchants" que cela malgré tout)

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 80Sous ta peau, saga (Scarlett Cole) »

  • Commentaires

    6
    Mardi 8 Août à 09:21

    Ma chronique va rejoindre la tienne : j'ai trouvé que ce roman manquait de descriptions.Autrement, il est bien sympa.

    5
    Mardi 8 Août à 07:47

    Je passe mon chemin en espérant ne croiser aucun zombie. LOL !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    BOOKS-STORY
    Lundi 7 Août à 19:43
    Les zombies je préfère pas lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :