• Létherrae, tome 1, deuxième carnet : la résistance (Morgan Malet)

     

     

    Létherrae, tome 1, deuxième carnet : la résistance (Morgan Malet)

    En vente sur Amazon

    Timor est Illusio (Laurent Theres)

    Auteur : Morgan Malet

    : 08 Juin 2016

    248 pages numérique (ebook)

    Thème : Fantastique/Fantasy

      *******

    Fait partie de la saga

    Létherrae

     

    Résumé :

     

    « Se relever de l’impossible. Avancer sans relâche. Lorsqu’il ne reste que la fuite, partir sans se retourner. Le temps de panser les blessures viendra, plus tard. Ce sont les derniers mots d’ordres qui ont été donnés aux adolescents : disparaître pour sauver leur vie, seuls. De Rochemont, il ne restera bientôt plus rien. Que faire des défunts ? De Max ?

    Mathiou guidera et protègera les humains à travers Létherrae. Ainsi en avait-il fait la promesse à son Prince. Poursuivis par les hommes de Maltar, il mènera les jeunes Terriens à l’abri. La route est longue, et les rencontres nombreuses. Mais leurs plus dangereux ennemis, au bout du compte, pourraient bien se trouver être leurs propres démons.

    Et dans l’ombre de Létherrae, Soccard cherche l’enfant au Sang déchu. » 
     

     

    Létherrae (Morgan Malet)

     

    Je remercie Morgan Malet, pour avoir eu cette patience d'ange au sujet de cet avis qui a mis du temps à voir le jour. (Beaucoup de problèmes familiaux au moment de la première lecture, puis un oubli de ma part) Mais passons au livre. J'aime beaucoup la couverture qui représente tout à fait ce qui va arriver à nos héros.

     

    A la fin du premier carnet, nous étions à la fin d'une bataille monumentale, avec pertes et fracas. Rochemont et ses habitants ont malheureusement fais les frais de cet homme qui se croit tout permis : Maltar. Nous revenons directement à la fin de cette bataille avec tout ce que cela comporte. Des personnages qui doivent se reprendre malgré ceux qui leur manque. Un village qui disparait en un claquement de doigts. Des émotions fortes qui menacent de jaillir à chaque instant. Il n'y a pas de temps mort pour les braves, pas de repos compensateur pour pouvoir se remettre d'aplomb. Nos héros vont devoir fuir, tout comme les rescapés pour rejoindre Draconnia.

     

    Un voyage qui n'est pas pour flâner, mais bien pour survivre. De nombreuses épreuves les attendent, de nombreux combats, mais aussi une recherche de soi-même. Chacun d'entre eux va apprendre à voir plus loin que leur nombril, ce qui était déjà le cas dans le premier carnet. Mais ici, ils sont ensembles. Un tout uni. Plus personne n'ira au devant des dangers sans les autres. Plus rien ne va, les douleurs physiques et mentales sont bien présentes. Le chemin parcouru va leur montrer leur force mais aussi leur faiblesse. Leur capacité à pouvoir se démêler d'un traquenard. La magie n'est ni blanche, ni noire, elle est utilisée par des bons ou des mauvais.

     

    « Une poignée de secondes suffirent pour balayer les bâtiments et recouvrir la vallée. Rochemont venait d’être rayé de la carte en un battement de cil, enterré avec ceux qui avaient souhaité sa perte.
    Max baissa les jumelles, tremblant.
    – Que s’est-il passé ? demanda Annie.
    – Rochemont n’a jamais été pris, répondit Mathiou d’un ton sec en reprenant les jumelles à Max, et ne le sera jamais.
    D’un claquement de langue, il fit repartir les chevaux.
    Max n’eut pas de mal à comprendre pourquoi Alexandre avait tenu à ce qu’il soit témoin de la scène. Ce piège assurait les arrières et la survie de tous les habitants de Rochemont. Qu’importait le prix à payer. C’était la guerre et Alexandre protégeait les siens. La leçon était rude. »

     

    Impossible de ne pas avoir envie de pleurer en démarrant le début de l'histoire. La perte d'une personne chère est toujours difficile, surtout lorsque l'on a pas le temps de la pleurer comme on le voudrait. Nous retrouvons les personnages du premier carnet : Max, Matthiou, Benoit, Cédric, Annie, Catrina, et en découvrons de nouveau tel Denis. Chacun a sa place, son devoir, ses idées, sa manière de voir, de fonctionner. Leurs réactions sont différentes en fonction de ce qu'ils ont déjà vécu, sur terre ou dans leur propre monde. Ils sont tous entrés dans cette guerre sans avoir la possibilité de dire non, car cela signifierait mourir. Leurs émotions sont faciles à identifier, difficile à contenir. Ils ne sont pas encore des adultes, tout juste 16/17 ans et pourtant ils ont cette capacité à être déjà vus comme des grands. Ils n'ont pas vraiment le choix de s'investir. Enfin si, ils pourraient partir, tenter de vivre leurs vies (encore faut-il qu'ils puissent retourner sur Terre pour certains) mais en contrepartie des milliers de gens risquent de mourir.

     

    «– Mais…
    – Écoute, je ne connais personne qui soit capable d’encaisser tout ce que tu as subi depuis les examens sans devenir fou. Alors, quoi ? Tu as pété un câble ? Tu as réduit en cendres quelques hectares de forêt et tu t’es dit un instant que tout serait beaucoup plus simple si tout s’arrêtait définitivement ? Très bien ! Mais bon Dieu ! Encore heureux que tu aies fait ça ! Encore heureux que tu aies – enfin – explosé ! Je n’attendais que ça ! Que le fier, l’orgueilleux, l’insupportablement buté Max daigne enfin accepter sa condition d’être humain pourvu d’affect ! Que tu cesses enfin d’avoir la prétention de te croire héroïque... »

     

    J'ai beaucoup beaucoup aimé les étapes par lesquelles ils doivent passer. Les petites schémas et dessins entre deux chapitres aussi sont sympa. Mais par dessus tout, j'ai adoré lire le passé de Max. Celui dont on ne connait pas sa véritable identité. Nous avons un pan complet de son enfance. Ses réactions sont véritablement compréhensibles lorsque l'on comprend ce que ses parents ont fait. Vouloir ou ne pas leur en vouloir, telle est la question. Il y a aussi le mystère sur le cauchemar répétitif de Cédric et tout ce qui va avec. Benoit et son besoin irrépressible de toujours vouloir protéger Annie qui elle-même a de superbes idées. La fin de ce second carnet est terrible, elle s'arrête en pleine action ! Non, mais ce n'est pas possible, mais alors pas possible du tout. Pourquoi ne pas avoir donné un tout petit peu plus ? C'est encore pire que la fin du premier carnet.

     

    En conclusion, j'ai adoré cette suite ! Un monde fantastique où se mêlent une amitié forte. Des personnages qui évoluent. Une guerre qui ne semble pas prête de s'arrêter en si bon chemin. De nombreux rebondissements, d'épreuves et une quête qui semble ne pas être si simple, surtout lorsque l'on comprend d'où vient le premier Contrôle. J'attends la suite avec impatience !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Challenge 50 romans en 2017

     

    #défi2017 #challenge2017 #challenge50romansen2017

     

     


    « Top Ten Tuesday # 10Dialogues interdits, série (Théo Kosma) »

  • Commentaires

    6
    Vampilou
    Jeudi 18 Mai à 16:43
    Évidemment, ça me tente toujours autant !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 18 Mai à 15:51
    Ce n'est pas trop mon genre , tu donnes tout de même envie : à voir.
      • Jeudi 18 Mai à 16:44

        Chouette si j'arrive à te donner envie :)

        à bientôt :)

    4
    Diablotine
    Jeudi 18 Mai à 09:51

    Je suis ravie de voir que ta lecture se passe toujours aussi bien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :