• Liaisons Périlleuses au Costa Rica 1 (Ena Fitzbel)

     

    Liaisons Périlleuses au Costa Rica 1 (Ena Fitzbel)

    Auteur : Ena Fitzbel

    104 pages ebook

    Thèmes : Romance, Humour

    Collection : One Shot

      *******

    Fait partie de la série

    "Liaisons périlleuses"

    de Ena Fitzbel

    Présentation de l'éditeur :

    « Vous n’êtes jamais allé au Costa-Rica ? Quel dommage ! Qu’attendez-vous pour visiter l’une des plus luxuriantes forêts tropicales de la planète ? Peut-être n’aimez-vous pas les moustiques et autres créatures exotiques !

    N’ayez crainte ! Vous n’aurez pas à en souffrir si vous suivez Marc Charleroi, guide expérimenté et ancien commando des Forces spéciales canadiennes. En plus d’être séduisant et spirituel, il veille toujours sur ses clients, même s’il a affaire à de parfaits citadins, comme Diane Fouché, la rédactrice en chef du magazine français Belle pour la vie.
    Soucieuse de mener à bien son reportage, la ravissante et très distinguée Diane aurait pu s’en réjouir. Mais les esprits de la forêt se sont ligués contre elle pour la faire succomber au charme de son guide. Elle qui n’a jamais supporté les coureurs de jupons ! »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Liaisons Périlleuses au Costa Rica 1 (Ena Fitzbel)

    Déjà merci à Ena pour sa confiance renouvelée. J'avais eu l'occasion de lire « Un manoir pour refuge », livre que j'avais apprécié et lorsqu'elle m'a proposé de lire ce premier volet plus réaliste, moins fantastique, j'ai accepté avec plaisir. Et je ne regrette pas.

    « Livre premier : Tortuguero…Ou l’art et la manière de frayer en eaux troubles »

    Nous sommes en présence d'une jeune femme, Diane Fouché, rédactrice dans un célèbre magazine pour femmes qui doit faire l'ARTICLE du siècle en passant une semaine dans la Jungle du Costa Rica. Rien de plus facile, lorsque tout est préparé dans les moindres détails. Oui, mais, car sinon cela ne serait pas drôle, il y a un hic de taille : son photographe va se retrouver à l'hôpital et elle sera seule au milieu de la jungle avec Marc Charleroi, le guide. Et quel guide ! Ancien commando des forces spéciales, il a la carrure, le visage, les goûts et bref, aucune femme ne peut lui résister, sauf peut-être une... Diane !

     

    La jeune femme paraît au premier abord, froide, prétentieuse, légèrement pour ne pas dire très imbus d'elle-même. Elle va jusqu'à embarquer des talons aiguilles à mille dollars la paire dans un sac de randonnée, par exemple...  Bref, la femme citadine par excellence, mais le cran bien au-dessus du commun des mortels. Mais en grattant sous cette couche de superficialité se cache une femme qui n'est pas toujours sûre d'elle, qui se lâche lorsque les conditions l'obligent et qui peut s'avérer romantique.

     

    Le guide... Par quel bout commencer, en tout bien tout honneur bien entendu. Il est rustre, sauvage, parlant peu, agissant beaucoup, très tactile, s'amusant aux dépends des autres, mais qu'est-ce qu'il est canon... Un véritable plaisir des yeux, lorsqu'il se tait. Non, je ne suis pas méchante du tout, c'est un fait ! Enfin presque, car lorsqu'il se donne la peine d'y aller doucement, il peu être adorable... Jusqu'à un certain point je dirais.

     

    J'adore le contexte de la jungle, la chaleur étouffante, les animaux dont il serait bien de savoir s'ils sont dangereux ou non. L'attirance qu'ils éprouvent est quasiment instantanée, mais aucun des deux ne sait comment faire et chacun campe sur des positions instables. L'auteur nous offre beaucoup d'humour, de quiproquo – les pensées de Marc lorsqu'il la voit sur scène avec ces comptes Texan sont tout simplement à mourir de rire – de coups bas mutuels. Ils ont envies de passer à l'acte – Ena, je pense que celui qui me dira non, n'aura jamais lu ce premier volet vu le nombre de fois qu'ils se tournent autour – mais, mais, mais un peu de subtilité serait pas mal pour qu'ils y arrivent enfin !

     

    A chaque fois je me disais bon, qui va tenter, qui va s'en prendre une, qui va rester sur le carreau et là... làààààààààà, (pardon, un problème avec un de mes doigts) le récit nous montre une Diane qui se venge du départ – j'avoue que ce type de vengeance, je n'ai pas trop compris pourquoi la mettre dans cette position – et une manière de l'amener à le vouloir de façon... difficile d'expliquer sans dire ce qui se passe. Mais disons que le plan de Marc est ambitieux, bien préparé, mais tordu tout de même, pour ne pas dire qu'il passe pour un salaud rusé à mes yeux : le chocolat chaud, faites-y bien attention, je vous le dit !

     

    J'ai beaucoup aimé avoir les deux côtés, qui pensent quoi, qui veut quoi, qui a fait quoi. Un gros plus, tout ce qui pourrait être intime est juste imaginé au bon vouloir du lecteur : merci !!!! Par contre, trop court, non, mais à peine le temps de mettre le nez dedans que c'est déjà fini. N'empêche, je me dis que le réveil va être explosif.

    Mode Schtroumpf grognon :

    Liaisons Périlleuses au Costa Rica 1 (Ena Fitzbel)

    moi j'aime pas les romances !

     

    Et bien c'est raté, j'ai beaucoup aimé celle-ci et pour causes : humour décapant, joutes verbales acides, personnages qui ne manquent pas d'en vouloir. Un jeu du chat et de la souris qui ne manque pas de piquant surtout que je cherche encore qui a le rôle du chat ou de la souris. A lire absolument !

     

    Un extrait qui montre l'esprit de Marc a un moment donné :

     

    « Aiguillonné par le désir de l’agacer davantage, je me campai à un mètre d’elle et, tout en secouant la tête énergiquement pour chasser le sable de mes cheveux, je me lançai dans un discours scientifique sans fin visant à lui faire perdre patience. J’étais persuadé qu’elle ne tarderait pas à se jeter sur moi, mais cette fois-là, je ne lui laisserais pas le choix des armes. Je la renverserais en arrière, me coucherais sur elle et sans lui demander son avis, je récupérerais mon dû.

    Parmi les trois espèces qui viennent pondre en juin sur les plages du parc de Tortuguero, nous avons la tortue verte, dite aussi tortue franche. C’est la plus grande de toutes. Elle peut mesurer jusqu’à un mètre cinquante et atteindre les trois cents kilos…

    Je la vis serrer les poings, signe que je ne devais pas l’approcher. J’adoptai donc un ton neutre et professoral, attendant patiemment qu’elle s’énervât davantage. »

     

    Logo LivraddictFait partie des challenges suivants :

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Logane, série (Angie L. Deryckere)Liaisons périlleuses, série (Ena Fitzbel) »

  • Commentaires

    2
    Jeudi 26 Mai 2016 à 13:11

    L'écriture de l'auteure est sympa mais j'ai trouvé les personnages et les situations peu crédibles...

      • Jeudi 26 Mai 2016 à 20:34

        J'aime bien son écriture aussi :) Merci d'être passée par ici !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :