• Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

     

     

     

    Lien sur Amazon


    Auteur : Callie J. Deroy


    203 pages papier

    Thème : Fantastique

    *******

    Fait partie de la trilogie

    Liens de sang (Callie J. Deroy)


     

    Résumé :

    « Si emménager dans un pays étranger est déjà une aventure, celle que s'apprête à vivre Julia va bouleverser sa vie. Profondément, intensément, irrémédiablement. Ils existent, elle le sait. Mais si elle a passé sa vie à les imaginer, elle n'en a jamais rencontré. Jusqu'à aujourd'hui.

    Elle devrait les fuir, ils devraient la haïr. Mais à Lakewood, les choses ne vont pas se passer comme prévu.Car Julia est hors du commun. Andrew, Daniel et Lizzie vont vite s'en apercevoir. Entre désir, amour et rivalité, certains choix seront difficiles à faire, et auront des conséquences aussi douloureuses qu'irréversibles.

    Jusqu'où Julia sera-t-elle prête à aller  et pour protéger les liens qui l'unissent à ceux qu'elle devraient craindre par-dessus tout ? Eux, des vampires...»

     

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Yem ou le combat d'une femme (Gilles Milo-Vacéri)

    J’ai eut la chance de gagner ce livre lors d’un concours proposé par l’auteure sur sa page Fb et elle me l’a gentiment envoyé dédicacé. J’avoue que j’ai mis un peu de temps à me dire que je devais le lire car j’avais une appréhension en ayant lu les premières pages, que cela ressemble à une célèbre série de livres pour ne citer que journal d’un vampire, car L’héroïne est humaine et qu’elle rencontre deux frères vampires. Et puis, je me suis dit, que n’ayant pas détesté cette série qu’au bout d’un certain nombre de tomes, je me suis plongé dans Liens de sang et je peux vous assurer que je n’ai pas été déçue, à aucune page, car de plus, cela n’a ABSOLUMENT rien à voir avec tout ce qui à déjà été écrit, même si deux vampires se battent pour une femme, enfin, c’est l’impression donné, qui va vite faire déchanter les lecteurs très rapidement. L'intrigue est bien plus complexe qu'elle n'y parait, ouvrez les yeux et restez à couvert!

    Je vais commencer par le début, la couverture, avec cette jeune femme de dos, nue, un ruban rouge l’entourant pour se terminer en goutte de sang, une forme de renouveau, une nouvelle naissance, voila comment je l’ai vu au premier abord.

    Julia est une jeune femme dynamique, qui à sa propre entreprise en ayant travaillé d’arrache-pied malgré sa situation familiale. Elle va débarquer avec sa meilleure amie, Audrey, dans la ville de Lakewood, récupérant la maison familiale de sa grand-mère décédée six mois avant. Les deux jeunes femmes voient leur vie différemment, surtout question hommes, mais qu’importe, elles se soutiennent, elles sont toujours là l’une pour l’autre et surtout elles connaissent les secrets de l’autre : de véritables amies qui ne sont pas jalouses pour des futilités comme nous pouvons voir régulièrement, une véritable amitié dans la plus pure tradition et cela fait un bien fou de voir comment elles sont ensemble. Il faut dire aussi que le passé de Julia n’est pas reluisant, il n’est que douleur et incertitude, rabaissement débouchant sur une immense perte de confiance en elle.

    « C’est leur petit rituel. Elles le suivent à chaque fois que l’une d’elles n’a pas le moral. Si c’est loin d’être un remède miracle, cela permet généralement de laisser les problèmes de laisser les problèmes de coté le temps d’un après-midi. De se mettre un peu de baume au cœur en s’octroyant un moment à deux.
    Julia soupire. Elle n’a aucune envie de faire tout cela. Elle sait que ça ne changera rien. Mais elle se laisse faire, pour faire plaisir à son amie. Elles passent l’après-midi à se faire coiffer, à essayer des vêtements, des chaussures… elles boivent le chocolat promis. »

    Julia va faire la rencontre de vampires très rapidement, Daniel en premier, puis viendra son frère Andrew et sa sœur Lizzie. Ce que je peux dire sans spoiler vraiment, c’est que Julia les ressent, la première fois qu’elle voit Daniel, elle sait, elle sent que c’est un vampire dans tout son être. Le comment peut-elle faire cela ? Qui est-elle réellement ? Tout ne me semble pas dit dans ce premier volume, mais beaucoup d’explications sont données, des légendes qui ne devraient être que dans des livres sont finalement réelles. Mais ce n’est qu’un début, car là, il n’y à que la partie haute de l’iceberg et la partie caché est bien plus impressionnante que vous ne pouvez imaginer. Plus nous avançons dans les chapitres et plus l’action est importante, laissant monter une tension palpable donnant des frissons d’appréhension de qui va se faire tuer, qui va s’en sortir, qui veut faire du mal à qui et pourquoi ! Mais il n’y à pas que l’action, une histoire d’amour en second plan parfois, pour revenir en premier plan et repartir en retrait va se développer. J’ai aimé le fait que le livre ne soit pas basé sur le « avec qui Julia va-t-elle sortir ? » Non, au contraire il y à un temps pour être sérieux et faire attention à ce qui se passe autour de nous et un temps pour se poser des questions existentielles.

    Les descriptions des personnages, des maisons, des lieux d’une manière générale ne sont pas trop pompeuse, ou trop peu, il y à juste assez pour imaginer soi-même la maison de la fameuse Teddy, ou celle des Ashcroft (un clin d’œil à Lara croft ??), sans oublier celle des parents de Julia. Ce que j’ai apprécié, c’est le fait que justement les descriptions se mélangent bien aux dialogues, pensées et ressentis de chacun, il n’y à pas de coupure franche qui fait de ce tome une lecture très agréable. Le changement de personnage un peu plus net, ce qui est mieux tout de même pour comprendre de qui nous allons lire les lignes. En parlant des personnages, je dois dire que j’ai été agréablement surprise de voir qu’ils étaient tous intéressants. J’avoue que certains secondaires dans d’autres livres ne sont là que pour faire galerie, ici, non, je n’ai pas eut cette impression. Ils ont tous un rôle à jouer, leur propre personnalité et cet amalgame de gouts et de couleurs va donner à cet ensemble que nous aimons suivre leur destin, forcé ou non. Entre joies et peines, tristesse et bonheur, peur, allant jusqu’à la frayeur primale, donnant des envies qui m’ont fait bondir de la chaise ou canapé où j’étais tranquillement installé pour gueuler dans ma tête et leur dire, mais ce n’est pas LA solution !! Bon, j’avoue Andrew à pris cher, je l’admets volontiers. Les émotions sont fortes, mais tout n’est pas tout blanc ou tout noir, comme le montre la couverture, il y à également des nuances de gris et de rouge, sang le rouge ! La colère sera très présente, tout comme les idées de vengeance, mais il ne faut pas oublier la douleur qui est ancré dans certains personnage comme une seconde peau dont ils n’arrivent pas à se défaire.

    Nous ne pouvons pas faire autrement que de s’attacher aux personnages. Daniel le premier, semble doux comme un agneau et l’air contrit qu’il prend à un certain moment me fait dire qu’il regrette son geste (dire que je ne veux pas spoiler, mais si vous avez lu ou si vous compter le lire, vous allez comprendre très vite où je veux en venir). Il serait le plus sombre des deux frères par moment, à d’autres non, mais c’est une personne qui sait faire attention aux autres, enfin surtout envers Julia et je suis certaine qu’elle lui demanderait la lune, il irait la décrocher juste pour lui faire plaisir. Andrew, son frère est insolent, usant les femmes comme de vieilles chaussettes symboliquement, mais en réalité, il se satisfait de ce qu’il leur prend et les vire manu militari ! Un vrai caractériel égoïste, sarcastique à souhait et cynique à tel point que c’est à se demander ce qu’il attend de sa vie. Pour l’un comme pour l’autre des frères, leur destin va les changer, pas diamétralement à l’opposé, mais ils vont comprendre et avancer dans un chemin qui ne sera pas des plus simples. Quand à la dernière, Lizzie, leur sœur, elle fait tampon entre les deux. Elle tente de prendre soin de tout le monde et récupère les aléas pour sa pomme sans rien dire. Sa souffrance n’est pas d’aujourd’hui. Je me suis demandé si nous aurions la manière dont ces trois là ont été transformés en vampire et c’est le cas. Finalement savoir est une curiosité dont je me serais bien passé vu les horreurs qu’ils ont dû traverser, arrachés à leur vie humaine de manière bestiale, mais savoir c’est aussi comprendre le caractère de chacun d’entre eux.

    Un petit mot sur les parents de Julia, je les ADORE ! Entre le père qui n’a qu’une envie c’est de leur faire la peau, surtout à Andrew et la mère qui aimerait que son bébé, qui à tout de même vingt-cinq ans ne s’attache pas à l’un d’entre eux pour éviter de souffrir, la rencontre entre eux tous m’a achevé de rire. Je crois bien que les gens autour de moi mon prise pour une folle (ouf, il n’y avait que ma petite famille, donc cela ne les à pas étonné plus que cela). Mais je n’ai pu m’empêcher de rire en imaginant leurs têtes à tous et cela m’intrigue encore plus de savoir qui sont vraiment ces personnes : humaines ? Ou autre chose ? L’étrangeté de la situation n’a pas aidé à ce qu’ils soient moins méfiants, mais j’espère pouvoir retrouver les Eddington bientôt !

    « - Je ne sais pas quelles sont vos motivations. Mais si vous touchez à un seul de ses cheveux, je vous jure que vous le regretterez ! gronde-t-il.
    - Monsieur Eddington, répond calmement Daniel. Nous ne l’avons pas touchée et nous le ferons jamais.
    - C’est pas faute d’avoir essayé pourtant… murmure son frère avec un sourire en coin.
    En comprenant l’allusion, William écarquille les yeux et se tourne vers celui dont vient la remarque avec fureur.
    - Arrête papa ! intervient Julia, en lançant un regard noir vers Andrew.
    Claire rejoint son mari et l’oblige à retourner s’asseoir. Elle s’installe sur l’accoudoir et garde une main apaisante sur son épaule. »

    Julia va changer, énormément du tout début du livre à la fin. Les phases de transition entre amour, haine, renoncement, perte de motivation, perte de confiance et avancer sur un chemin boueux et pernicieux qui ne sera pas de tout repos. Il faut savoir tomber au plus bas pour remonter la pente, mais elle me semble bien raide pour qu’elle réussisse à sortir la tête hors de l’eau. Il lui faudra un bon électrochoc pour se rendre compte de ce qu’elle est et veut vraiment.

    Un personnage que je déteste, vraiment, mais alors vraiment beaucoup : ERIC ! Celui-ci, s’il pouvait passer l’arme à gauche, cela m’arrangerait beaucoup, vraiment beaucoup. Il est infect, un véritable parasite, une sangsue au sens propre comme au figuré, ne connaissant pas les mots respects, fidélité, amitié, il ne connait que les mots : "moi je, moi, moi et re-moi, MA carrière, ma personne et qui je vais me faire ce soir pour changer ?" Non, franchement, il est exécrable, imbu de sa personne, une véritable raclure. J’aimerais me retrouver en face et lui faire remonter ses bijoux de famille afin qu’il comprenne ce qu’est la véritable douleur et ensuite le jeter aux lions !

    Il y à bien entendu les méchants de l’histoire, qui sont-ils réellement, que veulent-ils exactement ? De bons vrais méchant comme on les aime, avec ce sadisme qui fait peur, les réparties terribles qui m’ont bien fait rire, mais en face d’eux, euh… non merci, de vrais psychopathes ! Je noterais qu’une partie de réponse se trouve à l’intérieur de ce volume, mais j’appréhende la suite, car la fin ne donne que peu d’indices et la surprise est de taille, car entre un nouveau personnage et un de ce volet qui se rencontre pour préparer Le MAL dans toute sa splendeur, non de non, qu’est-ce que l’auteure va bien pouvoir inventer ?

    Vous l’avez compris, j’ai adoré ce premier volume, j’ai trouvé une histoire dont les personnages sont présents, pas de simples fantômes, qui ne sont pas de super héros, ne connaissent pas tout sur tout et sur tout le monde. Chacun apprends de leurs erreurs nombreuses pour la plupart, mais on ne peut pas ne pas en aimer un seul. L’intrigue est bien ficelé, pas de vampires végétariens (désolé, il fallait que je le dise, mais ahhhhh de vrais vampires !!!), quelques morts aussi, dans tous les camps. L’écriture est fluide, le style n’est pas lourd, des surprises, des rebondissements qui ne sont pas forcément ceux que l’on croit (je me suis fais avoir un certain nombre de fois !) J’ai passé un très très bon moment, que je le met en coup de cœur, ce qui fera mon deuxième coup de cœur pour cette année et surtout pour le mois de janvier ;) Alors, et vous, vous allez le lire quand ?

    Logo Livraddict

     babelio

    Avis de mes partenaires :

    LalecturedeSteph (Partenaire)
    Concours des partenaires
    Concours des partenaires

     

     

    « Damnés (Lauren Kate)Mes coups de coeur - Année 2013/2014 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :