• Madrugada, tome 2 : La Légende (Christine Béchar)

     

    Vils (Morgane Soury)

    Auteur : Christine Béchar 

    586 pages pdf

    Thèmes : Young Adult/Fantastique

      *******

    Fait partie de la trilogie

    "Madrugada"

    de Christine Béchar

    Nouvelle couverture suite à réédition en 2016

    Madrugada, tome 2 : La Légende (Christine Béchar)

    4ème de couverture :

    « Damien, homme-léopard, profite de l’absence de Yannick pour réapparaître dans la vie de Lilly et lui raconter la légende de Malaïka, l’Ève des thérianthropes. Lilly, considérée comme la réincarnation de ce personnage de légende, se voit plus que jamais persécutée. Les métamorphes alliés préconisent des élections pour mettre fin, une fois pour toute, aux agissements du Conseil. Arriveront-ils à convaincre la jeune femme de s’y présenter ?  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Madrugada, tome 2 : La Légende (Christine Béchar)

    Je remercie Christine Béchar pour l'envoi de ce livre (dédicacé et tout et tout, d'accord, je m'excite pour peu, comme le premier, mais j'adore!!) Un peu trop de romance dans le premier tome pour ma part, ouf, beaucoup moins dans celui-ci, même s'il y en a, d'autres événements sont beaucoup plus importants.

     

    Lilly vit chez Yannick, à Paris, a débuté les cours au lycée et la vie devient routinière selon le point de vue de la jeune femme. Son compagnon part régulièrement en semaine à Londres pour son travail, tandis qu'elle doit composer entre ses cours, sa solitude et Damien qui refait son apparition. Ce dernier s'impose comme garde du corps personnel, car des bruits de couloirs vont et viennent, la mettant en danger perpétuel.

     

    J'ai beaucoup aimé ce second tome, beaucoup de rebondissements et d'action. L'histoire est plus complexe, surtout avec ces fameux votes, mais aussi ce qui entoure la jeune femme : la fameuse légende de Malaïka. L'auteur donne beaucoup de détails sur les différentes espèces, les hybrides, ce qu'ils sont réellement. Mais également les descriptions des paysages (concernant le Brésil) je me suis même demandé si elle n'avait pas été elle-même. Avoir l'impression de voir les cascades sous ses yeux, imaginer les animaux sauvages qui peuplent la forêt, tel ces fameux singes voleurs, mais également les lieux d'habitations qui ne ressemblent que de très loin à notre civilisation, c'est très beau. J'ai pu voyager sans bouger de ma chaise. Beaucoup de thèmes sont évoqués entre ces lignes, tels la confiance, la politique – d'une certaine manière, entraînant des abus de pouvoir – le racisme entre espèces, l'amitié, le don et le sacrifice de soi pour les autres, savoir s'accepter tel que nous sommes. L'humour présent allège par moment les scènes les plus difficiles à concevoir – violence, tristesse, mort.

     

    J'ai plus apprécié Yannick, même si on le voit moins, mais il montre qu'il tient à Lilly, surtout lorsqu'elle ne sait plus où elle en est. L'histoire tourne plus autour de la jeune femme – qui est toujours aussi indécise lorsqu'elle parle, le oui non ne la quitte pas – et de Damien. Ce dernier est montré sous différents aspects. Il paraissait froid, distant dans le premier tome et au début de celui-ci. Nous allons le découvrir et apprendre qu'il a un certain nombre de casquettes à son actif. Entraîneur, formateur, étudiant, et bien plus encore – je préfère ne pas trop en dévoiler sur lui, la surprise sera de taille ! Manuel devient énervant à vouloir s'immiscer partout, à vouloir tenter de nouveau sa chance avec la miss, pour chercher quelqu'un d'autre juste derrière, il me fait penser à un gamin qui ne peut pas avoir un jouet et qui va en chercher un autre de consolation (oui, dire que je le préférais dans le tome 1, j'ai changé d'avis :p). Je ne parlerais que d'un autre personnage, celui de Malik. Il est très attachant, recherchant sans cesse la tendresse, mais c'est très compréhensible vu son passé.

     

    J'avais eut la consigne de prévoir des mouchoirs et désolée Christine, mais je ne les ais pas utilisé. Non, je n'ai pas un cœur de pierre, quoique... mais même si j'ai apprécié ce personnage, cela ne m'a rien fait de le voir disparaître. Un sacrifice pour qu'un autre vive, c'est très beau. Ce qui m'a fait étrange, c'est de voir ce qu'il laisse derrière lui, par contre, c'est très bien écrit et décrit. Tout comme les scènes d'actions qui sont fouillées sans être trop longue. C'est ce que j'aime, avoir des descriptions qui sont présentes, qui donnent assez d'imagination pour créer le décor devant nos yeux sans en mettre des tonnes.

     

    En conclusion, un tome plus soutenu à mes yeux, plus recherché surtout au niveau de la légende qui les entoure. J'ai fait exprès de ne pas trop, voire pas du tout en parler, car elle est complexe, les croyances sont nombreuses et les réincarnations attendues par certains et pas par d'autres. Les personnages ont évolués pour certains, même si je vois toujours Lilly au même niveau, elle prend conscience qu'il faut penser aussi aux autres parfois, elle murit. Les rebondissements sont permanents, il n'y a pas moyen de se reposer un instant, qu'un événement vient vous taper dans le pied pour vous dire « hé, pas le temps de fermer les yeux pour dormir » Action, humour, sentiments, surprises, ce tome 2 apporte beaucoup à la trilogie tant en histoires qu'en émotionnel, il ne vous reste plus qu'à vous le procurer !

     

    Juste un extrait qui m'a bien fait rire :

     

    « Une fois à l’intérieur, Damien prit la direction de la cave, alors que je montais les escaliers sans me hâter. Cédric se tenait sur le palier. Je me présentai, prête à faire un bond en avant pour l’empêcher de me claquer la porte au nez. Précaution inutile : ma présence semblait l’amuser.

    Qui aurait cru ça ! Yannick m’envoie une gonzesse, s’esclaffa-t-il.

    Il ne sait pas que je suis là. Je voulais te demander de ne pas porter plainte contre lui, et si c’est déjà fait, de la retirer.

    Et pourquoi le ferais-je ? Pour tes beaux yeux ?

    Pas pour les miens, pour ceux de mon chat.

    Pardon ?

    J’ai un gros chat qui brûle de faire ta connaissance. Je crois même qu’il a faim.

    T’es complètement nase ! T’es droguée ou quoi ?

    Minou ! Viens voir ! Je crois que Cédric a du mal à comprendre ce que j’essaie de lui expliquer. J’eus la présence d’esprit de faire un pas dans l’appartement avant l’apparition du léopard. Fort heureusement, car Cédric en fit de même en grommelant à la vue de la bête.

    Tu permets que je te présente mon gros matou : voilà Minou ! Pas besoin d’avoir peur... pas encore du moins, tentai-je de le rassurer, alors qu’il était comme pétrifié. Ne t’inquiète pas, il est bien dressé. Hein Minou, tu ne vas rien faire au monsieur ? Le fauve feula, la gueule grande ouverte, en exhibant des magnifiques canines. Je fis l’interprète.

    Il dit : « pas si tu retires ta plainte, sinon nous revenons ». Ma traduction fut suivie d’un nouveau feulement. Évidemment Minou, tu as raison. Où avais-je la tête ? Mon chat et moi, nous sommes comme Yannick : nous avons horreur des types qui frappent les femmes. Alors si nous devions apprendre que Virginie est tombée... qu’elle a eu un accident quelconque ou qu’elle se maquille plus qu’à l’accoutumée, nous reviendrons te rendre une petite visite. Tu n’as plus rien à lui dire ? m’adressai-je au fauve, qui secoua la tête pour toute réponse. Alors tu peux descendre, je crois que ta présence rend Cédric nerveux. Damien poussa un petit grognement avant de nous quitter, sans manquer d’arborer quelques canines bien pointues. Cédric le regarda descendre l’escalier, complètement abasourdi. »

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

    « Prévision de Lecture pour Février 2015Défi de Février 2015 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :