• Mes nuits dans ses ténèbres, tome 1 : le commencement (Lola T.)

     

     

    Lien sur l'ivre-book

     Le monde secret de Sombreterre, tome 1 : Le clan perdu (Cassandra O'Donnell)


    Auteur : Lola T.


    676 pages numérique

    Thème : Romance fantastique

    *******

    Fait partie de la duologie

    Mes nuits dans ses ténèbres

     


     

       

    Résumé :

    « Lucille est loin d'imaginer que la rencontre avec cet homme de passage va à ce point chambouler sa vie. Arrogant, froid, orgueilleux, il est tout ce qu'elle déteste chez un homme. Mais parfois, la façade de ne reflète pas la véritable personnalité et Lucille l'apprendra à ses dépens. Auprès de lui, elle va faire face à ses craintes, plonger dans un monde inconnu et incertain. Cette relation charnelle, profonde, hors normes entre deux êtres si différents les mènera vers un avenir qu'ils sont loin d'imaginer, entraînant parfois de lourdes conséquences. La découverte de soi passe souvent par l'acceptation de l'autre. »
     

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Mes nuits dans ses ténèbres, tome 1 : le commencement (Lola T.)

    16/20

    Je remercie ENORMEMENT Lola pour ce service presse et elle sait où et quand et comment je l'ai lu :p et surtout mes réactions. Pas pour tout le livre non plus, mais une bonne partie.

     

    Lucille est une jeune femme qui travaille avec son meilleur ami Léo Todd dans le monde de la mode. Tous deux tiennent un atelier qui est cher à leurs yeux. De plus, pour Léo, il s'agit cette année de terminer à temps les robes pour le concours des jeunes créateurs, car il espère être reconnu. Amélia est une très bonne amie des deux. Et grâce à elle et ses compétences en coiffure – elle tient d'ailleurs un salon – le trio est prêt à parer à toutes éventualités, ou presque. Le père de Lucille a une place importante dans la société, sénateur. Il désire devenir le chef d'état et demande à ses enfants, Nathan et la jeune femme, d'être irréprochables... Une rencontre étrangement désirée avec Owen Garisson, un homme d'affaires important qui n'a pas envie d'être visible pour des raisons qui lui sont propres.

     

    L'histoire pourrait être une romance toute simple, mais je me suis dit qu'avec Lola c'était impossible. Dès le départ nous savons que les vampires existent. Certains sont sortis de l'ombre et d'autres non. La relation entre Lucille et son père est terriblement tendue. La mort de sa mère alors qu'elle n'avait que 8 ans ne lui laisse que peu de souvenirs avec elle et encore moins avec son père. Éduquée en internat, elle n'a jamais su s'intégrer auprès de son père et n'en a pas la moindre envie, ce qui pose des conflits dont ce dernier n'aime pas. Enfin ce n'est pas qu'il n'aime pas, c'est qu'il n'admet pas qu'on puisse le contredire. La famille? Elle doit être soudé devant les flashs des journalistes. Afin de gagner ses élections, la façade qu'il doit montrer se doit d'être irréprochable. Ce n'est qu'un caillou dans la mare, car l'histoire de Lucille est tissé de divers chemins qui convergent vers elle. Le fait qu'elle soit obligée de se montrer à son propre anniversaire avec un cavalier, pour satisfaire les exigences de ce cher père, va la mettre dans une position délicate : entre les bras d'Owen, un vampire. Un contrat moral est instauré entre eux : il se montre à ses côtés et en échange elle lui offre son sang.

     

    "La voix angoissée d’Owen me parvint dans le lointain. Je vis Florian le pousser vers une sortie sur le côté. Il résistait mais Émilie vint s’en mêler et ils le projetèrent à l’extérieur.
    Je cherchai Léo du regard, il n’était plus près de moi. La foule me compressait. Je n’étais pas claustrophobe et pourtant je sentais le malaise venir. Je vis au loin mon compagnon qui, sans ménagement, écartait la foule pour me rejoindre.
    — Tout va bien. Respirez, Lucille, et accrochez-vous à moi.
    Deux bras me soulevèrent et les beaux yeux bleu marine de Nolan me regardaient avec compassion. De sa main, il écarta, sans trop de difficulté, des personnes qui allèrent s’échouer brutalement et sans ménagement contre les murs, tout en murmurant à Owen que j’étais en sécurité. Une porte se dessina et je sentis l’air glacial sur mes bras nus. Il me déposa à terre et passa sa veste sur mes épaules. Un mouvement passa près de moi, les canines de Nolan se firent voir et un corps que je n’avais pas vu fut projeté dans les airs. Nolan prit fortement ma main et nous nous mîmes à courir vers une rue plus discrète."

     

    Mais ce n'est pas tout, comme la bactérie qui détruit les vampires et la façon dont ils terminent est ignoble. S'ils existent, c'est qu'ils ne sont pas des erreurs de la nature, mais qu'ils sont là pour quelque chose, mais quoi ? Alors vouloir la mort d'une race est un point à soulever dans notre monde comme dans celui de Lola. Je vais m'arrêter là, car ce que je viens de raconter n'est que les tous premiers chapitres de ce récit. Ici, nous sommes dans un premier tome dont la couverture montre une jeune femme dans un lit. Oups, j'ai eu peur qu'il ne soit trop érotique, mais en fait, ce n'est pas le cas. Alors oui il y a des scènes d'intimités, sauf qu'à part une ou deux (bon peut-être trois) qui sont plus longues, et j'ai apprécié le fait que toutes les autres soient vraiment très courtes. (quelques lignes au grand maximum). Lorsqu'un couple se forme, nous savons qu'ils passent à un moment donné à l'acte, donc juste l'indiquer sans pour autant en faire étalage est très appréciable.

     

    J'ai adoré détester ce cher papa. Lui qui est sénateur et qui déteste les vampires – il aimerait bien les voir réellement morts et c'est sur ce point qu'il base sa politique – n'a aucune once d'émotion lorsqu'il s'agit de sa fille. Est-ce parce qu'elle ressemble trop à sa mère? Surement, peut-être ou pas du tout. Qu'importe seule son image compte et ce que les gens voit de lui. Il n'hésite pas à comploter, à trahir, à blesser avec des mots. Un véritable père exemplaire qui ne mérite pas la famille qui lui reste. J'ai adoré Léo et son frère jumeau Adrien. Ils sont opposés, mais complémentaires également. Quant à Owen, c'est un homme mystérieux qui ne désire pas qu'on en sache de trop sur lui. Sa relation avec Lucille ne sera pas comme il le désire et perdra pied à un moment donné. Et justement, la jeune femme dans tout cela ? Elle est fraîche, très peu sure d'elle, mais apprend à se regarder. Son assurance grandit auprès d'Owen qui l'aide à se voir et à prendre son courage à deux mains lorsqu'il le faut.

     

    J'ai adoré la scène entre elle et son frère devant le miroir. Un grand moment de complicité entre les deux qui est très beau à lire. D'autres personnages méritent toute notre attention, je pense à Amélia, Nolan, Florian, Emilie et j'en oublie d'autres exprès.

     

    "— Tes hauts talons élancent subtilement ta silhouette. Père se trompe, tu es très élégante. Continue, qu’aimes-tu dans ton visage ?
    — Nathan !
    — Je t’écoute, ma douce.
    — Mes cheveux, dis-je un peu embarrassée en les ôtant de mon épaule. Parce qu’ils ont la même couleur châtain foncé que toi. Les mêmes que maman.
    — De très beaux cheveux lisses, reprit-il, avec ta petite frange effilée qui tombe sur tes sourcils. Tu as aussi un beau regard noisette et des traits fins qui se fondent naturellement avec tes petites pommettes qui apparaissent lorsque tu souris. Je suis ton frère et j’ai déjà vu plus d’un homme se retourner sur ton passage.
    Je me mordis la lèvre tout en fixant l’image du miroir. Tout en l’écoutant, cette femme qu’il décrivait m’apparut réellement. Mon frère avait raison, je n’étais pas la jeune femme sans style que mon père décrivait en permanence. Pourtant, je savais pertinemment que lorsqu’il poserait son regard dur sur moi, toute ma confiance s’écroulerait."

     

    Deux petits bémols malgré tout pour ma part. Le premier est au sujet des réactions de Lucille. Je me souviens qu'à 25 ans je n'aurai pas forcément réagi comme elle dans certaines situations, donc là je me base plus sur ce que moi je ferai et non sur l'ensemble des femmes qui auraient probablement agi comme elle. Le second est juste que comme le livre est écrit du point de vue de Lucille, tout ce qui se passe du côté Owen est comme qui dirait absent et j'aurai aimé savoir ce qu'il pense, plus que les mots ou les gestes qu'il montre. Par contre nous avons le droit à un passage où il montre un lieu à Lucille qui est poignant. Cette parcelle de son passé semble très importante pour lui et le cadeau qu'il lui fait à ce moment-là est véritablement magnifique !

     

    Comme vous l'avez compris, l'histoire est complexe et ne cesse de surprendre. Le fantastique est léger, mais je suis certaine qu'il y en aura beaucoup plus dans le second tome. De plus le combat politique n'est pas terminé dans ce tome, sans oublier les événements qui se sont enchaînés et dont il reste des questions sans réponses. Pas mal de surprises et des choses qui se voient si on y prête un peu d'attention! Les scènes d'intimités sont sensuelles et charnelles. J'ai vraiment hâte que le second tome sorte, parce que je veux connaître la suite de Lucille. Savoir si Leo va réussir ses robes, va enfin montrer son talent. Voir comment la jeune femme va s'en sortir avec ce qu'elle a récupéré et mamie? Que va t-elle devenir? D'autres questions encore sont présentes dans mon esprit, mais je ne peux les noter car je risquerai de donner des détails non voulu. Bref, à quand la suite ?

     

     Logo Livraddictbabelio

    Défis sur Fb 

    http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

    « La vengeance du Highlander (Anna Lyra)Des mots sur vos lèvres # 44 »

  • Commentaires

    12
    Mardi 24 Mai 2016 à 17:32

    Je ne connaissais pas mais tu m'intrigues!

    11
    Vampilou
    Mardi 24 Mai 2016 à 17:01
    Rhooo trop bien, j'ai super hâte de m'y mettre !
    10
    Mardi 24 Mai 2016 à 07:59

    ça doit être un gros pavé 676 pages en numérique, non ? 

    En tout cas l'histoire à l'air bien sympas, merci pour ton avis. 

      • Mardi 24 Mai 2016 à 17:59

        Pavé, hum pas tant que cela, c'est aéré et puis j'ai déjà lu un pavé de 1220 pages, donc là, ça va tout seul :p

    9
    Mardi 24 Mai 2016 à 07:57

    L'auteur a l'art et la manière de surprendre , j'ai l'impression. Je dois lire, j'espère ce weekend, j'ai hâte de découvrir tout ça.

      • Mardi 24 Mai 2016 à 17:59

        Toujours avec Lola, elle écrit avec son cœur et cela se ressent très bien !

    8
    Lundi 23 Mai 2016 à 22:22

    Je ne suis pas trop fan du genre mais pourquoi pas !

    7
    Lundi 23 Mai 2016 à 21:45

    Perso je suis pas du tout ebook, je reste fidèle au livre papier

      • Mardi 24 Mai 2016 à 18:00

        Oh mais j'attends que le livre sorte en papier pour le relire, là c'était une sorte de mise en bouche ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :