• Mes nuits dans ses ténèbres, tome 2 : l'aboutissement (Lola T.)

     

     

     

    Lien sur l'ivre-book

     Le monde secret de Sombreterre, tome 1 : Le clan perdu (Cassandra O'Donnell)


    Auteur : Lola T.


    608 pages numérique

    Thème : Romance fantastique

    *******

    Fait partie de la duologie

    Mes nuits dans ses ténèbres

     


     

       

    Résumé :

    « Depuis que les ténèbres ont enveloppé Lucille de leurs griffes aiguisées en lui ôtant l’amour de sa vie, elle survit, gardant précieusement en elle un souffle d’espoir. Et si le futur n’était pas qu’un ciel sans soleil ? Si la réalité se détournait du présent ? Cet amour au-dessus de la vie elle-même, va renaitre de ces cendres et entrainer Lucille dans un tourbillon de rebondissements, qui mènera son avenir sur un chemin bien incertain. Loin de la simplicité, cette relation passionnelle et sensuelle, l’aidera à se battre contre l’adversité et les obstacles de la vie. Tout acte à des conséquences, Lucille en prendra conscience lorsque les secrets se dévoileront. La force de l’un est souvent liée à la fidélité de l’autre. »
     

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Mes nuits dans ses ténèbres, tome 1 : le commencement (Lola T.)

    18/20

     

    Je remercie Lola pour m'avoir permis de lire ce deuxième et dernier tome de sa saga "Mes nuits dans ses ténèbres". La couverture ressemble beaucoup à la première - normal vu que c'est la même femme - juste la position qui change et l'expression du visage qui est différente. Sachez qu'il va y avoir un seul spoiler, mais j'ai eu l'autorisation de Lola pour en parler, car autrement, je vous avoue qu'il serait difficile de parler de l'évolution de l'histoire. En même temps il s'agit d'un tome 2, donc il vaut mieux avoir lu le premier avant de lire mon avis, autrement vous connaitrais un peu trop sur le récit.

     

    Nous sommes restés, à la fin du premier volume, sur une Lucille qui vient de perdre son grand amour : physiquement. Le début de l'histoire nous plonge dans son état limite dépressif. Elle n'arrive pas à s'en sortir. Continuer sa vie sans lui est un déchirement. Elle adore son travail, ses amis, n'aime toujours pas son père, la vie semble continuer. Elle pense avoir mis le pied dans l'engrenage afin de rester elle-même, mais c'est impossible. Elle n'y arrive pas. Son cœur est meurtri, son corps en manque de ses caresses, sa bouche de ses baisers. Sa vie semble avoir pris un gout de cendre. Prendre le taureau par les cornes lui semble insurmontable et pourtant...

     

    Pourtant un événement imprévus va arriver. Il revient. Oh bien entendu je ne vous dirais pas comment, ni le pourquoi, mais il est là. Sauf qu'il n'est plus tout à fait le même. La vie va reprendre, d'une manière bien différente. Une quête inachevée, un besoin de connaissance, des questions qui ont besoin de réponses. Besoin, ce mot qui revient régulièrement dans mon avis et je pense qu'il ira jusqu'au bout. Car Lucille a besoin de lui et inversement. Ce n'est pas ce que nous pouvons appeler une passade, c'est bien plus que cela. Deux moitiés qui se cherchent sans cesse, qui ont besoin d'être l'un à l'autre. Mais ce besoin - oui cela va énerver quelques personnes je pense - c'est qu'il est partout. Léo a besoin de Lucille pour qu'elle le calme, lui montre ce qui va ou non. Que ce soit dans ses choix version travail, ou versus homme. Nathan son frère a besoin d'elle. Être séparés ? Impossible et pourtant lorsque cela arrivera à un moment donné de l'histoire, il le prendra mal. Je reste vraiment au-dessus de ce qui se passe réellement. Car avec Lola c'est bien plus complexe que cela.

     

    « Prologue

    En entrant dans mon bureau ce matin-là, je savais pertinemment que ma journée ne serait pas lumineuse et légère. Elles ne l’étaient plus depuis sept semaines et trois jours exactement. Responsabilité due à cette terrible soirée où la vie d’Owen s’était envolée, comme une simple feuille emportée par la brise de l’automne. Je déposai mon café sur mon plan de travail, tout en barrant la journée de la veille. Un rituel que j’exécutais chaque jour depuis la disparition de mon monsieur Garisson. Je comptais les journées lourdes de son absence. Après avoir remonté des abîmes de la douleur, après avoir retrouvé un soupçon d’envie, je pensais que j’apprendrais à vivre sans lui. Difficilement certes, mais que cela serait envisageable avec le soutien de mes proches. Quelle erreur de ma part. Malgré l’offrande inestimable qu’il m’avait faite en laissant des fragments de lui en Adrien, rien n’y faisait. Je souriais, marchais, me nourrissais et participais à la vie de tous les jours, comme un simple automate. Autour de moi, le monde continuait d’évoluer et mes proches avaient repris leurs activités. Moi je repartais sans cesse en arrière, me projetant la soirée du Blizzard en boucle sans arriver à m’en extirper complètement. Pourtant j’existais encore, je partageais même leur quotidien. Léo était revenu d’Angleterre. »

     

    Concernant l'histoire, car je vais tenter d'écrire mon avis comme les autres, elle est surprenante par certains points. Par d'autre non. Certains événements sont courus d'avance, tout cela pour faire en sorte de noyer le poisson. Coquine ! Je dois avouer que Lola a eu mes impressions sur ma lecture en direct live et donc elle sait ce que j'ai trouvé ou non. Certains, dirai-je phénomènes ont été trouvé, d'autres non. Mais dans l'ensemble je suis assez fière de moi. Avoir un esprit tordu aide à trouver, mais ce n'est pas le but. Il faut se laisser aller et découvrir tout ce que l'auteur peut nous apporter. Les descriptions des robes - pourtant je n'en porte pas - me donnent envie. Les liens entre les personnages, qu'ils soient d'amitié ou d'amour sont tout aussi forts que dans le cas de la haine ou de la pitié. De nombreux rebondissements, des " surtout ne pas s'attacher aux personnages, cela vous fera très mal" également. Des découvertes qui sont inattendus. Quelques pointes d'humour sont présentes et allègent certaines scènes qui pourraient être glauques ou tout simplement d'une tristesse absolue.

     

    « Un compliment ? Je m’évanouis immédiatement ou j’attends la fin de la danse ? »

    « Pitié, dites-moi que je suis une enfant adoptée ! »

     

    Le livre est découpé en trois actes bien distincts : Acte I - La solitude de ma vie. Acte II - Le renouveau de ma vie. Acte III - Les bouleversements de ma vie. Chacun d'entre eux montre une part de Lucille et de ceux qui l'entourent. Le premier acte est le plus triste. La peine de Lucille est forte et nous la ressentons parfaitement. Concernant les deux autres actes, le titre de chacun est assez évocateur pour mettre la puce à l'oreille. Qui n'a jamais rêvé de voir des changements s'opérer dans sa vie ? Ici Lucille va avoir de quoi faire. Une vie est faite pour ne pas être linéaire, c'est mon point de vue.

     

    Concernant les personnages, nous les retrouvons tous, ou presque par rapport au premier volume. Nous pouvons suivre leur évolution au gré des envies de l'auteur. Léo est toujours aussi stressé surtout qu'il va se retrouver dans une situation qui lui fera faire des concessions. Adrien toujours si peu enjoué qui au final va se révéler un peu plus. Lucille qui est au centre de tout sans véritablement le savoir. Elle est encore plus maniaque qu'avant, plus stressée et si proche de ses amis qui sont sa famille, tout simplement. Son caractère l'aide dans beaucoup de situations et heureusement pour elle qu'elle n'est pas une fragile créature. Angel qui va radicalement changer, mais il faut dire que les épreuves qu'elle a subit n'aide pas. Emilie... Que dire d'elle sinon que c'est un personnage que j'adore ! Garrett que je n'aime toujours pas et un beau retour sur mister regard caramel dont je dirais juste que son côté sombre est bien plus présent. Le Prince... Que dire sur lui a part que j'adore son style ! C'est lui qui gère tout, le grand manitou, lui qui décide, qui, disons-le bien comme il faut, emmerde le monde avec ses actions !

     

    Les guerriers et les protecteurs ne sont pas les seuls avec les infiltrés à vivre au sein des humains. Nous découvrons d'autres personnages qui ont une mission particulière. Nous découvrons des personnalités qui ne sont pas si horribles que cela malgré tout ce qui a été fait. Non je ne change pas d'avis sur le père de Lucille et Nathan. Ce dernier ne m'a pas convaincue, son ambition le "bouffe" terriblement, il n'y a plus que cela qui compte. Il ne se rend même plus compte de ce qui se passe réellement. Pour gagner une bataille, une guerre, il est capable de tout. Pour ma part c'est une "ordure" malgré tout. Je passe sous silence d'autres protagonistes qui sont présents et qu'il faut découvrir ou redécouvrir dans le contexte.

     

    « Celui-ci bloqua son bras, passa derrière lui et lui enfonça le pieu dans le torse. Le vampire tomba à genoux. Mon guerrier le releva par le pieu, le ressortit de sa poitrine, et lui planta dans le cœur d’un geste précis, sans aucune hésitation. Je détournai ma tête pour ne pas voir son corps s’échouer sur le sol et me précipitai dans le salon. Oh non ! Le mobilier était renversé, les tiroirs des meubles vidés, mes DVD et livres à terre. Mon appartement dévasté, en désordre, l’horreur ! Cela pouvait paraître choquant et me rendre superficielle de voir que le désordre dans mon appartement me choquait bien plus que le corps sans vie d’un vampire. Mais c’était ainsi. Parfois moi-même, je me surprenais par mes réactions. Le sort s’acharne, souffla ma patience. »

     

    Ah oui, j'allais oublier et j'avais dit que je l'écrirais. Lorsque vous lirez ce livre, attention aux kilos ! Entre les douceurs chocolatées, les chocolats, le regard caramel, les boites de chocolats vides, le caféééééééé, bref vous risquez de prendre un sacré paquet de kilos ! Il n'y a pas que Lucille qui est accro au chocolat... suivez mon regard ! Oh et l'expression de Léo justement, le "ça craint" ahhhhh j'ai bien cru retourner en colo où les enfants nous sortaient régulièrement "ca l'fait paaaaas" L'expression qui vous tue les neurones - rires.

     

    Petit bémol pour ma part et elle le sait : Léo et son défilé et ses crises, j'ai cru que j'allais le claquer. J'ai trouvé trop long certains de ces passages parce que je voulais savoir ce qui se préparait ailleurs. Oui, je suis toujours aussi impatiente !

     

    En conclusion, le côté fantastique est un peu plus prononcé. Les relations sont toujours aussi sensuelles. Les émotions sont fortes : la joie, la tristesse se mêlent aux divers combats effectués, sans oublier les rencontres. J'ai beaucoup aimé la fin et je dois avouer que je n'en voyais pas d'autres. J'aurai encore plein de choses à dire, mais lisez-le, ce sera plus simple !

     

    Et sinon, un petit tour en bécane poupée ?

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Challenge 50 romans en 2017

     

    #challenge50romansen2017

     

     

    « Top Ten Tuesday # 01DEFI Lecture 2017 n° 13 (13ème livre - Mars) »

  • Commentaires

    6
    Vampilou
    Vendredi 17 Mars à 16:00
    Ah, c'est l'une de mes prochaines lectures et autant dire que j'ai vraiment hâte !
    5
    Vendredi 17 Mars à 13:05

    Léo te tape sur les nerfs, il me fait beaucoup sourire lol.

      • Vendredi 17 Mars à 21:03
        Il y a des moments où ça va bien et d'autres ou j'ai envie de le claquer :p
    4
    Hamisoitil
    Jeudi 16 Mars à 22:25

    Très sympa cette chronique même si ce n'est pas trop mon style.

      • Vendredi 17 Mars à 10:22

        Merci pour mon avis :) et merci aussi d'avoir laissé une trace de ton passage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :