• Mystérieuse rencontre (Hélène Marche)

    Auteur :

    Présentation :

    Quelle idée saugrenue, Léona et Sylvia lycéennes en classe de Terminale, ont-elles eue de s’amuser à faire du spiritisme ?

    De mystérieuses rencontres vont se succéder, entraînant les deux héroïnes vers de rocambolesques aventures… Des phénomènes paranormaux s’enchaînent sans qu’aucune explication rationnelle ne puisse être donnée. Une main invisible les poussera irrémédiablement vers leur destin…

    Nous sommes plongés dans un monde fantastique saupoudré d’un zeste de romance.

    Mystérieuse rencontre (Hélène Marche)

    Format : Ebook (epub, mobi et pdf)

    Environ 297 pages A5 (pdf)

     

    Mary Wollstonecraft (Salyna Cushing-Price)

    Avant de commencer dans le vif du sujet, je tenais à remercier Nathy des éditions Lune Ecarlate pour m’avoir permis de lire ce livre en Service Presse, suite à une demande de leur part, si je peux dire ainsi. Sachant d’avance qu’il s’agissait d’un pdf, j’avais prévu de le sortir sur papier afin de pouvoir le lire plus facilement, ce que j'ai donc effectué.

    Si j’ai choisi ce livre, c’est pour sa couverture, dont le titre ‘Mystérieuse Rencontre’ prend tout son sens lors de la lecture. Je n’avais pas lu le résumé, ainsi, je ne pouvais pas me dire ce qu’il y aurait ou ce qu’il devrait y avoir entre les pages de ce livre. Nous débutons par l’annonce de la mort d’un camarade de classe de Sylvia et Léona, un certain Louis, lors de l’une de ces expéditions en montagne, au beau milieu d’un gymnase. A partir de cet instant, les deux jeunes femmes vont se poser encore plus de questions sur lui qu’avant, car en fait, même s’ils étaient amis, elles ne le connaissaient pas plus qu’une vague connaissance. Lors d’une séance de spiritisme, Sylvia et Léona vont se retrouver en présence de l’esprit de Louis. Dès lors, les deux jeunes femmes vont se retrouver embarquées dans une espèce de chasse au trésor, je dis bien espèce car je ne veux pas dévoiler tout ce qui va découler de cette rencontre entre esprits et vivants. Tout en préparant leur bac, Sylvia et Léona vont vivre des aventures plus ou moins amusantes, mais surtout très instructives, pour nous lecteurs.

    « Dès qu’ils entrèrent, ils découvrirent un havre de fraîcheur : un vaste patio entouré de murs recouverts de mosaïques bleues et de colonnes en marbre blanc et gris. Des palmiers, des dattiers et même quelques cocotiers s’érigeaient de part et d’autre des bassins. Des bougainvilliers grimpaient avec exubérance le long des pergolas en fer forgé. Des orangers, citronniers et autres agrumes garnissaient de splendides jarres en terre cuite. » 

    J’ai ressenti un énorme travail fourni par l’auteure, que se soit au niveau des divinités égyptienne par exemple, mais aussi des détails du parc de Versailles, pour donner un autre exemple. Nous voyageons au travers de divers pays, tel la Tunisie, la Malaise, mais également au château de Versailles, à Paris également. Dans chacun des lieux où l’une des deux femmes met pieds, nous avons le droit à la culture qui s’y rapporte, sans oublier l’histoire, les déserts et oasis, une véritable mine d’information qui nous permette d’imaginer les décors, mais aussi de se dire que chaque civilisation est aussi intéressante et instructive que n’importe laquelle. J’ai beaucoup aimé me balader ainsi au travers du regard de Sylvia, mais surtout de Léona, j’avoue avoir une préférence pour cette dernière.

    Les deux jeunes femmes sont bien différentes, n’étant pas du même rang social, mais ce n’est pas pour autant qu’elle partage tout. Tout me diriez-vous ? Non, un secret de l’une pour l’autre reste bien caché, jusqu’à ce qu’il ne soit réellement découvert que dans les dernières phrases du livre, ce qui m’a franchement surpris, rien n’était pensé, ni dit. Les dialogues entre les deux femmes sont pour la plupart amusant, surtout lorsque nous nous rendons compte qu’à un moment donné, Sylvia est en colère contre l’esprit et que la fois suivante, elle tente d’adoucir les propos de Léona qui en veut à Louis. Des situations cocasses pour le coup, qui m’ont bien fait rire. L’auteure fait ressortir également les tensions qu’il peut y avoir entre elles deux, malgré le fait qu’elles soient soudées, mais aussi avec d’autres personnages : les parents, Paul le frère, les amis des parents de Léona…

    « Sylvia habitait au centre-ville dans un petit appartement avec son frère et sa mère divorcée ; quant à Léona, elle vivait dans une somptueuse villa avec ses parents. Elle était la fille unique d’un père médecin et d’une mère architecte d’intérieur. Sa vie évoluait dans un milieu bourgeois à l'inverse de celui de Sylvia dont la mère, n’ayant pu poursuivre ses études de botaniste, travaillait chez un fleuriste. »

    J’avoue avoir été surprise sur la plupart des événements, j’ai beau avoir beaucoup d’imagination, j’ai aimé chaque moments passés en compagnie des filles, ensemble ou séparément, chacune à beau faire sa vie, elles se retrouvent très facilement ensemble, donnant plus de piquant au texte. Mon moment préféré est avec Léona, en Tunisie, il y à tellement de descriptions et d’histoires qui sont décrites, tout comme les lieux, un véritable paradis en écriture. Des frasques du passés leurs sont révélées de manière étonnante, mais avec le souci du détail qui fait réellement frémir, que se soit de plaisirs ou d’horreurs. Les sentiments se mélangent les uns avec les autres, bonheur, tristesse, appréhension… L’attente de bonnes nouvelles, la recherche de ce fameux trésors, les bons événements tout comme les mauvais, font partis intégrante d’un texte qui se lit vite, très vite, trop vite d’ailleurs tant l'auteure nous donne toujours envie d'en savoir plus en distillant un peu plus à chaque fois.

    « - Mais si, tu n'as pas pu oublier un tel détail. Nous étions tellement obnubilées par son changement de personnage et le fait d’être redevenues ses copines que nous n’y avons pas prêté attention. Il a parlé de retrouver une croix.
    - C’est tout à fait vrai, tu as raison Sylvia. Je me souviens exactement de ses mots : "trouvez l’emplacement de la croix". Il nous faut passer ce plan au peigne fin, il doit y avoir quelque part un indice.
    Elles décidèrent de passer la soirée ensemble et d’examiner ainsi le parchemin de façon plus technique qu’elles ne l’avaient fait auparavant avec une simple loupe. Une fois photographié et scanné, elles pourraient agrandir à leur guise toutes les parties du parc sur l’écran de l’ordinateur. Rapidement, elles repérèrent un point de couleur ocre foncé. Après quelques prouesses technologiques, elles réussirent à visualiser la croix... »

    La façon dont les éléments sont amenés, les chapitres courts font de la lecture un véritable plaisir à déguster. Ces chapitres m’ont bien eues, plus ils sont petits et plus nous avons envies de savoir la suite, car le déroulement se fait dans chacun d’entre eux, un élément de plus à chaque fois, une pièce du puzzle qui ressort de la manche d’un personnage pour aller se poser et attendre les autres patiemment. Arrivé à l’épilogue, je me suis dit, mais comment cela va se finir, il ne restait que quelques pages, tout allait si vite et la fin est rapide, peut-être un peu trop, mais elle suit le rythme du livre. Un petit mot pour Agan, je le trouve adorable comme tout! Quand à Manon, l'empoisonnement non? Un regret, c’est de ne pas savoir ce qui va arriver à Léona, j'ai mon idée pour Shari et Paul.

    Un Eternel recommencement, cela aurait pu être le titre de ce livre, comme quoi rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! Un très bon dicton qui va comme un gant à cette histoire !

    Logo Livraddict

    babelio

    « Rencontre avec Lydie LemaireRiley Jenson, tome 2 : Le baiser du mal (Keri Arthur) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :