• Pacte Obscur, tome 1 (Bettina Nordet)

     

     

    Pacte Obscur, tome 1 (Bettina Nordet)

     

    Auteur : Bettina Nordet

    419 pages papier

    Thème : Bit Lit

     

      *******

    Fait partie de la trilogie

    "La geste des exilés"

    de Bettina Nordet


     

     Résumé :

    « Je suis flic, et à part une petite bizarrerie et un sérieux manque de sex-appeal dont je me passerais bien, ma vie est plutôt sympa. Mais un soir tout vole en éclat. Traquée par des types bizarres, je me retrouve baby-sittée par mon nouveau boss, un type beau à tomber aux instincts meurtriers peu rassurants, qui semble éprouver à mon égard une allergie aussi violente qu’inexplicable. Alors, telle Alice, je plonge dans le terrier du lapin blanc ; sauf que, dans mon cas, la curiosité n’y est pour rien : mon imbuvable garde du corps m’y a poussée. Bien décidée à retrouver ma vie et les miens, je rue dans les brancards, mais les échos d’une prophétie plus vieille que le monde pourraient bien finir par me rattraper et m’en empêcher. Je vais tout faire pour me sortir de ce guêpier, même si, je dois bien l’admettre, il y a quelques compensations : des beaux mecs comme s’il en pleuvait. Et dire que je me plaignais que mon carnet de bal était vide…Pièce maîtresse d’une lutte de pouvoir immémoriale, entraînée au cœur d’un tourbillon de violence et de sang, Jana découvre peu à peu que tout ce qu’elle croyait savoir n’est qu’un leurre, et que la frontière entre les bons et les méchants n’est peut-être pas aussi tranchée que ce qu’en disent les traditions millénaires.    »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Pacte Obscur, tome 1 (Bettina Nordet)

     

    Ce livre m'avait fait de l’œil au salon du livre de l'année dernière, surtout que la couverture est d'Alexandra V. Bach, mon illustratrice préférée. La jeune femme est magnifique et même si elle ne représente pas TOUT le livre, elle représente une scène mythique dans cette histoire qui est autant à mourir de rire qu'à... mourir de rire !

     

    Pour résumer le livre sans raconter les surprises cela risque d'être compliquée, je vais donc faire au mieux et par la même occasion ne dévoiler que le strict minimum. Jana habite Marseille. C'est une jolie femme qui ne le voit pas – comme la majeure partie des femmes je dirais – très proche de ses parents et de son frère Lionel. Elle est flic et a un don particulier sans savoir d'où il vient, ni même en quoi cela consiste dans le concret, mais il sert énormément pour la Brigade de Protection des Mineurs. Une vie banale si on retire le fait qu'elle est douée avec les délinquants, une petite vie tranquille. Son retour de vacances ne sera pas si calme qu'elle aurait pu penser. Imaginez donc : sa voiture tombe en rade, elle est obligée de se taper les transports en commun dans la tenue légère qu'elle avait prévu – forcément lorsque l'on pense que le transport initial ne sera pas celui où tous les mâles en chaleur vont mater. Son arrivée à son poste sera plutôt fracassante, car au lieu d'arriver à 8 heures, elle avec quatre heures de retard, mais pour la bonne cause : la Brigade avait besoin d'elle. Sauf qu'elle tombe sur son nouveau et très, mais alors TRÈS séduisant nouveau supérieur dans l'ascenseur et là, c'est le drame ! La petite culotte qui semble vouloir se faire la malle et pourtant Jana n'est pas de celle qui aurait des fantasmes dans l'ascenseur, sauf qu'avec ce Kell De Monio, elle sent qu'elle pourrait prendre ses désirs pour des réalités, mais... seule une engueulade en bonne et due forme lui sera servi. Et tout cela en un chapitre, alors le reste je peux certifier que c'est... explosif, dans tous les sens du terme.

     

    Niveau histoire, Bettina décape grandement. Autant dans les réflexions que l'héroïne se fait par moment – certains doivent se retourner dans leurs tombes, tel Sherlock – que dans le langage qui file à une vitesse folle, qu'au niveau de l'intrigue qui n'est PAS DU TOUT complexe... En fait si, l'histoire de Jana est complexe mais très bien ficelée, je dirais même trop bien car le livre m'a fait une journée >< Trop malheureuse de l'avoir fini si vite tellement j'avais eut l'impression d'être en manque !(Ironie quand tu nous tiens...)

     

    "_ Cette partie de l'établissement est privée.

    _ Je viens voir Phen.

    L'asiatique haussa les épaules, peu ému par le ton sec de mon garde du corps.

    _ Je n'ai reçu aucune consigne en ce sens. Vous ne faites pas partie des V.I.P., alors restez bien sagement dans cette partie de la boite...

    La mâchoire de Kell se crispa, et j'éprouvai une brusque envie de l'asticoter afin de me venger de son attitude envers moi. C'était puéril je le reconnais, mais je ne pus m'en empêcher. Je haussa un sourcil et lui lançai, sarcastique :

    _ Comment ? Vous n'êtes pas une Very Important Person ? Je suis étonnée... !

    Le portier reporta son attention sur moi et je me sentis fondre sous son regard de braise..."

     

    Au niveau des personnages, ils sont travaillés et cachent de sombres secrets, ou presque. Jana est belle, mais ne trouve pas chaussure à son pied – et lorsque la solution est sous vos yeux, la compréhension de cette "bizarrerie" ne semble plus si bizarre que cela. Elle a des principes, suit la loi du mieux qu'elle peut, ne dévie pas des clous. Elle sait ce qu'elle vaut, sachant manier son corps comme d'une arme, mais contre une seule personne, contre une horde, seules ses jambes sauront faire le reste. Elle n'est pas faible, mais connait ses capacités et demander de l'aide, même si elle rechigne de le faire sera bien obligé parfois de se reposer sur de larges épaules. Se tromper, tomber, se relever, Jana apprendra de tout cela et même plus, allant jusqu'à user de faux semblants pour s'en sortir. C'est une jeune femme qui ne comprend pas ce qui lui arrive lorsqu'elle se fait pourchasser par une bande de bikers qui compte la ramener Dieu sait où, entière ET vivante. C'est le plus important. La bande de chevelus m'a bien fait rire, même si je me trouvais de l'autre côté et pas face à eux, car nul doute que j'aurais eut la même réaction que Jana : Courir et vite pour leur échapper. Une traque sans relâche, sans pitié sans une once d'humanité va la poursuivre durant des milliers de kilomètres jusqu'à ce qu'enfin elle arrive en terre promise, grâce à son chevalier servant, hum pardon son garde du corps qui n'a qu'une envie : l'enterrer vivante. J'ai adoré Kell du début, sentant qu'il y avait forcément quelque chose en lui et j'avais deux hypothèses pour lui – dont une s'est révélée vraie. Il est dur envers lui-même et la plupart des autres, mais il y a une raison très bien développée. Beaucoup de personnages font leur apparition et je ne saurais parler de tous – trop nombreux. Par contre je me dis que si je revois Phen dans les prochains tomes, j'en serais ravie, tout comme Mayron. Les goûts et les couleurs, chacun connait la suite.

     

    "...Les deux hommes en cuir encore valides se regardèrent et je vis une authentique frayeur naître sur leur visage. Ils s'enfuirent dans un bel ensemble, aidant au passage leurs camarades les plus mal en point... bientôt ne resta plus que mon sauveur et moi, et le silence retomba, incongru. J'avais du mal à aligner deux pensées cohérentes. J'étais comme frappée de mutisme. Alors que j'aurais dû le remercier, je demeurais là, sans réagir, incapable d'émettre le moindre son. Il tourna vers moi son magnifique visage, et je déglutis avec difficulté.

    _ Euh... tentai-je, en me félicitant intérieurement pour mon éloquence. Je... merci... euh...

    Son sourire me liquéfia la moelle.

    _ Je vous en prie, dit-il en s'inclinant légèrement le buste. Ce fut un réel plaisir de vous venir en aide ma chère. (Il pencha la tête de côté, comme s'il écoutait quelque chose) Ah ! Voici votre garde du corps qui approche. Je vous laisse.

    Je ne voulais pas qu'il parte !

    _ Attendez ! Je voudrais savoir...

    Je n'achevai pas ma phrase, il avait disparu..."

     

    Le livre est coupé en deux parties distinctes, même si l'auteur ne l'a pas fait. La première est cette course poursuite afin de survivre à des attaques incessantes. Tirs croisés, fusillades, tentatives de viols, meurtres et j'en passe encore, j'adorerais le voir sur grand écran. La seconde est plus calme dans le sens où l'héroïne arrête de courir, mais prend le temps d'analyser sa propre condition. Qui est-elle vraiment ? Comment en est-elle arrivée à ce stade ? Comment faire pour retourner à son ancienne vie ? En qui faire confiance, car c'est un problème récurrent pour Jana. Tant de questions et très peu de réponses, car sinon il n'y aurait pas de suite à ce tome. Mais beaucoup sont résolus et la fin nous donne envie d'en savoir plus. En parlant de la fin, je suis restée assise, je ne m'attendais pas à autant. En fait, à un moment donné, j'ai râlé en me disant "voila, elle va s'arrêter là et on ne saura rien", ce qui est faux, puisqu'il restait des pages – accessoirement dont je n'avais pas prêté attention. Et non, perdu, ce que j'ai pris pour la fin n'était qu'un prélude au final. J'avais imaginé des choses, mais de là à rencontrer le père de Jana et qu'il donne ce type d'explication, j'en ai ris, pleuré et demandé, mais c'est quoi ce bordel ?

     

    Pacte Obscur, tome 1 (Bettina Nordet)

    Alice aux pays des merveilles ce n'est rien comparé à Pacte Obscur, car Jana ne se retrouve pas en face d'une reine de cœur – qui soit dit en passant était une vilaine vilaine reine – mais face à deux monstres d'autorité qui ne veulent qu'une chose de Jana : son ventre. Une conspiration qui se mêle à une seconde pour mieux se confronter. Beaucoup de surprises qui ne se voient pas à des kilomètres, un passage un peu plus long au moment des archives – beaucoup de noms, de lieux à mémoriser et j'avoue ne pas avoir retenu la moitié, mais cela ne m'a pas posé de problème vu qu'ils reviennent régulièrement par la suite – et une envie de savoir la suite rapidement. Ce que j'ai apprécié, c'est qu'il n'y ait pas de romance qui se pose sur tout cela – enfin une toute petite vite étouffée dans l’œuf, car les événements font qu'elle ne peut se concrétiser. Le cœur de Jana est malmené, tout comme le mien par moment et même si beaucoup de mâles tombent en pluie autour d'elle, la jeune femme n'est pas en pâmoison direct devant, elle se contient et évite de ressembler à toutes ces cruches qui prolifèrent un peu partout. Beaucoup d'humour décapant et de métaphores – surtout avec Alice aux pays des merveilles. Le monde crée par Bettina est sans faille, tout est expliqué, décrypté avec des personnages qui ne sont pas ce qu'ils semblent être. Des divergences de point de vue, des statuts politiques à faire frémir les plus ardus, des complots à n'en plus finir... Bettina n'hésite pas à faire du mal à son personnage et j'adore cela ! J'ai passé un très très bon moment de lecture, qui était trop court – livre dévoré en une journée.

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « La geste des exilés, trilogie (Bettina Nordet)Sous un ciel d'orage, bonus (Sarah K) »

  • Commentaires

    4
    Mercredi 22 Avril 2015 à 18:54

    Coucou Sabrina, de rien, contente que cela t'ai donné envie de le lire :)

    3
    Sabrina Laroche
    Mercredi 22 Avril 2015 à 18:52

    Coucou, merci pour cette chronique 

    faut absolument que je le lise 

    2
    Mercredi 22 Avril 2015 à 12:55

    Il n'en a pas que l'air sarcastictongue

    1
    Mercredi 22 Avril 2015 à 12:37
    Ce livre a l'air vraiment génial !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :