• Par ton regard (Vanessa Terral)

    Auteur : Vanessa Terral


    55 pages ebook

    Thème : Romance fantastique

     *******

    à partir du 1er décembre

    en vente sur Immateriel


     

    4ème de couverture :

    « Sandra est reporter free-lance. Son sujet actuel la conduit à voyager à la frontière de l’Inde et de la Birmanie, en compagnie de quelques écologistes. Cependant, l’un d’entre eux fait tache, autant par son physique — du genre à ne pas s’y frotter — que par sa vigilance : Joachim. Sandra le soupçonne d’être un agent secret. Lorsqu’une fusillade éclate, elle n’a plus de doute. Et, désormais, elle lui doit la vie…

    Mortellement blessé, Joachim ne peut plus dissimuler la vérité à Sandra. Elle seule est en mesure de le sauver, à une condition : qu’elle unisse son existence à la sienne.
    »

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Par ton regard (Vanessa Terral)

    Suivant avec assiduité Vanessa Terral, l’auteur de cette nouvelle dont je vais vous parler, j’attendais avec impatience la sortie non abonné de « Par ton regard », sauf que je me le suis vu proposé par l’auteur en service Presse. Inutile de vous dire dans quel état d’excitation j’étais, mes yeux devaient briller tous seuls, sans oublier le grand sourire. Il faut dire que j’aime, non j’ADORE l’écriture de Vanessa, aussi bien en livre qu’en nouvelles, donc un petit récit avec une pareille couverture ne pouvait qu’être très bien accueilli chez moi. Un grand merci à Vanessa pour m’avoir permis de lire cette nouvelle.

    La couverture est belle, harmonieuse et j’ai enfin vu ce qu’était cet animal une fois la lecture finie. Autant vous dire que la cinquantaine de pages a été lues très vite.

    Sandra est une jeune femme engagée dans la défense de la nature sur la planète. Se retrouvant en Inde pour un article conséquent avec d’autres collègues, elle photographie énormément autour d’elle la déforestation, principalement, mais également les animaux. Joachim fait partie de l’expédition, mais il ne semble pas vraiment proche de la nature. Il a le regard qui ne cesse de surveiller leurs arrières, mais également ce qu’elle prend en photos. La jeune femme se doute de quelque chose et cela se verra confirmé lorsqu’ils seront attaqués par des trafiquants.

    Je ne ferais pas un très long avis, car cela serait tout dévoilé et la quatrième en dit bien assez. L’histoire est courte (trop courte malheureusement), mais fluide. Cela a toujours été un point que j’ai apprécié dans l’écriture de l’auteur : fluidité et imagination, tant sur les histoires que sur les personnages. Le récit a beau ne pas être long, il donne assez de frissons et de questions pour donner l’envie de le dévorer en un instant.

    Au niveau des personnages, Sandra est une jeune journaliste, intelligente, engagée dans une bataille qui semble perdue d’avance. Elle réfléchit vite et bien, et même si le fait de comprendre qui est Joachim sans réellement mettre en doute ses paroles, être poursuivi par des assassins l’y aide grandement. Cet homme est un véritable géant, tout en muscles. Le proverbe qui tenterait à méfier de l’eau qui dort lui convient très bien. Ses attitudes sont calmes et posées, jusqu’à ce que l’attaque l’oblige à montrer sa vraie nature. Et je peux vous assurer que je ne pensais pas du tout à cela !

    J’ai beaucoup aimé la manière dont Vanessa présente les événements, ils sont légèrement forcés dans le sens où l’attaque est vive, il ne faut pas réfléchir pour survivre et pour sauver une personne. Mais dans la continuité des découvertes de Sandra. Cette dernière va faire la connaissance de personnages hors du commun, qui m’ont fait penser à des personnages provenant de transe. Par ailleurs, cette aïeule m’a fait penser à une grand-mère indienne qui sait tout sur tout, obligeant à choisir un destin non voulu. Un petit mot sur les râkshasa, je ne les connaissais pas ceux-là.

    « Il lui tourna le dos et sortit. Il était vraiment immense, pensa-t-elle tandis qu’il se courbait pour se glisser dans l’encadrement. C’était étrange de voir un type baraqué comme lui, aussi impressionnant et au côté sauvage si prononcé, montrer autant de douceur et d’attention. Et puis, le fait qu’il soit parvenu à maîtriser son instinct de prédation, l’autre jour dans la forêt, la rassurait, elle devait bien le reconnaître. Joachim n’avait rien dévoré de ses proies. Il s’était contenté de mettre hors d’état de nuire ceux qui le menaçaient et qui voulaient la tuer, elle.
    … Elle.
    Sa réflexion s’arrêta soudain. Sandra réalisa qu’elle n’avait fait que l’encombrer, depuis le début. Il aurait pu s’en tirer sans recevoir autant de blessures et fuir sans avoir à affronter ses poursuivants, s’il l’avait laissée avec les autres. Au moment de l’attaque, Lens se trouvait tout près de lui. Il aurait pu prendre moins de risques en récupérant le rouquin à sa place, mais il avait choisi de faire quelques pas de plus, de perdre une poignée de secondes. C’était elle qu’il voulait sauver. Sous le feu de l’assaut, il n’avait pas hésité un instant : il avait mis en jeu sa vie et sa mission pour elle. Mais pourquoi ? »

    L’intrigue est très réaliste de part les événements qui se produisent, et l’auteur réussit à y mêler cet aspect magie ancienne, je cherche depuis un moment un mot, j’ai enfin trouvé : chamanisme ! Il s’agit d’une forme de méditation entre les humains et l’esprit de la nature, mais aussi l’être humain et les âmes des animaux, des morts des clans, entre autre. Il faut lire l’histoire pour mieux comprendre pourquoi je fais allusion à tout cela. Je sais que je ne suis pas toujours très objective lorsqu’il s’agit de ces textes, et pourtant je ne lui ai pas mis le gros cœur rouge pour plusieurs raisons minimes qui découlent du fait que l’histoire est courte. La relation entre Joachim et Sandra est peu approfondie, il y a comme un manque surtout lorsque vous arrivez à cette phrase : trois mois plus tard. J’ai ressenti une carence du coté des animaux, nous les voyons peu finalement. Je serais presque d’avis de dire que Vanessa pourrait en faire un livre complet, avec plus d’explications, plus de détails, mais ce n’est que mon avis. (fais les yeux de chat potté :p)

    En bref, cette romance paranormale est facile à lire de part sa fluidité, l’histoire est réaliste jusqu’à un certain point bien entendu. Les métamorphes sont différents de ceux que l’on voit et les personnages ont leur caractère. Ils ne se laissent pas marcher sur les pieds, et n’oublient pas non plus de se poser des questions. Il est si simple de se laisser prendre dans les filets de l’histoire, que vous ne pouvez pas passer à coté. Une belle morale découle de cette nouvelle sur l’apparence que nous pouvons donner, il vaut mieux regarder au-delà de ce que l’on voit – oui, cela fait très « Le roi lion » je vous l’accorde :p.

    « La force de ton regard est si grande qu’il parvient à changer celui des autres…, lui murmura-t-il. Tu es magique, bien plus que moi. »

    Bonne lecture !

    Logo Livraddict

    babelio

     Défis sur Fb

     

    « Bilan de Septembre 2014Le fils de mon boss - SP Sharon Kena »

  • Commentaires

    2
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 23:14

    Pour le chamanisme, j'ai cherché le mot sur google, impossible de remettre la main dessus, je savais où je voulais aller, par où passer, mais ce mot récalcitrant, grrrr, et au final j'ai trouvé xD, et rohhhh, si je rajoute la petite moue ça ne marche pas non plus? sarcastic Tu apprendra qu'essayer c'est ma spécialité, au pire, c'est un non, au mieux un peut-être tongue

    Dans tous les cas au plaisir de te lire une prochaine fois et encore merci !

    1
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 22:55

    Merci tout plein pour cette longue et belle chronique! ^^

    Pour ce qui est du chamanisme, je dois dire que tu es tombée particulièrement juste!  biggrin

    En revanche… Je suis désolée, mais les yeux de Chat potté ne passeront pas par moi.  >__<  (Mais c'est bien d'avoir essayé, on ne sait jamais! winktongue )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :