• Pourpre (Sylvie Grignon)

     

    Disponible sur Amazon et Evidence éditions

    Gwendoline arrête de fumer ! (Martine Roffinella)

    Auteur : Sylvie Grignon


    205 pages numérique (epub)

    Thème : Policier

    *******

    Résumé :

    « En plein cœur du pays des Corbières, des enfants sont retrouvés sur un puits, morts. Les cadavres s’empilent autour de Rennes-le-Château. Appelé à la rescousse, l’inspecteur Antoine Bourgnon rejoint la SRPJ de Montpellier. Des symboles relient toutes les victimes.

    Une ancienne affaire non résolue refait surface. Quel secret se cache derrière une industrie pharmaceutique ? Antoine Bourgnon y perd son latin. Va-t-il réussir à assembler toutes les pièces du puzzle sans y perdre son âme ? »

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Pourpre (Sylvie Grignon)

    15/20

     

    Je remercie Stéphanie ainsi que la maison d'édition Evidence pour m'avoir envoyé ce service presse. J'adore la couverture et le résumé m'a attiré. De plus, ne connaissant pas l'auteur, je me suis dit que c'était une bonne occasion pour la découvrir.

     

    Première scène, un coup de téléphone en pleine nuit. Stéphanie doit absolument aller à son travail, deux enfants ont été retrouvés morts. Et ce n'est que le début. D'autres corps vont être découvert au fur et à mesure que les heures passent. Un tueur en série est dans les parages. Des symboles sont trouvés sur la peau de chacun des cadavres. Des symboles qui signifient peu et beaucoup à la fois. Qui est derrière tout cela ? Pourquoi les corps sont tous différents ? Enfants, personnes âgées, un lien commun existe-t-il vraiment ? Une enquête menée par des services conjoints afin d'arrêter ce jeu de massacre.

     


    « Elle détestait travailler sur des enfants. Lorsqu’elle réalisait une autopsie, elle ne ressentait rien. Elle n’était plus « Jeanne », mais docteure Loiseau, la grande anatomopathologiste. C’était une fois chez elle que le masque tombait. Elle avait eu bien du mal à trouver le sommeil et avait sursauté violemment lorsque Sébastien Mougeon avait insisté durant dix minutes pour la joindre. À contrecœur, elle avait décroché, pressentant que sa nuit était déjà terminée. À juste titre, le lieutenant lui avait annoncé, un peu sèchement, que la gendarmerie venait de trouver une nouvelle victime. Au son de sa voix, elle comprit qu’il était un peu sur les nerfs. »

     

    Un policier qui a de quoi faire frissonner les débutants dans ce domaine et même les plus aguerris. Pas de gore, ni même de cru, mais les mots donnent l'imagination nécessaire pour recréer les scènes de crime. Et dans les moindres détails, tout comme lorsque nous nous trouvons aux côtés des légistes. Par chance nous n'avons pas les odeurs, mais le froid s'insinue dans les veines à chaque étape. Le récit est à la troisième personne, et l'auteur nous fait suivre une autre personne, le tueur peut-être ou pas, ainsi que les forces de l'ordre.

     

    J'ai beaucoup aimé découvrir les lettres que l'inconnu lit, relit et bref il ou elle les connaît par coeur. Ces mots sont remplis d'amour d'une personne a une autre. Est-ce pour l'assassin ? La question se pose sans cesse. Tout ce que nous savons c'est qu'il ou qu'elle est troublé par ces lettres, par les sentiments qui en découlent. Et puis il y a l'enquête qui avance aussi vite que les meurtres tombent. Les personnages des forces de l'ordre font tout pour que les meurtres cessent. Ils vont faire de surprenantes découvertes que ce soit sur les victimes, que ce qui les entourent et d'où ils viennent.

     

    Cela m'a amusé de voir qu'il y avait des similitudes avec certaines autres histoires où le Vatican pourrait être plus que le Vatican, que l'Eglise ne soit pas si humaine que cela. Bien de faux-semblants interviennent et le chemin pour arriver jusqu'à l'assassin est pavés de mauvaises surprises. En parlant de ce tueur, j'avais des doutes. Son identité est resté secrète jusqu'à ce qu'il soit dévoilé, par contre à un moment donné je me suis dit, je sais qui il est, sans avoir le nom et le prénom. C'est tout autant fascinant et rageant de comprendre ce qui s'est produit pour que tout se passe de manière si affreuse. Il y a eu un gros travail de fait sur les termes tant du côté policier que scientifique.

     

    Par contre, j'ai eu du mal avec les personnages dans le sens où j'ai eu l'impression qu'ils se connaissaient avant. D'ailleurs, c'est comme s'il y avait déjà eu un livre avant avec eux qui les présentaient en détails. Adelyse semble avoir beaucoup de problème avec son passé, Antoine Bourgnon serait une pointure dans son domaine, il aurait connu Stéphanie avant sa vie avec Adelyse... Ce ne sont que des exemples, mais j'ai eu des manques au sujet de quasiment tous les protagonistes. C'est dommage car l'enquête est vraiment intéressante, mais je n'ai cessé de me poser des questions à leur sujet. Et concernant la fin, je pense être passée à côté, car je n'ai pas compris le geste du tueur. Sinon la toute fin du livre laisse présager une suite avec Antoine, un personnage qui m'a plu.

     

    « Sacré filou, répliqua Antoine en riant. Qui est officiellement sur l’affaire ?
    — Un binôme sympathique, le lieutenant-colonel Sébastien Mougeon et sa collègue Stéphanie Rivet.
    — Stéphanie Rivet ? La diabolique petite rouquine ?
    — Tout droit venue du passé.
    — Tu m’étonnes ! Nous ne sommes pas passés loin il y a sept ans, puis Adelyse est entrée dans ma vie, et quelle entrée fracassante ! Je garde un super bon souvenir de Stéphanie. Outre ses boucles couleur de feu, elle avait un humour à deux balles qui faisait un bien fou. Raison de plus pour que je vous donne un coup de main. Elle m’a sauvé la vie, je lui suis redevable.
    — Marché conclu. Je t’envoie donc les fichiers au complet.
    Un hurlement se fit entendre. C’était Carl qui voulait de nouveau attraper ses chocolats. Antoine soupira. »

     

    En conclusion, une enquête qui est bien menée sous une plume fluide et complète. J'irais fouiner un peu plus du côté de l'auteur, histoire de la suivre et d'en lire un peu plus.

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

     

    « Les Grisommes, tome 3 : Rédemption (Frederic Livyns)Kenan, redresseur de foi, série (Anthony Holay) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Vampilou
    Samedi 24 Février à 17:57
    Eh bien, ça a l'air pas mal du tout !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :