•  

    Incandescente - série (K. Aisling)

    Lien pour se procurer le livre (Sharon Kena)

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Auteur : K. Aisling

    Illustré par : Feather Wenlock


    493 pages numérique

    Thème : Bit-Lit

    *******

    Fait partie de la série

    "Incandescente"

     

    Résumé :

    « Il est là ! Je le sens… malgré ce gouffre au fond de moi qui me fait mal. Pourtant nuit après nuit, alors qu’il visite mes songes, qu’il fait battre mon cœur, je garde une étincelle d’espoir. J’en viens à souhaiter qu’il soit réellement présent et qu’il fasse tout pour me sortir de cet enfer dans lequel je vis depuis six mois. Dans le camp d’Isobel, celle qui se nomme Reine des Immortels, il faut prouver sa valeur pour survivre. Seuls les meilleurs retiennent son intérêt. Les combats à mort, les secrets, l’immortalité que l’on cherche à m’imposer… Je ne veux pas de cet avenir ! Néanmoins, que puis-je y faire ?

    Je ne sais pas où je suis. Je ne sais pas ce qu’on attend de moi. La seule chose dont je suis certaine, c’est que je possède un talent convoité et jalousé. Le Phénix ronronne au plus profond de moi et désire montrer à tous sa puissance. Si je cède à son chant envoutant, je crains que seule la mort devienne ma compagne… »

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Incandescente, Tome 2 :  (K. Aisling)

    17/20

     

    Je remercie Aurélie des éditions Sharon Kena pour l'envoi de ce service presse dans le cadre de notre partenariat.

     

    J'avais apprécié le premier tome, ce second est meilleur à mes yeux. De plus je préfère cette couverture à celle du premier volet. Plus harmonieuse en un sens et elle regroupe tous les éléments importants du récit.

     

    Nous retrouvons Cathye, six mois après. Six mois après quoi ? Bonne question, après avoir laissé Gabriel prendre un avion, nous la découvrons dans un lieu où elle est considéré comme une esclave, avec d'autres humains comme elle. Sous-entendu, avec un don qui intéresse la reine mère, je nomme Isobel. Six mois où la jeune femme apprend à faire confiance, aux bonnes personnes, aux mauvaises, peu importe, elle ne peut pas rester seule avec ce don. Très peu de personnes savent qui elle est réellement, pourtant elle va devoir combiner entre ce qu'elle veut montrer et le phénix qui a envie de montrer sa toute puissance. Ses rêves lui montrent une présence, un regard bleu qui la hante même de journée. Mais impossible de savoir qui est cette personne. Une vie de rêve en somme... Un cauchemar qui risque de tourner au carnage.

     

    L'histoire est drôlement mouvementée. Cathye n'a pas une vie facile dans ce camp "d'entraînement". Elle ainsi que les autres humains doivent travailler pour se nourrir, s'occuper des animaux, planter de quoi subvenir à leurs besoins, et s'entraîner en vue des multiples combats qui sont mis en place. Une arène, deux combattants qui doivent faire en sorte de créer un spectacle à la hauteur de la reine, jusqu'à ce que l'un des deux ressortent en vie. La dure loi de ce campement. Six mois et Cathye n'arrive toujours pas à s'en sortir. Elle a de précieux amis qui sont dans la même panade. L'entraide est primordiale, mais il faut tout de même avoir confiance. Ce dont elle ne manque pas.

     

    « Mon regard glissa sur la tablée que nous formions. Mes compagnons du camp faisaient bonne figure. Les mois passés à mentir, feinter et jouer la comédie avaient porté leurs fruits. D’apparence, ils semblaient très à l’aise, bavardant gaiement et appréciant leur boisson respective. Avec plus d’attention, on pouvait percevoir qu’Anya et Youri se tenaient la main, que Charlotte peignait nerveusement ses cheveux avec ses doigts, que Ben tapotait légèrement la table avec son verre, ou qu’Ève qui s’était installée sur les genoux de Gabriel chuchotait à son oreille tout en conservant sa petite main sur son cœur comme pour empêcher ce dernier d’arrêter de battre. Samuel était bien le seul à conserver un sang-froid parfait ! Enfin, ce fut ce que je pensais jusqu’à ce que j’observe les deux couples qui nous avaient accueillis à l’aéroport. Ils étaient bluffants. Mais ce ne fut pas leur décontraction apparente qui m’épata le plus. Non, j’étais subjuguée par leurs auras de couleur or. Ils étaient purement magnifiques. Curieuse, je tournai la tête vers Gabriel qui était assis à mes côtés, et le spectacle que je vis me laissa sans voix.  »

     

    Dons, puissances, trahisons, recherches, actions, quête du pouvoir et de soi. Un second tome complet qui me laisse sur ma faim. J'aurais déjà voulu connaître la suite ! L'auteur arrive à nous maintenir en haleine. Il n'y a pas de temps mort, soit nous suivons une routine qui est stressante de part les personnages qui tournent autour de nos héros, soit nous sommes au coeur de l'action. Les sentiments et émotions sont présents sans pour autant passer devant la guerre qui est en marche. Pas mal de surprises dans l'histoire qui nous font nous poser de nombreuses questions. Un point où je ne me suis pas fait avoir : le traître, je l'avais du départ. Je ne sais pas pourquoi j'étais focalisé sur ce personnage, mais c'était louche certains de ces agissements : trop gentil, trop exubérant, trop... raaaaaah difficile de trouver les mots justes, mais je le savais !

     

    En parlant des personnages, nous en retrouvons certains du premier et découvrons de nouveaux. Anya et Youri le frère et la soeur russe avec un passé houleux, deux cousins qui n'avaient rien demandé à personne, Charlotte, Eve, Samuel... Tous vivent dans ce camp sous la contrainte. L'âge importe peu, seuls les dons comptent et ils ne sont pas tous défensifs. Le corps à corps est un art qu'ils se doivent de connaître s'ils veulent rester en vie. Contre des immortels il vaut mieux être préparés, même si le risque de s'en sortir en vie est mince. D'ailleurs c'est ce que j'ai aimé avec l'auteur, tous ne s'en sortent pas ! Ce n'est pas mon côté sadique qui ressort, juste que des humains même super entraînés et avec des dons ne peuvent pas toujours gagner contre des immortels.  L'arrivée d'un ancien dans le camp est un événement.

     

    « À peine arrivée, je remarquai que le niveau des boissons avait déjà nettement diminué. Les quelques filles qui restaient en lice se trémoussaient au centre de la piste de danse improvisée, chacune un verre à la main. Des hommes les observaient avec gourmandise tandis que d’autres faisaient des concours de talents pour attirer l’attention des demoiselles. Bande de Cro-Magnon ! Des Immortels étaient déjà présents et s’approchaient des dames en usant de leurs charmes. Ils étaient bien plus nombreux que d’ordinaire. La présence d’un Ancien dans notre camp avait été très vite ébruitée. Bref, une bonne soixantaine de personnes était sur le lieu de la fête.
    Je repérai rapidement Charlotte, Paolo, Anya et Youri qui discutaient dans un coin en compagnie des cousins Claytons. Tous les six ne dérogeaient pas à la règle du verre à la main et riaient comme si de rien n’était. Ils auraient tout aussi bien pu être une bande de copains s’amusant un samedi soir après une semaine de cours dans une faculté quelconque. Mais au lieu de ça, ils profitaient simplement du fait d’être toujours en vie. Qui pouvait leur en vouloir ? »

     

    Ce que les personnages vont devoir subir pour avoir un semblant de liberté est un véritable parcours du combattant. D'ailleurs, est-ce qu'ils sont véritablement libres ? Des liens de servitudes sont toujours forts, la magie des anciens l'est tout autant, puissante. Des choix sont obligés d'être faits, en fonction de ce que ressentent les personnages. Ce qui va bouleverser bien des plans d'un côté comme de l'autre. La fuite n'est pas qu'une question de survie. Elle est aussi la réponse à un soulèvement de peuples contre l'oppression. J'ai aimé retrouver Gabriel et Andreas, de voir comment leur lien à évoluer.

     

    Quant à Isobel et ceux qui l'entourent, ils sont tous en admiration devant elle. A moins que ce ne soit le fait qu'elle soit puissante et capable de bien plus que n'importe quel immortel. C'est une femme qui est très belle, qui sait ce qu'elle veut. Le problème ? C'est qu'elle est égoïste, vindicative, adorant jouer avec la vie des autres. Tous, humains, immortels, ne sont que des jouets, des pions à placer et à éliminer au besoin pour assouvir sa soif de puissance.

     

    Il y a beaucoup de recherches au niveau des peuples ancien, du langage, des mots, des instruments. Une belle découverte de ces mondes anciens.Une lecture fluide et des phrases qui se suivent sans voir les pages défiler. Et la fin donne vraiment envie de savoir ce que va devenir Cathye et ses amis.

     

    Petit bémol. Il s'agit du départ du livre. Je me suis demandée s'il n'y avait pas un souci dans le texte, si je n'avais pas raté un livre. J'ai vérifié la couverture, mais c'était bien le tome 2. Alors j'ai été relire la fin du tome 1, ainsi que mon avis, parce que je me sentais perdue. 6 mois ont passés. sans explication du départ, sans savoir ce qui a bien pu se produire. J'ai eu du mal à me mettre dans le texte durant quelques chapitres. Puis enfin j'ai pu l'intégrer en me disant que j'en saurais forcément plus, plus tard. C'est dommage.


    En conclusion, un second tome que j'ai beaucoup apprécié. Une lecture vivante, agitée, pleine de rebondissements. Nous en apprenons plus sur les personnages et jusqu'où peut aller la peur de l'autre, la volonté de nuire à l'autre. Vivement la suite !

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Challenge 50 romans en 2017

     

    #challenge50romansen2017

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique