• Profondeurs, tome 1 (Stéphanie Lagalle)

     

    Profondeurs, tome 1 (Stephanie Lagalle)

     

    Profondeurs, tome 1 (Stéphanie Lagalle)

    Auteur : Stéphanie Lagalle  

    126 pages numérique (pdf)

    Thème : fantasy urbaine pour ados et adultes (bit-lit)

    *******

    Fait partie de la série

    Profondeurs

    de Stéphanie Lagalle

    4ème de couverture :

    « Solenne, dix-huit ans mène une vie tranquille entre le lycée et ses amies. Le seul problème est que sa vie sentimentale est un vrai désert. Toutes ses certitudes et surtout ses habitudes seront bousculées par une nouvelle amitié et pourquoi pas l'amour ? Le monde qu'elle connaissait sera complétement remis en question par la découverte de créatures surnaturelles. Son destin ne sera plus entre ses mains. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Profondeurs, tome 1 (Stéphanie Lagalle)

     

    Je remercie l'auteur, Stéphanie Lagalle d'être venue à moi pour me proposer la lecture de son premier tome en service presse numérique. La couverture ne me plaisait pas vraiment mais le résumé était très tentant.

     

    Solenne est une jeune fille de 19 ans qui va dans une école coupée en deux : les garçons et les filles sont séparés, seule la cantine est mixte. Sa vie est tout ce qu'il y a de plus normal, un père qui travaille énormément et qui n'est pas aussi présent qu'il le souhaite, mais cela ne pose aucun souci car ils vivent ainsi depuis très longtemps. Sa mère travaille également, bref une vie de famille tout ce qu'il y a de plus normal. Solenne a une meilleure amie, Noémie et les deux jeunes femmes partagent tout. Ce qu'il leur manque c'est côté cœur : elles aimeraient bien avoir un être à aimer. En dehors de cette vie, la disparition de l'une de leur camarade va les intriguer, sans plus. Puis une autre disparition et ainsi de suite. Toutes ont sensiblement le même âge et toutes sont retrouvées rapidement après leur enlèvement. Qui est derrière tout cela ? Que se passe-t-il réellement ?

     

    « Bon, j'avoue, c'est pas joli-joli mais parfois on fait ce qu'on peut et rien d'autre faute de créativité et surtout par manque de temps. Ne me jugez pas trop sévèrement. Je demandai donc à ma mère de me donner une potion qui effacerait des souvenirs de Gloria les dernières quarante huit heures. Elle avait ce qu'il fallait pour concocter un tel mélange et disparut dans la cuisine pour le réaliser. Mon plan commençait à prendre forme. Ensuite, je décidai qu'il fallait ramener Gloria le plus près de chez elle ou dans un endroit qu'elle fréquentait et où nous ne serions pas repérés. Il ne fallait surtout pas qu'elle se réveille ici, ni qu'elle nous reconnaisse. Son sauvetage resterait pour elle un mystère complet. L'idée était bonne mais difficile à réaliser. Nous nous arrachions les cheveux à force de propositions. »

     

    Concernant les personnages, j'ai eut de mal avec Fred qui est trop parfait. Il est beau, toujours gentil, compréhensif, ne se met pas en colère même lorsqu'elle fugue plusieurs jours d'affilés, prend tout très bien. Il m'a fait penser à un alien venu d'ailleurs, mdr. Quant à Solenne, je n'ai pas réussi à accrocher avec elle malheureusement. Je l'ai trouvé plutôt « gamine » que femme adulte au vu de son âge. De plus elle dit oui à tout ce que Fred peut lui apprendre sans se poser de questions... Les parents de Solenne sont vraiment de supers parents. Ils sont toujours très contents de tout ce qui annonce leur fille. C'est surprenant de lire que tout glisse sur eux de cette manière, comme si le moindre accro est une très belle opportunité.

     

    Je dois être honnête, j'ai eu un mal fou à écrire mon avis parce que je ne savais pas vraiment quoi dire. Le contexte est intéressant, sauf qu'il n'est pas poussé, pas assez approfondi. Je m'explique, il y a des éléments qui tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Les jeunes ont besoin d'une personne compétente, comme par hasard les parents de Fred l'ont sous la main et ainsi de suite. Il y a également le fait que Fred ne soit pas plus étonné que cela, déjà cela m'a mis la puce à l'oreille, mais pas à Solenne. Là, je suis restée un moment à regarder ma tablette me demandant si elle réfléchissait à ce moment. Il lui annonce quelque chose sur la nature de la jeune femme, elle a du mal à le croire, mais ne s'inquiète pas de sa santé mentale et encore moins du fait qu'il trouve cela normal ? Je ne veux pas spoiler, même si la couverture laisse planer ce côté vampirique.

     

    Le début du livre est long et j'ai très bien compris qu'ils adoraient tous se retrouver à la fameuse cantine, qui est omniprésente dans le récit. La romance qui s'établit entre les deux personnages prend le pas sur les disparitions inexpliquées qui semblent devenir banales. D'ailleurs j'ai eu l'impression de voir des lapins en actions mais au moins nous n'avons pas les détails de ce qui se passe. La normalité de Solenne est décrite si longtemps qu'une fois arrivée au côté fantastique, je n'étais pas plus emballé que cela. Cette part fantastique est charmante. Nous en apprenons plus sur les fameux enlèvements, sur qui fait quoi, même si le pourquoi reste toujours dans le flou.

     

    « Les deux jours qui précédèrent le retour de mon père furent étranges. Tout d'abord, ma mère se mit en quatre pour me faire des petits plats, il fallait que je reprenne des forces, mais je ne leur trouvais aucune saveur et pire j'avais toujours cette faim de plus en plus tenace. Que ce soit les tartines  recouvertes de pâte à tartiner chocolatées que Fred nous prépara dès mon retour de l'hôpital ou la merveilleuse purée de ma mère, rien n'y faisait... peut-être que l'entrecôte saignante fut la seule chose qui m'apaisa un temps soit peu. Les deux nuits suivantes, j'essayai de dormir sans succès dans les bras de mon homme qui me tenait serrée contre lui, comme s'il craignait que je m'échappe. Cette idée me fit sourire. »

     

    La fin est trop rapide en comparaison du début qui était très long à mes yeux. La mise en place du fantastique se fait tranquillement et en deux coups de cuillère à pot c'est déjà terminé. En d'autres termes, je reste sur ma faim. Il y a des éléments qui se contredisent. Je pense au fait de tuer son géniteur. Pourquoi sur deux enfantés, l'un ne pourrait pas sinon il risque de mourir en même temps alors que l'autre le peut ? Je n'ai pas trouvé la solution, à moins que je l'ai raté.

     

    Je conseille par contre un point : une relecture, car le texte que j'ai eut à lire en a vraiment besoin, que se soit niveau orthographe que mise en page. Après, il s'agit d'un pdf, je ne sais absolument pas si la mise en page se modifie entre l'epub ou le pdf.

     

    En conclusion, je trouve que le livre a de quoi attirer les plus jeunes – les adolescents – par contre pour les adultes non, c'est trop succinct par moment. Il manque des éléments, des descriptions, de la matière dans le récit. Le côté romance était trop long à mon goût et le fantastique trop court – oui la palisse n'aurait pas dit mieux. J'ai bien aimé les vampires – pas besoin de le cacher, la couverture en montre – et le côté surnaturel qui entoure les personnages. Dommage que les conditions de "vie" soient indiquées au moment où il y en a besoin dans le récit.

     

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

    « Du chêne EditionsUn genre par mois : Février 2016 - Romance, chick lit, érotique »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :