• Projet Phoenix, phase 1 (Yacine Sai)

     

    Dans ma boite il y a... # 186

    Disponible sur Amazon

     Jamais d'eux sans toi (Alex Sol)

    Auteur : Yacine Sai

    426 pages papier

    Thème : SFF, dystopie

    *******

     fait partie de la série

    Projet Phoenix

     

    Résumé :

    « Des hommes à tête de taureau, des squelettes ambulants et des insectes géants aux milliers d’yeux… C’est dans ce monde horrifique que Liam se réveille d’un sommeil profond. Sa mémoire, dépourvue du moindre souvenir, ressurgit d’un abîme obscur.
    Tantôt il revit son adolescence hors du commun, dans une école de jeunes prodiges, aux secrets inquiétants, tantôt il est confronté à ces monstres cauchemardesques, assoiffés de sang.

    Entre un passé gorgé de mensonges, de trahisons, de violence et un présent qui ne se solde que par la mort, Liam cherche à comprendre comment le monde a pu tourner ainsi.

    Et s’il était le seul à pouvoir changer les choses ?
    »  
     
     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Projet Phoenix, phase 1 (Yacine Sai)

     

    Il s'agit d'un livre qui m'a tapé dans l'oeil et je suis allée voir la maison d'édition. C'est extrêmement rare que j'aille voir un auteur, mais le résumé et la couverture me certifiait que j'allais passer un bon moment. C'est faux ! J'ai passé un très bon moment avec ce premier tome. J'en suis plus que ravie ! Les premiers mots de l'auteur sont que le livre contient certaines scènes qui peuvent heurter la sensibilité de certains lecteurs. Donc il vaut mieux s'attendre à pas mal de choses.

     

    Le livre est découpé en trois parties bien distinctes : Survivre, Le Monolithe, Révélations. Trois moments forts dans la vie des personnages que nous suivons et que nous découvrons. Je me fais souvent avoir en m'attachant aux personnages, il vaut mieux savoir d'avance que c'est une erreur ici : l'auteur ne fait pas de détails et supprime ceux dont il en a envie. Vilain auteur, vilain ! Toujours est-il que ces trois parties se suivent et nous donnent de nombreux détails, nous perdent aussi par moment pour nous montrer ce qui s'est réellement passé.

     

    Liam se réveille dans une sorte d'hôpital où quelques cadavres traînent. Il récupère une combinaison et un arc avant de fuir. Sa mémoire ne va rien lui apporter, il a tout oublié, jusqu'à son prénom. Comment dans ce cas va-t-il réussir à vivre dans un monde dont il ne connaît plus les règles ? Ces dernières ont changé : les hommes à tête de taureau, des minotaures, des vers géants et autres créatures peuplent son monde, le notre sans qu'il ne sache pourquoi. (Et nous non plus d'ailleurs) Sans le vouloir, il va sauver une jeune femme, Gabrielle (non ce n'est pas moi !) qui semble le connaître, si ce n'est qu'elle a un don qui lui permet de voir l'avenir, sauf ce qu'on ne veut pas lui montrer. Qui est ce on ? Est-ce vrai ? Le livre donne les réponses à ses questions. Liam voit un de ses monstres éventrer une femme sous ses yeux. L'horreur commence pour lui.

     

    « Sous ces jurons incessants, Chantal décida de quitter la pièce sans perdre un instant, sous l'oeil avisé des garçons.

    - Putain, mais il allait le descendre !

    Tayler vit rouge à son tour. Les veines de son cou manquaient de se faire plus visibles que ses tatouages. Le ton de Liam s'éleva à son tour.

    - Si on le tue, on ne sera pas mieux que les monstres !

    - La seule façon de survire à ces monstres, c'est de devenir un monstre soi-même. Et si tu ne l'as pas encore compris, t'es plus con que j'le pensais ! »

     

    J'ai eu tellement de mal à lâcher le livre que j'ai fait à manger en le posant ouvert à mes côtés. Je voulais savoir ce qui allait se passer pour cet homme et cette femme qui vont apprendre à survivre grâce à d'autres hommes et femmes. Si certains ne sont que de passages, d'autres vont parcourir un long chemin avec Liam, qui reste tout de même le personnage central. Il est telle une page blanche, vide, récupérant son prénom grâce à Gabrielle. Et puis, au fil du temps, quelques souvenirs refont surfaces, avec violence par moment, surtout lorsqu'il découvre ce qu'il a vécu dans une école particulière.

     

    Le livre nous plonge dans le présent du monde perdu, avec celui du passé de Liam. Il se redécouvre, s'apprivoise et doit prendre en compte certains préceptes qui lui reviennent, comme ne pas croire sur parole celui ou celle qui aurait une bonne tête. Plus nous avançons dans le passé de Liam, plus nous comprenons certains points sans pour autant mettre le fameux point qui chiffonne. CE fameux détail qui est là, caché sous la surface, enfoui entre les lignes jusqu'à ce que l'auteur nous dévoile LE POURQUOI de tout cela ! Bon sang, je ne peux rien dire, sinon cela ne serait pas drôle, mais je peux vous assurer que la chute est rude. Avant d'en arriver au final, il y a de nombreuses étapes à parcourir, comme ces trois parties qui portent bien leur nom.

     

    Survivre, n'est pas un vain mot dans ces premiers chapitres. Il faut savoir se battre, se cacher, fuir pour rester en vie. Rester dans l'ignorance n'est jamais bon, pour cela, les personnages vont devoir avancer, dans la brume, la semoule, contre leurs propres alliés même, mais ils n'auront pas le choix. La découverte du Monolithe va monter d'un niveau le danger. S'approcher de ses monstres sans se faire avoir ? Non, impossible, par contre être kidnappé par ces bestioles... Là, il y a comme un hic. Pourquoi ils tuent certains personnages et pas d'autres ? Qu'est-ce qui les différencient les uns des autres ? On croit avoir la solution et puis d'un coup, nous ne l'avons plus. Les passages deviennent de plus en plus stressants, l'angoisse est perpétuelle. L'action est au rendez-vous du début à la fin. Et puis il y a ces révélations. Ces moments de doutes qui font que n'importe quel personnage encore en vie reste probablement derrière toute cette folie. J'étais assise pour les derniers chapitres et c'est un conseil que je donne, soyez confortablement assis lorsque vous arrivez à la dernière partie.

     

    «Il se rendit dans la salle de bain et passa de l'eau glacée sur son visage. Il tremblait de tout son être. Puis il retourna se coucher, près d'Angel. Impossible de fermer l'oeil, pas une seule fois.

    Il faisait nuit désormais. Liam se tenait au bord du lit, les mains jointes, pensif. Il était bouleversé. La tristesse l'envahit un instant, suivi d'une profonde colère qui ne cessa de monter minute par minute. Il regardait droit devant lui, telle une machine, comme s'il avait tout compris, comme si les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire avaient ressurgi. Comme si... il se souvenait de tout.

    Il s'empara de son carquois de flèches et de son arc, et quitta le château.»

     

    Ce que je peux dire c'est qu'il y a un travail énorme derrière ces pages. Comment ne pas voir le monde recrée de rien à ce que nous découvrons ? Les créatures, bien qu'existantes déjà dans d'autres livres de ce type ont leurs particularités, leur mode de fonctionnement, leur propre système de défense et d'attaque bien entendu. Les descriptions sont nombreuses et apportent le terrain se transformer sous nos yeux. Et que dire des personnages qui ont tous un secret plus ou moins lourd à porter ? L'état de guerre n'est plus avancé, il s'agit de survivre et de chercher à combattre ce qui entoure les humains restants.

     

    Je n'ai pas énormément parlé des personnages de manière précise, car il y en a pas mal, sans pour autant dire qu'il y en a trop (vu que l'auteur ne fait pas dans le détail et tranche dans le vif). Lorsque je dis tranche, c'est avec une hache, la plupart du temps. Il y a Liam bien entendu, Gabrielle, Tayler, Louise, Jacques, Alia, Valentine, Connor, Angel et bien d'autres. Le suspense monte en flèche jusqu'au final et même après, car il reste des zones d'ombre qui font frémir autant de peur que de plaisir. La fin est époustouflante et je dois avouer que je n'ai rien vu venir. Bon, se serait mentir, j'ai vu un truc, un tout petit et pour le reste ? Que dalle, rien, nada ! L'auteur a su jouer avec mes nerfs et fait grimper mon stress.

     

    En conclusion, WAOUH ! Un premier tome dont l'univers est riche et complexe. Projet Phoenix porte bien son titre, tel le phénix qui renait de ses cendres, Liam va nous montrer une facette de ce monde que personne n'était prêt à voir. La vengeance est un plat qui se mange froid et les derniers mots du récit nous montre à quel point le temps a passé avant de réussir à engendrer autant de chaos.

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 189Top Ten Tuesday # 140 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Jeudi 5 Décembre à 14:36

    Un avis dithyrambique !

    5
    Mercredi 4 Décembre à 17:20
    Satine's books

    J'adore! Pourtant ce n'est pas mon style de lecture :P 

      • Mercredi 4 Décembre à 19:12

        Ah, peut-être que tu sauteras le pas alors ^^

    4
    Vampilou
    Mardi 3 Décembre à 09:11
    Eh bien, c'est un coup de coeur qui a le mérite d'intrigait !
      • Mardi 3 Décembre à 21:13

        Oh que oui, je ne connaissais aucun des deux et j'ai vraiment adoré !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :