• Raven Hale, maitre de lumière, tome 4 : l'Héritière (Françoise Gosselin)

     

    En vente ici

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Françoise Gosselin

    416 pages ebook

    Thème : bit Lit

      *******

    Fait partie de la série

    Raven Hale

    de Françoise Gosselin

    Résumé :

    « Après le sacrifice vient la reconstruction, mais face à la colère et à la haine, je ne me sens pas à l’abri, et le plus dur reste à venir.

    Entre un Alpha aux méthodes musclées, la découverte d’une sœur particulièrement sauvage et le soulèvement des Forces du Mal, mes nerfs sont mis à rude épreuve. Et ce n’est pas près de s’arrêter.

    L’heure des Alliances a sonné !

    D’entre toutes les créatures qui existent en ce monde, qui se joindra à moi pour la Bataille Finale ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Raven Hale, maitre de lumière, tome 4 : l'Héritière (Françoise Gosselin)

    16/20

     

    Je remercie les éditions Sharon Kena pour m'avoir permis de lire la suite de cette série.

     

    Une chronique qui va être difficile à écrire sans raconter tout ce qui s'est passé dans les tomes précédents, donc je vais faire de mon mieux, tout en sachant pertinemment que certains ne comprendrons pas tout ce que je vais écrire.

     

    À la fin du tome 3, Raven avait dû faire un choix en son âme et conscience. Un de ceux qui font mal et dont on est dans l'obligation d'accomplir l'acte. Que ce qui se passe en face soit ou non un ami ou un ennemi, le geste se doit d'être fait pour sauver. Le début du tome 4 montre que les personnages sont atteints profondément. La douleur est présente, physiquement et mentalement. Les émotions sont mises à mal, la colère, la souffrance, le déni, la tristesse, tout se mélange prêt à exploser. C'est ce qui va se passer, une explosion non pas de joie, mais de tristesse pour tenter d'avancer dans la future quête qui attend Raven.

     

    « La colère monta brusquement le long de ma colonne vertébrale, alors que le spectre de ma louve glissa en moi tel un fantôme. La douleur me coupa le souffle, me faisant tomber sur les genoux. Le ciel se chargea de lourds nuages et des éclairs déchirèrent le firmament. Mes os craquèrent, tandis que mon corps s’allongeait. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, mais j’avais le visage couvert de sueur, mes yeux restèrent rivés sur un Ryan paniqué. »

     

    Cette dernière va devoir prendre une nouvelle place importante au sein d'un peuple qu'elle ne connait pas suffisamment pour se montrer solide, comme il le faudrait pour cet état. Elle ne démérite pas. Force, colère, ténacité, la jeune femme affronte tout ce qu'elle peut pour tenir tête. Être blessée physiquement n'est qu'une étape de plus. Son mental n'est plus d'acier comme au tout début, elle a pris beaucoup de coups. Cela n'est rien en comparaison de ceux que certains de ses proches peuvent lui faire subir. en qui peut-elle avoir confiance au final ? Chacun y met son grain, voulant l'amadouer d'une manière, ou encore la faire manœuvrer autrement. Lorsqu'elle s'en rendra compte, et j'espère qu'elle le saura, des plumes vont voler !

     

    L'histoire est un peu plus complexe car la jeune femme doit faire face à bon nombre d'ennemis. Traiter pour avoir la paix entre certains peuples, frapper pour avoir la soumission, ou au contraire les laisser venir à elle et ainsi peut-être prouver qu'elle est cette fameuse mère... Sa vie n'est pas la plus simple et la suite demande réflexion. Est-ce que l'avenir verra un peu de ciel bleu ? Rien n'est évident et un final triomphant ne sera peut-être pas avec elle, qui sait ! 

     

    « L’avion amorça sa descente, sur une piste au milieu de nulle part, quelques heures plus tard. À une centaine de mètres de là se trouvait un château, type Moyen-Âge, implanté sur une colline verdoyante. Tout autour de l’édifice, il y avait un rempart long de quelques kilomètres au moins. Je n’étais jamais venue dans cette partie du pays. Je connaissais les grandes villes d’Irlande, comme Dublin, véritable cité magique, peuplée de surnaturels à foison, et Belfast au nord du territoire, immense fourmilière en matière de Change-Formes, mais les pâturages irlandais, où rien ne se passait réellement, je n’y avais jamais posé un pied.
    En sortant du jet, la fraîcheur pénétra ma peau. Je frissonnai, à la fois à cause du temps brumeux, mais aussi de la crainte. Ce pays était néfaste et j’ignorais encore à quel point. Je sentis une présence derrière moi et pivotai sur mes talons.
    — C’est très différent de Glowdale, je le conçois, mais tu t’y feras très vite, annonça Jason, le regard rivé sur le paysage autour de nous.
    — Comment s’appelle cet endroit ?
    — La Cité des Loups, fit-il avant de reprendre son chemin. »

     

    La magie est toujours plus présente, surtout qu'il y a d'autres races qui sont également là. Je pense aux lycans par exemple qui ont leur propre manière d'agir, de fonctionnement. Ils sont têtus, bornés, toujours dans la trahison d'une manière ou d'une autre pour prendre la place de chef (elle est rêvée cette place...) Malgré tout cela, ils sont solidaires envers les leurs, enfin les plus forts. La magie n'est pas perceptible au premier coup d'oeil, mais elle agit. Insidieusement, sournoisement, ou en plein air. Les amis de Raven en sont des adeptes plus ou moins fort. Certains peuvent ne plus "voir", tandis que d'autres voient une augmentation impressionnante. Les vampires ont leur place au sein de ce récit. Et j'aime toujours autant les voir venir, avec leur humour sarcastique, leur petite pointe de méchanceté, ou leur vivacité d'esprit prêt à tuer afin d'obtenir... un rendez-vous !

     

    Les relations "père-fille" sont totalement différentes. Tandis que l'un va tout faire pour sauver sa fille, l'autre fera tout de manière violente pour la renforcer. Bien qu'elles n'aient pas le même âge, elles ont besoin de leurs géniteur pour obtenir quelque chose. Du pouvoir, du sang, une approche envers une personne. Ces relations sont sombres malgré tout. Elles se rapprochent par le fait que dans ces deux cas, qu'il s'agisse de la fille ou du père, l'un ou l'autre a du mal à se libérer en parole.

     

    J'ai beaucoup aimé le personnage de Sorcha. D'accord, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure mais c'est un personnage qui sert à quelque chose dès son apparition et jusqu'à la fin du livre. J'ai hâte de revoir la femme de Reftael car elle vient de mettre les pieds dans le plat, ou plutôt sa tête, elle la sert sur un plateau ! Tiens je pense à une chose, découvrir le fameux cœur des anges est .. mortel !

     

    « — Elle est revenue, Seigneur Sédécias, déclara un vampire, devant le siège de son Maître.
    Il le renvoya d’un mouvement de la main. Il était temps. Il en avait assez de jouer avec ces humains de pacotilles. La raison pour laquelle il s’intéressait à eux était que leur sang étanchait sa soif. Et ça lui faisait de nouveaux disciples, qu’il laissait parfois de côté pour mieux susciter la peur chez les Hommes. Au-delà de ça, il s’en fichait royalement. Il savait que son comportement mettrait la jeune Raven hors d’elle. Non pas qu’il souhaitât nécessairement la mettre en colère – quoiqu’il y avait de ça aussi, à juste titre, après le tour qu’elle lui avait joué –, il souhaitait juste attirer son attention. Ils avaient des comptes à régler, tous les deux, notamment la mort de l’un de ses fils.
    Il se leva de son siège, réajusta son manteau noir et sortit de son repaire. La nuit était tombée depuis un moment, et Raven devait très certainement être en chasse. Il allait en profiter pour lui rendre une petite visite. »

     

    Un petit bémol, entre Raven et son frère, vers la fin du livre. Lorsqu'elle va le voir pour lui parler, c'est trop court, trop succinct. J'aurai aimé que cela soit plus approfondi. On sait qu'il adore sa fille, mais comment sa soeur peut-elle partir ainsi sans chercher à savoir plus ? Je ne les voyais pas se torturer non plus, quoi que...

     

    Un gros passage était prévu pour qui a déjà lu des livres de Françoise. Mais le lire de ce côté est très sympathique. (Bien sur je vais taire ce qu'est ce passage) Il y a plus d'émotions poignante, plus de questionnement de sa part (celle de Raven) sur le besoin de tuer tout le monde ou pas. J'extrapole bien entendu.

     

    En conclusion, un quatrième tome que j'ai apprécié un peu plus que les précédents. Je sais que c'est parce qu'il y a plus de races que dans les autres, ont les voit plus. Mais aussi parce que bien que Raven se pose des questions sur ses actes, elle n'en reste pas moins froide et l’exécutrice des débuts.

     

    PS : au final, je m'en sors bien pour cette chronique, non ?

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #défi2018 #challenge2018 #challengealphabétique2018

     

    « Top Ten Tuesday # 41SFFF et Bit-Lit (Année 2018) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Vendredi 12 Janvier à 18:23

    Pas simple les chroniques des tomes suivants dans une saga.

    Cette série me tente bien.

      • Samedi 13 Janvier à 16:48

        C'est vrai, pas toujours gagné. Merci !

    7
    Vendredi 12 Janvier à 17:15
    sheonandbooks

    je dirais que tu t'en sors très bien, c'est une série que j'avais envie de découvrir, mais le temps manque et je l'avais laissé aux oubliettes :O je la renote dans ma WL  et peut-être que 2018 sera la bonne pour cette série lool

      • Samedi 13 Janvier à 16:47

        Chouette, merci ! Si tu là, tente au moins le premier tome, ainsi cela te fera un de moins dans ta pal et tu pourras toujours dire que tu l'as commencé :p

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Vampilou
    Vendredi 12 Janvier à 16:38
    Encore une série que je n'ai pas encore eu l'occasion de découvrir et qui me fait pourtant terriblement envie !
      • Samedi 13 Janvier à 16:46

        Je suis très fantastique en série d'une manière générale, donc j'arrive plus facilement à découvrir de ce coté :)

    5
    Vendredi 12 Janvier à 07:24
    Tu t'en sors bien ! Si cela n'aurait pas été de la bit-lit, j'aurai sauté sur ce livre ! :D
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :