• Rebecca Kean, tome 1 - Traquée (Cassandra O'Donnell)

    Rebecca Kean, série (Cassandra O'Donnell)

    Auteur : Cassandra O'Donnell

    473 pages papier

    Thème : Bit-lit

      *******

    Fait partie de la série

    "Rebecca Kean"

    de Cassandra O'Donnell

    Résumé de l'éditeur :

    « Burlington...Nouvelle-Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

    Fan inconditionnelle d’urban fantasy, Cassandra O’Donnell est une grande spécialiste de toutes les créatures de l’ombre et de la nuit. Elle nous entraine avec brio sur les traces d’une héroïne à la hauteur d’Anita Blake : Rebecca Kean.»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Rebecca Kean, tome 1 - Traquée (Cassandra O'Donnell)

    Rebecca Kean est une héroïne hors du commun. La quatrième parle d’Anita Blake, que j’ai appréciée, même si j’ai arrêté la lecture au bout d’un moment, trop de sexe et plus d’histoires. Pour ma part, Rebecca est un mélange d’Anita, certes, mais surtout de Gin, l’héroïne de l’exécutrice, de la même maison d’édition.

    Notre héroïne n’est pas humaine et très vite nous savons qu’elle est une sorcière. Le surnaturel ? Elle a assez donné et pensait que dans la ville de Burlington, sa vie, ainsi que celle de sa fille Leonora serait plus calme qu’elle ne l’a jamais été. Peine perdue, il doit s’agir du secteur le plus en vogue pour toutes les espèces surnaturelles. Vampires, métamorphes, démons en tout genre, sans compter les autres créatures, Rebecca ne sera pas vraiment tranquille. Le livre débute d’ailleurs sur la découverte d’un cadavre sur une route qui est tout sauf déserte. Une rencontre entre un vampire qui ne semble pas avoir de sentiments sur le fait qu’il soit là pour faire disparaitre le corps, et une jeune femme qui préfèrerait ne pas avoir affaire à ce genre de spécimen. Le problème ? Toutes créatures surnaturelles doit se présenter à un… "conseil" en quelque sorte, hors Rebecca a comme qui dirait oubliée de le faire. Cela risquerait bien de ne pas plaire à tout le monde. Résultat ? Rien de bien méchant, elle va devoir s’acquitter d’une mission pour prouver sa bonne foi et surtout pour pouvoir rester en vie. La partie ne fait que commencer. En devenant l’Assayim contre son gré, en quelque sorte la main du bourreau du ‘conseil’ nommé Directum, Rebecca va nous montrer toutes ses compétences dans l’art et la manière de traquer, juger et tuer le coupable.

    « - Qui es-tu ?
    Je levais les yeux au ciel.
    - Quelqu’un qui va te tuer si tu continues à poser des questions idiotes, répondis-je avec agacement.
    - Elle n’a pas froid aux yeux, pas vrai Phil ? fit-il en me lançant un regard curieux.
    - Ca ne va pas durer, fit le petit grasouillet
    Quand on est con, on est con…
    - Ca c’est sur, dis-je en souriant.
    Une lumière rouge m’entoura d’un coup, je concentrai mon pouvoir de feu et envoyai sur le trapu vindicatif une boule d’énergie qui l’embrasa en quelques dixièmes de seconde.
    - Poussière, tu redeviendras poussière et cætera, et cætera, dis-je en me retournant vers le grand brun.
    - Salope, rugit-il en bondissant vers moi. »

    L’histoire est originale, et complexe également. Nous savons que Rebecca cache un secret, qui sera dévoilé dans ce tome, une fille adorable de 10 ans, mais qui semble grandir trop vite à son gout, et un physique qui serait qualifié de rêve, sauf que pour le job qu’elle doit effectuer, cela ne lui sert à rien. Bien au contraire, tous la prenne pour une simple décoration, jusqu’à ce qu’elle leur montre l’étendue de ses pouvoirs. Rebecca est à multiples facettes. Elle le dit elle-même de part son clan, les sentiments ne doivent pas exister, hors, elle aime profondément sa fille, sans compter sa meilleure amie Beth. Elle se veut dure et froide et je dois dire que certains passages sont violents, froids, sans état d’âmes. Ce qui m’a dérangé dans le sens où elle torture, n’a pas de remords parce qu’il était un méchant et continue comme si de rien n’était. Je pense que c’est sur un passage avec un œil crevé qui m’a bloqué pour lui mettre un coup de cœur (ayant des opérations fréquentes sur les yeux, il est clair que cela doit provenir de là). Mais à part quelques détails qui ont de l’importance pour moi et surement pas pour un autre, Rebecca est très intéressante, comme la plupart des personnages. Elle est très travaillée, que se soit au niveau de son caractère, de sa gestuelle, de ses pensées. Une héroïne qui ne mâche pas ses mots, oublie régulièrement de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, téméraire, mais malgré tout sensible. Ses pouvoirs sont immenses et je sens que tout n’est pas dévoilé.

    Raphaël est ce vampire rencontré, sauf qu’il n’est pas un simple buveur de sang. C’est LE maitre par excellence, d’où je pense la comparaison avec Anita Blake et Jean-Claude puisque physiquement ils se ressemblent. J’aime la façon dont Raphaël est montré : sûr de lui, cachant ce qu’il ressent à la perfection. Sa force n’est pas dévoilée au grand jour et surtout un mystère plane au-dessus de sa tête qui ne demande qu’à être percée par Rebecca. D’autres personnages seront bien présents, comme Beth, la meilleure amie – si je peux le qualifier ainsi – de l’héroïne. Mark dont la particularité est de croire qu’il sera celui qui gardera la sorcière pour lui, Bruce que j’adore vraiment beaucoup, même s’il est un brin possessif. Ce dernier a une relation d’amitié forte avec Rebecca, sans compter qu’il se retrouve dans une situation délicate de part sa nature vis-à-vis des autres. William est attachant, un petit jeune qui va devoir faire sa place dans la suite des événements. Baetan est peu visible, mais il sait faire de sacrées entrées et sorties, légèrement fracassantes !

    Je pourrais continuer à parler des personnages, ou encore des situations de l’histoire, mais il y en a beaucoup, toutes différentes, toutes apportant une pierre à l’édifice de ce qui se passera par la suite, car je ne me doute absolument pas que certains choix sont là pour nous guider et nous donner une voire plusieurs idées sur les prochains tomes. Beaucoup d’actions, très peu de temps morts, de personnages complexes et d’émotions diverses à la lecture. Joie, tristesse, frustration, désir inassouvi, humour dans tous les sens du terme, patience très courte et impatience immédiate. Les protagonistes nous en font voir de toutes les couleurs, ne savent pas s’arrêter à temps et la plupart des hommes aimeraient bien se taper Rebecca. (Merci à l’auteur de ne pas la rendre nymphomane, de ne pas faire des trios voire plus amoureux et surtout de tenter de rester cohérent malgré les situations qui sont inhabituelles !)

    « - Non. J’ai baisé avec le démon, nuance, dis-je avec mépris.
    Il me dévisagea.
    - Et tu estimes qu’une liaison avec moi aurait plus d’importance, parce que… ?
    - Je sais ce que tu as envie d’entendre et je ne te le dirai pas.
    - Tant de femmes… tant de femmes m’ont déclaré leur flamme et se sont jetées à mes pieds et la seule que je désire, la seule qui compte vraiment, s’y refuse obstinément, je trouve cela désopilant, dit-il en s’esclaffant.
    Je n’avais aucun mal à m’imaginer que toutes les femmes du monde se seraient damnées pour être dans ses bras, moi y compris, mais il était hors de question de le lui avouer.
    - J’aurais toujours essayé… ajouta-t-il d’un ton léger en se relevant. Bien puisque tu n’es décidément pas prête à succomber à mon charme pour le moment et que je n’ai aucune intention de te forcer la main, que dirais-tu de pratiquer un peu de magie ? »

    Ce qui m’a gênée c’est la quatrième de couverture avec la comparaison sur Anita et son monde. Il y a quelques petites ressemblances, certes, comme le fait que JC et Raphaël sont du même style, mais ils sont très âgés tous les deux d'où leur similitude. Et je n’ai cessé d’avoir l’image de la série d’A. Blake en tête tout du long de cette lecture. Sincèrement, pour ceux qui sont tentés de lire Rebecca Kean, il faut oublier la première série, car elle n’a rien à voir. Les idées dans ce tome sont innovantes, une mère qui n’a pas froid aux yeux, qui ne connait pas ce que veut dire aimer, qui torture – même si cela ne m’a pas trop plu – pour le plaisir, beaucoup d’espèce différente et le summum, pas ou très peu de sexe ici, youhouuuuu, enfin une histoire qui se suffit à elle-même sans avoir besoin d’en rajouter et de broder autour ! Je dis merci, parce que même si elle est seulement classé en or – ce qui est pas mal me direz-vous – elle vaut vraiment le coup d’être lu. J’ai déjà commencé le tome 2, il n’y avait pas moyen de m’arrêter en si bon chemin, surtout que l’on sait à la fin de celui-ci, que le père de Leonora va être présent !

    Logo LivraddictAvis de mes partenaires :

    Immortel, tome 1 (Claire Wallaert)babelio

    Fait partie des challenges/défi suivants :

     Défis sur Fb

     

     

     

    « Les Soeurs Charbrey, Tome 1 - Sans orgueil, ni préjugé (Cassandra O'Donnell)Couvertures des premiers livres »

  • Commentaires

    6
    Lundi 20 Octobre 2014 à 19:09

    J'ai les cinq aussi, suffit juste de liquider les sp avant ^^ et oui, soyons un peu égoïste d'abord winktongue

    5
    Lundi 20 Octobre 2014 à 18:21

    J'ai lu les cinq tomes et ils sont toujours dans la même lignée, avec  beaucoup d'action.

    C'est mieux de faire les choses pour soi avant tout ;)

    4
    Lundi 20 Octobre 2014 à 09:32

    J'ai fini le Deuxième tome et je confirme également que la sage me semble plus que prometteuse, puisque j'ai beaucoup aimé la suite.

    Merci pour le blog, je fais de mon mieux (principalement pour moi d'abord :p) Bonne journée  sarcastic

    3
    Lundi 20 Octobre 2014 à 02:06

    C'est une très bonne saga ! Comme toi, j'ai eu du mal que beaucoup de monde la compare à Anita Blake car, effectivement cela n'a rien à voir avec cette dernière (et encore heureux!)
    Je suis contente que nous aussi en France, on puisse avoir également de très bonne série de Bit-lit !

    PS: j'aime beaucoup tes chroniques, je viens de me pencher sur ton blog et j'aime beaucoup !

    Bonne continuation !

    2
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 16:01

    Mdr, sache que j'ai les 4 premiers tomes en ma possession depuis le début de l'année >< oui, je suis longue à la détente, mais une fois que je m'y met, je suis Flash :p

    1
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 14:23

    heureusement que j'ai été là pour te la conseiller :p 

    Inutile de me remercier bien sur ^^ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :