• Rebecca Kean, tome 2 - Pacte de sang (Cassandra O'Donnell)

    Rebecca Kean, série (Cassandra O'Donnell)

    Auteur : Cassandra O'Donnell

    574 pages papier

    Thème : Bit-lit

      *******

    Fait partie de la série

    "Rebecca Kean"

    de Cassandra O'Donnell

    Résumé de l'éditeur :

    « Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n'ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série... bref je n'ai ni le temps, ni l'envie de m'occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m'a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu'on plaque son amant, on n'est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu'il est papa. Du moins, pas avant d' être passée d'abord faire le plein chez Joe, le marchand d'armes du coin...»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Rebecca Kean, tome 1 - Traquée (Cassandra O'Donnell)

    Le premier tome donnait le ton sur la personnalité de Rebecca et des personnes qui l’entouraient. Vous y avez cru ? Perdu, tout change dans ce second tome, plus d’actions, plus de personnages et encore plus de magie, de trahisons et de tout en somme.

    Rebecca est devenue l’Assayim – un nom à la barbare, mais il le vaut bien – une véritable tueuse dans l’âme, sans sentiments, ni émotions. Elle est froide comme la mort qu’elle sait donner, mais sa personnalité est encore plus complexe que dans le premier. Je n’y croyais pas moi-même, mais elle se remet en question, parfois, sans oublier d’utiliser de l’humour à foison. Une série de meurtres et la voila sur les chapeaux de roues, à côtoyer un autre Assayim pour l’occasion. Les assassinats perpétrés sont très violents, ne laissant que peu de choses attachés sur les corps. Entre les meurtres de sang froid, le débarquement Michael, l’ex de Rebecca qui ne veut qu’une seule chose : récupérer la jeune femme pour la ramener en France, la vie va devenir encore plus compliquée qu’elle ne l’était.

    Côté personnages, l’apparition de Michaël est remarquable et remarqué. J’ai beaucoup apprécié cet… homme. Il a beau être imbu de lui-même, égoïste quasiment tout le temps, il montre des facettes qui sont totalement différente. Aider en la survie de Rebecca, même si je me doute qu’il l’a fait pour tenter de la récupérer, il adopte de drôles de manière pour l’emmener avec lui. Comme le chantage… Il me fait penser à un homme désespéré face à une femme qui ne veut plus de lui. Léonora a une sacré évolution et elle reste en second plan pourtant. Ce n’est plus la petite fille du premier, mais elle grandi et ses besoins aussi. Par ailleurs, les quelques moments entre elle et son père sont épiques et surtout le fait de tenter de s’apprivoiser mutuellement est assez drôle et émouvant. Aucun des deux ne sachant comment faire pour apprendre à se connaitre. Vont-ils y arriver ?

    « - Est-ce que… est-ce qu’elle est… ? finit-il par balbutier.
    - Oui, fis-je dans un souffle.
    Alors il me gifla. Oh pas suffisamment fort pour me mettre KO, mais assez pour que j’arbore demain, un très joli bleu sur la joue. J’allai répliquer lorsque je vis l’éclair de souffrance qui traversait ses yeux.
    - Dis-lui qui je suis, Rebecca. Dis-le-lui maintenant, fit-il en s’approchant de Leonora.
    - C’est inutile, dit-elle d’un ton dur. Je sais parfaitement qui vous êtes. Je vous ai tout de suite reconnu.
    - C’est vrai ?
    - Oui, dit-elle en reculant vers Bruce qui assistait silencieusement à la scène.
    - Tu as peur de moi ?
    - Non, mais je ne parle pas aux gens qui frappe ma mère, cracha-t-elle. »

    Bruce va être celui qui restera toujours dans mes préférés, malgré sa part sombre. Je comprends mieux ces réticences à vouloir intégrer une nouvelle meute et sa race est vraiment différente des autres, vu leur capacité. Raphael a un surnom qui conviendrait mieux à Rebecca je trouve « la mort blanche », mais il change de comportement à son contact. Les vampires, dans cette série sont dépourvus de sentiments, d’émotions de jour en jour et lorsque l’on a près de 2500 ans, qu’est-ce qu’une sensation pour eux ? Des impressions, des perceptions vont reprendre vie en lui, et le fait d’avoir réussi à la marquer d’une certaine manière est surprenante. Je ne parle que de cela, beaucoup d’autres éléments sont intervenus entre lui et d’autres protagonistes. Un petit mot sur les loups : très contente de ce qui arrive à Dante – rire sadique - , Gordon et William, grand-père et petit-fils vont apprendre l’un de l’autre, alpha et futur alpha main dans la main. Il y a beaucoup de personnages, et je pourrais en raconter beaucoup ainsi, mais cela ne ferait qu’alourdir mon avis, car bons ou méchants, ils ont tous leur importance et j’ai adoré TOUS les méchants !

    J’en arrive à l’héroïne, elle est froide, oui, mais elle se soigne sans le vouloir. D’accord, elle était prête à tuer, ou à laisser mourir le père de son enfant, mais cela peut se comprendre, son passé lui ayant apprit à tout rejeter sauf l’endurance, la persévérance, la guerre. Mais, mais, mais, elle a beau vouloir être ce cœur de pierre froid et insipide, des changements opèrent sans qu’elle ne puisse y faire grand-chose. Elle voudrait juste pouvoir prendre son pied sans inconvénients, mais au final, ce qui se rapproche le plus d’un sentiment s’insinue en elle. Reste à savoir si elle va devenir une guimauve – pitié pas ça, parce que j’aime son côté froid, c’est ce qui fait tout le charme de lire une femme qui EST insensible et les hommes qui sont à fleur de peau. Et puis, les poursuites contre un animal qui s’amuse à faire joujou avec sa nourriture humaine, lorsqu’elle plombe les deux car il ne faut pas de témoin, vous imaginez si elle devait lui expliquer gentiment qu’il doit se taire ? Impossible ! En tout cas, son secret est éventé, pour nous lecteurs, bien entendu et savoir ce qu’elle cache au plus profond d’elle-même est tout simplement génial ! (toujours de mon point de vue bien entendu) Et savoir que la bête qui rôde protège Bruce, je suis restée comme deux ronds de flans. Ils s’appartiennent l’un l’autre et j’ai eut un grand sourire, avec un peu de chance, celui là ne passera pas par la case morgue !

    Vous l’avez compris, pas besoin de vous faire de grands discours pour vous dire que j’ai beaucoup aimé ce second tome, meilleur que le premier à mes yeux. Les aventures sont très faciles à suivre, à se laisser emporter dans les chemins tortueux de Rebecca pour atteindre un semblant de paix. Pas ou très peu de temps mort, beaucoup de pistes ouvertes qui mènent toutes à un seul but : la détruire ou l’attraper, selon celui ou celle qui lui court après. Vivement le prochain, car Mark est un personnage que j’ai beaucoup aimé dans le tome 1, un peu délaissé ici, mais ce n’était que partie remise au vu des derniers mots de ce tome.

    Un dernier extrait qui m'a bien fait rire :
    « - Mon Maitre ne doit pas découvrir la vérité Rebecca.
    - J’ai compris. Et qu’est-ce que je devrais faire à votre avis ?
    - Devenez la maitresse de Raphael, comportez-vous comme son esclave et gardez vos distances avec Michael. S’il comprend qu’il n’a aucune chance de vous reconquérir et que vous appartenez réellement à un autre, il finira par se faire une raison et nous pourrons rentrer à la maison.
    Je déglutis.
    - Vous êtes sur qu’il n’existe pas d’autres moyens ?... »

    Logo Livraddict

    babelioAvis de mes partenaires : 

    Immortel, tome 1 (Claire Wallaert)

    Fait partie du défi suivant :

     Défis sur Fb

     

    « Ne m'oublie pas, l'intégrale (Céline Musmeaux)Ressentiment, tome 2 (Eloise Clunet) »

  • Commentaires

    5
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 18:53

    La plupart du temps, j'aime les vilains aussi. Dans un sens, ce sont eux les plus intéressant ^_^
    par exemple, j'adore Beatan !
    Comme dans les "Maeve Regan", j'ai un gros faible pour Victor winktongue

    4
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 12:12

    Il faut bien que les émotions de Raphaël soient montrés, sinon le fait qu'elles reviennent au contact de Rebecca ne sont pas vraies :p Et Mark, oui, je l'ai trouvé exécrable et amusant, donc j'aime bien (il ne faut pas chercher, la plupart du temps je m'accroche aux personnages qui vont mourir et qui sont vilains, le véritable bad boy m'attire comme il ne faudrait pas, pfff, pathétique :p)

    3
    Dimanche 26 Octobre 2014 à 00:06

    Il faut dire que la relation entre Rebecca et Bruce est assez ambigu, certes la relation fusionnel entre les deux est touchante, je ne vais pas le nier ^_^
    Ce qui est drôle, c'est que ça force Raphaël à être jaloux ! (chose pas simple pour lui)

    Ne t'inquiète pas, je ne dirais rien mais c'est juste pour dire qu'elle sera plus présente.

    Ah oui Mark ! je l'avais presque oublié lui. Le genre de type exaspérant qu'on apprécie lol.

    2
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 23:25

    Merci pour le compliment :)

    Concernant Bruce, chaque personne préfère toujours un personnage qui n'est pas forcément le préféré d'un autre, mais c'est ce que j'aime, on peut voir qui aime qui, pourquoi c'est lui et pas un autre. J'aime bien Raphaël, mais voila, je trouve que Bruce, attention, je ne voudrais pas qu'il sorte avec Rebecca, mais il me fait penser au meilleur ami que l'on a, sur qui l'on peut compter. Il a une présence rassurante et pas avoir envie de coucher avec. Mon meilleur ami me fait penser à lui dans le sens où dans les bons comme les pires moments, il sait être présent, consoler si besoin.

    Sinon Chutttt pour Léonora, j'ai pas envie de savoir comment cela va se passer plus tard pour elle (la la lala laaaaaaaaaa, j'entends plus rien :p)

    Je commence le 3ème tome demain, j'ai trop hâte de revoir Mark mdr, je crois que je suis atteinte winktongue

    Bonne lecture à toi aussi !!

    1
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 03:09

    Encore une excellente chronique, le pire c'est que au fil des tomes on a plus en plus de questions.
    Surtout sur Raphaël (même si je commence à comprendre pourquoi, il est surnommé "la mort blanche").
    Par contre personnellement, je n'aime pas vraiment Bruce. En même temps, j'ai tellement un faible pour Raphaël que c'est dur de ne pas voir en Bruce, un rival.
    La seule chose que j'apprécie de ce personnage, c'est effectivement sa nature de loup-garou des steppes (d'ailleurs ce qu'il devient dans les futurs tomes est tout simplement remarquable).
    Le fait que l'auteure a mis Léonora en arrière plan est je pense tout simplement voulu, du fait que par la suite, elle est toujours omniprésente et donnera bien des problèmes à sa mère et tout la société surnaturelle.

    Bref, j'aime bien pouvoir discuter en faite avec des gens qui apprécient les mêmes choses que moi ^_^

    J'ai hâte de voir ce que tu penseras des prochains tomes !

    Je te souhaite pleins de bonnes lectures encore ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :