• Regarde-moi (Sylvia Day) - Tome 2 de la série Crossfire

    Regarde-moi (Sylvia Day)

    Auteur:

    4ème page de couverture :

    Gideon Cross. Aussi beau et parfait à l'extérieur, qu'il est détruit et tourmenté à l'intérieur.

    Il était lumineux, une flamme à laquelle je me suis brûlée pour les plus sombres plaisirs. Je ne pouvais pas rester loin de lui. Je ne voulais même pas le faire. Il était mon addiction ... tous mes désirs ... mien.

    Mon passé était aussi violent que le sien, et j'étais tout aussi cassée. Cela n'aurait marché. C'était trop dur, trop douloureux ... sauf quand c'était parfait. Ces moments de faim et d'amour désespéré étaient une folie des plus exquises.

    Nous étions liés par notre besoin. Et notre passion nous mènerait au-delà de nos limites, à la frontière de l'obsession ...

    Fait partie de la série Crossfire (Sylvia Day)Dévoile-moi (Sylvia Day) - Tome 1 de la série Crossfire

    Ce deuxième tome est plus sombre que le premier, il y à beaucoup d’événements qui se produisent et qui font qu’on se demande où va l’auteure. Je peux comprendre Eva dans certaines situations, mais si elle avait un minimum confiance en elle et surtout en Gidéon, rien de tout ce qui aurait pu arriver, les crises de jalousies, le fait de se comporter comme une sale gosse, de possessivité, les coups… ne seraient réellement arrivés et ils seraient restés soudés, au lieu de se jeter des piques, surtout Eva. J’ai trouvé dommage également que Cary soit moins cité et surtout que ses problèmes disparaissent non pas comme par magie, mais Eva est si concentrée sur elle et son couple défaillant, qu’elle en voit plus son meilleur ami, son frère de cœur et tout passe aux oubliettes, surtout qu’elle quitte cette cohabitation rapidement. Dommage, parce que pour moi, Cary était très important pour la stabilité émotionnel d’Eva et là, l’auteure le met dans un tiroir, histoire de voir quand il faudra le ressortir. Alors d’accord, il s’agit de la relation entre Gidéon et Eva, mais pourquoi l’auteure aurait mis en avant Cary dans le premier tome si c’est pour le bâillonner dans la suite ? 

    Sinon "Regarde-moi" est plus éprouvant, tant au niveau sentiments qu’en actions. On y retrouve une Eva devenue quasiment dépressive, accro à son homme, si possessive qu’elle pourrait se mettre à le faire pister. Malgré tout, un homme de son passé ressurgit, enfin, plutôt deux devrais-je dire, et alors que le premier, que je qualifierais de psychopathe à tendance suicidaire vient tenter de pourrir la vie d’Eva, sans qu’elle le sache, en passant par sa mère, Gidéon et tous ceux qui lui sont proche, quand au deuxième, dont son nom pourrait être l’abruti suicidaire revenant à la charge, va tenter de récupérer Eva. Que de simples complications pour cette jeune femme qui commence à perdre pied lorsqu’elle perd de vue son amant. En parlant de lui, on en apprend enfin plus sur lui et savoir, n’est pas toujours bon, surtout lorsque l’on apprend encore plus sur sa mère, ses frères et sœurs, son entourage d’avant… Je ne dirais pas ce que c’était, mais comment une personne si proche de Gidéon, si petit, n’a rien fait et encore moins voulu l’écouter ? C’est impensable, les enfants ne s’amuseraient pas à raconter ce genre de choses pour le plaisir, ni se torturerait l’esprit une fois adulte jusqu’à en avoir des cauchemars si violents. Un oscar à la mère de notre champion (surnom d’Eva à Gidéon) pour nous avoir montré dans le tome un une facette qui ne lui appartenait pas le moins du monde. 

    Il y à beaucoup de rebondissements de la part des deux protagonistes mis à avant et leurs passés ne laissera rien au hasard. Par contre lorsque l’on en apprend plus sur LA fameuse Corinne, brune, qui n’a absolument rien à voir avec la blondeur d’Eva, je suis restée assise en me disant : « il est où le problème si Gidéon aime une femme blonde ? » Oui, parce que rappelez-vous, pour ceux qui ont lu le premier, tout l’entourage de Monsieur Cross est quasi horrifié de le voir avec une blonde, alors que son traumatisme n’est pas vis-à-vis des blondes… Mais une question simple à l’auteure : « Pourquoi ? » L’amour, ce n’est pas une couleur de cheveux, un physique ressemblant, ça vient plus profond et ils nous le prouvent tous les deux, c’est viscéral, c’est instinctif comme une mère protégerait son petit devant une menace. Et que dire des médecins qui font comme si tout cela était irréel ? Sans compter le psy que j’aime beaucoup et qui met le doigt là où cela fait mal, mais je pense que c’est un mal nécessaire à mon sens.

    « - Votre relation a-t-elle été intensément sexuelle dès le début ? demanda-t-il.
    - Nous sommes très attirés l'un par l'autre, acquiesçai-je.
    - De toute évidence, commenta-t-il avec un gentil sourire. J'aimerais cependant discuter avec vous de l'éventualité d'une période d'abstinence pendant que nous...
    - C'est absolument hors de question, l'interrompit Gideon. Je suggère que nous nous concentrions sur ce qui ne fonctionne pas sans éliminer l'une des rares choses qui fonctionnent.
    - Je ne suis pas certain que cela fonctionne vraiment, Gideon, observa le Dr Petersen d'un ton égal. Pas comme cela le devrait.
    Gideon cala la cheville sur le genou opposé et se carra dans le canapé - l'image même de l'inflexibilité.
    - Docteur Petersen, déclara-t-il d'un ton grave, la seule façon que j'aurais de me retenir de toucher Eva serait de me donner la mort. Trouvez un autre moyen d'arranger les choses entre nous. »
     

    Le fait que les deux veulent devenir un couple stable est bien, sauf qu’aucun des deux n’a réellement confiance en l’autre, un peu comme la mère d’Eva qui dirais-je gentiment, s’amuse à lui mettre des traceurs dans ses affaires, poudrier, montre et surement ailleurs sans qu’elle le sache. Savoir grandir, c’est une chose que cette chère maman ne doit pas avoir encore compris, elle est resté dans les méandres de l’enfance où les enfants sont des rois et demandent, désirent, obtiennent tout ce qu’ils veulent. Sans compter sur le phénomène de possessivité de l’un comme de l’autre, qui donnera des envies de vengeance à Eva que je cautionnais, jusqu’à ce que je sache réellement de quoi il en convenait, mais il est vrai que ce n’est vraiment qu’au final que l’on sait ce qui se passe et l’auteure est très forte pour faire croire à des événements qui ne se sont pas du tout produit. 

    La fin est tout simplement sous le signe des questions sans réponses. Les « Pourquoi » reviennent sans cesse, et surtout le « Comment vont-ils s’en sortir après avoir fait cela ? » Beaucoup de suspense reste à la fin de ce tome, et le troisième tome ne demande qu’à être découvert rapidement ! 

    Quelques extraits qui montrent très bien les sentiments et émotions entre eux, sans compter une pointe d’humour !

    « je pourrais tuer pour toi, renoncer à tout ce que je possède pour toi, mais jamais je ne renoncerai à toi. »

    « - Merci, Gidéon, dis-je en l'étreignant. Je ne sais pas ce que je ferais sans toi.
    - Et tu ne risques pas de le savoir un jour. »

    « Il riva son beau regard ombrageux sur le mien.
    — J’ai su que tu allais me rendre dingue à la seconde où je t’ai vue.
    Je souris en me remémorant notre première rencontre.
    — Les quatre fers en l’air dans le hall du Crossfire Building ? »

    Logo Livraddict

     babelio

    « Dévoile-moi (Sylvia Day) - Tome 1 de la série CrossfireEnlace-moi (Sylvia Day) - Tome 3 de la série Crossfire »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :