• Sa déesse celte (Lyndsay Sands)

     

    Sa déesse celte (Lyndsay Sands)

    Disponible sur le site de l'éditeur

     

    Sa déesse celte (Lyndsay Sands)

    Auteur : Lyndsay Sands

    361 pages numérique (epub)

    Thème : Romance historique

    *******

     

     

    Résumé :

    « Lorsque la délicieuse naïade qu’il a sauvée d’une mort certaine ouvre ses grands yeux verts émaillés d’or, Aulay Buchanan est confus. L’inconnue au teint diaphane semble avoir perdu l’esprit au point de le prendre pour son époux. Et, tout choc émotionnel pouvant lui être fatal, doit-il alors lui mentir, lui l’héritier du clan Buchanan, au risque de lui faire courir un danger ? Car les assaillants qui ont précipité la belle étrangère dans les flots à l’instant de leur rencontre sont, sans nul doute, toujours à sa poursuite… »
     
     
    A propos de l'auteur :Lynsay Sands est une auteure d’origine canadienne qui, depuis qu’elle a commencé à écrire en 1997, comptabilise plus de trente parutions à son actif. Elle exploite de très nombreux genres tels que le roman historique, le contemporain et le paranormal. Sa verve et sa grande maîtrise de l’humour sont régulièrement récompensées par le USA Today et le New York Times et ses best sellers figurent en tête de classement des librairies américaines Waldenbooks et Barnes & Noble.  

     

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     

    Je remercie les éditions harlequin pour cette nouvelle lecture par le biais du site netgalley. Comme j'ai eu quelques soucis avec mes yeux, je ne pouvais pas lire comme je le désirais, j'ai dû mettre entre parenthèses quelques lectures numériques. Comme j'aime l'historique et que je ne connaissais pas l'auteur, j'ai fait d'une pierre deux coups.

     

    Aulay part avec son frère pour une partie de pêche pour au final trouver une sirène accrochée à un morceau de mât. La demoiselle n'a que le temps de parler d'un chat et d'une dame blanche pour plonger dans un sommeil très profond, à son réveil la mémoire s'est fait la malle. Il est clair que la belle au bois dormant met du temps à ouvrir les yeux et surtout à se souvenir de qui elle est. Foi de Buchanan, personne ne l'approchera tant qu'elle ne sera pas en sécurité complète. C'est ce que propose la famille de Aulay : la garder tant qu'ils ne sauront pas le fin mot de l'histoire. Qui peut bien en vouloir à une jeune femme qui semble de bonne famille ? Que s'est-il passé pour qu'elle en arrive à ce stade ? Plusieurs questions sans réponses que la famille Buchanan va s'atteler afin de dénouer ce joli méli-mélo.

     

    Un récit sur fond de kilt et de plusieurs morales, dont la principale est que l'habit ne fait pas le moine. Aulay qui a vu son ex-fiancée s'enfuir en courant, annulant tout simplement leur mariage car il est revenu défiguré d'une bataille n'a plus gout à la bagatelle, et encore moins à se trouver une future femme. Lorsque cette inconnue le prend pour un ange et caresse avec délicatesse cette cicatrice, son coeur semble sortir de sa coquille et se met à battre plus fort. Pas de coup de foudre, juste un avancement dans ce qu'il considérait comme mort, il y a peut-être quelqu'un capable de l'aimer malgré son apparence. Jetta, c'est le prénom qu'il va lui donner, voit au-delà de l'apparence et sent que le coeur qui bat dans la poitrine de cet homme, qu'elle prend pour son époux, est bon et généreux.

     

    « Aulay se délecta un instant de ces paroles. Depuis le jour où il avait été défiguré, jamais il n’aurait cru qu’une femme puisse éprouver de tels sentiments à son égard. Mais Jetta était différente. Elle s’imaginait peut-être qu’il l’avait tirée des griffes de la mort, mais c’était elle qui l’avait sorti du puits sans fond dans lequel il avait sombré, lui évitant ainsi une longue vie amère et solitaire passée à se lamenter sur l’état de son visage, en songeant qu’il était trop laid pour être chéri par qui que ce soit hormis les membres de sa famille proche.
    — Je te protégerai et t’aimerai jusqu’à mon dernier souffle, Jetta, dit-il en la fixant d’un air solennel. Je te le promets. Et tu sais que je tiens toujours mes promesses. »

     

    Beaucoup de non-dits, de situations cocasses autour des personnages, principaux ou non. Aulay et Jetta vont montrer des trésors de bonté et de générosité. Autour d'eux gravitent la famille de Aulay. Rory qui est moitié médecin, moitié marabout, moitié guérisseur (je sais il y a une moitié de trop) qui n'a pas sa langue dans sa poche et semble taper du pied dès que son frère s'approche trop près de Jetta, pour son bien, bien entendu pas pour être celui qu'elle choisira. Alick qui oublie de se taire par moment, Saidh la seule sœur qui cache bien son jeu. La famille est grande, car nous découvrons d'autres frères au fur et à mesure que le récit se déroule sous nos yeux. Par moment j'ai eu l'impression que ce livre fait partie d'une série, car il y a des moments où l'auteur parle des autres personnages comme si nous les connaissions déjà. Je n'ai pas encore fais de recherches, mais cela ne saurait tarder.

     

    Autour de Auley nous avons donc sept frères et soeur qui veulent tout savoir. C'est à la fois drôle lorsque cela ne nous concerne pas, par contre pour Auley il faut bien avouer que c'est lourd. Impossible de faire un pas sans le regard approbateur ou non de l'un de sa fratrie. Sans oublier qu'ils ne font que parler, épiloguer, et encore parler à tort et à travers et parfois dans le bon sens. C'est à la fois une bonne idée d'en avoir mis autant et une moins bonne car je dois admettre que j'ai plus suivi leur bêtise que ce qui arrive vraiment à Jetta. Cette dernière est fragile, ce qui est tout à fait normal, entre la blessure à la tête qui lui a fait perdre la mémoire et ce qui s'approche du coma durant des semaines, elle a perdu beaucoup de poids, de force, mais ses sentiments se développent lentement et surement.

     

    Jetta récupère par moment des souvenirs, trop succinct pour avoir une mémoire parfaite. Les Buchanan sont telle une équipe de rugbyman : soudés coude à coude. Personne ne peut approcher Jetta sans y perdre un doigt. Ils sont aux petits soins et s'occupe d'elle avec attention, surtout lorsqu'ils comprennent que leur frère a peut-être une chance de ne plus être seul. Jusqu'à ce que des accidents apparaissent. Qui dans la demeure de cette famille en veux à cette jeune femme qui semble aussi douce qu'un agneau ? C'est là que je n'ai pas tout suivi, même si j'ai compris qui était derrière tout cela en tombant sur le personnage, je n'ai rien vu venir avant. L'histoire du chat et de la dame blanche, je me demande encore d'où elle vient... Il y a un autre détail qui m'a fait tiquer : à plusieurs, ils restent cachés dans un passage secret écoutant ce qui se passe alors que l'un d'entre eux risque de mourir ? Ce n'est pas vraiment logique. Je comprends qu'ainsi nous avons tous les détails de l'histoire et du pourquoi Jetta a été retrouvé ligoté à un mât, mais cela aurait pu être dis d'une autre manière, car je ne me vois pas caché, attendant de tout savoir pour secourir l'un des miens.

     

    Le récit est rapide, les semaines passent très vite, surtout que Jetta est souvent endormie au début. Sa santé est au cœur des préoccupations, tout comme son statut qui devient un véritable bazar sans nom. Le mensonge par omission est présent durant une bonne partie du texte apportant ainsi pas mal de situations drôles et moins amusantes. Les deux personnages principaux ont une attirance quasiment dès le départ, ce qui nous laisse déjà supposer du final. Il y a plusieurs rebondissements qui font que nous nous posons encore des questions jusqu'au dénouement. Il y a beaucoup d'émotions, l'amitié est très forte. Chacun des frères et sœur est capable de protéger les leurs de n'importe quelle manière. C'est une famille soudée au possible.

     


    « Aulay ne se sentait pas entièrement satisfait de ces options éventuelles. Si Jetta et lui avaient survécu à l’incendie, Katie quant à elle était encore entre la vie et la mort. Elle méritait qu’on lui rende justice.
    — Avec un peu de chance, finit-il par répondre, si le navire est parti d’un des ports de la région ou qu’il a jeté l’ancre dans l’un d’eux après la tempête, Alick et Conran seront peut-être de retour d’ici deux ou trois jours. Sinon, cela leur prendra peut-être une semaine ou plus.
    — Étant donné que vous avez trouvé Jetta près du pavillon de chasse, j’imagine que le bateau n’a pas pu naviguer bien loin sans son mât, dit Greer d’un air grave.
    — Aye, acquiesça Aulay. À moins que la tempête ne les ait fait dériver un bon moment le long de la côte avant qu’ils puissent faire escale.
    — C’est possible, dit Greer en fronçant les sourcils.
    — Il nous faut être patients, déclara Dougall[…] »

     

    En conclusion, j'ai passé un agréable moment de lecture. Même si quelques points sont assez étrange, les nombreux personnages apportent une bonne touche d'humour. Une jeune femme fragile à cause de ce qui lui est arrivé et un homme qui a vu ses rêves s'effondrer vont réapprendre à vivre et à aimer. Il y a des moments de tendresse entrecoupés de pas mal de dangers. Je vais chercher le ou les tomes précédents, car il y a tout de même quelques points qui restent inconnus.

     

     

     

    #SaDéesseCelte #NetGalleyFrance

     

    « Top Ten Tuesday # 139La cité lagune, série (Anne Kalicky) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    14
    Lundi 2 Décembre à 13:07
    Je ne suis pas sûre d'aimer... Donc je vais passer mon tour je pense
      • Mardi 3 Décembre à 21:11

        Aucun soucis, le prochain fera peut-être plus d'effet :)

    13
    Jeudi 28 Novembre à 22:06
    wolkaiw

    J'espère que ça va mieux avec tes yeux... c'est toujours pénible :(

    Je ne pense pas me laisser tenter par ce titre, j'aime bien les récits historiques mais je ne suis pas sûre d'accrocher ici :/

      • Vendredi 29 Novembre à 20:27

        J'évite les numériques, donc je fais au mieux ^^ il est clair que j'ai lu mieux en historique, mais bien pire surtout xD

    12
    Jeudi 28 Novembre à 17:40

    J'aime bien ce que tu en dis !

    11
    Jeudi 28 Novembre à 11:15

    Mmmmh, j'hésite :D Peut-être que je vais tenter le coup, mais je ne suis pas très romances 

      • Jeudi 28 Novembre à 19:11

        J'aime pas la romance pure mais l'historique si xD

    10
    Mercredi 27 Novembre à 20:37
    Satine's books

    Ca me donne vachement envie maiiis ton avis me fait penser que je ne saiiiis pas :/ 

      • Mercredi 27 Novembre à 21:51

        Cruel dilemme dans ce cas. Courage et merci ;)

    9
    Mercredi 27 Novembre à 19:36
    Steph*

    Je le note, je suis sûre que je pourrais aimer!

    8
    Vampilou
    Mercredi 27 Novembre à 18:45
    Malheureusement, l'historique ce n'est vraiment pas pour moi...
      • Mercredi 27 Novembre à 21:50

        Comme quoi nous n'avons pas tous les mêmes goûts xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :