• Sang d'Ombre, tome 2 : D'ombre et de braises (Nathy)

     

    Lien pour l'acheter : Lune Ecarlate (papier)

    Lien pour l'acheter : Lune Ecarlate (numérique)

     

     

    Auteur :  Nathy   

    375 pages numérique

    Thème : Romance fantastique

      *******

    Fait partie de la saga

    Sang d'Ombre

    de Nathy

     

    Attention pour public averti

    +18 ans

     

    4ème de couverture :

    «  « Il serait l’homme qui ferait vibrer le cœur d’Angelyne, celui qui lui arracherait des cris, celle qui lui appartiendrait corps et âme, quoi qu’ait pu prétendre Thomas. Jamais il n’accepterait qu’elle soit à un autre ! Jamais ! Il ne laisserait pas Thomas la marquer de son empreinte indélébile, comme il le lui avait déclaré. Il avait beau se débattre contre les paroles du psychopathe, il ne pouvait s’empêcher d’y apporter un certain crédit… »

    Le départ brutal d’Angelyne jette Swann dans les affres d’une douleur sans nom. Entre désespoir et folie furieuse, le vampire plonge dans l’abime de la cruauté et de la dépendance. Mais la communauté ichorienne traumatisée par les récents événements n’est pas au bout de ses surprises. Quels terribles secrets les Immortels découvriront-ils ?

    Et qu’adviendra-t-il de Swann, alors qu’Angie a disparu, emportant avec elle le cœur de l’immortel ?   »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Neon Dreams, tome 1 : Leaving Amarillo (Caisey Quinn)

    17/20

     

    Déjà je remercie Nathy des éditions Lune écarlate,pour m'avoir laissé lire la suite et fin de cette saga. J'aime bien cette couverture : les tatouages représentés, l'ombre et la lumière sur le personnage, les mains qui sont présentes telles des vautours... C'est un ensemble qui n'est pas anodin.

     

    Nous retrouvons Swann juste après la fuite d'Angelyne. L'angoisse de l'avoir perdu, de ne pas savoir où elle se trouve. La façon dont elle arrive à ne pas être rattrapée. Nous plongeons au cœur de la noirceur de Swann. Son monde n'est pas fait de bisounours. Nous en avions déjà un aperçu dans le premier tome, ici c'est mettre les deux pieds dans le plat dans la boue. Et encore je pèse mes mots. La recherche, la quête que cet homme va effectuer sera destructrice. Comment peut-il avoir un avenir s'il n'arrive pas à voir sans elle ?

     

    « Les derniers mots d’Angie avaient été l’ultime coup de poignard. Le silence après son brusque départ l’assourdissait ; il n’entendait plus que l’écho des ricanements de Thomas. Il repensait à toutes ces nuits où il était allé la regarder dormir, toutes ces heures qu’il avait passées à la contempler dans son sommeil, toujours prêt à la prendre dans ses bras sans pourtant oser le faire quand ses cauchemars la hantaient.
    À aucun moment, Angelyne ne s’était rendu compte à quel point Swann s’était immiscé dans sa vie. De nombreuses fois, il l’avait suivie, l’avait observée tant elle l’obsédait. Tel un chasseur, un prédateur, il avait fait d’elle sa proie sans qu’elle le devine.
    Par certains aspects, Swann n’était pas si différent de Thomas, et c’était bien ce qui le terrifiait. Il la désirait avec la même intensité, la même folie, la même rage. »

     

    J'ai beaucoup aimé ce second tome. L'auteur entre dans la tête de Swann profondément. L'histoire est à la limite du chaos pour la plupart des personnages, pour ne pas dire tous. La hiérarchie vampire est structurée de telle manière que même le frère du Roi ne peut rester impuni. Swann et son passé sombre nous est dévoilé. Abrupt, sans détour, sans fioritures, l'auteur nous donne les détails et n'hésite pas à replonger cet homme dans ses nombreux travers. Drogue, alcool, sang, tuerie, il va tout faire pour la retrouver. Cette femme qu'il aime par-dessus tout. Cette femme qu'il ne peut oublier. Elle est sa lumière, son soleil. Une mauvaise compréhension et ils vont tous les deux se retrouver telles des âmes en peine.

     

    « Le temps s’égrenait lentement. Les jours, les mois, les années s’écoulaient, mais Swann demeurait dans son cœur torturé. L’épisode Dorian n’avait été qu’une passade, elle avait cru qu’elle pourrait oublier entre ses bras. Même si elle avait aimé ces quelques jours passés en sa compagnie, Dorian n’était pas Swann. Il avait certes de multiples qualités, mais il ne la faisait pas frissonner comme le benjamin du prince, elle ne se perdait pas dans son regard et n’y trouvait pas la tendresse, l’amour qu’il y avait chez le frère d’Edern. Bien qu’elle l’eût désiré et qu’elle ait éprouvé du plaisir dans ses bras, Angie avait eu la sensation de trahir l’immortel demeuré à Paris. Elle s’était maudite pour avoir gémi dans les bras de Dorian, pour lui avoir offert ce qu’elle n’avait pu donner à Swann.
    Quand elle regardait l’unique photo qu’elle possédait du Néos, elle ne pouvait retenir ses larmes. La nuit, dans ses rêves, elle le rejoignait, lui murmurait tous les mots qu’elle aurait voulu lui dire et, au matin, elle retrouvait son lit désespérément froid et vide. »

     

    Entre les deux, c'est compliqué. Facile à dire, difficile à expliquer. Les sentiments ne se commandent pas. La peur, l'appréhension, les passés difficiles de l'un bourreau et fier à ce moment-là et l'autre victime qui ne rêvait que de tuer dans l'oeuf son passé. Mettez les deux ensembles et tout devient explosif. Séparez-les et vous aurez deux personnages si violemment meurtris qu'il devient difficile de savoir comment les désamorcer. Car c'est ainsi que je les voit, surtout Swann. Sa famille tente de l'aider à remonter une pente difficile. La mort est si proche... Comment éviter des carnages après avoir appris tant de choses ?

     

    Les découvertes dans les clans, les réalités horribles sur les "expérimentations", sans oublier tout le reste. Rien n'est épargné, ni la traîtrise, ni l'abandon, ni la confiance absolue envers un être qui va corrompre tant de gens. La douleur physique n'est plus qu'un souvenir, tandis que la souffrance morale est bien présente dans beaucoup d'esprits.

     

    « Swann décrocha le téléphone et téléphona à Edern.
    — Il faut que tu la retrouves !
    — Bonjour, Swann. Oui, merci, je me porte très bien, et toi, Swann ? Un peu de politesse ne t’étoufferait pas !
    — Bonjour, mon frère. Non, ça ne va pas du tout !
    — Que se passe-t-il ?
    — J’ai complètement déconné… »

     

    Des vampires qui savent être instruits et doués dans les arts, mais qui savent donner le pire d'eux-mêmes. Tortures psychologiques et physiques, mainmise sur les humains. Des êtres capables de créer des tableaux de maître, des mains qui sont parfaites pour la sculpture et pourtant qui sont capables de donner tant de souffrances. Un contraste saisissant qui n'est pas sans rappeler que la nature de l'homme peut être tout aussi bonne que mauvaise.

     

    J'ai trouvé une Angelyne peu sûre d'elle mais qui a la force de choisir la rue plutôt que le luxe. Elle veut se battre avec les moyens qu'elle a. Disparaître, tout laisser tomber n'est pas sans heurt. Elle va découvrir un monde bien différent de celui qu'elle a toujours connu : celui du monde des humains qui ne connaissent rien des vampires. Ce monde qui lui semble bien plus dangereux car elle ne connaît pas les codes.

     

    Concernant Swann c'est différent. Il y a eu des moments où il m'a agacé. Il l'a perdu, d'accord mais il ne gère pas vraiment ce qu'il ressent. Il a des difficultés à ne pas se laisser dominer par ces émotions. Je pense au clan de Gabriel. Bien entendu ils n'ont pas les mêmes lois, donc pour les humains ils ne s'agit que de massacres sans noms. Swann devient pathétique par moment. Je pense que sa souffrance est si forte qu'il n'arrive pas à l'expulser. Il s'enfonce dans ses addictions. Veut-il vraiment s'en sortir indemne ? Pas sans elle. Le reste importe peu. Mais à d'autres moments il montre qui il est vraiment.

     

    « — Tu sais ce que c’est que de te réveiller en pensant à celle que tu aimes, en te disant que c’est une journée de plus où elle te fera avancer ? Je suis réduit à néant depuis qu’elle est partie, je suis redevenu une coquille vide, je ne vois plus que le sang que j’ai sur les mains… Mais je ne pouvais les laisser poursuivre leurs basses œuvres impunément, ils ne pouvaient s’en tirer. Pas après avoir volé le sourire innocent d’une petite fille, pas quand tant d’enfants ont vu leur vie brisée… Cela te laisse-t-il indifférent ? N’es-tu pas las de vivre ? N’as-tu pas assez supporté d’horreur, de misère ?
    — Hélas si… Mais je ne peux m’empêcher d’espérer qu’un jour, ce monde soit meilleur. Swann, notre immortalité nous confère l’avantage du temps, le temps de faire changer tout… »

     

    J'ai apprécié retrouver Cathal et comme je l'ai dit à Nathy, j'aurai aimé que le tome 3 de Dark side soit déjà sorti, vu les quelques références. Cathal qui laisse son nez fouiner plus qu'il ne faudrait, mais c'est grâce à cela qu'il va réussir à comprendre ce qui se passe réellement en dehors de nos deux... "tourtereaux" Les interrogatoires donnent des frissons autant d'appréhension que de dégout. Je ne pense pas aux pratiques utilisées, mais plutôt à la vérité qui tombe.

     

    Des retrouvailles pas forcément rêvées. Des actions qui ne vont pas aller dans le bon sens. Des problèmes qui restent récurrents à cause de la drogue d'une manière générale. Et puis il y a la faute de trop qui pourrait tout remettre en question. Le fait de montrer le côté guerrier lors de soirée pour tenter de reconquérir. Et si cela ne suffisait pas ?

     

    En conclusion, un tome qui est très fort émotionnellement. Un voyage qui laisse des traces. Beaucoup de révélations qui ne laisse personne indifférent. Attention ces vampires-là ont du mordant !

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    Challenge 50 romans en 2017

     

    #challenge50romansen2017

     

    « Dans ma boite il y a... # 65Top Ten Tuesday # 03 »

  • Commentaires

    6
    Mercredi 29 Mars à 07:12
    J'ai beaucoup plus apprécié ce tome qui est plus accessible et soft que le premier.
      • Mercredi 29 Mars à 14:57

        Plus soft ? Mince j'ai pas trouvé xD

        En tout cas, ravi qu'il t'ai plu aussi !

    5
    Vampilou
    Mardi 28 Mars à 22:05
    Autant dire que cette série a l'air toujours aussi géniale !
      • Mercredi 29 Mars à 14:56

        Surtout que c'est une série courte (2 tome + 1 spin off) mais elle est bonne !

    4
    Mardi 28 Mars à 08:14

    Je viens de lire le spin off, j'ai hâte de me plonger dans la suite.

      • Mardi 28 Mars à 15:28
        Je me garde le spin pour après justement ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :