• Secrets masqués (Lola T.)

     

     

    Disponible sur Evidence éditions et Amazon

      

    Le masque du silence - Livre 2 (Charlène Gros-Piron)


     

    Auteur :    

    446 pages numériques (epub)

    Thème : Romance fantastique

      *******

    Résumé :

    « Quand le passé fait tomber les masques
    Matrone de maison Close, Abby dissimule derrière son visage masqué bien des plaies.
    Alors qu’elle s’est forgée une nouvelle vie à la maison de la tentation, grâce notamment à son sauveur Sébastian et qu’elle pense voguer tranquillement dans cette nouvelle existence, le danger refait surface et ramène avec lui bien des mauvais souvenirs ensevelis. La peur va de nouveau s’insinuer dans sa vie, le danger rode et des secrets voleront en éclats. Et au milieu de tout cela, son cœur s’emballera à diverses reprises. L’amour sera sa force, et il est parfois bien plus proche qu’on ne le pense. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

     

    Je remercie la maison d'édition Evidence pour m'avoir permis de découvrir le dernier livre de Lola, dans le cadre de notre partenariat.  Alors je vois tout de suite certain dire, ouais c'est ta copine c'est pour cela qu'elle a un coup de coeur. Eh bien non, car il y a eu de rares livres de Lola que je n'ai pas aimé plus que cela, comme quoi tout arrive. Et cela m'angoisse à chaque fois que j'ouvre un de ces livres. Il suffit d'aller lire mon avis sur "le choix d'une vie" que j'ai apprécié sans plus. Mais passons. Déjà la couverture est MAGNIFIQUE ! Cette femme, ces masques, le canapé, tout y est pour représenter la plus grosse partie du livre pour ne pas dire la totalité, car les masques sont vraiment protecteurs, cachant les identités, d'où les secrets. Enfin je le vois de cette façon.

     

    Concernant l'histoire, difficile de ne pas trop en dire, car il reste mystérieux. Il faut se rappeler que le livre est paru dans la collection i-mage-in-aire, donc il y a forcément du fantastique dedans. Abigaël, surnommée madame Abby Delarose tient une maison close de luxe, classe et tout ce qui va avec (service d'ordre et de sécurité de mise humain, entre autre) Depuis 5 ans, elle a décidé de reconstruire sa vie, suite à un événement traumatisant. Étant de la haute société, elle a pris le choix de disparaitre et de devenir cette femme qui tient d'une main de fer sa maison close. Les femmes qui y entrent sont choyées, aidées et aucunement obligée de rester. Avec Sébastian, elle imagine qu'elle pourrait avoir un avenir plus sain, une fois qu'il aura terminé ce qu'il a à faire. Mais en attendant, avant de pouvoir penser à l'avenir, il va surtout falloir faire en sorte que leur vie reprenne un train plus calme et faire en sorte que le passé arrête de venir frapper à sa porte, ou plutôt s'amuser à passer par les fenêtres.

     

    « Une femme mystère derrière un masque, que l’on respectait. Pour la plupart des personnes bien nées, ces filles n’étaient que des catins sans intérêt. Pour leur patronne, elles étaient des femmes qui offraient du plaisir à des hommes en mal d’amour, qui les respectaient en tant que femmes. Elle avait ouvert « la maison de la tentation » à cet effet. Loin des tripots insalubres, des rues dangereuses où bon nombre d’entre elles laissaient leurs vies, elles trouvaient ici, soins, hygiène et sécurité. Les filles venaient à Abby de leur plein gré, souvent blessées par l’un de leurs clients ou par la vie elle-même. Elle les accueillait sans leur poser la moindre question et leur offrait sa protection. Certaines restaient sur de courtes durées, d’autres étaient là depuis bien longtemps. Le contrat était clair et sans ambiguïté. »

     

    Le fantastique fait partie intégrante du livre, il suffit de bien lire, non pas entre les lignes, mais des mots qui passent d'une phrase à l'autre ni vu ni connu, mais pour quelqu'un qui lit régulièrement les livres de cet auteur alors vous les verrez à un moment donné. Certains faits sont établis, il n'y a pas à cherche le pourquoi du comment, c'est ainsi. Il aurait pu y avoir une chasse aux sorcières que cela ne m'aurait pas étonné, tout simplement parce que dans notre passé il y en a eu, malheureusement. L'histoire est solide et le fil conducteur est bien présent. Tel le petit poucet qui laissait des miettes de pain pour se retrouver, l'auteur fait de même en laissant des indices deci delà. Même avec cela, je n'ai pas trouvé qui était derrière tout cela, je suis "montée" assez haut et dénouée les noeuds pour savoir qui faisait quoi, mais le Grand vilain, sincèrement, celui-ci je ne l'ai pas trouvé, zut !

     

    Ne pas oublier que nous sommes au 19ème siècle, même si ce n'est pas explicitement dit en chiffre. Mais la reine qui traîne dans un coin, le langage, les robes (d'ailleurs j'ai adoré les descriptions, moi qui n'en porte pas xD), bref c'est un tout et j'adore cette période. Abby connaît bon nombre de secrets, mais le sien il n'y a que Sebastian qui le connaît. C'est son sauveur, le jour où elle a disparut dans une nuit avec quelques unes de ses affaires, affaiblie, meurtrie, il sera son chevalier sur son cheval blanc. Elle a un dossier sur chaque homme qui veut entrer dans sa maison et profiter de ses filles. La sécurité est primordiale pour elle qui en a cruellement manqué lors de ce fameux bal où tout a tourner en sa défaveur à ses 17 ans. Et puis un peu de bonheur dans ce monde de brute ne fais pas de mal.

     

    « Sébastian, une profonde tendresse, l’amour ne pouvant être envisagé. Sébastian aimait bien trop son indépendance. Abigail s’offrait à lui sans retenue, comme une maîtresse. D’ailleurs, c’était certainement ainsi qu’il la voyait, une maîtresse qu’il aimait combler, qui ne lui demandait ni comptes ni explications gênantes sur ses autres aventures. Il devait imaginer qu’Abigail le voyait également ainsi. Et pourquoi ne se laisserait-elle pas aller à quelques futilités ? À cette heure-ci, peut-être naviguait-il sur les délices de l’amour en serrant une autre femme contre lui ? L’idée qu’il s’abandonne ainsi la fit frissonner des pieds à la tête.  »

     

    Conflit, trahison, traître à la couronne, l'histoire est remplie de rebondissements et d'histoire qui aurait pu être réelle. Je compare le livre à une vie qui aurait pu être réelle car à cette époque tout était possible, encore plus que maintenant (en ôtant le fantastique bien entendu). Il n'y a pas que les mauvais côtés, il y a de l'amitié, de la confiance, de l'amour, du sexe aussi. Bien qu'Abby vive dans une maison close elle n'a eu que peu d'hommes dans son lit. Elle les choisit, les prévient qu'elle est différente. Une belle femme qui a la classe, l'éducation, le maintien, et la conversation sans oublier un corps de rêve. Son masque, elle ne le quitte jamais. C'est bien plus qu'un symbole, c'est aussi un moyen de cacher qui elle est réellement.

     

    Les personnages sont nombreux, entre les filles d'Abby, les hommes, Duc, Baron, Agent, Ami, amants, médecin, traître, etc, etc, les femmes qui tournent autour de certains de ces hommes, qui sont amies, soeurs... Je ne parlerais pas de tous, impossible et impensable de tout raconter. J'ai particulièrement adoré Hélène. Ah Hélène, cette femme est une pépite, une véritable amie, confidente, sachant ne pas basculer du côté obscur. Sébastian est un homme de passion, de terrain. Il est doué pour camoufler, très doué ! Bien différent du Duc de Montgoméry qui ne manque pas de tout faire pour obtenir ce qu'il désire, même passer dans un lit pour avoir des informations. Il ne m'a pas plu plus que cela, il a l'attitude qui va avec le rang, hautain au passage et à du mal à être confronté à des femmes comme Abby dans le sens où elle ose dire ses quatre vérités. Baptiste est un bon joueur, tout comme son père. Marius est un homme colérique, mais en connaissant son passé, on le comprend aisément (passé dont je n'avais pas d'idée non plus)J'avais dis que je n'en dirais pas beaucoup, je vais donc m'arrêter là, pour les personnages.

     


    « Comment pouvait-elle être au courant ? Une seule réponse était possible, à son grand désarroi. Pourtant, au plus profond de lui, il espérait se tromper. Comment une telle femme pouvait-elle le déstabiliser à ce point ? Il détestait ne pas avoir le dessus en un simple regard. Faire preuve de patience et d’habilité pour arriver à comprendre n’était pas dans ses habitudes. Mais cette fois-ci, la partie ne tournait pas immédiatement en sa faveur. Il ne savait s’il devait s’en réjouir, ou s’en formaliser. Il ne pouvait nier que Abby l’attirait, qu’il avait envie de passer du temps en sa compagnie, qu’il rêvait de marcher avec elle sous la lune en lui contant fleurette. Elle avait le don de rallumer le romantisme en lui. Il fallait qu’il se reprenne ou, comme les autres hommes avant lui, il ressortirait de la maison de la tentation le cœur brisé. Et sa mission passait avant tout, il ne pouvait pas se permettre ce luxe. »

     

    La vie d'Abby est mouvementée, son cœur a des failles. Des faits étaient plus que logique, car les miettes de pains, à ne pas oublier. N'empêche les questions se bousculent au portillon. Les doutes arrivent, des suspicions trainent dans le moindre recoin et puis tout s'éclaire. Vilain, vilain et demi, ils sont dans l'ombre, s'appuyant sur des appuis vraiment impensables. J'avoue que j'ai suspecté je ne sais combien de personne et le déclic à un moment donné, un regard, une attitude, le fait de disparaitre d'une pièce et je me suis dit, c'est celui-là !!!!!

     

    Les personnages sont travaillés, passé, présent, futur enfin pour ceux qui restent. Parce que oui, je pense que les cimetières payent Lola pour avoir plus de boulot ! L'angoisse est présente, il ne manque pas grand chose pour me faire sortir de mes gonds. Et les méchants sont vraiment de bons "méchants" bien entendu. Ils restent à leur place. Le coup de coeur est pour tout cela et aussi parce que Abby termine avec l'homme que je voulais. Oui, sinon cela aurait été très mauvais pour Lola, je peux vous garantir que le coup de pied aux fesses auraient été violent :p. Sinon son écriture a encore évolué, plus sensuelle, plus franche, plus directe, plus soutenue.

     

    « — Vous êtes malade ! Un fou dangereux !
    Ce n’était certes pas les paroles qu’elle aurait dû prononcer, mais cet homme était un psychopathe, aucune parole ne le ramènerait à la raison. Là était toute la dangerosité d’un tel être, doux et respectable en société, brutal et tueur dans son monde. Il releva les bras de la jeune femme au-dessus de sa tête et commença à relever ses jupons noirs qui recouvrirent la douce soie prune. Abby tenta de le repousser en vain. Il ouvrait son pantalon lorsque la porte du salon s’ouvrit. »

     

    En conclusion, un gros coup de coeur pour ce dernier livre lu en février. Une héroïne sensuelle, intelligente, douée pour rester en vie, capable d'aider et de prendre en compte les émotions des gens. Des personnages intenses, tout comme l'histoire. J'allais oublier, j'adore la fin ! C'est un livre à découvrir absolument !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    #challengealphabétique2018

     

    « Le cycle des morts (Catherine Bolle)Bilan #55 (Février 2018) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vendredi 2 Mars à 22:35

    Quel beau coup de cœur !

      • Samedi 3 Mars à 09:15

        Oh que oui et encore j'ai tu beaucouo d'éléments ;)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vampilou
    Vendredi 2 Mars à 17:00
    Encore un roman de Lola T. qui me fait terriblement envie !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :