• Si j'étais elle - Tome 1 (Lisa Renee Jones)

    Si j'étais elle - Tome 1 (Lisa Renee Jones)

    Auteur : Lisa Renee Jones

    379 pages papier

    Thème : Romance Contemporaine

      *******

    Fait partie de la trilogie

    Inside Out Trilogy de Lisa Renee Jones

    Résumé de l'éditeur :

    « Je m'appelle Sara McMillan, j'ai vingt-huit ans et je suis professeur. Un jour par hasard, je découvre le journal intime de Rebecca, qui, semble-t-il, à travaillé dans la plus prestigieuse galerie d'art de San Francisco.

    Dès les premières lignes, l'addiction est totale, tant le récit de ses expériences sexuelles me fascine, éveillant en moi des fantasmes inavouables. Or au fil des pages, je comprends bientôt qu'il lui est arrivé quelque chose ; le désir laisse alors la place à la tourmente, à l'angoisse.

    Qu'est-il arrivé à Rebecca? En marchant sur ses pas, je fais la rencontre d'hommes dangereusement attirants, des hommes qu'elle aussi à connus. Méfiance, toutefois, car ma curiosité pourrait bien me plonger dans un abîme de plaisirs interdits...»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Jamais deux sans toi (Jojo Moyes)

    En trainant dans les rayons de livres, je suis tombée sur cette couverture. Je l’ai trouvé jolie, donnant une aura de mystère, caché derrière les livres, ou plutôt carnets intimes dévoilés en plein milieu. La quatrième m’a fait me poser la question de savoir si j’allais le prendre ou non et comme vous pouvez le voir, oui, je l’ai acheté et je ne regrette pas cet achat. La seule chose que je regrette, c’est que c’est un premier tome d’une trilogie et que pour mon plus grand malheur, d’une part ce n’est pas indiqué ni sur la couverture, ni même à l’intérieur qu’il s’agit d’un premier tome et d’autre part, la suite n’est pas encore prévu en VF, alors que le livre est sorti en VO en juin l’année dernière. D’où ma peur de ne pas connaitre la fin de cette histoire.

    Mais passons à l’intérieur du livre et de ce qu’il contient : une belle histoire sombre, mystérieuse et envoutante, mais également sulfureuse.

    Lorsque Sara rentre dans l’histoire de Rebecca, par le biais de son journal intime, elle va chercher à comprendre ce qui à bien pu lui arriver. Certes le récit est sensuel, mais plus Sara va avancer dans la lecture et plus les angoisses vont apparaitre, jusqu’à se poser une question : Où est Rebecca ? Nous débutons par un mélange de la vie de l’une et de l’autre, qui nous montre la complexité qu’il peut y avoir entre la vie monotone de Sara et celle de Rebecca, beaucoup plus sombre. Aucun nom n’est cité, seules des suppositions seront faites et une fois la dernière page tournée, nous n’avons toujours pas les réponses.

    Le début est tout en douceur, nous commençons par apprendre qui est Sara et une chose est sure : elle sait se défendre ! Comment se passe sa vie, ce qu’elle aime, qui elle connait, qui est sa meilleure amie. D’ailleurs, Ella, c’est le prénom de sa meilleure amie ne semble pas vraiment se rendre compte de ce qui lui arrive. Mais c’est une histoire qui se retrouve enfouie dans l’intrigue principale sans être non plus mise en retrait. Ella est assez souvent dans l’esprit de Sara pour que nous aussi nous nous posions des questions à son sujet. Avoir les pensées de Sara et les tranches de vie de Rebecca donne une impression très nette que leurs deux vies semblent indissociables.

    « Je me surprends à rire librement, je ne m’étais pas rendu compte que j’étais tendue à ce point, que j’étais au bord du gouffre. Je suis stupéfaite que cet inconnu soit parvenu à me désarmer aussi facilement. Nos rires s’évanouissent et l’air se charge d’une électricité qui me coupe le souffle. Nos regards sont liés et une vague brûlante m’envahit. J’ai envie de cet homme, mais nous ne jouons pas dans la même cour. Je le sais. Pourtant, mon corps semble s’en moquer. Je ne suis qu’une femme comme les autres, une enseignante qui retournera bientôt à ses salles de classe. Lui est incroyablement talentueux, il possède une fortune de plusieurs millions de dollars, il à vu des choses que je n’ai fait qu’imaginer à travers mes lectures. »

    L’évolution de Sara est stupéfiante et tout en sensualité. Le fait de lire les journaux va la mettre dans divers états : excitation, intrigue, désirs, peurs, appréhension. L’héroïne se sent comme redevable envers cette femme qu’elle ne connait pas et pourtant elle va chercher à comprendre ses secrets. Pourquoi elle ne donne plus de nouvelles ? Car le véritable problème vient de là, les journaux ont été trouvés dans un box mis en vente sans que se soit elle qui le fasse. Les inquiétudes sont grandissantes et bien amenées. Un arrière gout de thriller prend possession petit à petit au niveau de la lecture, sans pour autant mettre de coté la partie romance. C’est ce mélange que j’ai bien aimé, un peu d’angoisse et de sensualité mêlée.

    Le monde dans lequel vit Rebecca est celui de l’art et c’est exactement là où Sara aurait aimé travailler avant de devenir Professeur. Elle à les diplômes pour et semble s’en sentir capable, reste à savoir si cela sera le cas, car je ne vous en dirais pas plus à ce sujet. Les soirées dans une galerie d’art sont à faire, cela me donne envie de participer à l’une d’entre elles et ici, nous pouvons voir l’envers du décor. C’est dans l’une de ces soirées que Sara va faire la rencontre de son futur employeur, Mark, mais aussi d’un artiste qu’elle admire beaucoup. Le fait qu’elle ne le reconnaisse pas est adorable, surtout lorsque vous saurez pourquoi elle n’a pas pu le reconnaitre. Cet artiste, c’est Chris Merit, un peintre très doué, mais qui ne se prend pas la tête et surtout ne fait pas étalage de sa fortune.

    « Il faut à tout prix que je trouve l’occasion de lui en parler, car je dois le remercier pour la commission qu’il m’a assurée.

    J’inspire et expire lentement, aux prises avec le sentiment profond que j’ai souvent tendance à repousser. Même si je me suis résignée à vivre modestement, l’opportunité de gagner un peu d’argent, de poursuivre mes rêves est excitante. Je redoute presque d’y croire tant que je n’ai pas l’argent en main… Pour quelqu’un qui à l’air chaleureux et sympathique, le vrai Chris se montre prudent et réservé… »

    Parlons de Chris, du plus agréable je dirais, même si Mark à un charme certain. Notre peintre est mystérieux et ténébreux à la fois. Nous le découvrons avec les yeux de Sara et il m’a semblé qu’elle lui faisait battre le cœur très rapidement. C’est un homme qui est pleins de contradictions, il peut battre le chaud comme le froid en une seconde. Etre charmeur et pourtant se détourner sans savoir pourquoi. Il semble fragile par moment et pourtant il peut être dangereux. Son coté sombre est si… dominateur et torturé à la fois. En présence de Sara il perd ses moyens, mais ce n’est pas pour autant qu’il se laissera guider une seule fois. Il doit avoir le contrôle et s’il le perd, il semble s’en vouloir énormément, mais pourquoi ? Question sans réponse, peut-être ans le prochain tome. Entre Chris et Sara, la passion est au rendez-vous, montrant des chemins que la jeune femme ne connait pas, mais elle aime s’y perdre. Il y à une telle fougue entre les deux, un jeu de dominant/dominé sans que cela ne soit vraiment tranché. Beaucoup de sensualité entre les deux, des scènes chaudes mais soft, douce, tendre… envoutante !

    Mark Compton, le patron de Rebecca est tout aussi mystérieux, même si ces petits jeux ne laissent que peu de place à l’imagination. Il semble dangereux, mais dans le mauvais sens du terme, pas comme pourrait l’être Chris. Mark est beaucoup plus sombre. Manipulateur à souhait, d’un regard il saurait faire taire n’importe qui, mais en contradiction, il sait être attentionné envers ceux qui semblent le mériter à ses yeux. Il semble attiré par Sara pour une obscure raison qui me donne des frissons de déplaisirs dans le dos. Il est une énigme à lui tout seul, bien trop de qualificatifs lui seraient approprié en plus de ceux déjà cités : intriguant, un maniaque du contrôle, brutal et sournois au passage, sans oublier exigeant. Je ne saurais pas sur quel pied danser avec cet homme, trop de regards qui font autant froid dans le dos qu’une envie subite de l’approcher et de se brûler.

    La fin est brutale, laissant bon nombre de questions surtout que ce n’est qu’à ce moment précis que j’ai compris qu’il n’était pas en un seul volume. Etre dégouté à ce point me frustre. J’ai envie de savoir s’il s’agit de l’un de ces deux hommes qui étaient l’amant de Rebecca, ou bien un autre qui connait les lieux de débauche dont les deux hommes semblent très bien connaitre. Impossible de ne pas se poser de questions, impossible de rester de marbre face à ceux qui semblent être des hommes dangereux, mais si attirants…

    «  J’ignore combien de temps je reste plongée dans ce débat intérieur, mais lorsque je reprends mes esprits, j’ai l’impression d’avoir été rouée de coups. Je me sens tendue et exposée.
    Je m’efforce de retrouver mon sang-froid et je compose le numéro de Ricco pour la dixième fois de la journée, espérant que l’heure tardive jouera en ma faveur. Je tombe de nouveau sur le répondeur…
     
    … Je remets mon téléphone dans mon sac et je rassemble mes notes au sujet de Rebecca. Sur l’une des feuilles figure le numéro du propriétaire de son immeuble. Ou de ce que j’imagine être son immeuble. Je fixe mon téléphone et envisage d’appeler, mais je me ravise aussitôt. J’ai appris la leçon. La galerie est équipée de caméras. Je ne dois pas non plus oublier… 
     
    … Un bruit de pas.
    Quelqu’un est là, avec moi…»

    Un livre qui se laisse lire du début et qui se précipite de plus en plus pour nous laisser au bord de la falaise, à bout de souffle, ne sachant pas ce qui va arriver à notre héroïne. Une seule chose : vivement la suite ! Mon envie d’en savoir plus sur la future relation que va engager Sara avec l’un de ces deux hommes, ce qui à bien pu se passer à Rebecca, sans oublier qui se cache derrière ce mystérieux homme dont nous n’avons pas connaissance, mais qui semble être au milieu de tout ce qui se passe. Je me languis d’en savoir plus, ce qui est bon signe.

    Logo Livraddict

    babelio

    « Inside Out Trilogy (Lisa Renee Jones)Dédicaces : Georgia Caldera et Fleurine Rétoré »

  • Commentaires

    8
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 17:57

    Oui, j'ai eut cette impression aussi pour Chris, par contre, je n'ai pour le moment pas vu de sortie concernant la suite. J'espère aussi qu'elle arrivera assez vite, car c'était une lecture sympa :)

    Rectificatif, J'ai lu à l'intention de le sortir en 2015, par contre pas de mois précis, c'est vaste 2015 tout de même...

    7
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 17:50
    Anne Charlotte

    Je viens de le finir à l'instant. Je savais qu'il faisait parti d'une série (enfin pas au moment de l'achat car comme tu le dis rien ne l'indique). J'espère que le prochain tome va vite sortir sinon lecture en VO. 


    J'aime bien Chris, même si pendant un moment j'ai cru que c'était lui l'homme du journal de Rebecca. Bon passons le fait qu'il n'est pas physiquement mon idéal masculin :) mais c'est un autre point. 


    Bref lecture que j'ai bien aimé. 

    6
    Samedi 10 Mai 2014 à 23:40

    Oui, elle m'a tapé dans l'oeil tongue

    5
    Les Mots de Letizia
    Samedi 10 Mai 2014 à 17:56

    La couverture est très raffinée :)

    4
    Jeudi 1er Mai 2014 à 18:49

    Hum Rebecca... Je ne peux rien dire d'elle parce que nous n'avons que ces journaux intimes, mais elle parait différentes de Sara, après, nous en saurons plus par la suite je pense.

    3
    Jeudi 1er Mai 2014 à 18:39

    Oui, c'est ça que je voulais dire, ça change et ça donne envie de la découvrir. Et Rebecca...Elle est un peu comment?

    2
    Jeudi 1er Mai 2014 à 17:36

    Je ne peux pas dire qu'il y en à un mieux que l'autre, l'auteure arrive à nous faire douter de l'un comme de l'autre et ce que j'ai aimé, c'est le fait que Sara ne soit pas nunuche comme dans certains autres livres. Elle à des connaissances et cherche autre chose que d'être le nombril du monde wink2

    1
    Jeudi 1er Mai 2014 à 17:25

    Un livre qui me tente bien. Je sais pas lequel je préfère entre Chris et Mark d'après ta description mais les deux sont intéressants. Sara paraît être une héroïne plutôt appréciable. L'auteur a un bon style apparemment et la couverture est jolie, en effet. Le résumé m'avait attiré et ton avis également du coup.

     

    * Be

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :