• Sous l'emprise du viking (Anna Lyra)

     

    Disponible sur Amazon

    Ash et Vanille, tome 1 : les guerriers du lézard (Sosthène Desanges)


    Auteur :

    319 pages numérique (ebook)

    Thème : Romance Historique

      *******

    Résumé :

    « Ce devait être le plus beau jour de sa vie… Alors qu’elle s’apprêtait à épouser le fiancé choisi par son père, Derilia, fille de roi picte, voit sa vie basculer. En un éclair, une cohorte de Vikings déferle dans le village en fête en pillant tout sur son passage. Lorsque l’un d'entre eux la sort de sa cachette et qu’elle croise son regard impérieux, Derilia voit sa dernière heure arriver. Pourtant, cet étranger aux yeux clairs l’épargne et choisit de l’emmener sur son bateau avec son jeune frère, lui aussi prisonnier. Terrifiée, et résolue à cacher son rang de princesse, Derilia se raccroche à l’intuition étrange que son ravisseur la protégera... en attendant l’occasion de fuir !  A propos de l'auteur :Passionnée d'Histoire et de belles histoires, Anna Lyra vit en Provence avec son mari. L'écriture, elle la pratique depuis qu'elle sait tenir un crayon : elle a remporté son premier prix littéraire à douze ans, a été publiée à dix-sept ans. Sa passion ? Explorer les émotions humaines. Sa plume pétillante nous emporte dans un tourbillon de romance, d'Histoire, d'aventure, avec une petite touche d’humour. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Sous l'emprise de l'héroïne (Cédric Castagné)

    16/20

     

    Ayant déjà lu l'honneur d'une viking du même auteur, j'avais envie de lire un peu plus sur ces histoires. Je remercie les éditions Harlequin ainsi que le site Netgalley pour cette lecture.

     

    Alors que Derilia va pour se marier, un raid de viking est programmé. Il arrive quelques minutes avant qu'elle ne devienne "madame". Tous s'enfuient, sauf qu'elle se retrouve à se cacher dans une bergerie. Manque de bol pour elle, de toute façon vu sa chance, elle aurait pu s'appeler miss poisse, elle est trouvé par Aslak, un viking qui est un peu à part des autres. Au lieu de la tuer, il compte la garder pour demander une rançon, elle et son jeune frère qu'ils ont découverts, car ils sont les enfants de rois. Bien mal en a pris à Derilia qui aurait cru que son père serait capable de la récupérer. Il a déjà payé pour elle pour qu'elle se marie, que les vikings se débrouillent avec elle. Que va-t-elle bien devenir ?

     

    Ce qui j'ai aimé, c'est que nous retrouvons Inga, l'héroïne de l'honneur d'une viking pour quelques passages. Nous savons donc ce qu'elle devient et son caractère n'a pas changé.Concernant l'histoire de Derilia, c'est une jeune femme rousse qui a la poisse monumentale. Surnommée le dragon à cause de sa chevelure et sa haute stature, elle est vouée à rester une femme entravée. Elle aurait dû se marier et même si elle ne sentait pas cette union, elle n'avait pas le choix. Elle est enlevée par un grand viking qui a un passé douloureux. Tous les deux ont ce petit quelque chose qui les rapproche sans pour autant l'exprimer. Cette jeune femme a la langue bien pendu et capable de se débattre. Elle a la force d'un moucheron mais son esprit vif l'aide à ne pas se morfondre. Jusqu'à ce que son père paye pour son frère mais pas pour elle ! Le comble d'être abandonné, par son futur époux qui a fui lors du raid, et par son père qui ne veut pas d'elle.

     

    « Elle s’exécuta sans protester, et se lova contre son flanc en poussant un léger soupir chargé d’amertume. Décidément, il ne la reconnaissait pas.
    Le rejet de sa famille et le danger de noyade l’avaient sans doute profondément choquée.
    Le temps panserait ses plaies, exactement comme il l’avait fait avec ses propres souffrances. Bientôt, elle n’en garderait qu’une petite cicatrice quelque part dans son esprit. Enfouie, bien à l’abri sous un monceau d’oubli.
    Une nouvelle pensée naquit dans un recoin de sa conscience…
    Au moins, maintenant, elle était sienne ! Et avec un peu de chance elle l’aiderait... »

     

    Aslak aurait dû être un berserker, un guerrier ours. Malgré un incident qui a couté la vie à l'un de ses amis, il n'a pas accompli son rituel pour terminer l'ours qui orne sa peau, le laissant incomplet. Il est fort, puissant et pourtant a peur de lui-même. Grâce à ce personnage, il y a un côté fantastique qui passe tout seul dans l'histoire. Pas de "hein", ou de "qu'est-ce que cela fait là" C'est comme une cohérence qui suit le chemin de l'histoire pour s'y intégrer comme si cela était tout à fait logique.Il vénère ses Dieux, mais voudrait plus. Et par le biais de cette jeune femme, il compte y arriver. Mais à quel prix ?

     

    Entre les deux personnages principaux, il y a de fortes tensions. L'envie de combattre ce qu'ils ressentent l'un envers l'autre, l'envie de combattre soi-même et de prouver aux autres qu'ils peuvent être libres, sans entraves. Même si on se doute parfaitement de comment cela va se terminer, les péripéties des deux font tout autant sourire que grincer des dents. Elle pourrait avoir la palme d'or des gaffes en tout genre et lui la sauve régulièrement. Lorsqu'elle veut lui rendre la pareille, c'est à ce moment précis qu'il s'opère en changement entre les deux. Elle, la victime, celle qui a été enlevée, se retrouve à aider son kidnappeur, à lui sauver la vie. Double jeu ou juste l'envie de bien faire parce qu'elle est chrétienne ?

     

    J'ai beaucoup aimé les descriptions, des paysages, des lieux, les traditions mises en avant. La recherche est impressionnante, l'auteur a mis à la fin du livre ce qu'elle a utilisé pour écrire son histoire. Il y a eu un travail impressionnant de ce côté. J'apprécie beaucoup de découvrir et de REdécouvrir les Dieux anciens, d'autres religions et de voir comment certains pouvaient peut-être réagir en fonction d'autres hommes différents.

     

    « Aslak se tourna vers le broch, de plus en plus net à mesure que le langskip approchait de la côte. Il aborderait plus loin, au niveau du long tombeau de pierre situé plus à l’est : les affleurements rocheux protégeaient la tour et les maisons groupées autour d’elle.
    Ceux qui étaient restés à Midhauger, femmes et esclaves pour la plupart, s’attroupaient rapidement avec une main en visière pour observer l’arrivée du navire — le seul rescapé de l’expédition.
    Le sourire d’Aslak s’effaça lentement, alors que ses pensées prenaient un tour bien plus sombre.
    Derilia sembla comprendre son revirement d’humeur, car elle serra sa main plus fermement. »

     

    En conclusion, un historique qui a une petite part de fantastique qui m'a beaucoup plu. Et une recherche sur ces temps anciens remarquable. Ce n'est pas la romance qui m'a attiré, mais le comportement des personnages envers l'autre qui m'a amusé. Un bon moment de lecture en plus.

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Go to hell, tome 2 : Pulsions (Oxanna Hope)La perfidie d'un ange (Evelyne Sants) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vampilou
    Lundi 27 Août à 17:06
    Malheureusement, ce ne sera pas pour moi...
      • Lundi 27 Août à 20:50

        Ah dommage, mais il faut aimer l'historique, c'est vrai :)

    3
    Lundi 27 Août à 07:41

    Pas pour moi mais merci de la découverte !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :