• Sous le ciel de Nout, tome 1 : Un duc n'attend pas (Ena Fitzbel)

     

     

    Sous le ciel de Nout (Ena Fitzbel)

    Disponible sur Rebelle éditions

      

     

    Sous ta peau, tome 2 : Broken (Scarlett Cole)


    Auteur : 

    348 pages numérique (epub)

    Thèmes : Erotisme, Fantastique, Historique

      *******

    Fait partie de la série

    Sous le ciel de Nout

     

    Attention + 18 ans

     

    Résumé :

    « Menacée d’expulsion de ses terres, Lady Électra part en Égypte chercher son frère Adonis. Lequel ne donne plus signe de vie, de sorte que son titre de baron pourrait bien lui échapper.
    Arrivée à Memphis, la jeune Anglaise découvre qu’il est tombé en léthargie. Le futur duc de Hurstbourne, qui les héberge dans sa cange, refuse de les laisser rentrer tant que son meilleur ami ne recouvrera pas la santé.
    En vérité, Adonis a toutes les raisons de ne pas s’éveiller. La belle Égyptienne, qui ne quitte plus son chevet, n’est certes pas réelle, mais elle semble vouloir lui confier un secret dans une langue oubliée qu’il peine à apprendre.
    Le séjour d’Électra sur les berges du Nil risque donc de s’éterniser. Or, comment résistera-t-elle au charme du futur duc, un débauché notoire ? » 

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Sous le ciel de Nout (Ena Fitzbel)

    15/20

     

    Je remercie Ena pour sa confiance renouvelée.

     

    J'aime beaucoup la couverture et je dois avouer que j'ai accepté de lire ce premier tome sans savoir ce qu'il pouvait bien y avoir dedans. (je n'avais pas lu le résumé, mais j'aime beaucoup les mondes d'Ena) Je me doutais bien qu'il parlait de pyramide, d'Egypte également. J'adore ce pays, ayant eu l'occasion de la visiter il y a plus de quinze ans, mais j'en ai un très bon souvenir. (avec les gens ou les visites de leur monument tel les pyramides).  Bref, passons au récit.

     

    Electra part d'Angleterre pour rejoindre son frère Adonis Cravendish en Egypte avec un but en tête : le ramener pour qu'il reprenne sa place au domaine en tant que Duc. Oui, mais voilà, ce dernier ne compte pas repartir, il semble qu'il a trouvé l'amour en la personne d'une chimère. La maladie dont il souffre semble le mettre à mal, car oui, c'est une maladie, la fièvre, le fait de ne pas pouvoir tenir debout, rester dans une sorte de sommeil éveillé. Par chance pour lui, mais pas pour sa sœur, Timothy son meilleur ami depuis... toujours ? Est présent autant pour apporter le soutien nécessaire à Adonis, autant pour effectuer des recherches dans une tombe. Le fait que Timothy appelait Electra "dents de lapin" il y a onze ans, n'aide pas leurs retrouvailles. Va s'ensuivre des complications qui vont les bloquer tous dans le même bateau, sans mauvais jeu de mots.

     

    « Égypte, Memphis, avril 1882

    Adonis Cravendish a de nouveau rêvé d’elle. Plus belle que toutes les femmes déjà rencontrées ! Et pourtant, il en a côtoyé avant de venir se perdre dans ce bout de désert égyptien. Dans des bordels, des bals, à Covent Garden et à Hyde Park. Des filles de petite vertu, des aristocrates, des débutantes en quête d’un mari, des veuves encore fraîches.
    La nymphe qui hante ses nuits est bien différente de ces Anglaises aux jupes empesées. Pour commencer, sa longue robe moulante ne cache rien de ses courbes gracieuses, s’arrêtant juste sous sa poitrine. Deux bretelles nouées sur les épaules couvrent à peine ses seins adorables. La fine étoffe blanche offre un contraste saisissant avec sa peau cuivrée. Si Adonis… Quel prénom idiot ! C’est son père, Lord Cravendish, baron de Laverstoke et amoureux de la Grèce antique, qui le lui a donné. Donc, si Adonis s’était su dans la réalité, il en aurait pleuré. »

     

    Les descriptions m'ont fait repartir dans le temps, lors de mon voyage. D'accord il y a un siècle de différence mais le pays reste le même. Les pyramides n'ont pas bougé tout comme le sable qui s'amuse avec le vent à danser autour des personnages. Le mélange du pays, des coutumes et des croyances amènent le fantastique comme si c'était un élément naturel faisant partie du décor. L'auteur explique à la fin du livre une partie des recherches qu'elle a effectué et je dois dire que cela tient la route. Et le travail fournit pour rendre plus vivant et attractif paye.

     

    Electra traverse les pays sans chaperon, sachant qu'elle a 28 ans, non mariée, habillée comme un homme. Lorsqu'elle débarque sur la cange de son frère elle tombe nez-à-nez avec les fesses de Timothy en pleine action. Forcément une rencontre plutôt chaotique, mouvementée et très sexuelle, mais pas entre les deux. Enfin pas au début. Les habits d'homme ne la rende pas présentable et il la voit toujours comme "dents de lapins" sauf que le vilain canard d'il y a 11 ans est devenu un cygne. Lorsque les vêtements sont à sa hauteur, elle devient son obsession. Le fait qu'elle traverse le pays montre qu'elle est courageuse tout autant que folle. Elle a parfois des réactions de femme plus jeune et n'a rien oublié de ce qu'il a bien pu lui faire subir. Les moqueries sont encore vivaces dans son esprit. Malgré tout elle ne cesse découvrir ce qui l'entoure et son corps aussi.

     

    « Personne ne l’avait jamais embrassée ainsi avant aujourd’hui. Il y a bien eu le fils du palefrenier qui lui avait volé un baiser dans les écuries lorsqu’elle fêtait ses dix-sept ans. Puis, plus rien jusqu’à ce qu’elle débarque en Égypte et que Timothy s’empare de ses sens.
    Avec lui, elle s’est vautrée dans la luxure. De toutes ces ignominies qu’il lui a fait subir et dont elle s’est repue, elle en rougit encore. Il l’a caressée sans vergogne, ses mains ont exploré les parties les plus intimes de son corps. Elle-même s’est comportée en catin. C’est à peine si elle arrive à se regarder dans un miroir.
    Mais jamais, au grand jamais, il ne l’avait embrassée avec autant de ferveur. Jusque sur son lit de mort, elle s’en souviendra. »

     

    Timothy, ou pardon Lord Fentington est du style libertin. Obsédé (jusqu'au maladif ?) par le sexe, il a besoin d'une femme différente tous les jours pour assouvir ses besoins primaires. Voir débarquer la sœur de son meilleur ami et la côtoyer devient de plus en plus difficile pour lui. Elle est vindicative et l'oblige à rester sobre niveau sexe. J'ai bien ri en imaginant sa tête, mais il se reprend très vite et la force en quelque sorte à s'ouvrir à lui. Je passe les détails, mais leur relation avance très vite et Ena l'écrit très bien.Il est capable du pire et du pire, même du chantage pour obtenir ce qu'il désire.

     

    J'ai adoré John Hastings, le valet de Timothy. Vétéran, alcoolique notoire, il reste imperturbable dans ses propos lorsqu'il tente de séparer les deux jeunes gens. Un personnage qui m'a bien fait rire et qui donne un côté plus tranché en comparaison des autres.

     

    Par contre j'ai trouvé qu'il y avait trop de scène de sexe en comparaison de l'histoire. Je suis restée sur le fait qu'il s'agit d'une soeur qui vient rechercher son frère pour récupérer leur domaine avant que l'oncle ne le leur pique et les dépossède. Cette histoire devient un peu plus en retrait, sauf lorsque l'on passe du côté d'Adonis et que nous le suivons. J'ai beaucoup aimé cette partie. Il faut dire que le côté fantastique est juste assez pour donner envie de trouver ce fameux livre de Thot.

     

    En conclusion un décor bien décrit, une histoire entre deux personnes d'époque différente que j'ai adoré suivre. De nombreuses recherches qui apportent ce qu'il faut pour planter les lieux. Dommage qu'il y ait autant de scènes entre Timothy et Electra qui m'a semblé plus en avant que l'histoire de Nout et Adonis en elle-même, même si par moment Adonis semble être dans leurs pensées. Je lirais la suite avec plaisir car j'adorerais voir comment Adonis va s'en sortir !

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    « Sous le ciel de Nout, série (Ena Fitzbel)Wilder (Rebecca Yarros) »

  • Commentaires

    6
    Vampilou
    Vendredi 18 Août à 16:14
    Ah, tu dois t'en douter, c'est un roman qui me fait extrêmement envie !
    5
    Hamisoitil
    Vendredi 18 Août à 02:44

    Oh!  celui-là, m'a l'air pas mal du tout ! La couverture est terrible !

      • Vendredi 18 Août à 10:31

        Je suis d'accord avec toi, j'adore la couverture !

    4
    Diablotine
    Jeudi 17 Août à 23:17

    Je me laisserai bien tenter par la lecture de ce livre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :