• Succubus Blues, T1 (Richelle Mead)

     

     

    Succubus Blues, T1


    Auteur : Richelle Mead


    384 pages papier

    Thème : Fantastique

     ********

     Fait partie de la série

    "Succubus"

    de Richelle Mead

    Présentation de l'éditeur :

     

    « Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori' un choix de carrière plutôt sympa: la jeunesse éternelle, l'apparence de son choie une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté...

    Et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente.

    Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.  »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Succubus Blues, T1 (Richelle Mead)

    Georgina ou tout l’art d’être une succube !

    Energie vitale, aspiration, corrompre les hommes et femmes qualifiés de bons, car ceux qui ne le sont pas n’ont une énergie que médiocre. Georgina nous a été présentée tour à tour comme une salope, une ingénue, une innocente et le mélange de tout cela, fait d’elle une personne unique. Elle à des sentiments, mais s’oblige à les enfermer dans une boite pour ne pas souffrir et faire souffrir, trop peur de causer la mort de celui qu’elle aimerait. Avoir des enfants n’est même pas un rêve qu’elle aurait le droit de faire et pourtant, elle à un don avec eux. Elle à beau faire partie du camp des ‘méchants’, de ceux qui viennent pour ‘salir’ un humain, elle se doit de travailler pour son Archi-démon, Jérôme, mais ce n’est pas pour autant qu’elle acceptera toutes les missions. Elle est forte et faible à la fois, sa vie ne l’a pas préparé à devenir immortelle et à voir les personnes autour d’elle pouvoir s’aimer, fonder une famille, vieillir ensemble… Les quelques rares extraits sur la ‘première’ vie de Georgina sont émouvants.

    Il y à beaucoup de personnages secondaires, dont je ne citerais pas tous les noms, mais ceux qui m’ont le plus marqué. Déjà Carter, un ange, qui côtoie de près Jérôme l’Archi-démon et déjà je me suis demandé s’il n’était pas en train de déchoir. Il à une apparence froide, mais plus on creuse sur lui et plus on perçoit l’humour qu’il lâche à chaque instant. Mais cacherait-il quelque chose ? Affaire à suivre. Carter à une relation avec Georgina qui parait ambigüe et qui me laisse perplexe à la fin, ne sachant pas du tout comment les choses vont évoluer entre eux deux.

    Ensuite Seth, l’écrivain humain qui sait manier les mots comme personne, qui les couche sur le papier d’une façon si logique et pourtant qui se retrouve maladroit, timide face à la foule de ses admirateurs et surtout admiratrice. Seth est un homme délicat, qui cache énormément de sentiments et d’émotions en lui, un grand rêveur et romantique se cache en lui. Georgina est ce que l’on pourrait qualifier d’amoureuse de la littérature et elle adore, ce qui est infiniment plus grand en sensations pour ce bout de femme, les fameux livres de Seth Mortesen et lorsque ce dernier vient effectuer une série de dédicaces dans la librairie où elle travaille, il sera impossible de la tenir. D’ailleurs le premier extrait ci-dessous montre l’angoisse de la jeune femme et le deuxième est tout simplement magnifique, dans le sens où… Non, je vous laisse lire, vous allez vite comprendre !

    « - Je voulais que Seth Mortensen me remarque.
    - Crois-moi, à moins d'être gay, il te remarquera. Probablement même s'il est gay.
    - Je n'ai pas trop l'air d'une pute ?
    - Non.
    - Ou d'une fille facile ?
    - Non.
    - Je voulais avoir l'air sexy, mais classe. Qu'est-ce que tu en penses ?
    - Je pense avoir suffisamment alimenté ton amour-propre. Tu sais très bien de quoi tu as l'air. »

    « (Georgina qui s'adresse à Seth sans savoir que c'est lui son auteur préféré.)
    -  Il ne fait pas la tournée des librairies par altruisme. Il n'a pas le choix : son éditeur décide pour lui, ripostai-je. Une perte de temps, à mon avis.
    Il risqua de nouveau un coup d'œil dans ma direction.
    - Vous trouvez ? Vous n'avez pas envie de le rencontrer ?
    - Je ... Si, bien sûr. C'est juste que ... Comprenez-moi bien. Je vénère jusqu'au sol sur lequel il marche et je me sens très excitée à l'idée de faire sa connaissance ce soir. C'est un rêve devenu réalité pour moi. S'il voulait faire de moi son esclave sexuelle, il n'aurait qu'à m'offrir des exemplaires de lancement de ses livres. Mais cette tournée de promotion ... ça lui prend du temps. Du temps qu'il ferait mieux de consacrer à l'écriture de son prochain roman. Vous avez vu comme il nous fait attendre entre chaque livre ?
    - Oui. Je l'ai noté. »

    Je n’ai pas pu faire autrement qu’exploser de rire, comme Seth peut-être patient et la suite est tout simplement bonne à déguster tranquillement lorsqu’enfin elle va comprendre que celui dont elle vénère le sol EST son auteur préféré ! Puis la suite vient d’elle-même, les petits mots entre eux, les échanges de regards, de mots, de livres, chacun de leurs échanges est tout simplement à découvrir.

    « "à Thétis,
    très en retard, je sais, mais souvent les choses que nous désirons le plus ne s'obtiennent qu'à force de patience et de haute lutte. C’est une vérité humaine, je pense. Même Pélée le savait.
    Seth" »

    « Me priver de mon livre pour la nuit ?
    N'avais-je donc pas assez souffert ? »

    « - Ce n'est pas grave. Après tout, je retiens toujours votre livre en otage. »

    Roman m’a tout l’air de l’ex et du nouveau parfait dans tous les points, trop sur de lui, trop présomptueux, mais il laisse planer cet aura de vouloir garder Georgina pour lui, l’instinct de possession qu’il ne montre pas. Sans oublier les amis si nombreux de notre héroïne, mais qui ne semble pas la connaitre si bien que cela : Hugh, Peter et ses éternels coupes de cheveux, je l’ai trop bien imaginé que cela me faisait rire, Cody le gosse de l’équipe, touchant, attachant, Doug…

    Il ne faut pas oublier qu’il y à une intrigue qui se mêle à l’histoire d’amour, ou plutôt les histoires d’amours qui vont s’entremêler. Un meurtrier sera à découvrir et il m’a fallu du temps pour trouver qui c’était, mais OH surprise, vous aller en découvrir un bon nombre. L’auteure joue avec les nerfs de notre héroïne, tantôt avec ses supérieurs dont elle va tenter de satisfaire un minimum, tantôt à essayer de découvrir qui veux lui faire porter le chapeau de meurtres dont elle n’as pas commis, mais dont elle aurait eut envie ! L’histoire se laisse lire, se laisse découvrir et plus j’avançais dans les pages, plus il y avait des questions qui se posaient et les réponses sont arrivées. Le méchant pour ma part ne l’ait pas vraiment, bon d’accord, ce personnage à tué, mais c’était des méchants, dirais-je presque et une fois que l’on comprend qui est ce personnage, la surprise est de taille surtout lorsque d’autres découvertes sont faites !

    Ce tome met en place les aléas de la vie de Georgina, dans un monde fantastique bien sur, mais montre les émotions plus intenses, l’action arrive en dernier, mais qu’importe, la lecture est très agréable et surtout le fait que l’héroïne soit touchante à ce point-là est innovant. Les réparties entre les personnages sont juste dosées, et j’ai vibré en même tant qu’elle. La peine lorsqu’elle se rend compte qu’elle ne pourra jamais avoir de vie dite normale, de la joie lorsqu’elle obtient ce qu’elle désire… Il faut le lire pour comprendre, n’étant pas fleur bleue, il y à juste ce qu’il faut dans ce tome pour m’avoir conquise.

    Logo Livraddict

    babelio

    « Succubus - la série (Richelle Mead)Succubus Nights, T2 (Richelle Mead) »

  • Commentaires

    4
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 10:13

    Je vais demander des royalties aux auteurs mdr mais Succubus il faut vraiment finir cette série d'une parce que la fin c'est une vraie fin de série et de deux parce que Georgina va nous en montrer et faire de nos emotions un véritable grand 8 jusqu'au bout !

    3
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 10:05

    Très beau tome. Il me manque la suite. en fait quand je regarde tes chronique je vois qu'il faudrait que je continue les sagas lol ^^

    2
    Vendredi 20 Septembre 2013 à 19:18

    Merci pour ce message Alexlyss,  et oui, c'est une très bonne lecture. Georgina est très agréable à suivre dans ses nombreux périples!

    1
    Vendredi 20 Septembre 2013 à 09:47

    Superbe série et en peu :p  de tome ^^

    BOnne lecture pour la suite!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :