• Succubus Heat, T4 (Richelle Mead)

     

    Succubus Heat, T4 -  en cours


    Auteur : Richelle Mead


    360 pages papier

    Thème : Fantastique

     ********

     Fait partie de la série

    "Succubus"

    de Richelle Mead

    Présentation de l'éditeur :

     

    « Georgina Kincaid a été un vilain,vilain succube... Ce qui devrait être une bonne chose. Mais depuis sa rupture avec l'auteur de best-sellers Seth Mortensen, son caractère est devenu si insupportable que son patron Jérôme, l'archidémon de Seattle, décide de la « prêter » à l'un de ses rivaux... et de lui faire jouer les Mata Hari par la même occasion. Mais Jérôme est enlevé et Georgina perd ses pouvoirs ! Point positif : rien ne l'empêche plus de coucher avec Seth sans l'estourbir sauf un détail : sa nouvelle petite amie. Alors que les rivalités éclatent au grand jour, Georgina semble être la seule à vouloir retrouver Jérôme, et elle n'a que peu de temps avant que l'enfer se déchaîne.. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Succubus Blues, T1 (Richelle Mead)

     

    Rupture entre Seth et Georgina, cela n’est jamais bon pour au moins l’un d’entre eux et c’est Georgie qui va se mettre à filer un très très mauvais coton, passant par l’alcool, la cigarette, coucher avec Dante et rester avec lui… D’ailleurs ses amis vont en prendre pour leur grade également, la voyant se détériorer petit à petit. La douleur doit être insupportable pour notre succube et elle va tout faire pour tenter d’oublier Seth, qui se retrouve donc dans les bras de Maddie, l’une de ses meilleures amies ! Dire que Hugh and Co voulait qu’elle quitte Seth, maintenant que c’est lui qui est parti, tout ce qui faisait la joie et l’envie de vivre dans ce monde à totalement disparu de son regard. Mais il faut dire que Dante est tout de même particulier, il à une aura sombre de malfaisance lui collant un peu trop, son regard me parait peu honnête et lorsque l’on sait ce qu’il fait pour gagner sa vie, l’honnêteté ne fait pas partie de ses priorités. 

    Même son travail est devenu une source importante de plaisir, alors que rappelez-vous, elle le faisait par obligation, là ? Non, du tout, elle prend même un malin plaisir à coucher avec des âmes pures afin de leur voler leur essence vitale. Une garce, voila ce qu’elle devient en une poignée de secondes et lorsque Jérôme, son cher et tendre patron ne la supporte plus, il va la prêter à un autre archidémon, se trouvant dans une position délicate à cause d’un groupe de Sataniste qui donne une très méchante image des démons. Bien entendu Georgina ne le sait pas et elle va mettre les pieds dans un complot qui va mettre en jeux toute la hiérarchie des démons. 

    Bouleversant, tant par tout ce qui va se passer de nouveaux dans la vie de Georgina et de ses amis, mais d’une manière générale, l’auteure arrive à nous faire découvrir rapidement qui sera dans un complot, qui sera le traitre, sans pour autant nous faire dire que c’est nul de le savoir trop tôt, au contraire ! Le savoir c’est bien, encore faut-il savoir pourquoi et c’est là que l’intrigue mise en place nous le dévoile petit à petit, montrant plusieurs directions pour n’arriver qu’à une seule voie : celle de la vérité ! Cette vérité qui fait mal, tout comme le tome précédent avec Seth qui couche avec Maddie, la trahison est toujours difficile à digérer, que l’on soit immortelle encore plus, car elle nous poursuit inlassablement.

    « Ce n'est pas parce que ça n'a pas fonctionné un fois qu'il n'y a personne d'autre que tu puisses aimer. L'amour est quelque chose de bien trop important pour vivre sans lui. » Paroles de Carter 

    Maddie, l’amie de Georgina, une amie de Seth également qui à passé un cap, récupéré une assurance qu’elle n’avait pas grâce à notre Succube justement. Une humaine qui ne sait rien de son amie, une humaine qui ne voit pas le mal qu’elle fait involontairement, car aucun des deux ne lui avaient dit qu’ils étaient ensemble, qu’ils étaient ensemble et même si elle fait du mal, ce n’est pas de sa faute, lorsque l’on ne sait pas, lorsque l’on à pas les cartes en mains. Il est impossible de détester Maddie, parce qu’elle est dans l’ignorance, mais aussi parce qu’elle est gentille, honnête avec les autres, travailleuses et surtout vulnérable. Mais le pire reste à venir, pour Georgina, le couple Seth/Maddie n’a pas fini de faire couler de l’encre également, sans compter ce qui va risquer de se produire dans les tomes suivants ! 

    Le tome aurait été totalement écrit sous cet angle, je pense qu’au bout d’un moment cela m’aurait ennuyée fortement, mais non, bien heureusement, et j’ai retrouvé avec plaisir une Georgina qui va être différente de ce que nous connaissons. Tous les immortels de l’Archidémon Jérôme vont se retrouver sans pouvoir : les contrats se sont tous annulés, comme par magie, mais cela cache un enjeu bien plus grand que la simple perte de pouvoirs de quelques démons. Les vampires peuvent vivre au soleil, Georgina redevient humaine, dans le sens où elle n’est plus un succube, n’as plus de pouvoirs, aucun qu’ils soient, mais surtout, va pouvoir réaliser son rêve, tout du moins l’un de ses rêves. Mais même si c’est un rêve qu’elle s’osait espérer, il y à le problème de la mortalité qui lui retombe dessus. Être mortelle, c’est être vulnérable et surtout ne plus avoir ses petites merveilles qu’elle aimait tant, comme le fait d’être toujours prête en un clin d’œil, impossible de devenir invisible, la possibilité d’être malade l’effleure également, sans oublier tout le reste à découvrir. Un ancien personnage que nous n’avions pas vu depuis un beau moment va revenir auprès de Georgina, l’aider, mais ses motivations restent bien cachées.

    « - Je n’ai jamais voulu me débarrasser de toi.
    Je le regardai dans un silence pesant.
    - Alors pourquoi tu l’as fait ?
    Après les cris, sa voix sembla à peine plus forte qu’un chuchotement.
    - Parce que… Je voulais te sauver.
    - Tu ne peux pas, murmurai-je en ravalant mes larmes à grand-peine. Il faut que tu arrêtes d’essayer de me sauver. C’est trop tard.
    - Non, dit-il. (Ses yeux me disaient qu’il refusait de renoncer ; j’en avais le cœur brisé.) Pas pour toi. Il ne sera jamais trop tard.
    Je ne me rappelle pas du déroulement exact de la suite des événements, mais brusquement nous étions en train de nous embrasser. Ses lèvres étaient comme dans mon souvenir, douces et passionnées – et merveilleuses. Un baiser ni chaste ni sexuel – un baiser avide et désespéré, comme si, venant d’achever la traversée d’un désert, nous avions trouvé le point d’eau indispensable à notre survie. Juste un baiser, et rien d’autre. Aucun transfert d’énergie, aucune arrière-pensée du succube que j’avais – provisoirement – cessé d’être. Pas besoin de faire marche arrière de peur des conséquences. Nous pouvions enfin nous laisser aller. »
     

    Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est vraiment la manière dont l’humanité de notre succube va être montrée, dans les coups durs, mais aussi dans le plaisir, lorsqu’elle comprend enfin tout ce qu’elle peut accomplir en tant que simple humaine malgré tous les mauvais aspects qu’elle avait oublié depuis bien longtemps. La relation amoureuse est bien compliquée, ce n’est pas idyllique, j’espère juste que pour Georgina, elle retrouvera le gout de vivre plus intensément, mais surtout qu’elle pourra enfin être heureuse, avec Seth, se serait bien…

    Logo Livraddict

     babelio

    « Succubus Dreams, T3 (Richelle Mead)Le Choix d'une vie (Astrid Lafleur) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :