• Susan Hopper, tome 1 : le parfum perdu (Anne Plichota/Cendrine Wolf)

     

     

    Susan Hopper, tome 1 : le parfum perdu (Anne Plichota/Cendrine Wolf)

    Lien sur Amazon

     

     

    Auteurs :


    387 pages papier

    Thème : Jeunesse fantastique

    *******

    Fait partie de la duologie

    Susan Hopper


     

    Résumé :

    « Chacun de ses rêves est plus terrifiant que le précédent…
    A l’âge de trois ans, Susan a perdu ses parents dans un terrible incendie. De sa mère, il ne lui reste qu’un foulard, toujours mystérieusement imprégné de son parfum.
    Après onze longues années passées dans un orphelinat écossais, Susan va croiser le chemin d’Helen Hopper, une femme qui porte le même parfum que sa mère. Dès lors, elle n’a plus qu’une obsession : vivre chez les Hopper. Cette famille est faite pour elle et pour personne d’autre ! Les manœuvres de l’adolescente finissent par payer et la vie pourrait devenir simple si Susan ne se réveillait chaque nuit dans un inquiétant cimetière où des voix lui ont révélé la terrible malédiction qui pèse sur sa famille. Accompagnée par Eliot, le fils des Hopper, son grand-père Alfred et Georgette, la facétieuse petite chienne, Susan décide de plonger dans les abysses du passé. Entre son amour pour Eliot, sa conquête de l’affection d’Helen et les démons qui la hantent, pourra-t-elle un jour apprendre à devenir ce qu’elle est vraiment ? »
     

     

    Yem, tome 1 : le grand rift (Gilles Milo-Vacéri)

    Susan Hopper, tome 1 : le parfum perdu (Anne Plichota/Cendrine Wolf)

     

    J'ai reçu ce livre par le père noël et je n'avais pas encore eu le temps de mettre le nez dedans. Lorsque j'ai reçu le second tome en partenariat c'était une occasion de le faire. Et je ne le regrette absolument pas ! D'accord, il s'agit d'un livre jeunesse mais j'ai été happé par le récit sans m'en rendre compte. Difficile de le lâcher, de ne pas savoir ce qui allait se passer et je dois dire qu'avoir le tome 2 à lire derrière a été génial !

     

    "− C’est fini maintenant, Susan… lui dit la grosse dame d’un air encore plus gentil. Viens.
    Elle l’emmena vers sa voiture et Susan s’installa sur la banquette arrière en prenant soin de poser son minuscule sac à dos à côté d’elle. La voiture démarra. La grosse dame la ramenait chez elle, enfin ! Elle conduisait lentement, Susan aurait aimé qu’elle aille plus vite.
    C’est ce qu’elle fit en passant devant un gros tas de pierres noircies qui fumaient au milieu des autres maisons : elle accéléra brutalement en se mettant à parler à toute vitesse du bon goûter qui les attendait. D’un seul coup, tout devenait rapide chez la grosse dame.
    Mais Susan était fatiguée, elle ne l’écoutait pas. Elle se laissa glisser sur la banquette et se boucha le nez, le tas de pierres sentait si mauvais. Alors elle plaqua son doudou contre son visage et respira à fond la soyeuse étoffe bleue. Le parfum, doux et unique, prit aussitôt la place de la terrible odeur.
    − Maman… murmura-t-elle."

     

    Susan est orpheline depuis l'âge de trois ans. Ses parents sont malheureusement décédés dans un incendie. Seule rescapée, Susan va vivre dans un orphelinat. Passant de famille d'accueil en famille d'accueil, elle attend celle qui sera SA famille. 11 années afin de trouver peut-être la bonne. Malgré la réputation de la jeune fille, la famille Hopper va la prendre sous son aile. Leur fils Eliot les y a aidé. L'arrivée de Susan qui a dorénavant 14 ans dans le manoir de cette famille ne passera pas inaperçu, mais chut, les secrets qui sont bien gardés vont se dévoiler sous forme... de rêves ?

     

    L'histoire démarre simplement, mais va très vite. L'incendie, la petite qui est sauvée des flammes, ses années à l'orphelinat Home. Peu de détails, mais juste assez pour comprendre qu'elle est intenable car elle sait quelque chose. Les familles se suivent et se ressemblent jusqu'à l'arrivée des Hopper. Tout cela grâce à une odeur caractéristique que décèle l'adolescente. Et puis le côté fantastique arrive, tranquillement, sans s'imposer. Un rêve, mais est-ce bien un rêve ? Une hallucination collective ? Ou tout simplement la manifestation d'anciens qui veulent obtenir gain de cause ? Oui, mais voila, les bons les méchants, comment les différencier ? Difficile de s'y retrouver. Et pour les acteurs de ce livre rien n'est plus dur que de découvrir le pourquoi du comment. Qui est derrière tout cela et pourquoi ?

     

    Au départ, je me suis dit que cette "gamine" est douée pour tromper son monde, raconter des bobards plus gros qu'elle et faire tout pour réussir à entrer dans cette famille. Ses sentiments sont malgré tout mis à l'épreuve. Elle qui n'a pas l'habitude qu'on s'occupe d'elle, qu'on lui offre des vêtements, qu'on lui prête tout simplement une attention aimante. J'ai beaucoup aimé son caractère, sa recherche de survie mentale au passage.

     

    Et puis la relation avec Eliot, cet adolescent qui n'est pas comme les autres. Atteint de la maladie des enfants de la lune, il vit très bien sa condition, contrairement à elle qui ne supporte pas qu'on le regarde comme une bête de foire. Tous les deux recherchent quelque chose, un manque en eux est présent depuis un moment. Le fait qu'ils soient sur des œufs lorsqu'ils se parlent montre également qu'ils ont besoin de s'apprivoiser.

     

    "Elle tendit la main et tâtonna dans le vide telle une aveugle cherchant à appréhender les obstacles devant elle.Mais le toucher ne lui était d'aucune utilité.Ce fut la vue qui l'aida à déceler la présence de l'infime silhouette d'une transparence bleuté.Elle écarquilla les yeux,oubliant de respirer.
    Il l’enlaça
    Elle frémit
    Il était là
    Elle avait compris."

     

    Alfred et Georgette sont deux personnages aussi importants que les deux jeunes. Le premier étant le grand-père d'Eliot. Un peu fou, un peu excentrique, un brin scientifique, mais très aimant. La famille est sacré et la petite Susan en fait partie. Quiconque vient l'embêter, il est prêt à sortir le sabre de son écrin pour se mettre devant les ennuis. Georgette m'a fait rire ! Helen, la mère d'Eliot est un protagoniste que j'ai beaucoup apprécié. Elle y va doucement, même si elle ne dévoile pas ses sentiments. Par contre les gestes sont tout aussi importants.

     

    L'évolution de Susan est très intéressante. Enfant perdue, traitée de fille du diable, elle a crée son propre monde. Par moment je me suis demandée si elle n'était pas dans un asile et que tout ne se passerait que dans son esprit.

     

    "Les mots du livre de marbre réapparurent autour des quatre visiteurs, soudain plongés dans un tourbillon de lettres. La belle voix résonna à nouveau, capiteuse comme du miel, sombre comme la nuit sans lune."

     

    Les descriptions plantent le décor. La lumière, l'obscurité tout est présent pour dévoiler ce qui doit l'être. Certains passages sont sombres, prenants, d'autres sont plus légers et entre tout cela ? Un soupçon de début d'horreur par moment également. Niveau sensations, sentiments, émotions nous sommes servis. Méfiance, tendresse, amitié, amour, peur, angoisse, espoir et désillusion... Nous avons de quoi frémir et trembler pour eux, mais aussi se réjouir lorsqu'enfin le bonheur s'approche.

     

    En conclusion, j'ai adoré le personnage de Susan en plus de l'histoire bien entendu. Il est complexe, ambiguë, travaillé. Eliot est adorable et ne mène pas une vie de château comme on pourrait le croire. Le passé ne reste jamais caché et lorsque nous comprenons ce qui se passe réellement, nous ne pouvons pas laisser passer cela. Un besoin de protection nous emporte, tout autant que les personnages. Et si les démons qui les hantent ne sont pas que des démons, mais bien plus? Dormir ne sera plus de tout repos. En bref, il est à lire, pour petits et grands !

     

     

     Logo Livraddictbabelio

    Défis sur Fb 

    http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

    Challenge "Baisse ta PAL"

     

    « Susan Hopper, duologie (Anne Plichota/Cendrine Wolf)XO Editions »

  • Commentaires

    12
    Hamisoitil
    Samedi 11 Juin 2016 à 20:06

    Coucou !!

    Je pense que ce livre pourrait plus plaire à ma fille qu'à moi et donc, je vais le noter !

    Comme c'est un coup de coeur pour toi, je vais lui montrer ta chronique :)

    Merci pour la découverte !

      • Samedi 11 Juin 2016 à 20:56

        Cela dépend de tes lectures c'est sur, pour les enfants/ado, cela devrait aller tout seul (je me base sur mon fils :p) Merci d'âvoir fait le tour par ici sarcastic

    11
    Samedi 11 Juin 2016 à 19:15

    Merci pour ton avis et la découverte !

    10
    Vampilou
    Samedi 11 Juin 2016 à 16:10
    Oooh, en voilà un qui me fait particulièrement envie !
      • Samedi 11 Juin 2016 à 20:53

        Aura-tu assez d'une vie pour tout lire ma belle ? happy

    9
    Samedi 11 Juin 2016 à 09:06

    Ce livres est dans notre Pal (la mienne commune à celle de mon fils) et encore pas lu par aucun de nous deux. On passe à côté d'une belle saga, j'ai bien l'impression.

      • Samedi 11 Juin 2016 à 11:21

        J'attends que mon fils soit plus grand pour pouvoir le lire, mais n'hésite pas à le prendre en main un de ses jours :) (j'ai le même soucis, ma HAL est immense xD)

    8
    Vendredi 10 Juin 2016 à 19:25

    Il a l'air vraiment bien mais les histoires d'esprits ont trop d'influence sur moi pour pouvoir les lire maintenant :p
    Bonne soirée !

      • Vendredi 10 Juin 2016 à 20:46

        C'est plus des démons que des esprits en fait mais ils proviennent du passé :p bonne soirée à toi aussi !

    7
    Vendredi 10 Juin 2016 à 08:37

    Pas forcement mon style mais ton avis m'intrigue ! Merci pour la découverte !!

      • Vendredi 10 Juin 2016 à 20:45

        De rien, je ne suis plus jeunette :p mais il est très bien passé xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :