• The Ancient Magus Bride, recueil 1er : Le fil d'or (Kore Yamakazi)

    The Ancient Magus Bride, recueil 1er : Le fil d'or (Kore Yamakazi)

    disponible sur Amazon

    Supervision : Kore Yamakazi

    Collectif d'auteurs

    393 pages

    Thème : Recueil de nouvelles / Fantastique

    *******

    Fait partie de la série

    The Ancient Magus Bride

     

    Résumé :

    « Un recueil d'histoires extraordinaires dans un univers magique inoubliable !

    Auteure de la série évènement The Ancient Magus Bride qui a ensorcelé le monde entier, Koré Yamazaki s'est entourée d'écrivains talentueux pour offrir un nouvel horizon à son œuvre et la faire découvrir à un plus large public!

    Vampire, chevalier, centaure, fée, ou encore loup-garous, Le Fil d'or va vous entraîner dans les aventures de ces personnages pas comme les autres à travers des récits originaux et passionnants ! Vous y retrouverez des visages familiers dans des situations inédites, ainsi que de nouveaux protagonistes qui vous feront vibrer à chaque page dans cette collection enchantée indispensable pour tout fan de magie, de folklore et de belles histoires ! »   

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     
     
    Je ne connais absolument pas la série dont ce premier roman est tiré, ne lisant pas de manga (enfin vraiment très peu). Une couverture splendide qui a su m'appâter sans aucun soucis, sans oublier le résumé qui nous parle de fées, de  vampires, de créatures dont nous ne connaissons pas forcément l'existence, tout du moins pour ma part qui ne connaît rien des us et coutumes de ce folklore. De plus, avant chaque nouvelle une illustration (magnifique !) nous est offerte et apporte déjà un aperçu de ce que nous risquons de découvrir.
     
     
    Huit nouvelles fantastiques à plus ou moins hautes doses. Si certaines nouvelles sont plus légères dans le côté fantastique, la plupart ont la particularité de nous emmener dans un autre monde. Rêve ou cauchemar, nous plongeons dans des récits totalement différents de ceux que j'ai déjà pu découvrir. Il ne s'agit pas de Koré Yamazaki comme auteur, il s'agit de son univers avec différents auteurs qui ont une très bonne imagination. La magie fait partie intégrante de chacun d'entre eux, que ce soit par les personnages ou les lieux. Ces fameux lieux qui ont un passé, un présent et surement un avenir, mais restons dans ces endroits où même une pierre à une âme, une vie à protéger jusqu'à la mort. Pas de grandes faux, mais des ombres capables de prendre possession et ainsi permettre l'arrêt momentané ou plus de la vie, quelle qu'elle soit.
     
     
    J'ai beaucoup apprécié toute cette magie, sorcellerie qui émane des pages. Déjà le livre en lui-même est doré, à l'or fin ? Non, n'exagérons pas non plus, mais il est beau, doux au toucher et en plus en relief. Les détails de la couverture nous entraînent déjà dans les mondes créés, rappelant par moment les épreuves de chacun des personnages, sans oublier la lueur d'espoir en plein milieu. Après la magie des lieux, des objets, nous avons les protagonistes qui sont plus ou moins proches de cette source de sorcellerie. Nous avons affaire à des centaures, des fées, des dragons, des vampires et d'autres créatures moins traditionnelles comme une Slay Vega, un magicien mort, un Gancanagh... Tant de culture à découvrir dans ces textes qui m'ont donné envie d'en découvrir plus, déjà avec le second tome et aussi avec les mangas (à petites doses aussi, mais j'irais voir au moins le premier).
     
     
    Qu'il s'agisse d'une "serre" de roses, d'un marais repoussant ou d'un logiciel complexe, chaque endroit apporte un élément particulier, mettant en scène un sentiment, une émotion, une sensation. La rose apporte la douceur, la fraicheur et le piquant, en comparaison avec le personnage principal qui est vieux, ridé, un peu perdu depuis la mort de sa femme, ne cherchant pas plus que la continuité de son jardin. Jusqu'à ce qu'une petite chose, insignifiante lui arrive, la vision de "deux groseilles", juste le temps d'un changement de temps. Une vie simple, une vie sans attente jusqu'à ce déclic qui va apporter un plus à l'histoire. L'amitié, l'amour, la tristesse, la famille, protéger les siens, ressentir un lien entre deux personnages ou entre un personnage et un objet. Chaque récit se déguste tel un conte, un ensemble de contes où nous ne faisons que découvrir et chercher la subtilité entre les lignes. Huit nouvelles, huit mondes ? Non, pas totalement, car certaines se recoupent grâce à un ou plusieurs personnages, ce que j'ai beaucoup apprécié.
     
     
    Il est clair que n'ayant jamais lu les mangas ni même connu ces mondes, j'ai eu un peu de mal avec certaines histoires, il faut bien l'admettre, parce que cela devient compliqué lorsque nous ne sommes pas du tout habitué à ce style. Il y a, pour ma part, deux nouvelles qui sortent du lot, que j'ai adoré. La première était celle qui s'intitule "le protecteur et le frêne". Deux sœurs se découvrent sorcières alors qu'il n'y a que leur grand-mère qui l'est. La famille, un véritable problème, surtout quand la mère et la grand-mère ne sont pas d'accord. Qu'à cela ne tienne, les deux Alex et Ashley vont suivre leur chemin, leur route. La jalousie est un sujet important dans cette histoire tout comme l'envie de en plus être égoïste. Un récit qui a une douceur malgré tout ce qui se passe. Le passé se mêle au présent nous laissant dans un suspense qui fait froid dans le dos. Est-ce que la demoiselle que nous suivons va réussir son tour de force ? L'aide providentielle vient d'un lien que nous n'aurions pas cru et qui apporte cet espoir de pouvoir continuer cette aventure.
     
     
    La seconde nouvelle que j'ai adoré est "le magicien mort et le soleil", pour deux raisons : le personnage principal et le fait que nous retrouvons Elias, Chisé et Silky, des protagonistes que nous avons pu découvrir dans un autre récit précédemment. C'est également une histoire triste dans le sens où le magicien mort a un passé douloureux, mais comme "le protecteur et le frêne" il y a toujours cet espoir qui vit encore, tant que les personnages seront toujours en vie, d'une manière ou d'une autre. Suivre la Rouille dans ce nouveau chemin, dans ses pensées est très intéressant de le voir ruminer ce dont il se souvient. L'amour d'une femme, l'amitié avec un ancien "allié", la jalousie une fois de plus de voir le bonheur ailleurs... C'est un ensemble d'éléments qui m'ont énormément plu pour cette nouvelle qui, par la douceur, nous emmène dans le cœur d'un personnage qui ne croyait plus en rien. La dernière nouvelle m'a beaucoup plu également, mais il n'y a qu'une partie. Par chance, la seconde partie est dans le second recueil qui est déjà paru.
     
     
    C'est un recueil qui est riche en personnages, en décors, en coutumes, en magie. Le fantastique est bien présent, les nouvelles sont courtes sans vraiment l'être tellement il y a d'éléments dans chacune. L'acceptation de soi est également un point qui revient souvent tout comme la noblesse que nous soyons aux côtés d'un chevalier ou d'un rigolo. Du départ nous changeons de monde montrant les désaccords ou les accords entre mes humains et les autres, ou les Voisins bien différents. Notre vision enfantine qui s'est dispersé, perdue en grandissant, nous la retrouvons grâce à ses récits et j'aurai aimé garder mes yeux d'enfants pour découvrir les fées dans le jardin, par exemple.
     
     
    En conclusion, un recueil qui plaira au plus grand nombre de lecteurs. Il n'y a pas besoin de connaître les mangas, parce que même si certaines nouvelles m'ont paru un peu à part, j'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'imagination est débordante, les éléments sont nombreux tout comme les thèmes sans oublier le fantastique qui est sous toutes ses formes. J'ai hâte de lire le second recueil !
     
     
    Extrait choisi :
     
     
     « Le Gancanagh eut l'impression d'être foudroyé sur place, paralysé, son corps ne lui répondant plus. Elle était si dure envers elle-même, impitoyable. Il eut la même impression que lorsqu'il l'avait entendue pour la première fois. Elle faisait souffler un vent glacial. Un courant d'air triste, solitaire, et terriblement creux.
    De toute évidence, elle souffrait d'être aussi seule. La chaleur d'autrui lui manquait terriblement, mais c'était comme si cette solitude qu'elle s'imposait faisait partie du châtiment. C'était la sentence qu'elle avait prononcée pour ce qu'elle avait fait subir à...  »

     

    Day's Reading # 193

     

    « Day's Reading # 195Dans ma boite il y a... #247 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    13
    Hier à 15:25
    Satine's books

    J'aime beaucoup l'illustration ^^ 

    12
    Lundi 11 Janvier à 22:52

    Tu me donnes tellement envie, je suis une grande fan du manga original et ta chronique m'a convaincu de lire ce recueil <3 

    11
    Samedi 9 Janvier à 23:09
    Oh ça me tente beaucoup !
    10
    lheuredelire
    Samedi 9 Janvier à 22:13

    Le manga m'a toujours tentée, ce recueil en revanche pas trop !

    9
    Vampilou
    Samedi 9 Janvier à 21:01
    Il me plairait bien celui-là !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Kim
    Samedi 9 Janvier à 20:54

    Pourquoi pas ^^

    7
    Samedi 9 Janvier à 19:18

    La couverture est sublime je comprend pourquoi tu as craqué ! Je lis très peu de mangas mais ca peut être une belle découverte

      • Samedi 9 Janvier à 20:21

        Voila, je suis faible à cause des couvertures xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :