• Timor est Illusio (Laurent Thieres)

     

     

    Timor est Illusio (Laurent Theres)

    Timor est Illusio (Laurent Theres)

    Auteur : Laurent Thieres

    Site de l'auteur

    :  25 Mars 2015

    274 pages papier

    Thèmes : Thriller/Nouvelles

      *******

    Lien pour se procurer le recueil (Amazon)

    Résumé :

     

    « Le diable n'existe pas. Il n'y a que des gens que leur esprit tourmenté"
    Rien ne sera épargné au lecteur dans ce recueil d'histoires contemporaines, troublant thriller psychologique que la fiction peinera à détacher de l'implacable réalité de la nature humaine.
    Dans "Mes dieux!," le dénouement vous apparaîtra comme prémonitoire bien qu'il soit totalement involontaire.
    Dès le début, avec "Machine," vous plongez au fond du gouffre, bien plus vite qu'on ne peut l'imaginer.
    Laurent Thieres signe ici un premier roman construit à la manière d'une table des matières de l'étendue de son imagination. Il vous montre, chapitre après chapitre, la façon qu'il a de manier l'action, le suspense et les dénouements à couper les jambes des lecteurs les plus aguerris.
    Imaginez les romans qui vont suivre, lorsqu'il se concentrera sur une seule histoire. » 
     

     

    Timor est Illusio (Laurent Thieres)

     

    Je remercie l'auteur, Laurent Thieres pour l'envoi de son livre en service presse.

     

    10 nouvelles qui ont un but : nous faire frissonner. Que ce soit de terreur, d'horreur, de dégoûts, aucune ne nous laissera tranquille.

     

    Machine est la première qui nous met dans un état de stupeur. Rêve ou réalité, difficile de savoir ce qui arrive réellement à Don. Cet homme, s'il s'appelle vraiment ainsi, se retrouve dans un lieu étrange. Tel un hamster dans sa roue, il en devient un, format géant, pour se retrouver dans une cellule pas plus grande que sa taille. Je dois avouer que je n'ai toujours pas compris s'il était bien ce Don, ou juste une expérience.

     

    « Don se demandait s'il devait croire ce qu'il voyait ou s'il n'avait fait que semblant d'ouvrir les yeux. A plat ventre sur une sorte de planche emprisonnés par des armatures en métal, recouvertes d'un confort sommaire de mousse mais impossibles à défaire sans un outil qu'on avait visiblement oublié de lui laisser. »

     

    La dame blanche. Qui n'a jamais rêvé de la rencontrer ? A moins que certains ne souhaitent justement éviter de la voir. Ici, trois jeunes gens vont tomber sur une pauvre femme dans un état déplorable, en pleine forêt. Un arrêt en voiture, une maison qu'il vaudrait mieux éviter, oups, trop tard ! Et le voyage risque de s'arrêter plus vite.

     

    La fin du voyage porte particulièrement bien son nom. Un couple, partant en vacances dans un camping, va, à leur risques et périls, découvrir que le camping est très dangereux. Pourtant tout avait si bien commencé, des vacances tranquilles, un bord de mer, tous les deux amoureux l'un de l'autre, un presque paradis.

     

    Les danseuses. Au début je me suis demandée à quoi cela correspondait et puis une fois la lecture terminée le titre a toute sa signification. Un petit garçon nous raconte sa pire journée, l'accident de voiture qui a couté la vie à sa famille. Ce petit bonhomme va grandir et avoir une fascination pour le feu, enfin ce n'est qu'un début :).

     

    Sans prix, pas de limite et sans peur et sans reproche, ou presque. Deux amis aiment aller jusqu'au delà de leur limite. Un jour, une proposition leur sera faite qu'ils ne pourront pas refuser. Jusqu'où vont-ils aller pour obtenir cette fameuse adrénaline qui leur manque ?

     

    «  Cette vie de fantasmes n'est pas de tout repos et le coût de leurs voyages à travers le monde doit bien être financés.

    Il vivent ensembles comme un vieux couple, dans un appartement que Marvin loue en région parisienne. 

    Leurs compagnes respectives n'ont pas voulu les suivre dans leurs délires et se sont logiquement enfuies vers une existence plus classique. »

     

    Deux sourires de vacances, ceux de Julie et Séverine. Deux jeunes femmes dont le douloureux passé ne les laisse pas tranquille. Un plan de prévu, un homme dans le viseur et une vengeance qui a mûrit durant des années. Tout ne se déroule pas comme elles le voudraient et la vengeance sera-t-elle au rendez-vous ?

     

    Mes dieux ! Je dirais que j'ai eut beaucoup de mal avec celle-ci. La manipulation des personnes est un sujet sensible. Et en la mélangeant à la religion, cela m'a mise en retrait.

     

    A tombeaux ouverts pour madame Mangin. Cette femme se fait arrêter pour non pas défaut de ceinture, quoi que l'auteur n'en parle pas, mais pour plusieurs raisons. Rouler à contresens, à très grande vitesse, passer des feux rouges, manquement d'écraser plusieurs personnes... oui, tout va bien ! Enfin elle raconte une histoire abracadabrante au policier qui l'écoute, mais est-elle si folle que cela ?

     

    Thérapie de groupe est fascinant, jusqu'à la chute. Une jeune femme, en plein milieu d'une pièce, assise tranquillement, lance un pari avec quatre hommes. Ces hommes sont juste des tueurs en série de femmes. Qui aura la grande chance de la tuer au final ?

     

    « Seule fille du groupe présent, elle était assise sur un tabouret tournant et, pour les avoir tous les quatre à l'oeil, elle s'était placée au centre. Chacun d'eux se trouvaient aux points cardinaux de la pièce. Au nord Horace, le voyeur. Un criminel multi récidiviste qui prenait un malin plaisir à épier ses proies pendant des semaines, avant de les tuer pour arriver au paroxysme de son obsession. »

     

    Le chant des grands arbres est la seconde nouvelle que j'ai moins apprécié. Robert est un homme de petite taille, moins d'un mètre. À cause de cette taille, il subit quotidiennement sarcasmes et dégoût dans le regard des autres. Lui qui ne demande qu'un peu d'attention, va en avoir beaucoup. Je n'ai pas réussi à être proche des personnages malgré ce que certains subissent.

     

    Certaines sont plus dérangeantes que d'autres et il y a ce petit côté sadique que j'aime beaucoup. A part la première histoire, j'ai réussi à trouver certains points, pas tous, car l'auteur en cache bien. Ce livre est très psychologique. Que se soit par les personnages ou par les histoires il y a toujours l'esprit humain qui est tortueux. Victimes ou bourreaux, la folie est permanente. Douleur, torture, meurtre, un peu d'espoir parfois. Le survivant n'est pas forcément le gentil de l'histoire, car au final, gentil ou méchant, dans certaines histoires il est difficile de savoir qui est qui. Beaucoup de plans machiavéliques, de machinations en tout genre, bref de quoi agrémenter les pires moments d'une vie.

     

    Attention, certaines sont sanglantes donc à ne pas mettre entre toutes les mains.

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

    http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

     

     

    « Ce qui murmure - 3 - les nouvelles aventures de Carnacki - S.1 (Frédéric Livyns)Joyeuse Saint Valentin (Lilly Sweet) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :