• Tout est bien... qui finit bien ? (Claire DeLille)

     

     

    Disponible sur Amazon

    Auteur : Claire DeLille

    196 pages numérique (epub)

    Thème : Romance

      *******

     Résumé :

    « Mabelle n’en revient toujours pas. Comment ont-ils pu en arriver là ? Elle ne sait même pas quand son histoire avec Max a commencé à déraper. Hier encore, le soir de la Saint-Valentin, elle lui annonçait qu’elle était enceinte de lui… Bon, c’est vrai, ce n’était pas du tout au programme et elle comprend très bien qu’il ait pu paniquer. Sauf que les choses sont allées beaucoup plus loin. Même s’ils se sont disputés, Mabelle était confiante, ils allaient se réconcilier, c’est sûr. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle est venue chez lui ce matin… et autant dire que ça a été la douche froide. Car ce n’est pas Max qui lui a ouvert, mais une fille. »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Le secret du vent (Mélanie de Coster)

    15/20

     

    Par le biais de Netgalley, je remercie la maison d'édition Harlequin pour cette lecture. En fait, lorsque j'ai vu l'auteur, je me suis dit qu'il fallait que je lise un de ses livres. J'avais eu l'occasion de discuter avec elle l'année passée lors d'un salon et je m'étais mise dans la tête de découvrir sa plume.

     

    Mabelle a trouvé une femme en petite tenue dans l'appartement de son mec. L'incompréhension est à son paroxysme car la veille il lui a demandé de l'épouser lorsqu'elle lui a annoncé qu'elle était enceinte. Bing, bing, le problème, c'est qu'elle ne veut pas, l'épouser. Apparemment une légère dispute, quelques verres d'alcool pour Max et une femme apparaît dans le collimateur de Mabelle. Cela aurait pu s'arrêter là, si et seulement si Max ne fonçait pas chez Mabelle pour tout lui expliquer et la trouver dans le lit de son voisin. Et si tout cela n'était qu'un malheureux concours de circonstances ?

     

    « — Ce n’est pas grave. C’est juste que… Je ne peux pas. Je suis définitivement amoureuse de mon imbécile de petit ami dissimulateur.
    — Oui, j’avais compris.
    — Je suis pathétique, non ?
    — Loin de là. Les sentiments, ça ne se commande pas. Et puis, tu vas avoir un enfant avec cet homme, ça mérite de réfléchir avant de le condamner, non ? »

     

    L'auteur s'amuse à mettre des quiproquos un peu partout entre les personnages. ce qu'ils voient n'est pas forcément la réalité. Et au lieu de poser des questions, ils s'emportent, imaginent des choses et risquent de passer à côté d'une belle relation. L'histoire est vue par Max, Mabelle et Paloma (la fameuse femme qui traîne dans l'appartement de Max). Trois personnages qui montrent ce qu'ils croient comprendre. Par moment c'est drôle, à d'autre c'est pathétiquement risible. Pauvre d'eux, les hormones de Mabelle lui en font voir de toutes les couleurs. Max est un parfait crétin et Paloma une obsessionnelle pathologique. Le début de l'histoire nous emmène voir trois années plus tard ce qui pourrait arriver si personne ne cherche à comprendre (et cela, j'ai mis le temps à le comprendre aussi) Les événements se suivent et semblent emprisonner les personnages sur des chemins qui risquent de les faire souffrir.

     

    « Cette femme est pire qu’un pot de glu. Elle ne le lâchera jamais… Comment ne se rend-elle pas compte qu’elle n’a rien à apporter à Max ? Comment ne voit-il pas clair dans son jeu ? Cette garce, rien ne l’atteint, ni les voisins que j’ai lancés contre elle, ni les lettres que j’ai envoyées un peu partout pour la discréditer. Elle continue à faire comme si de rien n’était, vit sa vie comme une provocation permanente à mon encontre et tisse sa toile autour de lui pour mieux le perdre. Et moi, que puis-je faire ? Le prévenir ? Il ne me répond plus depuis des semaines, je suis sûre qu’elle filtre ses messages et du coup, je n’ose pas l’attaquer trop vivement… La situation devient invivable. J’ai beau retourner le problème dans ma tête à longueur de journée, je ne vois rien d’autre à faire. Il n’y a qu’une seule solution, je le crains. Elle doit disparaître pour de bon. »

     

    Par contre, j'avoue avoir été un peu perdu avec l'utilisation du temps dans le texte. Disons qu'il y a le passé, le futur qui pourrait être en devenir et le présent qui se mélangent. L'histoire démontre qu'avec de la persévérance, on arrive toujours (ou presque) à avoir ce que l'on désire, dans la limite du raisonnable. C'est une histoire qui semble réelle, avec des personnages qui pourraient être n'importe qui. Aimer n'est pas forcément ce qu'il y a de meilleur à venir, cela peut vite devenir une très mauvaise obsession. La confiance est ce petit plus qui permet d'arriver à cet amour.

     

    Et sinon les personnages ? Oui et bien, ils sont là, plusieurs même. Entre Mabelle et Max et Rio, c'est comme tenter de distinguer deux personnalités dans la même personne. Autant Mabelle et Max la communication est difficile, autant Mabelle et Rio c'est plus léger, usant de paroles de chansons. Ils sont plutôt attachants même si Max s'enfonce inexorablement dans un pétrin pas possible. J'ai bien aimé Mambo, même s'il perd du terrain à un moment donné. Quant à Paloma, elle apparaît comme une pauvre fille, mais en creusant bien il y a un mal-être bien plus profond. Un petit coup de coeur pour Mélisse, cet enfant qui a toujours les mots pour remonter le moral.

     

    « — Toi, tu as de la chance, Mabelle !
    — Ah bon ? Et pourquoi ?
    Mélisse se tourne vers moi. Les larmes sont de nouveau sur le point de déborder.
    — Parce que toi tu es vieille. Tu vas bientôt mourir et tu la reverras avant moi, ma tortue !
    Et pan ! Prends ça dans les dents ! Brave gosse ! »

     

    En conclusion, une lecture légère qui s'est faite entre plusieurs livres plus sombres. Le sujet est simple au départ, mais l'auteur a su pimenter le récit avec des quiproquos à volonté et une emmerdeuse de première ! Et sinon, c'est qui Bruno ?

     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « Top Ten Tuesday # 83La liturgie des anges, tome 1 : l'idiosyncrasie (Alex Parker) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Lundi 5 Novembre à 15:49

    ce n'est pas trop mon style de lecture mais ça a l'air frais et sympa... pourquoi pas!

      • Lundi 5 Novembre à 18:31

        Disons qu'il passe bien entre deux thrillers ^^

    7
    Dimanche 4 Novembre à 20:57

    Un titre qui pourrait me plaire, j'aime beaucoup Claire !

      • Lundi 5 Novembre à 18:30

        Elle est très gentille, oui.

        Peut-être une bonne future lecture dans ce cas :)

    6
    Vampilou
    Mercredi 31 Octobre à 17:35
    Totalement fan de l'auteure, alors je note évidemment !
      • Mercredi 31 Octobre à 22:59

        C'était mon premier d'elle, mdr, mais je continuerais :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Mercredi 31 Octobre à 16:00

    Merci pour ta chronique, ce roman me tente bien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :