• Twisted, Tome 2 : Love Game (Emma Chase)

     

    Twisted, Tome 2 : Love Game (Emma Chase)

    Auteur : Emma Chase


    357 pages papier

    Thème : Contemporain, Erotisme

    *****

    Fait partie de la série

    Love Game

    d'Emma Chase

    4ème de couverture :

    «Cela fait maintenant deux ans que Drew et Kate vivent une passion heureuse... Tomber amoureux c'est facile, mais se faire confiance c'est bien plus compliqué. Dans ce deuxième tome de la série Love Game, aussi drôle qu'émouvant, Kate nous confie que tout n'est pas si rose et qu'un événement imprévu remet en cause sa relation passionnée avec Drew. Kate est confronté à un choix, le plus important de toute sa vie... De son côté Drew a fait le sien, il a choisi pour eux deux. Mais ce n'est pas le genre de Kate de se laisser dicter sa vie. Elle retourne donc chez elle, dans l'Ohio, seule. Enfin pas tout à fait... Dans ce livre on retrouve le duel amoureux sexy et magnétique formé par Kate et Drew, avec cette fois-ci l'histoire racontée du point de vue de Kate qui nous confie ses émotions et ses doutes avec humour et passion, un personnage attachant dans lequel chaque femme peut se retrouver.»

    Liens de Sang Tome 1 (Callie J. Deroy)

    Tangled, Tome 1 : Love Game (Emma Chase)

    Tomber amoureux c’est facile, mais se faire confiance c’est bien plus compliqué.

    J’aime cette phrase, elle est si réaliste !

    Je m’étais bien amusée, autant le dire haut et fort, avec le premier tome, que je me suis dit, pourquoi ne pas continuer ? Il est vrai que les pensées de Drew, l’humour décapant et les situations rocambolesques de nos héros m’avait bien fait rire tout de même. Donc, hop, un petit love game bleu (oui, encore une couleur que je n’aime pas plus que cela, mais bien moins agressif que le premier ROSE !!!! – je devais revenir dessus désolée :p ) et c’est parti.

    Ici, point de Drew (à part l’épilogue, mais j’y reviendrais plus tard), juste une Kate qui nous raconte ce qui se produit entre eux deux, deux ans après leur rencontre. Quelques voyages, de l’alcool, la passion… Un retour dans leur appartement, un rendez-vous raté et tout dérape. Kate va s’enfuir, retourner chez sa mère lorsqu’elle découvrira Drew en très bonne compagnie dans leur salon. Bien entendu, il y a une raison. Une de celle qui vous laisse coi, qui vous fait hurler, non pas de rire, mais : BON SANG, la COMMUNICATION ça existe, NON ? Chacun des deux va comprendre des événements et être totalement à côté de la plaque. C’était drôle au début, cela en devient vite lassant, car aucun des deux ne va chercher à comprendre. En dépit de l’histoire qui tourne autour de ce très gros problème de compréhension, les mots ne sont pas dits, les gestes sont cruels et c’est le clash. La relation s’arrête net et la déchance va vite les rattraper.

    Comme nous lisons les pensées de Kate, forcément, nous avons son ressenti, ses incompréhensions, ses angoisses, sa peine immense. Elle passe du bonheur pur à une dépression totale, s’enfermant dans son lit, se demandant : POURQUOI ? Je peux comprendre qu’elle tombe, lamentablement, mais elle ne se remet pas en question une seule fois. Elle ne se dit pas que peut-être l’avoir prévenu cela n’aurait pas été aussi loin ? Et Drew, s’il avait évité de ramasser une stripteaseuse et au contraire demandé des explications plus sereinement, cela n’aurait pas été mieux ? Ayant déjà été dans cette situation, un seul mot d’ordre : COMMUNICATION ! Je l’aime ce mot ce soir, il me plait beaucoup, parce que sans lui, voila où nous en arrivons, voila comment on peut détruire d’un claquement de doigts une relation.

    Je pense que vous l’aurez compris que j’ai eut du mal avec Kate et ses pensées. Elle ne cesse de se plaindre, de ruminer, de se laisser aller, alors que dans le premier tome nous avions une femme qui était forte, qui savait ce qu’elle voulait et lorsqu’elle perdait, elle remontait la pente, elle se donnait à fond. Heureusement nous avons, par personnes interposées, le suivi de Drew. Comment il réagit, comment il va évoluer et se remettre – c’est vite dit, bien entendu – de cette situation précaire et j'ai beaucoup aimé sa façon de traduire sa peine.

    Je dois dire que j’ai largement préféré le premier tome, une histoire plus complexe qui se laisse se dévoiler, comparé à celle-ci. Dans ce second tome, j’ai deviné très rapidement le quiproquo, comme la plupart des lecteurs je pense et ce fut long, très long de les voir comprendre qu’ils étaient dans une erreur monumentale.

    Malgré tout, ce qui m’a fait sourire, ce sont les moments entre la mère de Kate et elle-même. J’ai adoré lire les passages de sa mère, lorsqu’elle prend la défense de sa fille, lorsqu’elle la protège comme son bébé, ce qui est toujours le cas dans un sens, une mère ferait n’importe quoi pour son enfant, quitte à découper les bijoux de famille de celui qui lui a fait du mal. En voici un extrait, mais il y en a quelques uns qui sont vraiment bons !

    « Bon sang ! Pour qui se prend-il ? Lorsque Billy et Kate ont rompu, j’ai été soulagée – un aveugle aurait pu voir qu’ils n’avaient plus rien à faire ensemble. Mais lorsque… lorsqu’elle m’a présentée à Drew, j’ai pensé qu’il était parfait pour elle. Qu’il était plus… comme elle. Il fait partie du monde dans lequel elle vit maintenant. Et la façon dont il la regardait, George. Il était si évident qu’il l’adorait. Comment peut-il la traiter comme ça ?
    La voix de George est calme. Compréhensive.
    – Je sais. Je…
    Ma mère l’interrompt et j’imagine qu’elle fait les cent pas.
    – Non ! Non. Il ne va pas s’en tirer comme ça. Je vais… je vais appeler sa mère !
    George soupire.
    – Je ne crois pas que Kate voudrait que tu le fasses, Carol. Ils sont adultes.
    La voix de ma mère monte d’un cran, haut perchée et protectrice.
    – Elle n’est pas une adulte pour moi ! Elle est mon bébé ! Et elle a mal. Il lui a brisé le cœur… et… je ne sais pas si elle va surmonter tout cela. C’est comme si elle avait… renoncé.
    J’entends une main claquer sur la table en bois.
    – Ce petit… minable ! C’est un vulgaire petit con[…] »

    George est adorable, nous en apprenons plus sur sa relation avec la mère de Kate. Mais nous avons également le retour de Billy Warren. J’ai adoré le fait qu’il soit de retour. Il est présent, sachant remonter le moral de la jeune femme comme personne. Malgré l’aversion de Drew envers lui, il ne peut pas faire autrement que reconnaitre que lui a été là lorsqu’elle en avait besoin. Les autres personnages comme Alexandra, McKenzie, Delores sont toujours présents, même s'ils ne sont parfois qu'énoncés.

    Revenons à l'épilogue - je l'avais dis au début - il s'agit de Drew. Je l'ai retrouvé avec plaisir. Il nous raconte ce qu'il a fait durant de long mois, comment il a vécu cette relation/séparation/réconciliation entre autre. Je tais certains événements, mais c'est bon de le retrouver. Par contre, pour un Young Adult, il a une façon bien à lui de parler sexe et certains mots ne devraient pas se trouver dans un livre que les adolescents peuvent lire. Sinon à part cela, vu mon grand âge :p j'ai adoré le long épilogue que nous avons eut.

    Dans ce tome, la vision de Kate ne m’a donc pas autant amusé que celle de Drew, de même que l’intrigue qui tourne autour d’un simple malentendu. Mais heureusement il y a de bons moments de détente, une bonne lecture sans se prendre la tête qui passe très vite. J’ai hâte d’en savoir plus sur le tome 3, car apparemment, nous allons avoir le droit à un autre couple :p

     Logo Livraddictbabelio

    Défis sur Fb 

    « Beautiful, série (Jamie McGuire)#11 Une journée... avec les Bostrolls ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :