• Un été avec Albert (Marie Pavlenko)

     Résumé 

     

    « « Je l’aime ma mamie, je l’adore même, mais faut avouer, dans le classement international des vacances de folie furieuse, elle se situe assez loin derrière le camping entre potes et les amours de vacances au bord de l’océan. »

    Après le bac, l’été de Soledad était tout tracé. C’était compter sans le divorce de ses parents et le début de dépression de son père. Changement radical d’ambiance et direction les Pyrénées, chez sa grand-mère. Alors que Sol imagine ses vacances vouées à un ennui mortel, un événement inattendu vient totalement les bouleverser. Entre journées en plein soleil et nuits terrifiantes, Soledad va vivre un été hors du commun.
    »   
     

     Ma chronique 

     
    Je remercie la maison d'éditions Flammarion pour l'envoi de cette histoire, dans le cadre de notre partenariat.
     
     
    Je savais que le nom de l'auteur me disais quelque chose et il s'avère que j’avais déjà lu sa trilogie dans une autre maison d'édition (merci d'avoir indiqué à la fin de ce livre sa biblio, c'est très pratique^^). Soledad, signifiant solitude, part pour 3 semaines chez sa grand-mère dans le trou du monde. Pas de réseau, pas de télé, pas d'amis, juste une grand-mère qui a perdu son mari il y a peu de temps et son chien. Enfin non, le chien aussi a cassé sa pipe. Triste nouvelle pour Soledad qui comptait partir en vacances avec ses amis à siroter des cocktails, à bronzer sur une plage. Pour autant ce rêve qui ne devient pas réalité, Sol va malgré tout être heureuse de revoir sa grand-mère. Ses parents se sont séparés, papa est en pleine dépression et a envoyé sa fille loin de lui, pour mieux lui revenir. Quant à sa mère elle fait sa vie, sans oublier sa fille malgré tout. Dur pour elle qui vient d'obtenir son bac de passer du temps en train pour arriver dans une vieille maison. Et si cet été était celui des découvertes ?
     
     
    La famille éclatée, Sol se sent seule, c'est le cas de le dire, mais avec ses amis, elle surmonte tout ce qui se passe autour d'elle. Jusqu'à ce qu'elle parte dans un petit village où les maisons sont moins nombreuses que les brebis. Sol adore sa grand-mère, ça c'est certain. Dans ce livre, on ressent tout l'amour qu'elle a pour cette vieille femme qui a un passé douloureux. 60 ans avec son mari, mais la façon dont elle a réussi à venir en France est une épreuve à découvrir. L'amour familial qui est partout, même si des moments sont plus durs que d'autres. Savoir comprendre pourquoi cet amour peut s'arrêter et surtout, comprendre que tout ne peut pas être contrôlé. Sol va devoir apprendre que tout ne se résout pas avec la gendarmerie, mais parfois un prénom est capable de tout faire. Mamie gâteau est âgée et ne panique pas, ou tout du moins ne le montre pas. Elle sait que quelqu'un la protège, alors que peut-il bien lui arriver ? Et ce n'est pas un malotru qui va l'empêcher de dormir. Elle en a vécu des choses et pourtant elle s'accroche à sa vie, à ces descendants, ses amis.
     
     
    Et là j'en viens à Albert. Albert est fort, puissant, ténébreux. Lorsqu'il écarte ses bras c'est pour vous protéger, vous faire comprendre que rien en peut vous arriver. Et c'est pourquoi notre grand-mère tiens à lui. Ce personnage est important, prêt à tout pour protéger la maison de celui ou celle qui voudrait faire du mal aux habitants. Albert est réconfortant, il sait écouter et montrer le bon chemin. Il est même capable de vous aider à retrouver un jouet perdu, c'est peu dire. C'est un sacré cet Albert ! Il est présent depuis pas mal de temps.
     
     
    Soledad et sa grand-mère c'est une belle histoire qui se profile depuis longtemps. Les souvenirs remontent à la surface et l'auteur nous donne matière à les comprendre. Si Sol pensait que ces trois semaines allaient être morne, sans action, triste à en mourir avec cinquante sms qui arrive d'un coup pour ne pouvoir en laisser qu'un seul partir : que nenni ! Avec le voisin, Doméné et sa chienne Rosalie, c'est une aventure qui se profile à l'horizon. Lui aime les plantes et les cultive, alors quand son "abri" est dénaturé, la guerre est déclarée. Enfin presque. Il en faut plus pour déclarer une guerre sans merci à des gens qui n'hésite pas à détruire le bien d'autrui. Mais lorsque cela va plus loin, comme un couteau en sang retrouvé, il y a la peur qui s'installe. Enfin surtout pour Sol qui a une imagination débordante, quoique... parfois cette imagination n'est que le reflet de la réalité.
     
     
    L'écriture est douce et certaines scènes sont assez violentes envers des animaux. Rien qui ne puisse faire vraiment peur à un ado de 13 ans, plus jeune, il faudrait un peu moins. La montagne, le jardin qui nourrit le corps et le coeur, la famille qui s'étiole, la nuit dans un endroit isolé il peut se passer tellement de choses. J'ai eu l'impression de retourner chez ma grand-mère qui avait également un jardin derrière la maison en pente, la forêt juste derrière (pas de montagne, car elle habitait en Bretagne) mais la maison, les odeurs, le tricot, la sieste, le temps de tout faire avec rien, les moments où nous faisions les gâteaux ensemble... Pour l'adulte que je suis devenue, j'ai beaucoup apprécié lire les moments entre Sol et sa grand-mère, cette complicité malgré le temps qui a passé.
     
     
    L'intrigue va assez vite, nous savons qui est derrière certains malheurs. Le petit plus ? Ce petit coté fantastique qui apparait doucement pour repartir aussi vite. Par moment cela nous fais nous poser de nombreuses questions, à savoir, qu'est-ce que mamie met comme alcool dans les gâteaux pour avoir de telles visions ? Et puis cette fin qui nous montre que les croyances sont bien plus profondes que nous n'aurions cru. En parlant de la fin, je trouve dommage le fait que cela s'arrête en plein milieu des vacances de Sol. Pourtant le titre parlait d'un été, pourquoi ne pas avoir la fin  de ses vacances ? Cela aurait été drôle de lire ce que Abdel aurait pensé de tout cela.
     
     
    En conclusion, une histoire douce qui parfois devient angoissante. Un brin de fantastique, beaucoup de tranches de vie de Sol et sa grand-mère, un soupçon de thriller au passage et un Albert qui nous donne de la matière pour tous ces thèmes. Rosalie est vraiment adorable et ce qui lui arrive fait mal au coeur. Ce livre sera une bonne lecture pour les plus de 13 ans et vraiment pas mal du tout pour les adultes. À noter que le livre a été réalisé de la manière la plus écologique possible (je ne fais que reprendre les mots à la fin).  

     

     Extrait choisi : 

       

    « _ C'est quand même pas très rassurant, mamie. D'ailleurs Doméné posera un verrou dès que possible. Il est sympa, j'ajoute très vite pour anéantir toute volonté de protestation inopinée. En attendant, tu n'as pas une idée de l'endroit où se trouverait la clef de l'arrière-cuisine ?
    _ Non, mi amor, je suis désolée j'ai dû la perdre depuis des lustres.
    Il y a peut-être un maniaque sanguinaire en maraude dans le secteur et mamie déguste son thé comme si on causait de sa recette de soupe aux orties (dégueu d'ailleurs, je vous déconseille).
    _ Ne t'inquiètes pas, elle ajoute, Albert est là, on ne craint rien.
    Je la regarde ahurie.
    La sénilité est entrée dans la maison enveloppée dans son grand manteau de saugrenu.
    Ma grand-mère perd la boule.
    »

     

    Un été avec Albert (Marie Pavlenko)

     

     

    « Mercredi ciné #99, "Fast & Furious, 9", le filmLes chroniques de Kelton, tome 4 : Piégés (Jack Heath) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Samedi 7 Août à 18:47
    EmilieH

    Je l'ai croisé lors d'un passage en librairie sans vraiment m'arrêter dessus. Mais là, tu me donnes carrément envie de le découvrir!

      • Dimanche 8 Août à 17:03

        C'est vrai que la couverture n'attire pas forcément de suite, mais au toucher, c'est vraiment bien :)

    11
    Kim
    Vendredi 6 Août à 18:41

    Oh je l'avais déjà vu passé celui-ci ^^

    10
    Vendredi 6 Août à 15:43

    Je ne connaissais pas du tout alors un grand merci pour ton retour !

    9
    Vendredi 6 Août à 09:48
    Steph*

    Je ne connais pas du tout mais j'aimerai beaucoup le découvrir !

    8
    Lheuredelire
    Jeudi 5 Août à 22:53
    Hâte hâte hâte de le découvrir
    7
    Vampilou
    Jeudi 5 Août à 16:03
    Ça me tente bien, c'est original et j'apprécie beaucoup le mélange des genres, je note !
      • Jeudi 5 Août à 19:36

        C'est pas trop léger pour les ados en plus, c'est sympa :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :