• Visions #2 : les serpents (Vincent Morrone)

     

     Résumé 

     

    « Quelque chose de sinistre s’est faufilé dans l’Esprit.

    Bristol Blackburn, dix-sept ans, est toujours en train de s’adapter à la vie dans sa nouvelle maison. Au cours des six derniers mois, elle a perdu ses deux parents, a révélé ses capacités psychiques à un petit groupe sélectionné avec soin et a trouvé le garçon de ses rêves. Littéralement.

    Payne McKnight n’a aucun problème à dire à Bristol qu’il l’aime, mais quelque chose l’empêche de le dire en retour. C’est peut-être la querelle vieille de plusieurs générations entre leurs familles qui redevient d’actualité. Ou peut-être que c’est la vision qu’elle a du grand-père de Payne tuant la nouvelle fille en ville.

    Pire encore, cela pourrait être le sinistre serpent noir que Bristol continue de voir dans ses rêves. Depuis son arrivée, beaucoup sont morts et les créatures de l’ombre sont revenues pour la tuer.

    Vous pensez que le point positif pour Bristol serait la vision où elle serait enfin capable de dire ces trois petits mots: je t’aime.

    Si seulement elle les disait à Payne …»   

     

     Ma chronique 


    Je remercie Maïween ainsi que la maison d'éditions Juno Publishing pour cette lecture dans le cadre de notre partenariat.
     
     
    J'avais apprécié le premier tome et c'est tout naturellement que j'ai demandé la suite des aventures de Bristol et Payne. Après avoir perdu ses parents dans le premier tome et qu'elle est venu vivre chez son oncle avec ses cousins à Spirit (Aucun spoil car il s'agit des premières pages du premier tome), sa vie a complètement changé. Non pas que ses dons se sont réveillés à la mort de ses parents, mais ils étaient déjà là depuis toute petite. Cela fait  ans qu'elle voit des morts, parlent avec eux et les aident plus ou moins à traverser le voile qui sépare les vivants des morts. Sa rencontre avec Payne, l'un des garçons de la famille McKnight (qui est la famille ennemie des Blackburn depuis des générations et toujours pas de spoil, mdr) déclenche un sacré cataclysme dans la petite ville de Spirit et encore plus dans les deux familles qui vivent depuis toujours sur ses mêmes lieux. Oh il y a bien eu des Blackburn et des McKnight qui ont tenté de fuir la ville, essayant de vivre en dehors, mais soit ils revenaient, soit ils finissaient comme les parents de Bristol. Tout un programme donc !
     
     
    L'amour de Payne est fort et puissant. Celui de Bristol ? Eh bien, comme dire, elle n'arrive pas à dire les mots. Il y a tellement de choses qui lui est arrivée qu'elle ne sait pas les dire. Entre des parents qui n'ont pas su lui montrer leur amour, le fait qu'elle voit des morts et a des visions plutôt sympa sur un potentiel avenir, la jeune femme se demande si elle aime vraiment Payne comme lui le lui prouve chaque jour. Il lui a tout de même sauvé la vie à plusieurs reprises et peut-être que l'entendre lui dire régulièrement l'a conditionné, mais est-ce qu'elle l'aime vraiment ? Surtout qu'elle ne veut pas mettre d'étiquette sur leur relation, qui en est une aux yeux de Payne, mais qui n'est rien à ses yeux. Enfin rien dans le sens où elle ne veut pas mettre de nom dessus.  Elle est compliquée la demoiselle, mais au final, tout ce qui se passe en elle, est-ce que c'est vraiment elle qui le veut ? Ou tout simplement une machination de plus de ces spectres qui rôdent autour d'elle ? Et si finalement tout n'était pas si lié et que cela venait d'ailleurs ?
     
     
    Ce second tome démarre fort, avec Bristol qui discute avec un de ses amis, Eric, qui subit un harcèlement au lycée. Depuis qu'elle et Payne l'ont pris sous leurs ailes, il se sent mieux, mais ce n'est pas vraiment cela encore. Il faudrait du temps pour qu'il puisse remonter la pente, sauf qu'il n'en a plus. Il s'est donné la mort la veille au soir, ne supportant plus sa vie, qui pourtant s'améliorait, malheureusement pas assez vite. Payne et Bristol sont choqués et vont devoir admettre que malgré tout ce qu'ils ont pu faire, Eric a fait un choix, qu'il n'aurait pas dû certes, mais il reste à leurs côtés, pour le moment. Il doit faire quelque chose, mais ne sait pas encore quoi. Cette mort tragique va mettre les pieds dans le plat et les querelles entre les deux familles qui s'étaient atténuées reviennent en force. Eric était harcelé par une poignée de lycéens dont certains membres de la famille de Payne et ça, les deux ont du mal à l'accepter. Les déchirures deviennent des gouffres sans nom et les sentiments prennent un coup.
     
     
    Pourtant l'arrivée de deux nouveaux semblent atténuer quelque peu la souffrance ressentit. Scarlett et son demi-frère Dante débarquent dans la petite ville de Spirit avec leurs propres bagages. Les deux sont extrêmement tactiles et seraient parfait si Bristol n'avait pas vu son avenir changer en tombant sur leurs visages. Les visions ne sont jamais parfaites et leurs sens ont souvent du mal à être trouvé à temps. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir une puissance supérieure qui peut vous refiler un sacré coup de main en vous balançant des morceaux d'avenir. Brrr, des serpents dans les visions, je m'en serais bien passée. Bristol voit ces rampants traîner autour d'elle et de ses amis sans comprendre qui se cache. Est-il invisible cet animal de malheur ? Comment arrive-t-il à tromper son monde de cette façon ? Et si tout cela n'était qu'une métaphore ? La jeune femme doit comprendre et vite, car un malheur n'arrive jamais seul et lorsque les morts commencent à pleuvoir, c'est un carnage. Pas de gore ni de sang partout, mais il ne fait pas bon être un Blackburn ou un McKnight en ce moment.
     
     
    L'intrigue est prenante et le livre se dévore en quelques petites heures. Il est difficile à lâcher et je reprocherais juste une petite chose : le fait de répéter régulièrement certains points, à force nous avons compris les différences entre les deux familles et le pourquoi la ville entière se fout royalement de ce qui peut leur arriver, en quelque sorte. Ce détail mis de côté, la lecture est plus que plaisante et nous avons envie de savoir ce qui se trame derrière ses ombres malfaisantes. Ce que j'ai apprécié par dessus tout, c'est également le fait que l'on s'attarde sur d'autres personnages. Je pense à Ian qui est un fervent connaisseur de ces deux familles, ayant jusqu'à faire des graphismes sur leur passé. Cela a dû lui prendre un temps fou et nous sentons qu'il est passionné par ce qu'il fait, il pourrait être historien au vu de ses capacités. Ce qu'il découvre, ce qu'il fait est crucial pour Bristol qui commence à deviner ce qu'il y a derrière tous les événements néfastes. Et puis il y a Hunter que nous voyons moins, mais qui a son rôle tout aussi important.
     
     
    Les liens entre les personnages sont forts, aussi bien en amitié, en amour, qu'en haine. Il faut laisser du temps pour que tout puisse prendre un meilleur chemin et Bristol arrive à avancer, sans compter son intuition. Je pense avoir trouvé la solution en même temps qu'elle. Avoir des doutes c'est bien, des certitudes c'est mieux et lorsque nous savons qui est derrière ce début d'apocalypse, waouh, cela montre toute l'ampleur du désastre à venir. L'auteur doit avoir un problème avec ses personnages parce qu'il faut bien l'avouer, Eric n'est que le premier mort d'une longue liste, sans compter qu'il aime les torturer : suicide, tentative de suicide, coups et blessures, les serpents sont super vicieux ; cela donne froid dans le dos. Si Bristol a des dons, elle n'est pas la seule et depuis le premier tome nous en apprenons de plus en plus sur les autres personnages. C'est grâce à cela, ou à cause de ça que le chemin de Bristol dévie. Son cœur bat pour un personnage, mais ses visions lui montrent tellement d'éléments qu'elle a du mal à dénouer le vrai du faux.
     
     
    Les rapprochements de certains personnages ne sont pas au gout de tout le monde et lorsque le père fouettard de Balthazar montre le bout de son nez sans avoir bu une goutte d'alcool, là nous pouvons nous dire que les ennuis ne font que commencer. Vous l'avez compris l'intrigue ne cesse d'évoluer et de faire monter le stress. Les sentiments sont sens dessus dessous et rien n'est encore fait tant que le point final n'est pas posé. Nous pouvons nous attendre à tout, au pire comme au meilleur. Toutes les visions ont un sens une fois le livre refermé et je suis heureuse d'avoir une fin quasi fermée pour ce tome. Il est clair que d'autres événements sont à venir, mais grâce à ce récit, nous pouvons conclure qu'ils sont dorénavant plus forts, tout du moins les personnages qui restent encore en vie. Il est certain qu'il y a encore de nombreuses tragédies à venir, mais il faut croiser les doigts pour que la lumière du jour se lève tous les matins. L'envie de frapper est tenace et de se ronger les ongles aussi. Chaque chapitre terminé, nous nous demandons bien ce qui va arriver. Ce tome entraîne bon nombre de personnages et de péripéties. Le style est rapide, fluide, entraînant.
     
     
    En conclusion, un second tome que j'ai aimé plus que le premier. Les bases étant déjà posées, l'intrigue est plus directe, les monstres ne sont pas tous cachés dans un placard ou sous le lit, parfois ils sont dehors, guettant le moindre faux pas. Bristol a beaucoup de courage et sait parler. Ceux qui gravitent autour d'elle sont prêts à tout pour qu'elle reste en vie. J'ai hâte de découvrir ce qui va se passer dans le prochain tome !
     
     

     Extrait choisi : 

     
     
    « Cette pensée me brisait le cœur.
    Dante roulait sur un chemin de terre, sifflotant une vieille chanson country qui passait à la radio à propos d’une fille qui tapait sur la voiture d’un pauvre gars avec une batte de baseball. Si j’avais été réellement avec lui, je lui aurais demandé de changer de station.
    Je regardai par la fenêtre. Je connaissais le coin. Pendant un moment, j’avais cru que nous allions chez Payne. Nous étions en plein territoire McKnight. Mais quelques minutes plus tard, nous étions aux limites de leur propriété, près d’un court de tennis construit par Varick. J’étais passé devant plusieurs fois, mais je ne m’étais jamais arrêtée. Je ne jouais pas au tennis. Mais Scarlett, si. C’est pour ça que je crus un bref instant, que nous nous arrêtions pour la prendre. Puis, je me rendis compte qu’il était plus de vingt-trois heures, un dimanche soir.
    Dante gara la voiture, coupa le contact et sortit sur le parking comme quelqu’un d’autre, un peu plus loin. Il me fallut quelques secondes pour identifier la voiture. C’était Payne. Que faisait-il là ?
    La seconde d’après, je n’étais plus dans le véhicule, mais tout près de Dante...
     »

     

     

    « L'ombre du Phénix, tome 1 : Leaven (Lage Ender)Dans ma boite il y a... #254 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    14
    Lundi 8 Mars à 18:08

    Je n'étais pas super emballée en voyant vite fait la couverture et le résumé du roman, mais tu m'as donné super envie avec ton avis ! Merci pour la découverte ^^

      • Lundi 8 Mars à 20:46

        Oh c'est génial ! Je suis super contente, débute par le 1 alors xD

    13
    Jeudi 4 Mars à 14:35
    Steph*
    A voir quand tu auras tout lu ! Peut-être que je me laisserais tenter !
    12
    Kim
    Dimanche 28 Février à 10:00

    Jolie chronique !

    11
    lheuredelire
    Samedi 27 Février à 21:54

    C'est top quand c'est de mieux en mieux au fil des tomes ! :)

      • Samedi 27 Février à 22:27

        Je suis bien d'accord avec toi, cela fait du bien :)

    10
    Samedi 27 Février à 18:41

    Quel plaisir quand la suite est encore meilleure que les tomes précédents ;)

      • Samedi 27 Février à 22:27

        Oui c'est la deuxième série qui me fait cet effet ;)

    9
    Samedi 27 Février à 18:17

    J'suis pas attirée par ce genre de séries normalement mais tes retours te font envie !

      • Samedi 27 Février à 22:26

        Et c'est une petite série de 4 tomes alors peut-être que cela passera ? ^^

    8
    Vampilou
    Samedi 27 Février à 17:24
    Si la suite est encore meilleure, je ne peux qu'être encore plus tentée par la série !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :