• Dérive (Christine Béchar)

     

    Dérive (Christine Béchard)

    Dérive (Christine Béchard)

     

    Auteur : Christine Béchar

    56 pages numérique

    Thème : aventure suspense

     

      *******

     Résumé :

    « Un week-end sur une rivière où tout part à la dérive...

    Trois en un : aventure, suspense et romance. À partir de 18 ans.
     »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Dérive (Christine Béchard)

    Je tiens à remercier Christine Béchar, auteur de cette nouvelle pour me l'avoir fait parvenir en sp (merci pour la dédi *-*)

     

    4 personnes comptent passer un week-end ensemble, en pleine nature : John, Kim, Elodie et Maxime. Une rivière, deux canoës et avant même de partir, ils se retrouvent à trois. Chance ou malchance pour le personnage qui ne sera pas dans l'expédition ? C'est une bonne question, car une chasse à l'homme est engagée dès le début de l'histoire qui risque de ne pas se passer du tout comme on pourrait le croire.

     

    Je dois dire qu'en une cinquantaine de pages difficile de s'attacher aux protagonistes, surtout pour celui qui n'est pas présent. Je ne parlerais pas d'eux, de peur de laisser passer une info non voulue. Je dirais juste qu'ils sont très différents et complémentaires. Un conseil : il vaut mieux éviter de le lire le soir avant de se coucher, car pour ma part je devais être trop fatiguée pour comprendre. J'ai ré-attaqué le lendemain et c'était bon, la nouvelle a été lu d'une traite. Ce que j'ai aimé, c'est la façon dont l'auteur nous embarque dans le canoë pour nous faire vivre dans le stress permanent. Autant bien le dire, ou l'écrire dans ce cas, Christine met la pression. L'histoire est vraisemblable et on peut s'identifier à certains des personnages, à une exception près – ou alors je serais devenue complètement maso :p – mais les faits se suivent sans accrocs.Juste un point avec les photos qui se doivent d'être détruites, je n'ai toujours pas compris pourquoi.

     

    J'ai été très surprise par la chute de l'histoire, agréablement surprise. Rien ne se passe comme prévu et le final démontre qu'il valait mieux ne rien prévoir. Une fois arrivée à ce passage-là, l'histoire n'a plus du tout le même aspect et l'ensemble nous montre une nouvelle dimension. Par contre la réaction de Maxime m'a étonné, mais dans le sens inverse. Je ne peux pas dire que j'aurais agi de la même façon, sauf sur un poing/point où là je m'en serais donné à cœur joie. Concernant la romance, je pense qu'elle est implicite et qu'elle se passera après que la dernière page soit fermée, car je n'ai pas eut l'impression qu'elle soit vraiment ancrée, ce qui m'arrange parfaitement. J'aurais aimé, mais ce n'est que mon avis, plus de précisions sur les personnages, étoffer un peu plus autour de la chasse à l'homme, quitte à ce que la nouvelle devienne un mini-roman.

     

    En bref, il s'agit d'une aventure courte avec beaucoup de suspense, de quoi passer un agréable moment de lecture.

     

    Je vous laisse en compagnie du début :

     

    « Quand John a crié : « Magnez-vous, un archer nous tire dessus ! », j’ai cru à une de ses plaisanteries, jusqu’à ce qu’une flèche se plante dans l’arbre à côté de moi. Élodie se tenait pétrifiée à quelques centimètres à peine. Blême, la bouche ouverte, elle était comme statufiée. À la vue du type tout vêtu de kaki, tel un chasseur qui cherche à se confondre avec la forêt, je paniquai. L’individu prit son temps pour saisir une nouvelle flèche et tendre son arc, j’attrapai Élodie par le bras et l’entraînai sans demander mon reste vers la rivière. Son coupe-vent rouge, faisait d’elle une cible parfaite dans ce décor vert entrecoupé de marron. J’aurais voulu prendre mes jambes à mon cou, courir toujours plus vite pour échapper à cet enfer, mais Élodie me freinait. Préférant la saisir par la main, je la traînai derrière moi. Quand un nouveau projectile siffla à quelques centimètres de mon oreille, je sentis les doigts d’Élodie glisser entre les miens. Regardant par-dessus mon épaule, je la vis étendue à même le sol, tout près d’une sagaie plantée dans la terre. »

     

    Si vous ne connaissez pas encore l'auteur, je peux vous recommander une autre nouvelle : La bête du bois de Boulogne", nouvelle que j'ai beaucoup apprécié. (cliquez sur l'image pour tomber sur mon avis ;) )

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

     

    « Défi du mois d'avril 2015Boz'Dodor Editions »

  • Commentaires

    2
    Mercredi 1er Avril 2015 à 21:05

    Tu peux elle touche à pas mal de thèmes diverses et variés :)

    1
    Mercredi 1er Avril 2015 à 19:59
    Je me suis encore jamais essayé à la plume de cette auteure mais j'aimerai bien !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :