• Chroniques/Accueil

     

    Tout ce qui se rapproche de près ou de loin à un avis, c'est par ici. Attention, il y en a beaucoup. Le mieux serait de visiter le menu déroulant au dessus et de choisir ce qui vous tente de découvrir dans le menu "Chroniques" ou "Thèmes"

     

    Focus Littérature

     

  •  Résumé 

     

    « Automne 1858, Colorado.
    Clayton Hobbs est devenu l'homme certainement le plus recherché de l'état. Il continue cependant sa route sans se préoccuper de l'avenir.
    Lorsque ses pas l'amènent dans une petite ville paumée, il sait que ce ne sera qu'une étape de plus dans sa vie.
    Il n'avait seulement pas prévu de se faire gruger par une petite demoiselle aussi futée qu'un renard et glissante qu'une anguille.
    Il n'avait pas prévu, non plus, de redevenir mercenaire, mais pour elle, aucun doute, il fera une exception.
    L'avis de recherche promet une petite récompense, mais plus que tout, il veut la ramener saine et sauve. Chose assez compliquée quand on a une bande de malfrats aux trousses. »
       
     
     

     Ma chronique 

     
    Je remercie l'auteur pour m'avoir envoyé ce second tome. J'aime beaucoup cette couverture, qui ressemble à la première en plus chaude, chaleureuse de part les couleurs. J'avais bien apprécié le premier, même si j'avais un peu oublié la situation, jusqu'à ce que je retombe sur les pensées de Clay et là, j'ai revu le film sans problème.
     
     
    1858, Clay arrive à Sérénité, une petite ville paumée de chez paumée. Il faut déjà savoir que c'est son cheval qui a décidé de s'arrêter par là, à croire qu'il sentait quelque chose arriver. De bon ou pas, Clay se trouve un petit coin pour dormir, un endroit pour jouer et tenter de gagner un peu d'argent au poker. Il déteste les tricheurs et peut leur faire payer très rapidement. Ce n'est pas un chasseur de primes qui tire plus vite que son ombre qui va se faire avoir aussi facilement, mais il n'avait pas prévu Eden (oui, Eden qui vit à Sérénité, la bonne blague !) qui a besoin de fuir loin, toujours plus loin et avec de l'argent. Douée de ses mains avec les cartes, elle va réussir à plumer Clay et un autre joueur. Si le premier l'a mauvaise, il sent, non il sait qu'elle a triché sans trop savoir comment. Quand au second, il était présent pour lui tendre un piège, qui semble bien parti.
     
     
    Nous avons donc de nouveau Clay, pour ceux qui ont lu le premier tome, mais je peux dire de suite que les deux peuvent être lus indépendamment, il y a juste des moments où dans ce tome qui nous raconte la fin du premier, mais ce n'est pas le plus important. Clay cherche un endroit où il peut oublier un peu son passé. Recherché pour de nombreuses raisons, son voyage semble vouloir s'arrêter en un lieu propice à du calme et donc de la sérénité. Manque de bol pour lui, sa tête ne revient pas au Marshal Matt Mardigan comme beaucoup d'autres. Ce Marshal sent les ennuis arriver à plein régime, et il n'a pas tort. D'ailleurs j'en parle de suite, il en advient quoi de lui et de Pénélope au final ? Pitié, dis-moi qu'on en saura plus dans le prochain tome ou alors un volume rien que pour eux deux, car ils doivent en avoir des choses  à raconter.
     
     
    Des ennuis colle aux fers de son cheval comme une moule à son rocher. Clay nous semble pas loin de la dépression, buvant plus que de raison. Seul point positif il arrive toujours à faire mouche à chaque coup. La rencontre entre Eden et Clay n'est pas de tout repos. Entre bousculades, suivi fracassant et vol qualifié, Eden va devoir apprendre à partir plus vite, à se cacher encore mieux et à se faire toute petite. Clay aime tellement sa bouteille qu'il en oublie de vérifier si elle est toujours là, dans sa chambre, après avoir pris tout son argent. Sauf qu'elle a fuit, pour de nombreuses raisons dont un homme qui la poursuit depuis des mois. Clay a besoin d'argent pour payer sa chambre et cherche un travail auprès du Marshal. La chance lui sourit, une belle affiche sur cette chère Eden est prête. La chasse est ouverte !
     
     
    Concernant Eden, elle a vécu avec son père durant de nombreuses années. Toujours intacte, elle va devoir se confronter à la mort de son père, puis aux divers ennuis que l'auteur nous décrit. C'est une jeune femme courageuse qui n'hésite pas à modifier son apparence. Elle est capable pour l'époque de devenir un homme avec ce qu'il faut (cacher ses cheveux, porter des pantalons, camoufler sa poitrine même menue) et disparaitre le plus vite possible. Avec tout ce qu'elle a appris avec son père, elle est capable de se débrouiller seule, comme chevaucher au travers des plaines durant des jours. C'est un personnage qui a eu la vie dure et malgré tout pense encore à avoir un espoir d'avoir une belle vie, un jour. Tout le contraire de Clay.
     
     
    Leur rencontre va malgré tout les chambouler l'un comme l'autre. Se poser avec un lopin de terre serait idéal, mais pas avec une voleuse comme elle, même si elle répond bien aux baisers. Non, la chasse, la traquer c'est ce qu'il va faire et avec un grand plaisir. Comme elle est douée pour cacher les traces, il va avoir du mal, mais lui tombera bien dessus. Cette traque devient double car il n'est pas le seul à vouloir l'attraper et cela va leur compliquer la tache, en plus du fait qu'elle frappe fort tout de même. Les individus peu scrupuleux ne font pas dans la dentelle et Clay est sur la route qui mène à la jeune femme. Ils n'ont qu'une seule chose à faire : le tuer. Mouahahah quelle blague ! Même avoir l'idée de le tuer est une blague. Ses compétences sont toujours aussi bonnes, même très bonnes et l'auteur nous le montre parfaitement bien. Il faut donc des renforts et des deux cotés.
     
     
    C'est là que nous retrouvons Vaughn, Cassie, Henri. Trois personnages qui vont avoir fort à faire dans ce récit. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé les descriptions, j'ai eu froid (en plus ça tombe bien, les températures ont chuté au moment de ma lecture) lorsqu'il a fallu passer un col enneigé, chaud dans certaines situations plutôt intimes. Nous sommes bien au temps des westerns avec des cowboys, des bons gros vilains qui n'hésitent pas à torturer et tuer pour avoir plus de tranquillité. Les grandes plaines, l'évocation des indiens, des dangers potentiels, des maisons closes, la vie rude que nous imaginons. Bien entendu l'auteur nous précise qu'elle a pris quelques libertés sur les lieux et les années, mais n'y connaissant rien et pensant essentiellement à la façon dont cela devait se passer, je suis les yeux fermés l'auteur dans sa direction.
     
     
    Même s'ils ont un écart d'âge, elle a 21ans et lui 36, ils ont tous les deux eu leur lot de malheur et c'est ce qui les rapproche. Elle peut paraître frivole, mais ce n'est qu'un costume. Eden semble avoir vécu plusieurs vies déjà. Avoir confiance en une femme, cela me rappelle des souvenirs avec un autre chasseur. C'est amusant comme les hommes ont toujours du mal avec ce mot. Les armes pour eux, les femmes cachées dans un trou le plus loin possible. Sauf que ce n'est pas ainsi que les femmes de cette série le voient, bien au contraire. J'ai beaucoup apprécié la façon dont tout cela se termine. Le fait que Eden puisse récupérer ce qui lui revient de droit, le fait que Clay soit devenu ce qu'il est devenu (et ayant déjà vu pas mal de films sur le sujet je n'en suis même pas étonnée, car il faut de l'agilité et une tête bien remplie pour cela) L'épilogue m'a bien plu et montre qu'il faut toujours garder espoir, même en ces temps.
     
     
    En conclusion, je dois admettre que j'ai préféré Clay à Vaughn, mais en le retrouvant ici il a un peu plus d'estime. Ils sont bien différents niveau émotions, mais ont leur charme. Les femmes ne manquent pas d'aplomb et elles vont en avoir besoin si elles veulent avoir une chance de voir leur rêve se réaliser. L'intrigue est bien ficelée avec des indices et des préparations de vilains qui ont bien la tête de l'emploi !
     
     

     Extrait choisi : 

     
     
     « Ils n’avaient pas entièrement dévoilé leurs plans. Elle les soupçonnait d’ailleurs de lui cacher le plus important pour ne pas l’inquiéter. Eden avait partagé ses craintes mais elle n’avait rien dit. Elle avait une totale confiance en Clay.
    Cassie était plus mitigée.
    Le dernier plan qu’ils avaient monté ensemble avait manqué de prendre la vie de Vaughn.
    À ce souvenir, elle frissonna.
    Elle essaya de repousser la peur qui s’était emparée de son corps.
    Vaughn était un homme de danger, et il le resterait toujours. Clay était de la même trempe.
    — On aura besoin de vivres, annonça Vaughn. Et de beaucoup de munitions.
    Clay, penché sur la carte, regardait le chemin qu’ils allaient emprunter pour retourner vers Sérénité. Il leur faudrait descendre vers le Sud pour gagner Whiterock, puis contourner la chaîne de montagnes par l’Est. Ils se retrouveraient alors à l’endroit où il avait rattrapé Eden lorsqu’elle s’était enfuie la deuxième fois. Ensuite, ils reprendraient plein nord pour rejoindre Sérénité.
    Mais ce qui l’inquiétait le plus, c’était qu’ils croiseraient à coup sûr la route des hommes qui les poursuivaient...
     »

     

    Hors la loi, tome 2 : Clay (N.R. Davoust)

     

     

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  • The Ancient Magus Bride, recueil 1er : Le fil d'or (Kore Yamakazi)

    disponible sur Amazon

    Supervision : Kore Yamakazi

    Collectif d'auteurs

    393 pages

    Thème : Recueil de nouvelles / Fantastique

    *******

    Fait partie de la série

    The Ancient Magus Bride

     

    Résumé :

    « Un recueil d'histoires extraordinaires dans un univers magique inoubliable !

    Auteure de la série évènement The Ancient Magus Bride qui a ensorcelé le monde entier, Koré Yamazaki s'est entourée d'écrivains talentueux pour offrir un nouvel horizon à son œuvre et la faire découvrir à un plus large public!

    Vampire, chevalier, centaure, fée, ou encore loup-garous, Le Fil d'or va vous entraîner dans les aventures de ces personnages pas comme les autres à travers des récits originaux et passionnants ! Vous y retrouverez des visages familiers dans des situations inédites, ainsi que de nouveaux protagonistes qui vous feront vibrer à chaque page dans cette collection enchantée indispensable pour tout fan de magie, de folklore et de belles histoires ! »   

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     
     
    Je ne connais absolument pas la série dont ce premier roman est tiré, ne lisant pas de manga (enfin vraiment très peu). Une couverture splendide qui a su m'appâter sans aucun soucis, sans oublier le résumé qui nous parle de fées, de  vampires, de créatures dont nous ne connaissons pas forcément l'existence, tout du moins pour ma part qui ne connaît rien des us et coutumes de ce folklore. De plus, avant chaque nouvelle une illustration (magnifique !) nous est offerte et apporte déjà un aperçu de ce que nous risquons de découvrir.
     
     
    Huit nouvelles fantastiques à plus ou moins hautes doses. Si certaines nouvelles sont plus légères dans le côté fantastique, la plupart ont la particularité de nous emmener dans un autre monde. Rêve ou cauchemar, nous plongeons dans des récits totalement différents de ceux que j'ai déjà pu découvrir. Il ne s'agit pas de Koré Yamazaki comme auteur, il s'agit de son univers avec différents auteurs qui ont une très bonne imagination. La magie fait partie intégrante de chacun d'entre eux, que ce soit par les personnages ou les lieux. Ces fameux lieux qui ont un passé, un présent et surement un avenir, mais restons dans ces endroits où même une pierre à une âme, une vie à protéger jusqu'à la mort. Pas de grandes faux, mais des ombres capables de prendre possession et ainsi permettre l'arrêt momentané ou plus de la vie, quelle qu'elle soit.
     
     
    J'ai beaucoup apprécié toute cette magie, sorcellerie qui émane des pages. Déjà le livre en lui-même est doré, à l'or fin ? Non, n'exagérons pas non plus, mais il est beau, doux au toucher et en plus en relief. Les détails de la couverture nous entraînent déjà dans les mondes créés, rappelant par moment les épreuves de chacun des personnages, sans oublier la lueur d'espoir en plein milieu. Après la magie des lieux, des objets, nous avons les protagonistes qui sont plus ou moins proches de cette source de sorcellerie. Nous avons affaire à des centaures, des fées, des dragons, des vampires et d'autres créatures moins traditionnelles comme une Slay Vega, un magicien mort, un Gancanagh... Tant de culture à découvrir dans ces textes qui m'ont donné envie d'en découvrir plus, déjà avec le second tome et aussi avec les mangas (à petites doses aussi, mais j'irais voir au moins le premier).
     
     
    Qu'il s'agisse d'une "serre" de roses, d'un marais repoussant ou d'un logiciel complexe, chaque endroit apporte un élément particulier, mettant en scène un sentiment, une émotion, une sensation. La rose apporte la douceur, la fraicheur et le piquant, en comparaison avec le personnage principal qui est vieux, ridé, un peu perdu depuis la mort de sa femme, ne cherchant pas plus que la continuité de son jardin. Jusqu'à ce qu'une petite chose, insignifiante lui arrive, la vision de "deux groseilles", juste le temps d'un changement de temps. Une vie simple, une vie sans attente jusqu'à ce déclic qui va apporter un plus à l'histoire. L'amitié, l'amour, la tristesse, la famille, protéger les siens, ressentir un lien entre deux personnages ou entre un personnage et un objet. Chaque récit se déguste tel un conte, un ensemble de contes où nous ne faisons que découvrir et chercher la subtilité entre les lignes. Huit nouvelles, huit mondes ? Non, pas totalement, car certaines se recoupent grâce à un ou plusieurs personnages, ce que j'ai beaucoup apprécié.
     
     
    Il est clair que n'ayant jamais lu les mangas ni même connu ces mondes, j'ai eu un peu de mal avec certaines histoires, il faut bien l'admettre, parce que cela devient compliqué lorsque nous ne sommes pas du tout habitué à ce style. Il y a, pour ma part, deux nouvelles qui sortent du lot, que j'ai adoré. La première était celle qui s'intitule "le protecteur et le frêne". Deux sœurs se découvrent sorcières alors qu'il n'y a que leur grand-mère qui l'est. La famille, un véritable problème, surtout quand la mère et la grand-mère ne sont pas d'accord. Qu'à cela ne tienne, les deux Alex et Ashley vont suivre leur chemin, leur route. La jalousie est un sujet important dans cette histoire tout comme l'envie de en plus être égoïste. Un récit qui a une douceur malgré tout ce qui se passe. Le passé se mêle au présent nous laissant dans un suspense qui fait froid dans le dos. Est-ce que la demoiselle que nous suivons va réussir son tour de force ? L'aide providentielle vient d'un lien que nous n'aurions pas cru et qui apporte cet espoir de pouvoir continuer cette aventure.
     
     
    La seconde nouvelle que j'ai adoré est "le magicien mort et le soleil", pour deux raisons : le personnage principal et le fait que nous retrouvons Elias, Chisé et Silky, des protagonistes que nous avons pu découvrir dans un autre récit précédemment. C'est également une histoire triste dans le sens où le magicien mort a un passé douloureux, mais comme "le protecteur et le frêne" il y a toujours cet espoir qui vit encore, tant que les personnages seront toujours en vie, d'une manière ou d'une autre. Suivre la Rouille dans ce nouveau chemin, dans ses pensées est très intéressant de le voir ruminer ce dont il se souvient. L'amour d'une femme, l'amitié avec un ancien "allié", la jalousie une fois de plus de voir le bonheur ailleurs... C'est un ensemble d'éléments qui m'ont énormément plu pour cette nouvelle qui, par la douceur, nous emmène dans le cœur d'un personnage qui ne croyait plus en rien. La dernière nouvelle m'a beaucoup plu également, mais il n'y a qu'une partie. Par chance, la seconde partie est dans le second recueil qui est déjà paru.
     
     
    C'est un recueil qui est riche en personnages, en décors, en coutumes, en magie. Le fantastique est bien présent, les nouvelles sont courtes sans vraiment l'être tellement il y a d'éléments dans chacune. L'acceptation de soi est également un point qui revient souvent tout comme la noblesse que nous soyons aux côtés d'un chevalier ou d'un rigolo. Du départ nous changeons de monde montrant les désaccords ou les accords entre mes humains et les autres, ou les Voisins bien différents. Notre vision enfantine qui s'est dispersé, perdue en grandissant, nous la retrouvons grâce à ses récits et j'aurai aimé garder mes yeux d'enfants pour découvrir les fées dans le jardin, par exemple.
     
     
    En conclusion, un recueil qui plaira au plus grand nombre de lecteurs. Il n'y a pas besoin de connaître les mangas, parce que même si certaines nouvelles m'ont paru un peu à part, j'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'imagination est débordante, les éléments sont nombreux tout comme les thèmes sans oublier le fantastique qui est sous toutes ses formes. J'ai hâte de lire le second recueil !
     
     
    Extrait choisi :
     
     
     « Le Gancanagh eut l'impression d'être foudroyé sur place, paralysé, son corps ne lui répondant plus. Elle était si dure envers elle-même, impitoyable. Il eut la même impression que lorsqu'il l'avait entendue pour la première fois. Elle faisait souffler un vent glacial. Un courant d'air triste, solitaire, et terriblement creux.
    De toute évidence, elle souffrait d'être aussi seule. La chaleur d'autrui lui manquait terriblement, mais c'était comme si cette solitude qu'elle s'imposait faisait partie du châtiment. C'était la sentence qu'elle avait prononcée pour ce qu'elle avait fait subir à...  »

     

    Day's Reading # 193

     

    Partager via Gmail

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique