• Chroniques/Accueil

     

    Tout ce qui se rapproche de près ou de loin à un avis, c'est par ici. Attention, il y en a beaucoup. Le mieux serait de visiter le menu déroulant au dessus et de choisir ce qui vous tente de découvrir dans le menu "Mes chroniques"

     

  •  

    Séduction Maudite (Stéphane Soutoul)

    Disponible sur Amazon

      

    Séduction Maudite (Stéphane Soutoul)

     

    Auteur :

    432 pages papier

    Thème : Thriller

      *******

    Résumé :

    « Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment « la Fouineuse ».
    Et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste.
    Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ».
    Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage des Beaumiracle… »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Séduction Maudite (Stéphane Soutoul)

    18/20

     

    Lorsque Stéphane m'a proposé de lire son nouveau bébé, comment refuser ? Un thriller avec un peu de sentiments, une Gabrielle qui fouine et une très belle couverture ! Je ne pouvais pas ne pas le lire. J'ai mis le temps, je l'avoue, mais je suis ravie de ma lecture ! Je remercie tout de suite Stéphane Soutoul ainsi que les éditions Pygmalion pour m'avoir fait parvenir ce livre, dédicacé de surcroit !

     

    Journaliste dans le genre fouine (d'où son surnom la fouineuse) Gabrielle qui a coupé les ponts avec sa famille, apprends que sa petite soeur est morte. Passons le fait qu'il s'agit du père qui vient la prévenir, 5 jours après les funérailles... Bref, tout cela pour lui dire qu'elle ne doit pas rechercher la cause de son décès. La police ayant conclus à un suicide... Bien que Gabrielle et Laura ne se voyaient plus, quelques échanges subsistaient malgré tout et elle ne croit pas en cette histoire. Laura était de plus, fiancé à Stanislas Beaumiracle, un homme qui a déjà perdu tragiquement ses fiancées d'avant soit par accident, soit par suicide. Forcément, cela va titiller notre journaliste et la mettre dans une position délicate. Changeant d'identité, elle va entrer au service de Stanislas afin de découvrir ce qui s'est réellement passé. Mais la présence de Mathis, le frère cadet de Stanislas va lui compliquer la tâche. Il semble qu'il la surveille sans vraiment savoir pourquoi.

     

    « Mathis avait lui-même scellé une partie de son âme, la plus sensible et affectueuse, afin de pouvoir raisonner aussi froidement. Le temps d'une nuit, lors de déplacements pour son travail, il lui arrivait parfois de satisfaire ses besoins charnels avec des femmes qui aspiraient à la même chose que lui : des étreintes rapides, des caresses qui ne parvenaient pas à compenser la fadeur de baisers prosaïques... Ces aventures aussi rares qu’éphémères ne se prolongeaient jamais au-delà de quelques heures dépourvues de passion.  »

     

    Lorsque quelqu'un me dit de ne pas faire quelque chose, forcément, je fais le contraire, ma nature me le dicte. Je suis tout à fait d'accord avec Gabrielle sur sa position. Elle veut découvrir ce qui s'est passé. Ce fiancé de malheur, qui a le surnom de "séducteur maudit" est volage. Il semble cacher des choses. Un passé peut-être ? Une noirceur qui remonte à la surface ? Difficile de savoir. L'enquête est approfondie. Les dangers guettent Gabie lorsqu'elle commence à poser trop de questions. sa présence ne semble pas être appréciée de tous.

     

    L'auteur tire les ficelles dans un sens puis dans l'autre. Le monde dans lequel vit les Beaumiracle est bien différent du domaine du commun des mortels. Stanislas est photographe de mode, aimant s'entourer de jolies choses/femmes, d'ailleurs son assistante doit être une femme ! Quant à Mathis, il s'occupe du journal de leurs parents, décédés tous les deux dans un tragique accident de voiture. Un récit qui tient en haleine, même si je voyais déjà qui était derrière tout cela, non pas du départ, mais très rapidement. L'histoire est bien ficelée, une recherche de preuves qui se fait tranquillement. Lorsque Gabie arrive enfin à découvrir ce qui s'est réellement passé, elle a vécu des mois au château. Plus nous avançons dans le récit et plus nous faisons des découvertes, sur leur famille. Celle de Gabie est plus succincte, on l'effleure du doigt, mais en même temps pas sûre d'avoir envie de connaître ses parents plus que cela.

     

    « Gabie avait attaché ses cheveux blonds en une natte serrée. Elle réalisa que le souffle chaud qui s'attardait sur sa nuque n'était pas le fruit de son imagination. Des doigts effleurèrent fugacement la joue de la jeune femme. Cette dernière ne put réprimer un glapissement en lâchant le livre qui tomba lourdement sur le sol.

    - Qui est là ? hurla-t-elle en essayant d'attraper le petit malin qui s'amusait à lui faire peur.

    Une fois encore, Gabie ne sentie que le vide. Son coeur cognait à tout rompre. C'est alors qu'elle vit une silhouette se découper furtivement dans l'encadrement de la porte, avant de la refermer dans un claquement. »

     

    Les personnages sont peu nombreux, il y a donc Stanislas le fiancé maudit, Mathis le taciturne caractériel qui ne sait que travailler, Olivia leur cousine psy, Louisa leur tatie Lou, Hillyana le modèle russe, Philibert le croque-mort (pardon le majordome de la famille Adams). Entre les deux frères c'est presque une guerre ouverte. Le plus âgé, Stanislas donc, est le plus frivole, dépensant sans compter l'argent par les fenêtres. Mais il a un certain talent et surtout se cache derrière ce masque pour oublier sa souffrance. Il suffirait un peu plus de plomb dans la tête pour que cela cesse. Quant à Mathis, il doit gérer seul le journal familial. Il déteste ce que son frère fait et veut à tout prix mettre sa famille à l'abri. Louisa est adorable et Olivia Charmante pour une psy. J'ai beaucoup aimé la relation qui existe entre Hillyana et Gabrielle. Toutes deux sont différentes fondamentalement, mais elles aspirent à être honnête.

     

    Lorsque Mathis et Gabrielle se rencontrent c'est le clash assuré. Elle ne se laisse pas faire, n'a pas sa langue dans sa poche, bref je l'adore ! Lui a tellement fermé de portes, mis une carapace autour de sa personne qu'il suspecte tout le monde et a fait le vide autour de lui. Leur passé leur a forgé un caractère trempé et cela change pour Mathis de se voir refouler comme le dernier des goujats. Ce qu'il est par moment, c'est certain. J'ai beaucoup aimé leur joute verbale piquante et la façon dont elle réussit à le déstabiliser !

     

    « - Bon. Je pense que vous avez vu l'essentiel.

    - Faux, détrompa-t-elle son guide attitré.

    - Qu'ai-je oublié de vous montrer ?

    - Un endroit qu'il me tarde de découvrir : votre bureau !

    Le sourire malicieux qui s'épanouit sur le visage de Gabie intrigua Mathis. Il était surpris que la jeune femme porte un intérêt aussi vif à son métier. Sans même s'en rendre compte, elle lui avait posé des questions très pertinentes sur le fonctionnement de sa rédaction, comme si elle connaissait le monde de la presse. Une impression que Mathis trouva pour le moins curieuse.

    - Mon bureau ne présente aucun intérêt... Bon sang, je n'arrive pas à vous comprendre. Votre curiosité ne cesse de me surprendre.

    - Je m'intéresse à tout depuis mon plus jeune âge. Découvrir les coulisses de votre journal implique aussi de faire un tour dans la tanière du tyran qui l'administre.  »

     

    Le monde de la mode est impitoyable, nous le voyons lorsque les mannequins se traitent et mettent de côté une qui serait mise en avant. La beauté des corps ne fait pas tout. Surtout lorsque la plupart des scènes s'inscrivent au château des Beaumiracle. Le domaine est décrit admirablement, j'ai eu l'impression de marcher aux côtés de Gabrielle lorsqu'elle partait en vadrouille. Elle ne manque pas de courage, ni de ténacité. Même lorsqu'elle est en danger, elle ne s'arrête pas. Seule la mort le pourrait et encore, je n'en suis pas si sûre !

     

    En conclusion, une intrigue qui a beaucoup de suspense, de frissons, de douceur également. Des secrets enfouis qu'ils auraient mieux valus résoudre bien avant. Des personnages forts, mais qui montre également leur fragilité par moment. Ils ne peuvent pas toujours être au summum de leur capacité. Un château qui a des murs bien solides, bien épais pour cacher le ou les coupables. Un bon suspense, de belles découvertes, une écriture/décortication psychologique des personnages que j'aime beaucoup. Pas besoin de policier pour écrire une bonne enquête ! Un soupçon de romance qui est vraiment concentrée et pas mis en avant. Ce n'est pas passé loin du coup de coeur, juste que j'ai été à moitié surprise par qui est derrière. A moitié car j'avais trouvé la moitié justement des responsabilités mises en causes.

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique