• Chroniques/Accueil

     

    Tout ce qui se rapproche de près ou de loin à un avis, c'est par ici. Attention, il y en a beaucoup. Le mieux serait de visiter le menu déroulant au dessus et de choisir ce qui vous tente de découvrir dans le menu "Mes chroniques"

     

  •  

     

    Clash, tome 4 : passion irrésistible (Jay Crownover)

    Disponible sur Harlequin

      

    Le masque du silence - Livre 1 (Charlène Gros-Piron)


     

    Auteur :  

    333 pages numériques (epub)

    Thème : New Adult

      *******

    Fait partie de la série

    Clash

    Résumé :

    « Deux cœurs brisés. Un désir irrépressible. 

    Se faire discrète, presque invisible, se tenir à distance, toujours sur ses gardes… Voilà ce qu’est devenue la vie de Poppy depuis qu’elle a été trahie par l’homme qui avait juré de l’aimer et de la protéger. Alors quand Hudson Wheeler, avec ses airs de bad boy et son charisme fou, surgit dans sa vie, elle ne peut s’empêcher d’être méfiante et… excitée  ? Oui, pour la première fois depuis des années, elle se sent irrésistiblement attirée. Et, face à cet homme qui ne semble plus voir qu’elle, elle sait qu’elle a un choix à faire  : mettre à nouveau son cœur en danger, ou disparaître… »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Clash, tome 4 : passion irrésistible (Jay Crownover)

    16/20

     

    Je remercie NetGalley ainsi que la maison d'édition Harlequin pour m'avoir laissé lire ce dernier tome de cette série. J'avoue que le troisième n'avait pas été mon préféré, mais comme il ne restait qu'un seul tome pour terminer, je me suis dit autant y aller, on ne sait jamais.

     

    Poppy n'était pas un personnage dont je me souvenais. Et puis ce tome lui est consacré. Elle est veuve, son ex-mari s'est donné la mort pour éviter la prison suite à maltraitance (en autre) sur sa femme... Elle vit, ou plutôt survit comme elle peut. Les contacts physiques lui sont extrêmement difficile, sauf lorsqu'il s'agit d'animaux. Et puis il y a Wheeler, cet homme qui vient de décider de ne plus se marier. Sa future-ex-femme ayant préférée le tromper quelques mois avant de passer devant l'église. Tous deux ne sont pas dans un état idéal pour créer une relation stable, pourtant l'attirance est bien là. Et elle n'est pas que sexuelle. La douceur de l'un et la tendresse de l'autre semble les attirer inexorablement.

     

    « Il ressemblait à ces gravures en noir et blanc suspendues dans tous les restaurants dans lesquels j’avais dîné. Le genre de dessin qui rappelait une autre époque, quand le cool était quelque chose qu’on devait cultiver et non pas un truc qu’on pouvait acheter sur Amazon. Il était adossé contre une voiture noire et argent qui aurait eu davantage sa place sur la couverture d’un magazine consacré aux bolides que dans une rue animée et bondée de Capitol Hill. Il portait un jean sombre et un blouson noir sur lequel était brodé le logo de son garage. Ses chevilles étaient croisées sur le trottoir devant lui et il agitait une de ses bottes avec impatience comme s’il m’attendait depuis longtemps. Il avait les bras croisés et les yeux rivés sur moi tandis que j’étais figée, incertaine de ce que je devais faire. Il possédait une espèce de charisme naturel et rayonnant. C’était à la fois intimidant et irrésistible. »

     

    L'histoire de deux êtres qui ont morflé, subit bien plus qu'un être humain pourrait être capable de prendre. Je pense surtout à ce personnage de Poppy qui a eu un mari violent, tant physiquement que mentalement. Sans oublier son premier petit ami qui ne valait pas mieux. Elle a été détruite dans tous les sens du terme. Et depuis qu'elle est libérée de cet homme, elle reprend gout à la liberté. L'auteur la dépeint dans ses gestes et ses pensées avec beaucoup de minutie. Une femme qui a vécu ainsi est tout à fait capable d'avoir des envies mais ne pas savoir comment faire pour se faire comprendre. Certains passages sont douloureux. Car de nombreuses femmes sont dans sont cas, dans la réalité. C'est à double tranchant, à force d'entendre dire que l'on est nulle, alors on le devient, ou plutôt on le croit si fort qu'on pense l'être.

     

    Je comprends très bien l'auteur qui écrit avant de nous donner cette histoire, qu'elle a eu du mal à l'écrire justement. C'est un livre plus difficile que les autres. Car Poppy est toujours en train de se demander si elle peut faire telle ou telle chose. A-t-elle le droit de manger ce qu'elle veut ? Certains points sont si ancrés en elle qu'elle a du mal à s'en défaire. Du côté de Wheeler, il avait un idéal. Abandonné à ses quatre ans, il avait pour but d'avoir SA famille, de la créer, d'avoir une femme des enfants, une maison, être stable. Le fait que son ex se soit tapé une autre personne l'a fait sombré. Surtout qu'elle est enceinte de lui, pas de doute de ce côté ! Difficile de ne pas sombrer lorsque tout vous tombe dessus. Comment gérer sa vie privée dans ce cas ? Wheeler ne cesse de penser à Poppy. Il ne pensait pas la revoir, mais lorsqu'elle débarque avec un bébé chien à son garage, le déclic se fait plus fort. C'est un homme qui est doué de ses mains, autant dans un moteur de voiture que sur une femme. Quelque chose fait qu'il change doucement.

     

    « La première fois, je me dis que j’allais la réveiller et la calmer mais dès que je la touchai, elle se roula en boule et se blottit le plus près possible de moi. Je l’enlaçai et la tins contre moi. Elle trembla comme une feuille pendant l’heure qui suivit puis elle finit par se calmer et se couler le long de ma peau, mais durant la nuit, elle poussa de loin en loin de petits gémissements d’animal pris au piège qui me déchirèrent le cœur. Elle n’avait pas besoin de revivre ce que ce bâtard lui avait fait subir en me le racontant… les souvenirs étaient clairement vivaces dans son esprit. Elle me racontait l’histoire sans utiliser de mots et j’en entendais le moindre détail atroce et sanglant. »

     

    La confiance est difficile pour la jeune femme. Elle a du mal avec les hommes d'une manière générale. Voulant disparaître totalement, devenir invisible. Que personne ne la remarque. Mais cela va changer, petit à petit. L'auteur donne les renseignements par la vision de Poppy. C'est dur à lire et pourtant il y a de l'espoir entre les lignes. Elle ne veut plus survivre, elle veut devenir une battante. Vivre dans une relation avec un homme, avec Wheeler devient presque facile. Je dis bien presque. Elle a toujours des gestes saccadés, mais elle se bat. c'est un véritable combat pour elle. Et c'est bien décrit. Quant à lui, il a une patience infinie et c'est elle qu'il veut, donc il préfère attendre la laisser venir plutôt que de lui sauter dessus.

     

    Beaucoup de tension sexuelle entre les deux, beaucoup de désir également. Les dialogues sont nombreux, les personnages secondaires gravitent autour d'eux, comme les parents de Poppy, mais pas que. Il y a un travail sur soi pour l'un comme pour l'autre. Le rapprochement est basé sur l'écoute de l'autre. Malgré leurs passés respectifs qui sont durs, il y a beaucoup de douceur. Happy le chien va devenir un point d'ancrage entre eux, car Wheeler veut être capable de s'en occuper, car il compte bien pouvoir s'occuper de son enfant qui va bientôt naître. L'épilogue nous donne quelques explications sur les personnages, tous ceux qui sont passés avant, juste histoire de savoir ce qu'ils sont devenus. Seul bémol, les scènes de "sexes" sont nombreuses et plus vulgaires que les tomes précédents.

     

    « J’avais croisé des gens vraiment mauvais dans ma vie, des gens qui avaient laissé leur empreinte et volé des morceaux de moi que je ne voulais pas donner. Mais j’avais eu la chance de rencontrer aussi des personnes extraordinaires. Au lieu de prendre, elles m’avaient donné ce dont j’avais besoin pour guérir et devenir de nouveau complète. Elles avaient elles aussi laissé leur empreinte mais la leur n’était pas de celles que l’on a envie de cacher dans le noir. Elle me faisait sourire. Elle me rendait courageuse. Audacieuse. Je ne vivais pas ma vie au milieu des cicatrices et des blessures – non, je vivais au milieu de l’amour et de la lumière qui étaient mes compagnons quotidiens. »

     

    En conclusion, un dernier tome qui m'a beaucoup plu. Il y a beaucoup de souffrance, de tendresse, d'espoir. La lumière brille enfin au bout du tunnel. Une chance pour les personnages principaux, car dans la réalité ce n'est jamais si "simple" même si ici l'histoire est complexe. Deux âmes détruites qui vont se battre pour unir leurs coeurs en un seul.

     

     

     
    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

    #ClashT4:PassionIrrésistible #NetGalleyFrance

     

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique