• Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly)

     

     

     Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly)

    Lien pour se procurer le livre (Livr's édition)

     Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly)

    Auteur : Tiffany Schneuwly

    Illustrateur : Sarah Bertagna

    : 15 Septembre 2015

    250 pages papier

    Thème : Fantastique

      *******

    Fait partie de la saga

    L'Imaginarium

     

     

    Résumé :

     

    « Lorsqu’elle entre au collège, Maddy sait que sa vie va prendre un nouveau tournant. Mais elle est à mille lieues d’imaginer l’incroyable aventure qui l’attend. Au fur et à mesure des surprises et des rencontres, la jeune fille devra apprendre à démêler le vrai du faux.

    L’accident de sa petite sœur en est-il vraiment un ? Y a-t-il un rapport avec l’arrivée de Caleb, ce garçon mystérieux qui semble avoir une dent contre elle ?

    Déterminée à découvrir la vérité, Maddy est bien loin de se douter que les réponses à ses questions se trouvent dans un monde jusque-là inconnu, L’Imaginarium… »  

     

     Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly)

    Déjà je remercie Emilie Ansciaux, ainsi que sa maison d'édition Livr's éditions pour l'envoi de ce livre. J'aime bien la couverture, même si j'avoue ne pas comprendre ce qu'elle représente vraiment au premier abord. Mais une fois la lecture enclenchée, j'avais trouvé ce que c'était. Les couleurs sont par contre assez sombre, seule le lune donne cette petite clarté qui s'approcherait d'une lueur d'espoir ?

     

    Je dois être honnête, j'ai mis le temps à tourner le livre pour lire le résumé, car le titre me faisais plus penser à de l'érotisme qu'à du fantastique, comme indiqué sur la couverture. Mais au final, je me suis trompée.

     

    Nous débutons sur un autre monde, un autre peuple où une forme d'inquisition est en passe de devenir. Des hommes armés entre dans une maison, empoigne les deux adultes et les font passer devant un conseil qui les déclare coupable de (bonne question merci de l'avoir posé, mais non on ne soupçonne qu'un peu la vérité) quelque chose et la mort est inéluctable.

     

    « La pluie tombait dru ce soir-là. La lune, masquée par bon nombre de nuages, ne permettait pas de voir à un mètre devant soi. Mais cela ne semblait pas déranger l'homme qui marchait d'un pas décidé au milieu de la ruelle. Il était grand, très grand. Trempé jusqu'aux os, ses habits collaient à sa peau et dévoilaient une silhouette musclée et bien sculptée. Ses bras étaient au moins aussi larges que ses cuisses et l'air déterminé affiché sur son visage déformé par quelques cicatrices ne donnait pas envie de se mettre en travers de son chemin... »

     

    Dans notre « monde », Maddy est une adolescente qui entre en première année de lycée (pour l'auteur il s'agit d'un collège). En fait, j'aurais dû commencer par là. L'auteur précise dès le départ qu'il y aura quelques mots qui ne sont pas forcément utilisés de la même manière en France. D'où le collège pour Tiffany qui n'est rien d'autre qu'un lycée pour nous, mais pas de panique, tout est très bien expliqué et cela ne prend que quelques secondes pour comprendre le livre. Donc Maddy entre au lycée, avec une peur panique de ce qui pourrait bien lui arriver. Heureusement, sa meilleure amie Scarlett entre dans le même lycée/collège et vont avoir quelques cours ensembles. Tout cela est très banal en apparence, mais un nouveau venu va faire sensation en évitant la plupart des lycéens, dont Maddy.

     

    L'histoire est intéressante, dans le fait d'avoir crée cette autre partie de monde qui « cohabite » avec notre monde. Difficile de ne pas trop en raconter d'ailleurs, mais j'ai pu imaginer ce qui se passe, le pourquoi cela se fait ainsi et pas autrement. Le changement fait peur, terriblement peur et pour survivre certains n'hésitent pas à tuer ceux qui oseraient penser qu'une solution différente existe. J'ai beaucoup aimé cette partie, ce concept et la façon dont les deux mondes interagissent entre eux.

     

    « Maddy fixa des yeux les chiffres écrits en hâte par sa maman pendant quelques instants, ne sachant pas quelle attitude adopter. Le post-it était posé à côté du téléphone, lui-même installé sur un petit meuble en bois dans le hall d'entrée. Elle finit par se dire qu'elle ne découvrirait jamais pourquoi Caleb avait cherché à la joindre si elle ne le rappelait pas et s'empressa de composer son numéro afin d'éviter de changer d'avis. »

     

    Ce qui m'a juste mise en retrait, si je peux dire ainsi, c'est que ce premier tome se passe quasiment que dans notre monde. Une histoire banale d'une jeune fille qui va se retrouver dans une nouvelle école avec de nouvelles personnes. Sa petite sœur déclenche une maladie difficile. Des histoires d'école et d'une vie normale entre autre. Et une fois un pied de l'autre côté, nous sommes arrêtés en plein vol et le mot de fin est comme un mur où notre nez s'écrase sans pouvoir amortir le choc.

     

    Les personnages sont peu nombreux. Nous avons Maddy, sa mère et sa petite sœur Thaïs qui a de graves problèmes de santé – d'ailleurs nous en apprenons tout au long du récit de ce qui se passe réellement avec elle. Nous avons également Scarlett et Marc son petit ami. Puis vint Caleb et son oncle Landry, Esteban, Côme, Sinead... Maddy est timide et réservée, le contraire de sa meilleure amie qui elle adore être au cœur de l'attention. Elle ne cherche pas à faire de vagues, aime certains cours et d'autres non, adore la musique. Depuis le départ de son père, elle s'occupe de sa mère et de sa petite sœur de deux ans. Cette dernière, dès suite d'un accident étrange, va déclencher cette maladie. Je n'ai pas accroché avec Scarlett, pas parce qu'elle paraît superficielle, mais parce que je n'ai pas réussi à la cerner. Je ne parlerais pas de tous les protagonistes, juste que je trouve étrange Esteban, il y a un petit quelque chose qui me gêne chez lui, rien de bien méchant. Quant à Caleb, j'ai hâte d'en savoir plus sur lui, même si nous apprenons qui il est, son passé est quelque peu flou. En fait, j’attends d'apprendre à connaître tous les personnages, car pour ma part, ils ne sont pas assez développés.

     

    Un point que j'ai beaucoup apprécié, ce sont les illustrations de Sarah Bertagna. Quelques unes m'ont parues simplistes, mais dans l'ensemble, elles représentent très bien les passages décrits. J'adore les cartes et par chance, nous en avons une au tout début du livre. Ces cartes qui montrent les lieux imaginés par l'auteur, j'en suis une grande passionnée. J'adore également le portrait de Maddy ainsi que celui de Scarlett et de l'une des fées,. J'aime beaucoup l'illustration de Maddy et sa guitare, l'expression de son visage montre le plaisir que cela lui apporte.

     

     Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly)

     

    En conclusion, ce premier tome prépare le terrain. Il montre la vie des personnages jusqu'à leur rencontre. L'auteur nous montre les différents lieux, les décrivant au mieux. Je n'ai pas accroché au départ, par contre à chaque fois que Côme, Sinead ou les âmes était présent le récit m'emportait rapidement. Dès que l'histoire a pris plus d'ampleur, au niveau du sommeil je dirais, j'ai terminé très vite. Je me dis que ce livre devrait être dans la jeunesse fantastique car je l'ai trouvé un peu plus léger que pour un fantastique plus « mûr ». Je trouve dommage que le plus intéressant se trouve dans le second tome – enfin je l'espère qu'il s'y trouve. En fait, je suis frustrée de la fin, car elle apporte tellement et je me suis retrouvée le bec dans l'eau. Le second tome devrait me plaire encore plus que celui-ci.

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « L'imaginarium, saga (Tiffany Schneuwly)Dévore-moi !, tome 1 : L'Imaginarium (Tiffany Schneuwly) - SP Livr's éditions »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :