• Enfants des éléments, tome 1 : chevaucheurs de foudre (Agathe Roulot)

     

    Enfants des éléments, tome 1 : chevaucheurs de foudre (Agathe Roulot)

    En vente sur Anyway éditions et Amazon

    Jeu obscur, Episode 1 (Mell de Pouhindeu)

     

    Auteur : Agathe Roulot

    653 pages ebook

    Thème : Fantastique

      *******

    Fait partie de la trilogie

    Enfants des éléments

    Résumé :

    « Stormrider.
    Un nom étrange quand on réside en France.
    Un nom original qui se révèle être bien plus que cela le jour où je me découvre le talent de contrôler la foudre. Mais ce pouvoir se révèle être davantage une malédiction qu'un don. Je me fais rattraper par le passé de mes ancêtres, glorieux mais couvert de zones d'ombres que je ne suis pas prête à assumer.
    Une secte aux desseins sanguinaires et une Caste séculaire vivant dans le secret se disputent mes pouvoirs, trop puissants pour passer inaperçus.
    Voilà, vous avez un aperçu de l'ambiance qui règne autour de moi.
    Je m'appelle Sandy, je suis une Chevaucheuse de Foudre et je serai un pion sur l'échiquier de l'Ancienne Prophétie. »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Enfants des éléments, tome 1 : chevaucheurs de foudre (Agathe Roulot)

    15/20

     

    Dans le cadre de la boite à chronique des éditions Anyway (que je remercie), j'ai eu la chance d'être accepté pour découvrir ce premier tome de cette trilogie.

     

    Je dois avouer que c'est la couverture qui m'a fait faire cette demande de lecture. De nombreux éléments qui me plaisent beaucoup. Une héroïne entourée d'éclairs, une forêt sombre, des corbeaux qui traînent dans les parages, bref de quoi alimenter mon imagination. Et puis elle est très belle surtout !

     

    À 17 ans, il n'est pas évident d'être une jeune femme, surtout lorsque l'on découvre que l'on peut "jouer" avec l'électricité. Sandy vit chez sa tante Isabelle, mariée et mère de deux adolescents. Elle a perdu sa mère très jeune et son père l'a laissé là afin de la protéger. Chose que Sandy ne sait pas. Son pouvoir, ou plutôt "don de Dieu" se déclenche par hasard, suite à des émotions exacerbées. Elle se fait peur elle-même et ce sentiment s'étend sur ses cousins Louis et Amélie. Alors qu'elle va devoir apprendre à ne plus être un danger, son état de chevaucheur de foudre (Cdf) attire la secte des Phénix noirs. Une secte qui est en charge de détruire tous les Cdf recensés.

     

    « Les détails m’échappaient telle de l’eau me glissant entre les doigts.
    Je relus mes autres notes et constatai que le mot « foudre » revenait à chaque fois, comme un champ lexical qui se voulait un entêtant messager.
    Je haussai un sourcil, stupéfaite.
    Oui, songeai-je, les éclairs zèbrent le ciel et me frappent à la fin. À chaque fois, ça se passe de cette manière.
    L’éclair qui me frappe…
    À cette pensée, un frisson grésilla chaque parcelle de mon corps... »

     

    Avant d'entrer dans les détails de l'histoire, je vais d'abord passer un peu de temps sur le découpage du livre. On débute par le prologue qui nous parle de l'histoire du mythe des trois frères. Le chaos et les éléments se montrent. Il a fallu trois frères pour les dompter. Trois Dieux qui comptaient apporter la paix aux hommes. Mais... forcément il y a un mais. Vint ensuite 3 parties bien distinctes. PARTIE I : Le don, PARTIE II : L’Apprentissage et la Partie III : La Prophétie. Chacune développe un trait de l'histoire important. La découverte du don, avec tout ce qui va avec comme la compréhension ou non de ce qui arrive au personnage principal. L'apprentissage qui ne se fait pas sans mal. Puis la prophétie qui lui tombe dessus.

     

    Le texte est à plusieurs voix. Nous avons bien entendu Sandy, l'héroïne du livre, mais également Amélie sa cousine, Louis le cousin (et donc le frère d'Amélie) et Alexis, un Cdf. J'ai bien aimé avoir "l'avis" des autres et les découvrir d'une autre manière. Malheureusement pour Louis j'ai eu beaucoup de mal à apprécier ce personnage. Il a beau avoir 15 ans, a reçu un choc... Pour un adolescent qui aime tout ce qui sort de l'ordinaire dans les jeux vidéos, lorsque la réalité le rattrape il est en dessous de tout. J'aurai préféré avoir la vision de Damien par exemple, car il me semble important ce personnage est il n'est pas assez exploité à mon gout (mais ça, c'est juste mon avis). Et plus je lisais Alexis, plus il me tapait sur le système. Son rôle est important, mais il a des attitudes et des pensées vraiment étranges, pour ne pas dire gamin par moment. J'ai adoré être aux côtés d'Amélie qui apporte un vrai plus, même si j'aurai aimé la suivre davantage. Quant à Sandy, elle apporte beaucoup avec ses questions.

     

    « Lentement, je baissai les yeux vers mon bras. Médusée, je regardai ma main : qu’avais-je fait ? Que s’était-il passé ? Pourquoi ? Comment ? Mille et une autre questions embrouillaient mon esprit en ébullition. J’avais besoin de réponses. Et vite. Voulant en avoir le cœur net, je me relevai, traversai ma chambre, ouvris précautionneusement la fenêtre et me penchai par-dessus les débris de verre. »

     

    J'avoue que dès le départ, j'ai eu l'impression de lire un dérivé de Percy Jackson (surtout qu'avec mon fils nous les avons regardé durant les vacances de noël), avec un peu de Harry Potter (qu'est-ce que cette Hermione fait là ?) Il est vrai que la mythologie, la magie et la foudre, forcément nous aurons toujours une référence à l'un de ces livres, ou même d'autres. Personnellement cela ne me dérange pas plus que cela surtout lorsque les personnages et les histoires diffèrent de beaucoup, comme c'est le cas ici.

     

    Sandy Stormrider est loin d'être une fille comme les autres. Elle peut créer, jouer avec ce qui se rapporte à l'électricité, la foudre, les éléments naturels qui s'y rapprochent. Jouer est un bien grand mot, car elle n'est que peur depuis qu'elle a failli tuer une camarade de classe, sans oublier son cousin Louis. Les cauchemars la prépare à la suite des événements.

     

    Une vraie chasse à l'homme s'engage dès que son don apparaît. Que cela soit les bons ou les méchants elle va devoir faire ses preuves. Prouver qu'elle est bien une chevaucheuse devant le directeur adjoint qui est aussi froid qu'une tombe par exemple. Le fameux Albert qui a une dent contre sa famille. Ce qui est drôle pour le lecteur, pas pour la jeune femme, c'est qu'il pense qu'elle connaît sa famille, ce qu'elle a fait contre celle de cet adjoint. Hors ce n'est pas le cas, Sandy n'a rien des Stormrider à part un manuscrit qu'elle n'a pas lu. Beaucoup de choses lui sont cachées, certaines se dévoilent sous nos yeux, tandis que d'autres restent encore dans le noir. Elle n'a cessé de vivre dans l'ignorance, dans les mensonges afin qu'elle soit protégée. La secte des phénix noirs est amenée très rapidement dans son sillage. Ces derniers la veulent et envoi un homme dans cette traque.

     

    « Damien ne me répondit pas et se pencha. Il prit un papier qui dépassait de l’une des poches du cadavre et le déplia pour le lire.
    – Alors ? le pressai-je.
    Je ne pouvais pas lire par-dessus son épaule : le peu d’espace et la raideur de la pente m’en empêchaient me condamnaient à attendre.
    – Ce Chevaucheur était venu voir Édouard Stormrider.
    J’assimilai l’information en cillant, dérouté.
    – Le Chevaucheur de Foudre qui nous aide dans le plus grand secret…, souffla Damien.
    Je sentais de l’émotion dans sa voix, ainsi qu’un profond respect : et pour cause, car c’était cet homme que je vénérais comme un dieu. Cette légende vivante. Non seulement il était l’un des CdF les plus puissants de son temps mais en plus il possédait un cœur d’or et de grandes qualités. »

     

    Sandy va devoir vivre en voyageant. Rester en place est impossible, car cela signifie qu'il y a danger. Pour elle, pour ceux qui l'entourent. D'ailleurs les morts tombent les uns après les autres. Elle ne sera jamais tranquille. Un plan se dessine, des rencontres, des alliances se forment. Alexis est un jeune chevaucheur de foudre, impétueux, fougueux, ayant un côté beaucoup trop rieur/taquin qui m'a énervé. Les jours sont comptés et il a des réactions vraiment incompréhensible. Et même quand son maître le reprend, il garde ce côté rieur qui ne va pas avec ce qui se passe. Même en imaginant que c'est pour détendre l'atmosphère, cela ne passe pas. En parlant d'actions, il y en a beaucoup. Pourtant j'ai trouvé des passages trop longs, la plupart avec Louis. Le fait de changer de personnages fait que l'auteur apporte des éléments nouveaux, mais certains étaient déjà visibles avec un autre. Je pense au père de Louis et Amélie par exemple.

     

    J'ai beaucoup aimé les révélations sur la famille de Sandy. Même si certaines se voyaient arriver, d'autres non. Savoir ce qui s'est produit lorsqu'elle était enfant, apprendre qui est qui, pourquoi elle a ce don. Les générations passées n'ont pas été parfaites, bien au contraire. Trahison, envie de récupérer un pouvoir qui n'est pas à soi, continuer malgré tout à monter sur ses grands chevaux. Voir certains personnages qui ne sont pas invincibles est aussi un point important. Ils ont beau contrôler des éléments violents, ils ne sont pas non plus les plus forts, malgré leur échelle de catégorie. Pouvoir être blessé, voir de ces propres yeux des légendes laisse prévoir une suite plus qu'agréable. Par contre la secte des Phénix noirs reste encore avec beaucoup de mystère sans compter sur l'Apprenti ou cet homme dans l'ombre.

     

    Un bémol qui me tient à coeur et là je ne peux pas passer à côté. Il pleut beaucoup en Bretagne ????? Non mais non, ce n'est pas vrai ! C'est une réputation qui fait mal. J'ai longtemps vécu en Bretagne, plusieurs années consécutives, mon père était de là-bas et je vais reprendre une expression : Il y a des éclaircies entre les averses ! (désolée, fallait vraiment que je le dise :p )


    « – ...Et cette averse ? Tu crois qu’elle avait quelque chose de naturelle, toi ?
    – Nous sommes en Bretagne, Alexis. Il pleut beaucoup ici, c’est dû au climat océanique. N’aie pas peur d’une petite giboulée.
    – Bretagne ou non, je suis sûr que ... »


    Sinon redevenons sérieuse, côtés bémols, je vais reprendre ce que j'ai pu disséminé un peu partout : il y a des passages qui sont longs et d'autres trop courts (surtout avec les méchants !), le fait d'avoir autant de personnages qui montrent leurs visions des choses ne fait pas toujours avancer l'histoire. Et j'aurai préféré avoir celui de Damien plutôt que celui de Louis par exemple. Ah et le mot "risette" à tout bout de champ, je ne peux plus le voir. J'imagine des bébés partout à cause de ce mot maintenant, désolée.

     

    «– Sandy Stormrider, je suis ravi de faire votre connaissance.
    J’esquissai une risette timide et secouai la tête. Il avait l’air gentil, courtois, mais je sentais qu’il cachait quelque chose de plus mystérieux. »

     

    En conclusion, l'histoire tient la route, il faut penser que nous sommes dans un fantastique. L'héroïne, bien qu'elle ne se soit apparemment pas posée de questions avant de découvrir ses capacités, ne cessent de chercher des réponses. Le final n'est pas sans conséquences et j'avoue que je suis très intriguée par la suite des événements.


    PS : il y a des personnages que j'ai volontairement mis de côté dans ma chronique !

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     #défi2018 #challenge2018 #challengealphabétique2018

     

    « Enfants des éléments, trilogie (Agathe Roulot)Dans ma boite il y a... # 101 »

  • Commentaires

    2
    Samedi 13 Janvier à 19:33
    Je garde un excellent souvenir de ce premier tome :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :