• Heaven and Hell, tome 1 : Après l'enfer (Natasha Madison)

     

    Heaven and Hell, tome 1 : Après l'enfer (Natasha Madison)

    disponible sur le site de l'éditeur

    AuteurNatasha Madison

    320 pages

    Thème : Contemporain

     fait partie de la série

    Heaven and Hell

     

    Résumé :

    « Bella.

    Le rencontrer était un coup du hasard. Le fréquenter était une erreur. Le regarder devenir toxicomane m’a fait vivre un enfer. M’enfuir était ma seule option.

    Jackson.

    Je fuis mes propres démons, et lorsque je découvre qu’elle essaie d’échapper à son passé, je sais ce qui me reste à faire.

    Un flic brisé. Une femme luttant pour sa survie. Un amour fragile. Et des secrets qui menacent de les séparer.

    Ils sont allés en enfer. La partie difficile sera de retrouver leur chemin ensemble. »   

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    15/20

     
     
    " Se cacher, ne plus exister aux yeux des autres, devenir invisible pour peut-être réapprendre à vivre et faire oublier ces trois années horribles à son enfant."
     
     
    Ce n'est pas une histoire facile à digérer que nous livre Natasha Madison, une auteure que je ne connaissais absolument pas. Lorsque j'ai vu le résumé sur le groupe de Juno Publishing, je me suis dis que je devais le lire. Une histoire à faire pleurer dans les chaumières intensément, si et seulement si les mots de l'auteur étaient plus lourds. Par chance, ce n'est pas le cas. Bella s'est enfuie avec son bébé, sa fille de trois ans. C'était le coup de trop, la mai trop lourde, la peur de voir sa fille y passer qui l'a aidé à disparaître emportant Lilah avec elle. Avec cette trop rare chance, elle a hérité de sa grand-mère : la maison payée, de l'argent, un endroit qui pourrait devenir un véritable havre de paix. Il faut juste rester dans l'ombre de ses murs et ne rencontrer personne.
     
     
    Personne ? Que faire quand le voisin d'en face (par hasard qui regarde souvent par sa fenêtre pour suivre ce qui se passe en face) est flic dans une unité spéciale pour les victimes (oui, par hasard) et qu'il se pose des questions ? En même temps, un flic qui comprend que la maison inhabitée ne l'est plus et que deux personnes y vivent réellement que la nuit, cela lui mettra la puce à l'oreille. La jeune femme en face a besoin d'aide, mais ne le demandera pas. Et lui, il est là pour aider tous ceux qu'il trouve sur son chemin. Pourquoi ? Un passé douloureux qui l'amène a être un bon samaritain avec un maximum de gens. Jackson est de ceux qui ne peuvent pas faire autrement que s'approcher des plus malheureux pour les aider, réduire à néant le problème de manière à ce qu'ils puissent vivre et non survivre. Oui, mais si en face la personne ne veut pas ? Commence alors un jeu dangereux où pousser l'autre dans ses retranchements peut vite tourner à l'orage.
     
     
    Bella et Lilah sont ressorties, non pas indemnes car les séquelles mentales resteront encore longtemps. Les bleus sur le corps de Bella s'estompent, mais la peur est toujours ancrée dans leurs esprits. Le moindre bruit suspect, elles se cachent, un coup trop fort ? Même réaction, quand à la voix de Lilah, Bella aimerait l'entendre plus forte. Mais comment une enfant de trois ans peut réagir alors que depuis sa naissance elle devait se faire la plus petite et la plus silencieuse possible au risque de déplaire à son propre père ? Bella a vécu durant des années (avant la naissance de son bébé) avec un homme qui a changé du tout au tout. Si au début il était tendre, ce n'était qu'une façade, la drogue l'a amené à faire des choses horribles qui resteront profondément dans le regard de Bella. Les corps des la jeune femme et son enfant montre bien les maltraitances en tout genre, la malnutrition flagrante...
     
     
    Mon personnage préféré est celui de Lilah. C'est une enfant, certes, mais elle a un pouvoir spéciale : celui de croire en quelque chose de beau. Elle adore sa mère, l'instinct de protection entre les deux est fort. Lilah comprend très vite les choses et au lieu de vivre cachée dans sa chambre, elle aurait dû découvrir les jeux, l'école, les rires. Les enfants s'adaptent vite et lorsqu'enfin sa mère les sort de cet enfer, elle évolue plus vite. C'est une enfant qui est déjà mature et qui se méfie des autres, mais son regard est encore capable de s'émerveiller sur de petites choses. Il faut du temps pour oublier, mais ce que j'ai aimé c'est le fait que Lilah sans oublier continue et essaye de faire confiance. Pas parce qu'elle a droit à un gâteau ou une poupée, mais par l'attention que les autres lui rendent. Brenda est une vieille amie de la grand-mère de Bella et connait déjà les deux sans vraiment les avoir déjà vues. Brenda est ce petit bout de femme qui dépense sans compter, qui veut faire plaisir et voir le regard d'un enfant toujours émerveillé. LA tristesse ne devrait pas faire partie du visage de cette choupinette. Je pense que la scène qui fait mal est celle où Lilah indique qu'elle a peur des placards. Ma réaction a été la même que celle de Jackson sans aller jusqu'à me fracasser les doigts sur un mur.
     
     
    Je pense que le thème est bien compris. Maltraitance, violence, Bella et Lilah sont deux "enfants" qui réapprennent à vivre, avec une voisine envahissante, mais ô combien charmante et généreuse et un voisin qui veut donner des coups pour chacun des bleus qu'il a pu apercevoir sur le corps de Bella. Cette femme a fait ce qu'elle a pu pour protéger son enfant et lorsque la nuit de trop est arrivée, la fuite était la seule issue possible pour rester en vie. Jackson est poussé vers elles pour les aider, les protéger. Ce besoin est violent et il faut du temps pour comprendre le pourquoi. Lorsque ce pourquoi est enfin en place, il est facile de savoir ce que lui désire. Il n'y a que le point où la protection devient plus que cela, où Jackson a envie de Bella sans vraiment avoir réussi à lui parler ou la côtoyer. c'est sur ce point que j'ai tiqué et le fait que cela devienne réciproque trop vite, à part cet état de fait, l'histoire est passionnante. Bien entendu il y a une grosse coïncidence qui nous tombe dessus et qui aide à la fin de l'histoire pour un chamboulement.
     
     
    Jackson a un passé difficile à résoudre, mais pas insurmontable : la douleur qu'il ressent n'est pas physique et le manque qui vit avec lui le met souvent dans une colère noire. Les enquêtes qu'il mène le poussent souvent dans des secteurs dangereux, mais pas impossible. Bella avait un joli passé jusqu'à sa rencontre avec son futur ex compagnon. Depuis la douleur physique et mentale l'envahit. Ce n'est pas le fait d'avoir fuit qui va l'aider tout de suite. Bella doit réapprendre à faire confiance. Brenda et Jackson sont plutôt doués, surtout Brenda qui est une adorable grand-mère de substitution. La relation entre tous les personnages rappelle surtout le fait d'apprivoiser un animal blessé et ici il s'agit de deux personnages qui n'auraient jamais dû tomber sur ce monstre.
     
     
    Beaucoup de rebondissements sont présents et le fait d'intégrer Lilah a presque toutes les scènes, sauf les intimes bien entendu, m'a beaucoup plu. Nous suivons le regard de Bella et celui de Jackson à tour de rôle. C'est plus "facile" de cette façon de s'approprier ce qu'ils ressentent. L'enfer n'est pas celui qui prend les coups, c'est aussi celui qui porte des mots blessants. Tous ont une histoire à raconter, un détail qui peut être insignifiant et qui pourrait être une vraie mine d'or. La persévérance est un "avantage" pour Jackson, car il ne lâche rien et ne veut rien lâcher. Le vrai "défaut" que j'ai pu trouver, c'est cette manière possessive qu'il a de la vouloir, de les vouloir de suite, maintenant. Qu'il veuille les protéger, les aider oui, mais son cœur déjà en pâmoison dès les premiers instants sont un peu (beaucoup) trop rapide à mon gout.
     
     
    Les scènes se suivent sans se ressembler. Il faut du temps pour avancer sur une route et faire confiance. Les choix sont de plus en plus difficiles car il est toujours possible de faire une erreur et ainsi de retomber dans un travers. Bella ne veut plus ça pour sa fille et si elle pense ne pas être la meilleure mère pour sa fille, elle se trompe cruellement. Bella fait tout pour qu'elle soit heureuse. L'enquête de Jackson et son collègue Mick va les emporter dans une sacrée expérience où la femme ne devient plus qu'un objet. Le lien se voit facilement, pourtant nous nous laissons happer malgré tout. Dans cet enfer, il y a cette petite lumière qui brille envers et contre tout. Il fallait bien s'attendre à un moment donné qu'elles soient retrouvées, mais cette lumière ne s'éteindra plus jamais, car des personnages sont présents et les aiment sans condition.
     
     

    Après l'enfer montre que ce dernier reste toujours dans les mémoires. Bella, Lilah, Jackson, la mère de Jackson, Mick, Brenda sont des personnages qui ne se sentent plus seuls. Le travail pour vivre enfin respirer est aussi difficile que de décider de fuir un monstre. C'est une histoire que j'ai beaucoup aimé par le regard de Lilah essentiellement. C'est un combat de chaque instant pour une mère qui ne veut que le bonheur de sa fille avant le sien. Elle veut retrouver leur dignité, leur libre-arbitre, leur liberté de penser, de manger, de sourire, de rire fort, de vivre tout simplement. C'est un récit émouvant qui rappelle que malheureusement ce qui arrive à Bella est bien réel dans notre monde et que la fin n'est pas forcément celle que l'on vient de quitter.

     
     

    « JACKSON
    Je suis au milieu de l’enfer pour filles. Je suis assis à une table, déjeunant dans un magasin de poupées accompagné de Lilah et de sa poupée à cent dollars. À l’instant où nous avons passé les portes, j’ai soupiré. Ce n’est pas ce que je pensais que cela allait être. Il y a des poupées partout. Des poupées aux cheveux courts, aux cheveux longs, aux cheveux blonds, aux cheveux bruns, aux yeux bleus. Vous donnez la combinaison et ils ont la poupée qui correspond. Comme si cela ne suffisait pas, vous devez l’habiller. Tous les vêtements envisageables sont disponibles ici pour que vous les achetiez. N’oublions pas les tenues assorties pour la propriétaire de la poupée, car apparemment... »

     

    https://juno-publishing.com/wp-content/uploads/2020/06/Hell-and-Back-1-Apr%C3%A8s-lenfer.jpg

     

     

    « Mercredi ciné #50, Scooby !, film d'animationDay's Reading # 173 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Samedi 29 Août à 14:44

    Je note le roman, l'histoire et le sujet traité m'ont l'air assez forts !

      • Samedi 29 Août à 18:50

        C'est très dur surtout lorsque l'imagination du lecteur prend le pas sur les mots de la petite Lilah :)

    11
    claire chronique
    Vendredi 28 Août à 10:03

    je le note! 

    10
    Kim
    Vendredi 28 Août à 09:43
    Ouuuh ça me tente ça !
    9
    Vendredi 28 Août à 08:15
    Sorbet-Kiwi

    Il a l'air très prenant ! Je ne sais pas si je le lirai un jour, mais pourquoi pas :) 

      • Samedi 29 Août à 18:45

        Il le serait moins sans la petite, j'espère que tu le découvriras :)

    8
    Jeudi 27 Août à 22:28

    J'ai l'impression que ce genre de résumé, d'un personnage puis de l'autre, c'est de plus en plus courant.

    Bref, revenons-en à ce roman ! Je pense pas que ce soit mon genre de lecture mais j'avoue que c'est quand même intrigant. Je doute de le lire un jour mais je n'irais pas dire "jamais".

      • Samedi 29 Août à 18:45

        niveau résumé oui, c'est de plus en plus ; ce n'est pas non plus mon genre de lecture, j'ai passé certains détails, mais il a de bons arguments :) Peut-être un jour alors ^^

    7
    Vampilou
    Jeudi 27 Août à 19:08
    Ah, j'avoue que je suis bien tentée, ça pourrait me plaire !
      • Samedi 29 Août à 18:44

        Je pense aussi que cela pourrait être dans tes cordes :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :