• L'envers - les nouvelles aventures de Carnacki - Saison 1, épisode 6 (Frédéric Livyns)

     

    L'envers - les nouvelles aventures de Carnacki - Saison 1, épisode 6 (Frédéric Livyns)

    En vente sur l'ivre-book

    Auteur : Frédéric Livyns

    :  22 Octobre 2016

    51 pages numériques

    Thèmes : Thriller/Nouvelle

      *******

    Saison 1, épisode 1 gratuit ici

    Fait partie de la série

    Les nouvelles aventures de Carnacki - saison 1

    de Frédéric Livyns

    Présentation de l'éditeur :

     

    « Dans cet ultime épisode de la première saison, notre détective de l’occulte va être confronté à une terrible entité sévissant dans un ancien hôtel situé dans le Kent. Un effroyable massacre a eu lieu entre les murs de l’établissement et certains phénomènes laissent à penser que l’histoire semble sur le point de se répéter.

    Carnacki saura-t-il trouver la clé de l’énigme avant qu’il ne soit trop tard ? »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La chambre rouge - les nouvelles aventures de Carnacki - Saison 1 (Frederic Livyns)

    17/20

    Je remercie les éditions L'ivre-book, ainsi que Lilian pour l'envoi de ce service presse numérique.

     

    J'avais hâte de connaître la suite et fin de cette première saison et je dois dire que je ne suis pas déçue, comme les autres épisodes d'ailleurs. Nous retrouvons notre cher Carnacki avec ses amis dans son salon, après un bon souper. Un bon verre, un peu plus d'intimité et les voila tous prêts à écouter ce qui a bien pu se produire cette fois-ci. sauf qu'à la base, notre hôte était en vacances, donc pourquoi un tel suspense ? C'est bien mal connaître notre homme, car là où il pose un pied, un phénomène étrange va frapper à sa porte pour le tirer de sommeil profond.
     

    « J’en étais là de mes pensées lorsque les premiers coups aux portes de mon couloir furent portés. Je me levai précautionneusement et, faisant appel à tout mon courage, ouvrit discrètement ma porte afin de jeter un œil dans le corridor piètrement éclairé.
    Ce fut alors que je les vis. »
     
    Carnacki marqua une pause et nous observa à tour de rôle. Il nous resservit un verre sans prononcer le moindre mot. Il aimait bien ménager ses effets. Il s’alluma une pipe et ce fut avec un petit sourire satisfait qu’il reprit le cours de son récit. »

    Nous retrouvons bien entendu ses quatre comparses à l'affût du moindre détails qui pourraient les mener à la conclusion plus rapide. Mais l'auteur, tout comme son personnage, sait manier le suspense et nous laisser dans le flou le plus total. Jusqu'à ce qu'enfin le dernier mot donne toutes les explications de ce phénomène. Ce qui nous ouvre une nouvelle voie.

     

    Partir en vacances n'est pas de tout repos pour lui. Que se soit un petit village comme celui-ci ou une grande ville il y a toujours de l'animation et des croyances. Sans compter les histoires du passé et les faits divers. Je pense que la prochaine fois qu'il ira voir ailleurs, il emmènera son matériel. Quoique... il arrive à très bien se débrouiller avec ce qui existe sur le marché. Ici j'ai trouvé un Carnacki qui n'était pas si "fier" que cela. La peur était dans ses veines, un peu plus que dans les précédents épisodes.  

     

    J'aime les petits rappels en arrière que l'auteur fait en nous indiquant de ne pas oublier ce qui s'est passé dans telle ou telle enquête. Un tout petit "couac" comme on dit par chez moi, c'est la chambre 11. Des événements entre ces lieux qui me font dire qu'il doit y avoir un tout petit soucis de chiffre. Rien de bien méchant en somme.

     

    « Avec une mine contrite d’enfant pris en faute, l’hôtelier me mena à l’étage du dessous et m’ouvrit les portes des chambres 11 et 12 que je visitai brièvement. J’avais en ma possession tous les éléments qu’il me fallait.
     

    — Fort bien, dis-je. J’ai encore une dernière chose à vous demander. »

     

    Carnacki montre un peu plus sur lui. Sa gentillesse le perdra, tout comme son bon cœur. Il a beau vouloir être tranquille, il vient en aide sans rien demander en échange. Un saint en somme. Déjà dans les autres il montrait son bon côté, mais là c'est encore plus mis en valeur. Le phénomène est impressionnant, je n'aurai pas aimé être à sa place. Quant à la façon dont il le résout, c'est toujours après mûres réflexions.

     

    En bref, un dernier épisode qui est plein de rebondissements, de suspense et de frayeur, montrant un Carnacki un peu différent de ce qu'il est, sans pour autant oublier le fait qu'il ne mâche pas ses mots. Un grand homme en somme. Je tire mon chapeau à l'auteur qui sait toujours comment nous faire lire encore plus vite ses histoires afin de découvrir le dénouement rapidement.
     

     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

     

    « Dans ma boite il y a... # 50Un manoir pour refuge - trilogie (Ena Fitzbel) »

  • Commentaires

    6
    Vampilou
    Mardi 29 Novembre 2016 à 16:57
    Ah, encore un épisode qui me fait bien envie !
    5
    Hamisoitil
    Mardi 29 Novembre 2016 à 12:44

    Je ne suis pas trop fan des épisodes tout comme le précédent commentaire mais j'aime les nouvelles.

    Quoi qu'il en soit, merci pour la découverte !

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 20:22
        Les nouvelles peuvent être lues indépendamment des autres. à savoir qu'une intégrale est ou doit sortir (j'ai un doute à l'heure d'aujourd'hui)
    4
    Mardi 29 Novembre 2016 à 07:43

    Je n'aime pas trop des histoire en saison et épisodes. C'est un peu comme les nouvelles: vraiment trop court !

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 20:20

        En épisodes non plus, mais là il s'agit de Fréderic et j'adore ce qu'il écrit (jusqu'à maintenant ^^)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :