• L'ombre du Phénix, tome 2 : Chest (Lage Ender)

     

     Résumé 

     

    « Le surnaturel est l’ensemble des phénomènes – s’ils existent – dont les causes et les circonstances ne sont pas connues scientifiquement et ne peuvent être reproduites à volonté. Voilà ce à quoi Leaven n’accorde aucun crédit. Alors, lorsque les faits auxquels elle attache tant d’importance ne trouvent plus d’explication logique, elle tente de se réfugier derrière sa précieuse réalité, dont les frontières ont pourtant décidé de s’arrêter aux portes de Cold Host. »   
     

     Ma chronique 


    Je remercie l'auteur pour m'avoir proposé la suite de sa quadrilogie.

     

    Je ne pouvais pas débuter ce second tome en attendant la suite (qui devrait bientôt arriver d'ailleurs, grrrr) et le pire c'est que je me dis que le quatrième n'est pas là ! En attendant, ce second tome démarre directement à la fin du premier, si ce n'est qu'il y a quelques lignes qui nous laissent sur notre séant. Un véritable départ sur les chapeaux de roues sur le toit d'une usine, par temps de pluie (toujours, d'ailleurs l'auteur a raison, trop de soleil ce n'est vraiment pas bon pour la peau). J'ai beaucoup aimé le premier tome et celui-là le dépasse sans aucun problème. Si le surnaturel reste encore en suspend, sauf avec les derniers mots et les sous-entendu tout au long du récit, le suspense avance un peu plus, sans compter ce côté thriller qui nous tient en haleine. Et j'aime quand il y a ce coté qui monte sans qu'on ne s'attende à quoi. On sait qu'il va se passer un truc qui va faire mal, mais nous ne savons pas quand !

     
    Leaven est noyée, autant sous la pluie diluvienne qui ne lâche plus sa ville que par les ennuis. D'ailleurs l'histoire des menottes ce n'est absolument pas sympa du tout. Dans le premier tome, un meurtre avait été commis. Ici la police a des aveux, un témoin et des soupçons, de quoi embarquer des personnages derrière les barreaux. Il fallait bien des ennuis supplémentaires, c'est vrai que Leaven n'en avait pas eu assez encore. Rappelez-vous entre le décès de ses parents, de sa famille éclaté, de son frère qui l'a abandonné, des histoires au lycée avec cette peste qui la blog régulièrement dans les plus mauvaises positions, un ex-petit ami qui veut se venger, des petits mots sur le casier qui sont tout sauf gentillets, dégradations de voiture, meilleure amie qui disparait quelques temps... Non, tout allait beaucoup trop bien ! Maintenant il y a cette histoire de meurtre, de décès suspect sur un personnage que nous avions dans le tome 1, le dernier nouveau Stryker qui sans même la toucher lui fait mal jusqu'à l'inconscience... TOUT VA BIEN ! Pourquoi personne ne me crois ?
     
     
    Par chance, tout ne vient pas en même temps ! Les ennuis s'étalent dans le temps, nous laissant des moments de respiration, de souffle léger. Manipuler est un art que l'un des personnages a et il faut le reconnaitre, il est doué pour cela. Capable de rendre les autres des coupables sans que la vérité éclate. C'est difficile de parler des personnages dans le sens où si vous n'avez pas lu le premier, je risque de spoiler des éléments clés. Je vais parler d'une manière générale et être plus précis pour d'autres. Ce second tome porte le prénom de Chest et bien que nous en apprenons plus sur lui, c'est tout de même Stryker qui est plus en "vue". Chest reste dans l'ombre, ne sortant que pour quelques phrases qu'il sait si bien dire, avec ce regard qu'il sait si bien faire. Stryker est plus présent dans le sens où avec Leaven ils essaient de trouver des solutions sur un point qui n'est pas un détail. Lui sait ce qui lui arrive, mais n'a pas le droit de parler. C'est bien beau tout cela, mais à cause de qui ? De quoi ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui le pousse a agir de cette façon ? Pourquoi veut-il absolument qu'elle trouve elle-même qui il est ?
     
     
    Cette recherche d'identité était déjà enclenché dans le premier, avec des termes qui titillent l'oreille, des mots que nous n'avons plus l'habitude d'entendre. L'amoureux transis semble avoir repris du poil de la bête et montre dorénavant son véritable visage. Trop beau, trop parfait. Ces termes peuvent s'appliquer à nos deux gus qui font tourner en bourrique Leaven. Si l'un compte s'amuser avec d'une certaine manière, l'autre fait en sorte de s'éloigner le plus possible. Sauf qu'elle ne veut pas, elle veut comprendre et nous aussi par la même occasion. Les miettes de pains, ou plutôt les gouttes 'eau laissées sur ce récit nous amenaient forcément à cette vérité et là, vlan ! Point final de l'histoire ? Qui aime qui ? Qui déteste qui ? Le passé de Chest et Stryker n'est toujours pas dévoilé, mais au vu des éléments que nous avons, il est lourd, sombre et la vengeance semble être toujours un sujet épineux entre eux. J'ai hâte de savoir ce que l'auteur nous réserve, car nous allons bien savoir, pas vrai ? L'un comme l'autre, le vrai visage est là, juste sous nos doigts et c'est un véritable retournement de situation. Est-ce que nous n'avons pas tort de faire confiance aussi vite à un personnage en particulier ? Vu comment l'auteur nous retourne déjà l'esprit, elle serait bien capable de recommencer. Affaire à suivre !
     
     
    Ennemis jurés, Leaven va devoir composer avec et démêler tout cela pour son petit cœur qui est de plus en plus fragile. Comment tout cela va bien pouvoir finir ? L'histoire du meurtre et de l'accident voulu est toujours en suspend, des alliés montrent le bout de leur nez, tandis que la haine est de plus en plus violente. Leaven est un personnage qui se bat sans cesse, contre les autres, mais aussi contre ses sentiments. Elle veut être égoïste pour l'avoir pour elle, uniquement pour elle, mais elle en veut pas que la vie lycéenne de ce personnage devienne un néant. Après tant de déceptions et de désespoir, elle entrevoit enfin la lumière au bout du tunnel, mais, car il y a toujours un mais, elle va devoir surmonter encore de nombreux obstacles. Se serait bien que les "adultes" responsables mettent enfin le nez dans leur progéniture, franchement, une bonne punition pourrait peut-être remettre les idées en place. Je dis ça, je dis rien, enfin, bref.
     
     
    L'amitié est toujours au cœur du récit, même s'il y a encore de la noirceur qui essaye de tout ravager sur son passage. L'ex éconduit qui n'attend qu'une erreur pour se venger... Je l'attends de pieds ferme cette vengeance et je me dis qu'elle va faire mal, très mal, surtout qu'un personnage est comme qui dirait enfermé chez lui. C'est également la découverte de poèmes, de chants, de paroles, de groupes, les révélations sont de plus en plus nombreuses, pourtant l'auteur nous laisse toujours dans ce flou de qu'est-ce qu'ils sont ? Démons ? Sorciers ? Anges ? Explorateurs du temps ? Doctor Who ? Immortels ? Créatures surnaturelles ? Le phrasé dans certains moments rappelle une époque lointaine, mais sans avoir pour le moment une idée fixe, jusqu'à ce que l'ampoule s'allume au-dessus de la tête et fasse tilt ! Mais comme indiqué plus haut, c'est le mot de la fin qui tue et il va falloir attendre quelques jours avant de découvrir la suite ! Quel est le rapport avec Leaven ? Fait-elle partie d'un plan plus grand que tous les personnages ?
     
     
    Le mystère s'épaissit autour des personnages, laissant un petit gout de "reviens-y" très vite. Lage n'est pas en reste dans ce récit. Elle va devoir composer avec ce nouveau Dane sans comprendre ce qu'il veut, tout comme le fait qu'elle se rapproche de Chest sans savoir comment faire pour le repousser et rester dans les bonnes grâces de son amie, ne pas lui faire de frayeur, ce qui devient de plus en plus difficile. Il se trame quelque chose derrière Dane et Lage, Chest semble prendre de plus en plus de place au cœur du lycée et de cette ville. Un peu d'argent, de bonnes relations et tout va pour le mieux pour lui. Mais pour les autres, c'est autre chose. Les relations se modifient, évoluent, les personnages aussi évoluent et si certains font ce qu'ils peuvent pour garder la tête hors de l'eau, d'autres s'amusent à appuyer dessus pour les enfoncer un peu plus dans le désespoir. Nous sommes comme Leaven dans l'incapacité de respirer correctement dès que les pages défilent et elles tournent vite ! Les émotions sont nombreuses et si la mort des parents est toujours présente, nous avons d'autres choses à penser pour nous laisser nous démoraliser trop longtemps.
     
     
    Les doutes ont fait place à des certitudes concernant Stryker, mais dans ce cas, Chest ? Je me dis que la suite promet de sacrées surprises et j'ai hâte de découvrir ce que nous réserve l'auteur. Il est clair que maintenant nous comprenons mieux certains détails disséminés ça et là. Difficile de ne pas céder à ces personnages, de ne pas les suivre les yeux fermés pour mieux comprendre ce qui se trame. Le côté surnaturel arrive un petit peu plus, il sera bien plus important dans les prochains, et ça, c'est ma boule de cristal qui me l'a dit ! Je suis en attente des mots suivants afin de découvrir le pourquoi tout cela ? Pourquoi avoir jeté son dévolu sur Leaven, Dane et les autres. La romance est légère et cela me convient parfaitement, car il y a tellement de choses autour que si nous restions focalisé sur Leaven, cela aurait été un mal.
     
     
    En conclusion, une suite plus qu'à la hauteur du premier, avec moins de mystères, plus de rebondissements, de revirements de situations et de méchancetés. Lorsque la police s'en mêle, il vaut mieux faire attention à ses arrières et pour le moment, même le diable devrait se cacher un peu plus, surtout lorsque la foudre risque de s'abattre à tout instant !


     

     Extrait choisi : 

     
     
    « J’étais, bien évidemment, estomaquée devant la réaction de Stryker. Pour la deuxième fois consécutive, il m’avait laissée pour morte au milieu de nulle part. Si j’avais été assez gentille pour ne pas l’accuser indûment après ce qu’il s’était passé au stade, je ne me laisserais pas avoir à nouveau. Quelque part, je me sentais profondément égarée. Je ne comprenais rien à ce garçon, rien à sa manière d’agir ou de se comporter, ni à ses phrases à demi-mot. Tout chez lui n’était que pure contradiction, y compris les sentiments qu’il me faisait éprouver à son égard.
    Honnêtement, je ne saisissais pas ce qui me poussait à aller vers lui et à vouloir comprendre ce qui m’échappait. Je n’arrivais d’ailleurs pas à me départir de cette idée absurde de secret dissimulé. Seulement, ce silence qu’il voulait constamment garder et ses explications plus déroutantes qu’autre chose renforçaient davantage ce sentiment.
    Me revenaient également ses étranges paroles. « Tu ne vois donc pas que c’est moi qui te fais ça ? » Que voulait-il dire par-là ? Il ne m’avait pas touchée, j’en étais bien certaine. Alors qu’insinuait-il ?...
     »

     

    L'Ombre du phénix, Tome 2 : Chest - Livre de Lage Ender

     

    « Mercredi ciné #77, "La famille Addams", le film d'animationBilan #93 (Février 2021) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    claire chronique
    Lundi 8 Mars à 09:00
    Heureuse qu'il t'ai plu !
    9
    Kimysmile
    Vendredi 5 Mars à 08:39

    Chouette que ça t'a plu !

    8
    Vampilou
    Jeudi 4 Mars à 21:47
    Une suite qui me donne encore plus envie de lire le premier !
      • Vendredi 5 Mars à 10:34

        Alors je te donne ce conseil : fonce le découvrir :)

    7
    Jeudi 4 Mars à 21:19
    Satine's books

    Voilà une suite à la hauteur de tes attentes! Bravo 

      • Vendredi 5 Mars à 10:34

        C'est assez rare d'adorer plus un second tome, mais en ce moment cela arrive plus que je ne le croyais :)

    6
    Jeudi 4 Mars à 18:01
    Contente que ce second tome t’a plu aussi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :