• La Confrérie du Rocher (Paul-Rodolphe Vernuccio)

     

     

    La Confrérie du Rocher (Paul-Rodolphe Vernuccio)

    Auteur :

    : 2009

    215 pages numérique (pdf)/296 papier

    Thème : Polar/Thriller

      *******

    Résumé :

     

    « Quatre hommes fondent un mouvement clandestin pour vivre en marge du système. Leur motivation est l'argent, leur but ultime, la liberté. Jusqu'au jour où les confrères militants croisent sur leur chemin un richissime homme d'affaires.
    Bientôt, la Confrérie du Rocher impose ses règles et dévoile aux monstres du pouvoir sa propre vision de la morale. Une guerre ouverte, salvatrice et à leur image : froide, brutale et sans concession ...
    Un thriller hors normes dont les enjeux dépassent de loin le postulat des premières pages. Surprenant, jusqu'au-boutiste, le scénario ne cesse de gagner de l'ampleur pour donner naissance à une fable socio-politique épique et féroce.
    »  

    Du bleu à l'âme, épisode 1 (L.S. Ange)

    Du bleu à l'âme, épisode 8 (L.S. Ange)

     

    Je remercie Paul-Rodolphe Vernuccio pour m'avoir proposé de lire son livre.

     

    La Confrérie du Rocher est un thriller complet. Nous avons quatre hommes, Argile, Silice, Quartz et Granit qui se sont rassemblés pour vivre dans la clandestinité. Chacun d'entre eux en a eut marre de vivre dans une société de consommation, une société qui ne cesse de rabaisser les gens et ne leur laisse que peu d'espoir pour l'avenir. Ces quatre hommes sont des voleurs d'un autre monde. Ils ne s'occupent que des malfrats, des hommes de pouvoirs qui n'hésitent pas à écraser les autres pour plus de puissance. Un peu des « Robins des Bois », ils volent les plus riches, mais pour eux, afin d'avoir de quoi vivre tranquillement jusqu'à la fin de leurs jours. Mais ils vont s'attaquer à un homme un peu trop puissant et les ennuis vont leur tomber dessus sans qu'ils n'y prennent garde.

     

    « Dans la pénombre de leur cachette du Rocher, les quatre confrères demeuraient silencieux, assis sur de modestes chaises et alignés devant une longue table en bois rectangulaire, chacun portant pour l’occasion une cagoule noire. Le sol était couvert d’une épaisse couche de sable fin et la faible lumière des grandes bougies disséminées dans la caverne rendait une atmosphère lugubre. À l’intérieur de leur repaire, on pouvait percevoir le son des vagues cognant contre les falaises par une ouverture carrée et profonde donnant sur la mer. Une large fontaine, figée contre une paroi rocheuse, laissait échapper un mince filet d’eau en continu et une musique d’opéra provenant de petites enceintes incrustées en hauteur emplissait la caverne. Devant cette source artificielle, un guéridon en pierre avec un jeu d’échecs inséré dans le plateau. L'ensemble constituait une structure insolite qui semblait jaillir du sol sablonneux. »

     

    J'ai beaucoup aimé l'histoire. Ces hommes sont des voleurs, mais pas des assassins. Ils font en sorte d'agir en toute discrétion avec, de préférence lorsque les lieux sont vides. Sauf que pour le coup, ils ont eut l'audace de le faire chez Lucius Nero alors qu'une soirée mondaine s'y tenait. Ils ne sont pas pris sur le fait, sinon il n'y aurait pas d'histoire de ce type, par contre, lorsque le vol est constaté, la chasse à l'homme est ouverte.

     

    Beaucoup d'actions, de rebondissements par la suite. J'ai eu beaucoup de peine pour deux membres de cette équipe. Et lorsqu'un nouveau dont le prénom devient Marbre, je me suis demandé où tout cela allait nous mener. Les scènes de bagarres sont rapides mais efficaces. L'auteur ne s'encombre pas de descriptions lourdes, juste le nécessaire est présent. Je n'ai pas vu passer les mois passer tellement j'étais absorbé par les personnages et ce qui leurs arrivaient.

     

    En parlant des protagonistes, il n'y en a pas que 4, mais bien plus. Commençons par nos petits « cailloux » : Argile, Silice, Quartz et Granit. Ils ont tous une particularité. Chacun d'entre eux est importants dans leur confrérie. Le lien d'amitié est fort entre ces hommes et lorsqu'un malher s'abat, c'est le groupe qui va au plus mal. Ensuite, nous avons Marbre et j'ai été très surprise de savoir qui il était réellement. Nous avons également le fameux Lucius Nero et sa sœur Lea qui ont une place très importante dans le récit. Les liens entre tous sont plus ou moins complexes.

     

    « Lorsque j’étais petit, Parrain me disait toujours que le Père Noël n’existe pas. Bien sûr, je ne voulais pas le croire, mais il avait raison. À ses côtés, j’ai appris très tôt à ouvrir les yeux pour voir les horreurs qui nous sont habituellement voilées par l’insouciance de l’âge. Aujourd’hui, cet homme est ma seule famille.

    Les souvenirs de mon enfance ressemblent à un épais brouillard, à un mélange de sensations floues et de séquences confuses. Parfois, certaines images me reviennent et sont beaucoup plus nettes. J’ai en mémoire la vision enivrante du soleil couchant et du ciel orangé, le délicieux parfum des fleurs colorées et le souffle de l’air chaud chargé de sel sur le visage. Je me souviens des rires, du visage souriant de ma mère et de l’étreinte aimante de mon père. Des souvenirs de bien-être et d’amour... Mais lorsque la lumière s’éteint, c’est l’odeur de la souffrance qui m’assaille. Une odeur brûlante et chaotique qui hante mes cauchemars : celle du napalm et de la destruction, des rafales de balles qui fusent dans tous les azimuts, des râles d’agonie et de souffrance. »

     

    L'évolution de chacun des personnages est fonction des événements. Plus nous avançons dans le temps, plus les mentalités changent. Amitié, trahison, deux mots qui prennent toute leur importance au fil de la lecture. Philosophie et psychologie font partie intégrante des personnages. Ils ont une certaine éducation, un respect mutuel et des idées bien arrêtées sur la protection de la nature par exemple. Et lorsque je suis arrivée à la fin, j'ai été très surprise.

     

    En bref, j'ai beaucoup aimé l'histoire, surtout avec la mer en fond de décor. Des personnages qui sont bien travaillés, des rebondissements nombreux et une fin inattendue. Une très bonne lecture pour tous les amateurs ou non de thriller non sanguinaire.

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     http://2.bp.blogspot.com/-mvhno11ISwg/VnA8BII8tUI/AAAAAAAAAqo/Fvq24wkEb5U/s1600/Banni%25C3%25A8re%2B2.png

    « Thriller/Policier/Horreur (année 2015) TerminéThriller/Policier/Horreur (année 2016) »

  • Commentaires

    4
    Mardi 19 Janvier 2016 à 08:33

    Il a l'air sympa, pourquoi pas.

      • Mardi 19 Janvier 2016 à 13:37

        Exactement, il faut voir si cela t'intéresse ou non ^^

    3
    Vampilou
    Lundi 18 Janvier 2016 à 16:23
    Quel bel avis ma belle, ça ne peut que donner envie !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :