• Le sanctuaire de Nienor, braconnage à Saline (C. Nouvel, L. Major)

     

    Disponible sur Amazon

     

    Le sanctuaire de Nienor, braconnage à Saline (C. Nouvel, L. Major)

    Auteur : C. Nouvel, L. Major

    160 pages papier

    Thème : Jeunesse

    *******

     

     

    Résumé :

    « La princesse Nienor a créé le Sanctuaire, un refuge qui recueille et protège les animaux des Terres Emergées en danger. Lorsque son ami, le capitaine Colson, lui apporte dans les cales de son bateau un mâle lainross, une tragédie se produit... Nienor et ses compagnons sauront-ils vaincre la cupidité et la violence humaine ? » 

     
     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    17/20

     

    Merci à Margot des éditions Mage pour cette lecture. Le livre a été lu par quelques préadolescentes lors de la colo où je suis animatrice l'été, puis par moi. Les filles étaient plus intéressées que les garçons. Ce n'est pas bien grave, car la colo c'est surtout pour faire ce qu'ils désirent et donc: le foot était en première ligne.

     

    Ce qui a plu à tout le monde, c'est la carte du départ. Ainsi nous pouvons suivre les aventures en regardant où les lieux se trouvent, puis le bestiaire qui est en fin de livre. Les illustrations sont très sympathiques, colorées et ne surchargent pas le livre. Bien au contraire, en plus l'écriture est celle spécifique pour les dyslexiques, une écriture plus arrondie.

     

     

    Nienor est la princesse qui n'en fait qu'à sa tête dans le bon sens. Elle déteste les robes et préfère mettre de vieux vêtements pour travailler dans le Sanctuaire. C'est un lieu qu'elle a créée afin de recueillir les animaux qui sont en difficultés voire en voie de disparition. Alors qu'elle attend un nouvel animal qui doit arriver par la voie des mers, ce dernier lui est déposé bien mal en point. Il doit être remis sur pied avant de pouvoir intégrer le sanctuaire. Malheureusement, il a une belle corne et la cupidité des humains est sans limites. Nienor et ses amis vont devoir tout faire pour sauver l'un d'entre eux et trouver les responsables.

     

    Les filles étaient en colère, contre les trafiquants. Je me suis même demandé ce qui se passait dans la chambre, mais au final elles étaient juste tellement dans l'histoire qu'elles ne se rendaient pas compte que nous les entendions un peu trop. Rien de bien méchant d'ailleurs. S'il y en a une qui avait découvert celui qui était à l'origine de tout cela, les deux autres non. Une question est apparue : est-ce qu'il y aura une suite ? Elles ont beaucoup aimé découvrir les illustrations des animaux qui sont évoqués et qui ressemblent à certains des animaux que nous avions pu voir dans un zoo. Je pense que la morale de l'histoire est bien passée auprès d'elles. Ah oui, j'allais oublier une chose : les loups. Nous avons fait du chien de traineaux (si, si, en plein mois de juillet dans une ferme exprès) avec des huskys qui ont plus ou moins du sang de loup en eux, elles (ainsi que les autres enfants) ont pu les approcher, voire les caresser pour certains. Elles ont bien compris le caractère de Noir et Blanche : celui d'être domestiqué, mais pas trop, l'instinct sauvage est toujours présent. Il faut donc bien faire attention.

     

    « Blanche et Noir s'impatientaient. Les beaux discours d'accord, mais après que la jeune fille leur aura donné leur ration de viande ! Les préoccupations tarabiscotées des humains, très peu pour eux. Dans leur esprit animal, une seule chose comptait à cette heure : ils avaient très faim.

    - Je dois nourrir mes deux sauveurs, dit la princesse. Je pense les laisser au Sanctuaire pendant quelques semaines. »

     

    Nous découvrons les lieux, le fameux Sanctuaire au travers des animaux qui y vivent et des humains qui y travaillent. Il s'agit d'un havre de paix où les animaux doivent apprendre à vivre. C'est un terrain inconnu qu'ils ne connaissent pas, mais une fois les limites trouvées et la sensation d'être chez soi, ils sont en osmose avec les éléments. Les humains sont au service de ces bêtes, parce qu'ils le veulent bien. Nienor est une princesse pas comme les autres. Elle s'occupe de nettoyer le foin des animaux, leur donne à manger, joue avec eux et à pour animaux de compagnie deux loups. Elle est prévoyante, courageuse, téméraire, pourtant lorsqu'il arrive ce qu'il arrive à son nouvel animal, elle s'effondre et baisse les bras. Elle se retrouve à la limite de la déprime et va jusqu'à broyer du noir. Par chance, Calen est toujours présent pour la remonter et lui montrer qu'il ne faut jamais baisser les bras.

     

    Une histoire qui est pleine de rebondissements et de sentiments en tout genre. Le bonheur de voir un nouvel animal arriver qui va donc avoir une nouvelle vie et donc une nouvelle chance. La détresse/tristesse/rancoeur/colère de voir ce que l'homme est capable de faire pour de l'argent. L'appréhension de ne pas trouver le coupable. La peur de ne pas réussir à sauver ceux qu'on apprécie. La joie de comprendre ce qui s'est passé et ainsi de montrer du doigt le mal fait. La tristesse de la perte. L'auteur a su mettre des mots simples sur des sujets qui sont toujours d'actualité. Les défenses d'éléphants qui sont récupérées de manière tout sauf légales, la peau des crocodiles, les fourrures pour des manteaux, l'Homme ne sait pas s'arrêter. La phrase "L'Homme est un loup pour l'Homme", convient parfaitement ici. Une enquête qui ne dure pas longtemps, mais qui a ce qu'il faut pour attirer les préados. Des héros, hommes et femmes, des animaux et surtout des loups comme compagnons, un Brin qui sait ce qu’il veut et a tout fait pour faire partie de l'équipe. Il y a aussi des navires, des "Pirates", des commandants, des pêcheurs. Un mélange de personnages qui donnent envie de suivre leur aventure.

     

    « Calen passa derrière Nienor, s'accroupit, saisit fermement les bras de son amie. Il la releva.

    _ ça suffit ! la coupa-t-il sèchement. N'oublie pas, je suis un soldat. Un soldat d'Elmerodd ne se rend jamais ! Au Sanctuaire, rien ne t'arrête, tu n'as peur de rien, tu es infatigable. Un pas à la fois ! Direction, la Capitainerie.

    Le ton brusque de Calen agit sur Nienor comme un aiguillon. La jeune fille se frappa la poitrine deux fois du poing droit et récita comme une promesse la devise d'Elmerodd :

    _ Jamais ne cède !  »

     

    L'écologie est très importante, tout comme la place de chacun dans la nature. La patience est aussi un point qui ressort souvent tout comme la ténacité. Il faut savoir tenir bon quelque soit la façon dont le vent souffle et ne pas toujours écouter les autres. La preuve, Nienor aurait fait ce qu'on lui avait dit, elle n'aurait jamais pu trouver les coupables. Avec un peu de réflexion, tout est possible, il suffit juste d'y croire pour réussir.

     

    En conclusion, une très belle histoire qui plaira à la majorité des lecteurs. J'ai été conquise par les illustrations qui sont en parfaite adéquation avec le texte qui lui-même est entraînant. Une très belle découverte et je rejoins les filles, est-ce qu'il y aura une suite ? Ou d'autres aventures avec ses personnages ? Parce que sincèrement, nous aimerions bien continuer avec Nienor et ses compagnons. 
     

    Lectures/Avis en cours

     

    « Dans ma boite il y a... # 173Mage Editions »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Octavie
    Jeudi 15 Août à 10:08
    Ça donne envie de le découvrir, le blog est beau. Bravo
    5
    Mercredi 14 Août à 14:03

    Je vais le proposer à Ophélie, je pense que l'histoire peut lui plaire.

      • Mercredi 14 Août à 17:33

        C'est sympa la princesse qui "se bat" pour des animaux :)

    4
    Lundi 12 Août à 21:25
    wolkaiw

    J'avoue que c'est la couverture qui a attiré mon attention!

    J'aime beaucoup ta chronique, c'est top d'avoir inséré ton expérience avec la colo, le ressenti des filles etc, c'est vraiment chouette.

    Ton (vos) avis me tentent et je pense que je pourrais vraiment passer un bon moment avec ce titre. Merci pour cette belle découverte!

      • Mardi 13 Août à 13:46

        C'est super et oui, j'essaye toujours d'intégrer les avis des enfants, ado (le mien ou non) lorsque je fais découvrir, ça donne un plus pour les autres lecteurs qui pourraient se poser pour leur enfant. Et puis je sais que les maisons d'éditions jeunesse aiment bien aussi leur point de vue, même si c'est plus succinct.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :