• Le Simulacre, tome 1 : La seconde vie de D'Artagnan (Jean-Luc Marcastel)

     

    MASSE CRITIQUE

    BABELIO

    Auteur : Jean-Luc Marcastel

    Illustré par : Jean-Mathias Xavier

    288 pages papier

    Thèmes : Jeunesse, Steampunk

      *******

    Fait partie de la série

    Le Simulacre

    de Jean-Luc Marcastel

    Résumé de l'éditeur :

    « « Simulacre. C’est ainsi qu’ils te nommeront… Et ce ne sera pas un compliment. Fais ce que dois. Sauve ce monde. Alors tu pourras m’oublier et recouvrer ta liberté… »
    Imaginez une France où les gentilshommes s’affrontent à coups de rapières énergétiques, de pistolets à lumière et voyagent en diligences aériennes. En chemin vers la Versailles Céleste, la nouvelle résidence du Roy en orbite au-dessus de la Terre, Estella, une jeune voleuse, croise la route de Charles de Batz Castelmore plus connu sous le nom de… d’Artagnan.
    Poursuivi par les mécanomates du Cardinal de Richelieu, le capitaine des mousquetaires confie une bague à la belle avant de se sacrifier pour lui permettre de fuir.
    Sur notre Terre, s’éveille un jeune homme de vingt ans qui ressemble trait pour trait au capitaine défunt. Il est « Le Simulacre », le double du d’Artagnan originel. Il sait qu’il doit trouver Estella, rallier ses compagnons et, au mépris du danger, sauver le royaume et peut-être bien le monde…

     »  

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La mode était aux mécamembres...

     

    Je remercie Babelio pour cette masse critique, mais également la maison d'édition du Matagot pour l'envoi de ce livre. J'aime beaucoup la couverture, un mélange de mousquetaire et de futurisme légèrement en retrait, de belles couleurs qui attirent l'oeil. Elle donne le ton sur ce qu'il y a dans le roman : de l'action. Et il n'en manque pas. Je continue sur les illustrations qui agrémente le livre, à chaque chapitre, nous avons le droit à un extrait écrit du futur texte, tout en ayant l'image correspondante. J'aime beaucoup ce qui a été "dessiné", vraiment.

     

    Concernant l'histoire, la première scène m'a beaucoup amusé et m'a fait lire ce livre très très rapidement. Estella est une jeune femme de 17 ans qui va tenter de dérober une magnifique bague qui se retrouve autour du cou d'un homme. Mais pas n'importe lequel, il s'agit de Charles de Batz Castelmore plus connu sous le nom de… d’Artagnan ! Alors qu'une discussion longue et peu avantageuse envers Estella se profile à l'horizon, des hommes en noirs font leur apparition d'une manière très cavalière. Il s'agit de mécanomates, venus pour récupérer le mousquetaire. Pourquoi ? Très bonne question, mais elle sera dévoilée un peu plus tard. La bague ne sera pas volée, mais prêtée pour un certain temps par ce mousquetaire à la belle voleuse. Et ce n'est que le début de leurs aventures, en fait le premier chapitre.

     

    Les deux héros vont être séparés pour mieux se retrouver plus tard, bien plus tard dans l'histoire. Nous suivons les deux à tour de rôle, comprenant bien la situation de la jeune femme. Elle vit sous la coupe de l'Ankou, un personnage qui est omniprésent dans le récit et dont son nom fait peur pour les habitants. Estella est une petite voleuse qui est douée. Elle a de nombreux talents pour tirer une bourse ou un bijou à n'importe qui. Jolie comme un cœur, elle arrive toujours à se dépêtrer de n'importe quelle situation, enfin presque. D'autres personnages font leur apparition, comme Richelieu, sous une forme particulière. Les fameux "chats" sont mes préférés, mais il faut les découvrir.

     

    " Il semblerait que tu prennes de la valeur, ma petite Estella, puisqu'on vient te chercher jusqu'ici." Sa main humaine se referma sur le bras de la jeune fille et la tira en arrière, l'entraînant à sa suite vers son trône alors qu'il ordonnait, sa voix sèche résonnant sous les voûtes de pierre : " ils veulent entrer, et bien ouvrez-leur ! Puisqu'ils sont arrivés jusqu'ici, nous allons les recevoir comme il se doit ! Et nettoyez-moi tout ça ! Ce minable en a mis partout. Je veux que ma salle du trône soit présentable."

     

    Le titre : la seconde vie de D'Artagnan, ainsi que le résumé nous donne déjà des détails. Ce mousquetaire va mourir pour mieux renaître et ainsi tenter de récupérer cette fameuse bague. Il est impétueux, courageux, l'honneur étant ce qui compte le plus pour cet homme. Alexandre Dumas serait fier de le voir l'un de ses mousquetaires naviguer dans ce contexte. Entre la légende, la réalité d'un Paris futuriste – sachant que Versailles se retrouve dans le ciel – mais qui garde les aspects les plus anciens avec les rues sales et des pavés, j'ai aimé ce petit côté steampunk détaillé. Ce nouveau D'Artagnan a les gestes, les pensées, le comportement de l'ancien, mais avec trente ans de moins, ce qui n'est pas négligeable. Il a récupéré sa fougue d'autrefois, le seul problème, c'est qu'il n'a pas souvenance de ce qu'est devenu Paris durant ce laps de temps et va tout apprendre grâce à son valet/servant/homme à tout faire/ami du nom de Planchet. Une véritable découverte pour nous également afin de mieux comprendre le monde qui nous est proposé par l'auteur.

     

    La lecture est fluide, malgré quelques mots qui peuvent peut-être être compliqués à comprendre pour un enfant, mais pour un adolescent, je ne pense pas qu'il y ait de problème. Le seul petit bémol pour ma part, c'est que du côté de D'Artagnan, j'ai trouvé que son avancement dans l'histoire était un peu long, comparé à Estella qui avance beaucoup plus. Dans tous les cas, il y a beaucoup d'aventures, de combats d'épées et autres armes, un soupçon de romantisme. Des méchants qui ont la tête de méchants : affreux, borgne, avec des cisailles à la place des mains – tel le capitaine crochet ou Edward aux mains d'argent – ayant les mains prêtes à tordre tout ce qui bouge. Et il n'y a pas que deux camps, mais trois, dont deux méchants. J'avoue que j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures, car la fin présage un sacré remue-ménage dans tous les cas.

     

    Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Le simulacre, série (Jean-Luc Marcastel)Matagot Editions »

  • Commentaires

    7
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 14:38

    Note, note ^^

    6
    Samedi 11 Juillet 2015 à 17:46

    Rho il a l'air génial! je le note :)

    5
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 09:56

    Vampilou tu sais ce qu'il te reste à faire dans ce cas wink2

    4
    Vampilou
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 09:22
    La couverture est vraiment sublime ! Je maintiens ce que j'ai dit lorsque tu nous as présenté cette lecture, ton avis étant très tentant, ça me donne vraiment envie :-D
    3
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 07:48
    C'est très gentil Hamisoitil :)
    Be je suis d'accord avec toi ^^
    2
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 01:24

    Pas mon style de lecture mais j'ai tout de même pris plaisir à lire ta chronique.

    Pis la couverture est très sympa.

    1
    Be
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 00:02
    Il m'a l"air intéressant et la couverture est très jolie.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :