• Les enfants de Karia (Anthony Holay)

     

     

    Les enfants de Karia (Anthony Holay)

    Les enfants de Karia (Anthony Holay)

    Auteur : Anthony Holay

    73 pages numérique

    Thème : Horreur

      *******

    Service Presse de l'auteur

     Résumé :

    « Le village de Karia est en proie à la terreur : les enfants disparaissent la nuit venue, sans que quiconque puisse y remédier. Kenan, Redresseur de Foi officiant pour le Temple et le royaume, enquête sur ces mystérieux kidnappings ; ses soupçons le mènent jusqu'à une ferme isolée tenue par trois vieillards. Là, il s'aperçoit bientôt que les enlèvements cachent en réalité quelque chose d'horrible, et il se trouvera confronté à la créature la plus maléfique qu'il ait jamais rencontrée...»   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les enfants de Karia (Anthony Holay)

     

    Je remercie Anthony Holay pour l'envoi de sa nouvelle. J'avais beaucoup aimé "Incubes", dont vous trouverez mon avis ici, et avec "les enfants de Karia" je n'ai pas été déçue.

     

    Des disparitions suspectes d'enfants dans un village et personne ne semble bouger. Qui peut bien faire cela? Kenan, un Redresseur de Foi assez particulier va mener l'enquête d'une manière très étrange et découvrir le fin mot de l'histoire.

     

    Redresseur de Foi, c'est le seul terme qui m'a posé problème durant quelques pages, car je n'arrivai pas à voir ce que c'était que cette bête-là. Mais plus j'avançai dans le texte et plus les explications venaient facilement. Kenan est LE personnage principal de l'histoire. Il arrive dans une ferme, demandant asile pour la nuit et à partir de ce moment, les choses vont se gâter. Une créature semble être LA chose à abattre, oui, mais laquelle et où se cache-t-elle réellement ? Qui est derrière tout cela? Certains points étaient très évident et d'autres – la vieille femme surtout – où justement c'était plus compliqué à trouver. Kenan est fort et rusé, mais ce n'est pas pour autant qu'il est invincible. Lorsqu'il se bat, il réfléchit, mais prend aussi des coups. Il est juste, réfléchi et rien que son habit fait peur, j'ai ADORE ce moment. Par contre il a une mauvaise réputation.

     

    " Cela se produisait toujours de la même façon : les petits étaient dérobés la nuit, dans leurs propres foyers ; au matin l’on retrouvait des traces de pas effrayantes à l’extérieur, comme si de gigantesques pieds griffus avaient rôdé autour des demeures. Les villageois étaient certains qu’il s’agissait de l’œuvre d’un animorphe, et plus particulièrement d’un lycanthrope – un homme capable de se changer en loup. D’après eux, le monstre enlèverait leurs enfants afin de les dévorer.

    Kenan avait alors enquêté, posant des questions qui avaient déstabilisé les habitants de Karia : quel âge avait exactement chacun des enfants enlevés ? Une odeur nauséabonde et persistante avait-elle été détectée autour des demeures concernées ? Y avait-il beaucoup d’hommes âgés vivant seuls au village ? Les gens n’avaient pas compris pourquoi il avait besoin de tels renseignements et c’était bien normal : aucun d’entre eux ne possédait ni les connaissances occultes que les Officiants lui avaient transmises lors de son engagement, ni son expérience passée à traquer démons et revenants à travers chacune des contrées du royaume. Cependant, soucieux de rendre justice à leurs fils et filles disparus, ils avaient bien volontiers répondu. "

     

    Concernant les autres personnages, j'ai senti rapidement une entourloupe, qui ne m'a pas déçue, au contraire, bien ficelée, bien amenée. Entre les petits vieux et la jeune fille, quelques surprises, des mots bougons, une joute verbale à couteaux tirés, de quoi mettre du piment entre tous ces protagonistes. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé les lire et voir leurs réactions. Ici le proverbe : "les apparences sont souvent trompeuses" prend tout son sens.

     

    L'histoire est courte, j'aurais aimé en lire plus, mais l'aventure est frissonnante. L'écriture est fluide, le récit se laisse dévorer. Le peu de temps mort pour le héro ne nous laisse pas de sensation de vide, car il y a toujours l'appréhension de savoir ce qui va lui tomber dessus et quand surtout. C'est ce QUAND les ennuis vont survenir qui donne l'ambiance légèrement sinistre et mystérieuse. La fin est sanglante à souhait, très animée, houleuse même et surtout troublante.

     

    J'aime beaucoup la façon dont l'auteur amène les événements avec une pointe d'angoisse entre les lignes. Le fait que tout se passe de nuit est encore plus terrifiant, l'éclairage des bougies, les lumières vacillantes, les grognements, tout apporte un sentiment d'insécurité. Il vaut mieux lire ces quelques pages en plein jour pour éviter de regarder derrière soi, juste au cas où. Je regrette juste que la nouvelle soit si courte, car elle aurait pu être un peu plus poussée, un peu moins rapide, mais cela ne gâche en rien la lecture. J'espère que je pourrais retrouver une nouvelle aventure de Kenan, dans une autre "enquête" qui sait, peut-être que l'auteur est déjà dessus.

     

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « ROSE, tome 1 : l'embaumeur de Montmartre - SP Sharon KenaLes lots - concours (le blog a deux ans) »

  • Commentaires

    3
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:32

    Pour le peu que j'ai pu en voir, il y a l'air en effet :)

    2
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:29

    Ahhhh Anthony écrit de bonnes nouvelles courtes certes, mais comme j'aime !

    1
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:00

    Franchement, je ne connaissais pas du tout mais il a l'air intéressant :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :