• Les errants, tome 2 : évolution (Denis Labbé)

     

     

    Les errants, tome 2 : évolution (Denis Labbé)

     

    Auteur : Denis Labbé

    312 pages papier

    Thèmes : Fantastique, Zombies

     

      *******

    Fait partie de la trilogie

    Les Errants

    de Denis Labbé


     

     Résumé :

    «  Enfermés dehors… Aux portes de nos foyers, dans une ville familière mais infestée d’Errants… Qu’allions-nous faire ? »

    Après avoir réchappés aux premiers massacres, Marion et ses amis arrivent enfin à Lunéville, certains d’y retrouver leurs proches et un havre de paix.
    Pourtant, dès leur arrivée, tout ne se passe pas comme prévu.
    Non seulement les zombies sont partout, mais en plus, certains semblent avoir muté. D’abri, ils ne trouvent qu’un village en état de siège, dans lequel ils devront redoubler d’astuce et de force, compter sur de nouveaux alliés et se serrer les coudes malgré les tensions au sein de leur groupe, tout ça dans l’unique but de survivre.
     »   

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    La dame aux papillons (Jess Swan)

     

    "Nous n'étions plus semblables à ce que nous étions avant notre voyage. Et j'étais certaine que nous ne serions plus jamais les mêmes. Quelque chose en nous avait changé. Quelque chose NOUS avait changés..."

     

    J'avais eut un gros coup de coeur pour le premier tome et je dois dire que pour le deux, vous le voyez là, le coeur bien rouge? Oui, toujours un coup de coeur pour mes Zombies/Errants préférés. Une suite à la hauteur de mes espérances et même plus. J'ai retrouvé avec GRAND plaisir la bande d'adolescents qui avait réussi à s'en sortir quasi indemne de cette folie meurtrière du Struthof. A la fin du tome 1, ces derniers se retrouvent à quelques kilomètres de chez eux. L'auteur reprend donc à la suite et nous raconte ce qui va arriver par l'intermédiaire de Marion qui écrit toujours ce qui leur arrive, afin de garder une trace pour les générations futures ? Pas de voitures, juste leurs jambes et leur envie de vivre. Pas de radio, de téléphones, rien pour les guider, les prévenir de ce qui a bien pu se passer depuis cette fameuse nuit. Ils savent où ils vont, mais dans quel état sera leur ville? Avant de pouvoir mettre un pied à l'intérieur, ils leur faudra encore se battre, se cacher, improviser, grandir, murir, chercher des ennuis au sein de leur propre groupe, courir et penser à ce qui est essentiel à leur survie. Et une fois là-bas, des informations seront à leur portée, tout comme le confort d'un lit qui leur a manqué, par exemple. Vont-ils retrouver leurs amis? Leurs familles? Je ne dirais rien, même sous la torture :p

     

     Evolution...

     

    Autant l'écrire, il y a une multitude d'évolutions, que se soit au niveau des personnages, qu'au niveau de l'intrigue. Dans l'avis du premier tome j'avais trouvé que c'était très réaliste, mais ici, cette réalité est encore plus présente. Les personnages ont évolués, non pas en adulte responsable et qui le reste, chacun a sa place dans le groupe, mais lorsque l'un d'entre eux va mal, que se passe-t'il ? Le groupe restera soudé ? Oui, non, il s'éclate pour mieux se reconstruire. Il faut se rappeler que se sont des adolescents et donc certains aspects ne leur sont pas innés au premier abord. La survie s'apprend à tout âge, mais pour eux qui ont toujours eut leur parents derrière pour penser à leur place d'une certaine manière – ce qui n'est pas péjoratif, nous sommes tous passés par là – ils n'ont pas tous cet instinct. Il va se créer au fil du temps. A 16 ans, on ne pense pas à ce que l'on va faire à manger le lendemain, à faire des tours de gardes en temps de guerre, car cela en devient une : guerre ! Les personnages sont bourrés de réalismes : ils s'aiment, se déchirent, se battent pour un rien, s'entraident, combattent ensemble et entre eux. La peur de ne pas s'en sortir tous vivants, les sentiments qui jouent au yoyo avec certains, tout est exacerbé à un point extrême. Marion et les autres vont évoluer par la force des événements venus et à venir. Ils vont découvrir que les hommes restés "humains" ne sont pas forcément meilleurs que le MAL qui se propage telle une gangrène.

     

    "Avant la catastrophe, je vivais au jour le jour, sans me préoccuper du lendemain, puisque je savais que mes arrières étaient couverts. A présent, je me souciais aussi des autres, de ce que nous allions pouvoir manger et boire, de l'endroit où nous pourrions nous reposer ou nous cacher. Pour moi qui avais aimé faire les boutiques pour passer le temps, choisir une simple paire de chaussures avait perdu toute dimension esthétique pour devenir une étape indispensable vers la survie..."

     

     L'évolution des fameux zombies également est mise à l'honneur.

     

    Alors qu'ils les pensaient tous de simples mangeurs de viandes fraîches, nos jeunes vont se retrouver face à des choses qui ressemblent de loin aux premiers "errants" vus et combattus à Struthof, mais de près, ces choses-là sont vraiment différentes. Pire, certains sont capables de ressembler à des fourmis. Je n'en dis pas plus, mais j'ai trouvé que les noms que le groupe leur a donné leur va comme un gant. J'ai compris beaucoup mieux comment la propagation a pu se faire si vite et si loin surtout. L’évolution de l'être humain, de l'animal dans toute sa splendeur.

     

    Un personnage sort du lot pour ma part, même si tous méritent que l'on s'y attarde. Il s'agit de Jean-Michel. Cet adolescent qui vit la tête dans les jeux vidéos se retrouve confronté à une réalité qui dépasse sa console. C'est comme une rêve devenu vrai, mais cette réalité est bien plus dangereuse. Il en a terriblement conscience et ne montre qu'une façade de dureté et de joie de dégommer les Zombies, mais derrière tout cela, se cache un jeune angoissé vis-à-vis de sa famille. Dans ce tome, il montre ses multiples personnalités et le "pourquoi" son besoin de faire joujou avec des armes. Je ne sais pas si tout a été dit sur lui depuis le début de l'histoire, mais j'ai trouvé qu'il était très bien mis en valeur, et se serait dommage qu'il ne soit plus là pour le grand final (message subliminal à l'auteur en lui demandant de le laisser en vie jusqu'au point final du tome 3 ? Quoi je peux rêver :p)

     

    "Comment pouvions-nous répondre à cela? Qu'aurions-nous pu lui dire? Il avait tellement raison et tort à la fois, qu’il n'y avait aucun moyen de le contredire ni de l'approuver. Cela n'excusait en rien la manière dont il venait de parler à Cornélia, encore moins la leçon qu'il semblait vouloir nous donner. Qu'avait-il de plus que nous? Il n'était ni notre ainé, ni notre prof, ni notre père et il n'avait pas plus d'expérience que nous en matière de zombies. Ce n'était pas parce qu'il en avait abattu plus que nous, que cela lui permettait de nous en apprendre sur eux..."

     

    En bref une histoire toujours aussi prenante, des personnages qui évoluent en fonction des événements et qui restent crédibles. Beaucoup d'émotions, d'angoisses de savoir ce qui va bien pouvoir leur tomber dessus à chaque coin de rues et justement les descriptifs de ces villes, villages, routes qui ont été envahis, investis par les forces ennemies : un véritable champ de bataille en vision. Il y a toujours cette question qui me trottais à chaque fois dans la tête : Qui va arriver en vie au bout de cette aventure ? Vivement le dernier tome, j'ai hâte de savoir la fin !

     

     Logo Livraddict

    babelioDéfis sur Fb

     

    « Sortie 05 mai 2015 : Meurtre au manoir des féesChallenge "léger comme une plume" »

  • Commentaires

    2
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:20

    Et moi donc, vivement la FIN !!!!!!!

    1
    Vendredi 8 Mai 2015 à 17:05

    J'ai surkiffé ce second tome !! J'adore tout simplement !! J'ai hâte de retrouver les personnages dans le troisième tome !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :