• Les indociles, tome 1 : Le Rituel (Laurence Vermalen)

     

    Les indociles, tome 1 : Le Rituel (Laurence Vermalen)

    Disponible sur Amazon et Sharon Kena

     

    Les indociles, tome 1 : Le Rituel (Laurence Vermalen)

     

    ******* 

    Auteur : Laurence Vermalen


    464 pages numérique (epub)

    Thème : Bit-lit

      *******

    Fait partie de la série

    Les indociles


     

     

    Résumé :

    « Tandis qu’Amy tente au maximum d’éviter tout contact avec les marginaux qui squattent le vieux phare abandonné de Whitefall, elle ne peut résister à l’appel du Chef de Clan lorsque celui-ci la convoque soudain. Il a quelque chose à lui demander, mais, cette fois, sa requête n’a rien d’habituel. Il ne s’agit plus de lui rendre de menus services. Très vite, elle se retrouve, malgré elle, entraînée aux confins du monde vampirique. Elle découvre alors que, derrière ce semblant de chaos qui règne au sein du clan, se cache une organisation complexe avec une véritable hiérarchie au sein de laquelle elle a un rôle important à jouer.

    Amy n’aurait jamais dû accepter d’aider Devon, et pourtant... »  

     

    La bête du Bois de Boulogne (Christine Béchar)

    Les indociles, tome 1 : Le Rituel (Laurence Vermalen)

     

     

    Je remercie la maison d'édition Sharon Kena pour m'avoir fait découvrir ce premier tome de cette nouvelle "série". Une couverture lumineuse qui semble cacher quelque chose derrière la jeune femme en première ligne.

     

    Amy connaît les vampires, elle sait qu'ils existent puisqu'ils habitent un phare abandonné éloigné de la ville. Elle ne veut pas devenir comme eux et cherche à tout prix d'éviter les ennuis. Malheureusement pour elle, le fait de les connaître et de parler avec leur chef de clan l'oblige à prendre des décisions qu'elle n'aurait pas voulu. fuir la ville est une solution jusqu'à ce que des événements la force à rester. Impossible de revenir en arrière, elle va devoir les aider pour tenter de les sauver. Car qui est capable de tuer un vampire de nuit, alors qu'il est en pleine possession de ses moyens ? Un mystère qui en cache de nombreux autres.


    « Je n’eus pas le temps d’intégrer ce que l’Indocile venait de me faire comprendre. Un coup de frein aussi violent que soudain me propulsa en avant. La ceinture de sécurité s’enfonça dans mon épaule. Tentant d’interpréter le geste brusque de Devon, je ne remarquai la créature qui s’était plantée devant mon véhicule qu’après m’être rendu compte de l’expression de surprise que l’Indocile affichait. Il ne semblait pas avoir peur. Moi, par contre, j’étais littéralement terrifiée. Une détermination manifeste dans le regard, le vampire descendit de voiture sans quitter la chose hideuse des yeux, bien décidé à l’affronter quoiqu’il en coutât.
    — Verrouille les portières, me glissa-t-il avant de refermer la sienne dans un claquement sec.
    Avec des gestes maladroits secoués de tremblements incontrôlables, je m’empressai de suivre son conseil. D’abord, il y avait eu le comportement bizarre du policier, ensuite l’agression du type à la tignasse verte et maintenant ça… me sentir en danger trois fois en deux nuits, c’en était trop.
    Il n’y eut aucun échange verbal entre les deux protagonistes, aucune menace, aucun avertissement. L’un se jeta sur l’autre, ou peut-être était-ce l’inverse ? »

     

    Dès le début, nous plongeons au coeur d'un monde surnaturel. Les vampires sont bien là, boivent du sang, tuent leur victime et brûlent au soleil. Ils ont des règles, des status, des échanges. L'auteur a crée un monde qui ne les met pas sur un piédestal ni en bas de l'échelle. Ils existent avec plus ou moins des humeurs contrôlées. Lorsque l'un d'entre eux disparait pour être retrouvé mort, Devon, le chef de clan se pose des questions. Il a besoin d'aide, celle d'Amy, douée en informatique pour pirater les caméras de sécurité d'une boite de nuit, là où tout semble avoir commencé. Les vampires sont organisés, ils ne peuvent pas bouger le moindre petit doigt sans avoir l'approbation des supérieurs. Il existe plusieurs catégories de vampires, plusieurs classes. Il n'existe pas que ces créatures, il y en a bien d'autres cachés dans l'ombre. L'auteur a crée un monde vampirique original.

     

    Les événements s'enchaînent vite, trop vite avec beaucoup d'éléments à assimiler du départ. Les roblèmes se suivent sans avoir de solutions probante. Au final, cela se ralentit le temps de l'enquête et encore. Amy est une jeune femme qui récupère tous les ennuis possible qui traîne aux alentours. Un mec pas clean qui a une envie de fille ? Elle n'est pas loin de se faire violer. Un accident de voiture ? C'est pour elle. Un otage ? C'est elle aussi. En bref, elle porte la poisse sur elle, en elle sans compter qu'elle a des copains vampires dont elle déteste le plus. Enfin presque. À force de les côtoyer elle apprend à les connaître. Oh bien entendu, il y a Philip qui lui casse les pieds depuis le début, Devon qui s'amuse à lui faire peur. Théo, Jake, Mathys, et bien d'autres encore.

     

    « J’avais été poursuivie par les démons qui m’avaient attaquée à l’hôpital à deux reprises. Je m’étais enfuie comme une voleuse, j’avais erré sans but sous la pluie et m’étais réfugiée dans une église alors que je n’avais même pas la foi. Cela n’avait pas duré plus de quelques heures et pourtant, je n’avais jamais rien vécu d’aussi pénible. Avoir constamment l’œil attentif, se méfier de tout et de chacun, sursauter à la moindre fausse alerte… une expérience… un calvaire que je n’aurais jamais pu supporter autant d’années.
    Après un bref silence, ce fut Devon qui reprit la parole :
    — Tu as mis nos vies en danger. Par ta faute, Amy s’est fait capturer et nous avons dû nous battre contre un puissant sorcier. Notre seule issue a été de l’assassiner avant qu’il ne nous tue. Que crois-tu qu’il se passera quand ses confrères l’apprendront ?
    — Si je ne l’avais pas fait, Amy serait morte ! pointa-t-elle à juste titre. »

     

    Ce que j'ai apprécié, ce sont les relations, en plus de la façon dont l'auteur met en place son "système vampirique". L'amitié est forte, même si ce n'est pas vraiment le bon mot. Les échelons sont respectés, plus ou moins selon l'être qui est concerné. Le clan est soudé, dès qu'un nouveau arrive, il le forme, s'en occupe, ne le laisse pas seul au contraire. Concernant les relations amoureuses elles sont très en retrait, sauf une qui se voit du départ sans pour autant que cela plombe l'histoire. Au contraire, je préfère qu'il y aie juste cette idée dans un recoin et plus de présence sur tous les problèmes à résoudre. Il y a de nombreux retournements de situations pour Amy. Et la fin laisse beaucoup de choses en suspend. Une fin qui met en bouche une envie de découvrir la suite. Imaginer pourquoi cela ne fonctionne pas, ou pourquoi c'est si en retard. Et si cela se trouve c'est totalement autre chose qui bloque. Un vague sentiment que le passé va lui revenir en pleine figure sans que quiconque ne puisse rien y faire. Vivement la suite !

     

    Les indociles, tome 1 : Le Rituel (Laurence Vermalen)


     

    Défis sur Fb Logo Livraddict babelio Vous pouvez me retrouver : Vous pouvez me retrouver :

     

     

    « LSJ EditionsLe hall de gare de Châteauroux (Sylvain Guillaumet) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    4
    Vendredi 1er Mars à 19:19

    J'espère que tu aimeras la suite !

    3
    Vampilou
    Vendredi 1er Mars à 15:37
    Ah, celui-là, il m'a tout de suite fait de l'oeil !
      • Vendredi 1er Mars à 19:11

        Faut s'accrocher Amy a que des emmerdes xD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :